Analyser sa pratique d`enseignement

Report
16 mars 2013 – 9h00-10h15
UQTR
Analyser sa pratique d’enseignement :
Quelle Pertinence ? Quelles modalités ?
Yves Lenoir, D. sociologie
Chaire de recherche du Canada sur l’intervention éducative
[email protected]
http//www.usherbrooke.ca/crcie/
1
Réfléchir
Réfléchir /
• Je réfléchis, tu réfléchis, il réfléchit, nous…
• Tous les êtres humains réfléchissent…
• Mais il y a réfléchir et réfléchir !
2
Nº 4 (20012)
3
- La Commission scolaire de la
Région-de-Sherbrooke
Un projet en
partenariat financé en
2009 par le ministère de
l’Éducation, du Loisir et
du Sport (MELS)
- La Chaire de recherche du
Canada sur l’intervention
éducative (CRCIE),
Université de Sherbrooke
4
Déterminés par la CSRS
Les objectifs
1
La formation à l’enseignement de la
lecture et de l’écriture
Sous la responsabilité de
Marie-France Morin (UdSh)
−
−
−
−
Chantal Vachon (Passeur)
Johanne Lacroix (Passeur)
Isabelle Fortier (CP)
Guylenne Houde (CP)
le développement d’une pratique
réflexive
2
3
la production d’outils de formation
pouvant être réinvestis ensuite
auprès des enseignants.
5
Le volet sur les
pratiques réflexives
6
L’équipe de travail
Commission scolaire
de la Région-deSherbrooke
Johanne Soucy et Cathy Truchon,
passeurs pédagogiques
Marie-Ève Binette, Viviane Guimond et
Caroline Mathieu, conseillères
pédagogiques
Chaire de recherche
du Canada sur
l’intervention
éducative, Université
de Sherbrooke
Yves Lenoir, titulaire de la CRCIE, et
Alejandra Morales
7
Un texte de
présentation
Réfléchir dans et sur sa pratique, une nécessité
indispensable (Yves Lenoir)
1
À partir d’un dialogue entre deux enseignantes du
primaire, ce texte a pour objectif de clarifier et de
préciser ce qu’il faut entendre par analyse réflexive dans
le domaine de l’enseignement.
Analyse réflexive: un outil de questionnements
La création de
trois outils
2
3
(L’équipe de travail sur les pratiques réflexives)
À pour objectif de fournir à ses utilisateurs une grille de
réflexion composée de questions organisées en fonction
de la structure du processus d’enseignementapprentissage retenu à la CSRS.
Analyse réflexive: se questionner sur la gestion
des contenus d’apprentissage (Yves Lenoir)
À pour objectif d’aider la personne enseignante à planifier
les activités d’enseignement-apprentissage par le biais
d’une réflexion sur les modalités mises en œuvre dans les
pratiques d’enseignement favorisant les processus
d’apprentissage des contenus.
8
L’outil 1:
Réfléchir dans et sur sa pratique,
une nécessité indispensable
9
Une conversation
• Entre deux enseignantes :
• Sophie, enseignante d’expérience qui recourt à l’analyse
réflexive de sa pratique d’enseignement
• Louise, enseignante sceptique…
10
Les principaux objectifs de la pratique réflexive
Pourquoi recourir à l’analyse réflexive?
La compréhension de la propre pratique
1
Prendre conscience sur le plan cognitif des
intentions poursuivies, des choix réalisés,
des modalités et des moyens adoptés et de
la portée de ses paroles et de ses gestes
dans ses interactions en classe avec les
élèves.
Le développement professionnel
3
Développer des compétences donnant une
meilleure maîtrise de ses fonctions
enseignantes, qui donnent de la confiance
en soi-même par les capacités à analyser
son travail et à l’améliorer.
11
2
Le changement de/dans la propre
pratique
La modification durable, consciente,
fondée, mûrie et acceptée de ses
pratiques enseignantes sous ses
différents aspects dans une perspective
de mieux-être professionnel.
