Politiques d`évaluation éducative

Report
Le rôle de l’évaluation dans la gestion &
la réforme éducative
L’expérience sud-africaine
20-21 Mai 2014
SOMMAIRE DE LA PRÉSENTATION
Introduction
Définition de l’équité et de la qualité
Politiques d’évaluation éducative
Mécanismes de suivi de l’équité et de la qualité dans
l’éducation
• Résultats préliminaires
• Forces et faiblesses
• Conclusion
•
•
•
•
Introduction
1.
Depuis 1994, le principal défi en Afrique du Sud demeure la
transformation du système d’apartheid qui fonctionnait sur la base de la
ségrégation raciale depuis plusieurs années.
2.
Dans le domaine de l’éducation, la priorité a été la mise en place d’un
système national doté d’un curriculum national qui est appliqué dans 9
provinces – des progrès significatifs ont été faits à cet égard.
3.
La priorité du gouvernement c’est de régler les questions d’accès à un
système éducatif équitable, offrant une éducation de qualité pour tous,
de réparer et transformer les pratiques racistes du passé.
4.
Le Ministère de l’Éducation est soucieux d’améliorer la qualité des
performances dont le caractère médiocre est révélé par les résultats
des évaluations menées aussi bien à l’échelle nationale
qu’internationale.
Définition de l’équité & de la qualité
1.
Il n’existe pas de définitions explicites, formalisées et documentées,
mais:-
 L’équité est communément interprétée comme étant la fourniture d’un
service (y compris l’éducation & l’apprentissage) qui est soutendue par
des principes d’inclusivité, de non-discrimination raciale ou de sexe
 La qualité éducative est généralement acceptée comme étant indiquée
par des scores “quantifiables” dans les évaluations, bien qu’il y’ ait une
compréhension implicite que la qualité reflète les intrants, processus et
résultats de l’éducation
 L’équité et la qualité sont considérées et traitées comme des “frères
siamois”, c’est-à-dire qu’il ne peut pas y avoir de qualité sans équité et
vice versa
Politiques d’évaluation éducative
Au cours des 20 dernières années, l’Afrique du Sud a eu a faire une série de
formulations et de revues de politiques qui régulent l’analyse et l’évaluation
éducative, notamment: La Loi d’Orientation sur l’Éducation Nationale (No. 27 de 1996) donne
pour mission au Ministre de l’Éducation de •
Faire le suivi des normes de l’offre et de la prestation éducative ainsi
que du rendement scolaire;
•
Évaluer tous les ans ou à des intervalles spécifiés l’éducation, avec
pour objet d’évaluer les progrès réalisés dans le respect des
dispositions de la constitution et de la politique éducative nationale.
Politiques d’évaluation éducative
 Politique d’évaluation de 1998 : elle définit l’évaluation comme étant ‘le
processus d’identification, de collecte et d’interprétation des
informations sur le rendement de l’élève, tel que mesuré par rapport aux
résultats convenus sur le plan national pour une phase particulière
d’apprentissage’
 Protocoles d’évaluation en relation avec la campagne Foundations For
Learning (2008) – une mesure destinée à renforcer le programme
d’études et une “injonction” pour conduire des évaluations annuelles
fondées sur le recensement des élèves en vue de suivre la qualité de
l’enseignement & de l’apprentissage (l’injonction faite suite à la
publication des résultats de PIRLS 2006 qui ont montré de faibles
niveaux de performance chez les élèves sud-africains en classe de
quatrième)
Politiques d’évaluation éducative
 Énoncé de Politique sur le Curriculum et l’Évaluation (2010) – une revue
drastique du curriculum national qui inclut les protocoles sur la manière
dont l’évaluation devrait être conduite et rapportée, aussi bien en classe
que les évaluations nationales (la revue fut pour une grande part une
réponse aux sous-performances continues des élèves sud-africains au
cours des évaluations nationales et internationales)
 Le Plan Sectoriel de 2010 (également connu sous le nom de Plan
d’Action 2014 Pour la Scolarisation à l’horizon 2025 ) – met l’accent sur
l’utilisation des données dans la planification et la prestation de
l’éducation, ainsi que l’utilisation des résultats des Évaluations
Nationales Annuelles (ENA) & des évaluations internationales
(SACMEQ, TIMSS, PIRLS) comme indicateurs quantifiables d’une
éducation de haute qualité
Mécanismes de suivi de la qualité & de l’équité dans l’éducation
1.
Les Évaluations Nationales Annuelles (ENA) qui visent à:-
 Fournir aux enseignants des preuves empiriques sur ce que les élèves
peuvent ou ne peuvent pas faire dans une classe particulière
 Mettre à disposition des données fiables pour la prise de décisions
politiques liées à l’offre éducative et à l’appui requis à divers niveaux du
système
 Permettre aux districts de déterminer plus facilement les domaines dans
lesquels un appui est le plus urgemment nécessaire
 Permettre aux directeurs d’école, aux enseignants et aux parents de
planifier de manière plus réfléchie comment améliorer la performance
de l’élève
- Les résultats des ENA sont utilisés pour identifier les faiblesses & élaborer
des interventions appropriées
Mécanismes de suivi de la qualité & de l’équité dans l’éducation
2.
Études comparatives de la performance au niveau régional &
international
 SACMEQ – sixième année Mathématique & Lecture
 TIMSS – huitième année Mathématique et Science
 PIRLS – quatrième année Alphabétisation
- Les résultats de ces études font partie des indicateurs (et objectifs) des
jalons essentiels dans l’amélioration de la qualité de l’éducation
3.
Évaluations au niveau de l’établissement scolaire & du district
- conduites par une Unité Nationale Indépendante d’Évaluation de
l’Éducation (NEEDU) et utilisées pour étudier la fonctionnalité globale.
Résultats préliminaires
1.
Il y’a des signes d’amélioration dans la performance des élèves comme
l’indique:-
 Une augmentation des scores en mathématiques pour la neuvième
année lors des évaluations TIMSS, en particulier au niveau inférieur du
spectre des performances (qualité & équité)