Des éléments handicapant
le recours à l’analyse réflexive
• Le peu de temps disponible pour les enseignants en classe toute la
journée
• La surcharge réelle, appréhendée ou perçue de travail
• Le sentiment d’abandon, d’isolement
• Le cloisonnement, la fermeture (enseignement la porte fermée; la
vision insulaire)
• Le peu d’échanges et de débats avec les collègues
• La fragmentation et la discontinuité dans les activités
quotidiennes de l’enseignant
• La survalorisation de l’expérience directe (un métier sans savoirs?)
12
Des éléments handicapant
le recours à l’analyse réflexive
• L’absence de partenariat avec les milieux universitaires de
formation (une méfiance réciproque?)
• L’absence de mécanismes de formation continue (recyclage)
• Le peu de lecture d’écrits scientifiques en éducation
• Le peu de connaissances des savoirs scientifiques en lien
avec les disciplines scolaires
• La prise de risque dans son enseignement et la difficulté
d’agir dans l’incertitude
• L’habitus
13
Apports de l’analyse réflexive
• Développer ses compétences professionnelles
• Assurer une meilleure compréhension des réalités en liens
avec la relation enseignement-apprentissage
• Mettre en question les principes et les valeurs qui soustendent ses pratiques (intentions, modalités, ressources, etc.)
• Faire face à la complexité croissante de la tâche
professionnelle
• Mieux maîtriser les différentes dimensions de la pratique
enseignante
14
Apports de l’analyse réflexive
• Mieux dégager ou mieux prévoir les effets de sa pratique
• Mieux cerner les processus d’apprentissage mis en œuvre
par les élèves
• Mieux comprendre la spécificité singulière de chaque élève
pour adapter ses actions
• Évaluer ses actions et en dégager des conséquences pour ses
pratiques futures
• Favoriser des pistes de solutions ou des perspectives
innovatrices dans son enseignement
15
Apports de l’analyse réflexive
• Donner du sens à ses paroles et à ses gestes
• Se donner les moyens de s’améliorer comme
enseignant et comme être humain
• Favoriser la coopération avec ses collègues
• Développer son assurance
• Avoir du plaisir et de la stimulation à enseigner
• Assumer ses responsabilités politiques et éthiques
16
Comment comprendre l’analyse réflexive?
Réfléchir dans
et sur l’action
Deux processus dans le
cadre des pratiques
d’enseignement
Réfléchir dans l’action, pendant l’actualisation de la
pratique, prendre des décisions rapidement, dans
l’urgence et l’incertitude des interactions avec les élèves
vis-à-vis d’une situation, d’un moyen, d’un problème,
d’une activité en cours, d’une intention d’enseignement,
etc. Elle ne peut se réaliser que dans la mesure où
l’enseignant a intégré des guides d’action ouverts, souples
et diversifiés. Elle se fonde davantage sur l’impulsion du
moment, l’expérience devenue routine, le sens commun.
Réfléchir sur l’action est un processus de distanciation
critique face à l’action passée ou à venir. Elle requiert de
confronter son agir anticipé à une grille d’analyse qui sert
d’analyseur de la pratique. La réflexion rétrospective et
prospective sur l’action sert ainsi à évaluer l’action, à
éclairer les motifs qui l’animaient et à prendre des
décisions au regard de nouvelles actions. Elle paraît donc
nécessaire pour la réflexion dans l’action, car elle sert de
référent pour l’action
17
- Langagière: elle passe par la
parole, qui peut être intérieure;
- Dialogique: on ne peut
réfléchir sans dialoguer avec
autrui, qui peut être aussi un
autre “soi-même”;
- Sociale: elle est le fruit d’une
interaction sociale, y compris
quand je dialogue avec moimême.