Une augmentation des scores en alphabétisation & calcul lors des ENA
2.
Les résultats montrent une sous-performance persistante en
mathématiques, surtout à l’Étape Supérieure (Années 7-9)
3.
Le Ministère se focalise sur l’amélioration de l’alphabétisation et le
calcul (ex. manuels pour tous les élèves, encadrement par l’enseignant,
etc.) sur la base des résultats des évaluations.
Forces & Faiblesses des évaluations
1.
Forces
 Elles permettent de se concentrer sur des domaines qui nécessitent
des interventions spécifiques
 Elles donnent l’opportunité de fixer des objectifs mesurables et réalistes
 C’est une opportunité offerte pour développer les compétences
requises au sein du Ministère
2.
Faiblesses
 Vulgarisation limitée des résultats
 Sous-utilisation des données pour améliorer l’enseignement et
l’apprentissage
 Risque d’administrer trop de tests
Conclusion
1.
L’Afrique du Sud a réalisé des progrès significatifs dans la mise en
place d’un système éducatif équitable et inclusif depuis l’avènement de
la démocratie en 1994
2.
L’évaluation est considérée comme étant une stratégie essentielle dans
l’identification des entraves à l’enseignement et à l’apprentissage ainsi
que l’amorce d’interventions appropriées pour améliorer le système
3.
À présent, le défi majeur auquel est confronté le pays c’est de savoir
comment inverser la tendance persistante de la sous-performance
4.
L’Afrique du Sud explore en particulier les stratégies les plus efficaces
pour utiliser efficacement les données générées par les évaluations en
vue d’améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage dans
les écoles.
Merci
Website: www.education.gov.za
Call Centre: 0800 202 933 | [email protected]
Twitter: @DBE_SA | Facebook: DBE SA

similar documents