- Un processus dialectique entre
la pensée et l’action, la théorie et
la pratique
Les
caractéristiques
d’une pratique
réflexive
18
Le modèle d’enseignant réflexif de Paquay et
Wagner (1996, p. 156)
Utiliser des
routines, des
schémas d’action
contextualisés
Réaliser les tâches
assignées aux
enseignants (dans
chaque fonction)
Praticien
artisan
Maîtriser et
exploiter
Réfléchir sur ses
pratiques (et
analyser leurs effets
Produire des outils
innovants
(“enseignantchercheur)
Praticien
réflexif
Être en
développement
personnel (en
“devenir-soi”)
Des savoirs
disciplinaires et
interdisciplinaires
Des savoirs
didactiques et
épistémologiques
Maître
instruit
Des savoirs
pédagogiques,
psychologiques,
sociologiques,
philosophiques
Un professionnel
de l’enseignement
Personne
Être en projet
d’évolution
professionnelle
Être en relation,
communiquer,
animer
Technicien
Acteur
social
S’engager dans des
projets collectifs
Utiliser des
techniques audiovisuelles et autres
19
Mettre en œuvre
des savoir-faire
techniques et
appliquer les
règles formalisées
Analyser les enjeux
anthropo-sociaux
des situations
quotidiennes
La réflexion comme un processus composé
d’étapes interreliées
20
Adapté de David Kolb (1984)
Pour mettre en œuvre une pratique réflexive,
on a besoin de guides, c’est-à-dire d’outils
pouvant servir de grilles d’analyse
21
L’outil 2:
Analyse réflexive: un outil de
questionnements
Marie-Ève Binette, conseillère pédagogique
de la CRSS
Johanne Soucy et Cathy Truchon, passeurs
pédagogiques de la CSRS
22
Un outil de réflexion
composée de questions
organisées en fonction
de la structure du
processus
d’enseignementapprentissage retenu à la
CSRS et soutenu sur
l’enseignement
stratégique
Une centration sur les
aspects pédagogiques
de l’enseignement
23
La structure de l’outil 2
La planification de
l’enseignement
Phase de préparation
caractérise le début
de l’action en
classe. Elle sert à
préciser les
intentions
pédagogiques, les
défis à relever et les
connaissances
antérieures des
élèves à activer
qui a lieu avant l’enseignement. Elle sert à l’analyse des besoins
et à l’élaboration d’un plan d’action
Phase de réalisation
caractérise le moment
où les élèves réalisent
la tâche et effectuent
des apprentissages.
L’enseignant
accompagne ses
élèves et prévoit des
mesures de soutien
différentes selon les
besoins.
Cette phase est
composée par
les moments de:
- Modélisation
- Pratique guidée
- Pratique
coopérative
- Pratique
autonome
est le moment où l’enseignant analyse le processus
d’enseignement-apprentissage dans le but de le réguler. Les
prises de conscience effectuées l’amènent à retourner à la
phase de planification.
24
Phase d’intégration
est la phase où les
élèves prennent
conscience des
apprentissages
effectués avec le
soutien de l’enseignant.
Elle permet aussi de
préciser les transferts
possibles dans d’autres
contextes
L’évaluation
Phase de
planification
25
26
Phase de préparation
27
28
29
Phase d’intégration
30
31
L’outil 3:
Analyse réflexive: se
questionner sur la gestion des
contenus d’apprentissage
32
Une réflexion sur les différentes
façons de traiter ces contenus.
Il est centré sur la phase de
planification des situations
d’enseignement-apprentissage,
car c’est à ce moment que les
contenus d’apprentissage
(savoirs à acquérir,
compétences et savoir-faire à
développer) sont sélectionnés
et traités.
Un outil permettant de
réfléchir aux modalités
d’enseignement des
contenus d’apprentissage
des programmes
d’études.
33
Planifier…
Planifier les contenus d’apprentissage demande de répondre à quelques questions:
1°
Pourquoi enseigner: quelles sont mes intentions d’enseignementapprentissage sur le plan des apprentissages visés en fonction du programme
concerné?
2°
Quoi enseigner: quels sont les contenus énoncés dans le programme que je
désire enseigner?
3º À qui enseigner ce “quoi”: quelles sont les caractéristiques des élèves auxquels on
s’adresse?
4°
Comment enseigner ce “quoi”: quelles sont les modalités d’enseignement
adoptées?
5°
Avec quoi enseigner ce “quoi”: à quelles ressources vais-je faire appel pour
assurer cet enseignement?
6°
Quoi et comment évaluer ce “quoi”: quels sont les critères et les
34
indicateurs qui feront l’objet d’une appréciation
et comment celle-ci sera-t-elle
35
Démarches
d’enseignement-apprentissage
• La démarche de conceptualisation
• permettre aux élèves de développer des concepts.
• répondre à la question “Que (veut-on) savoir de…?”
• La démarche de résolution de problèmes
• permettre aux élèves de résoudre des problèmes
• répondre à la question “Comment faire pour… ?”
• La démarche communicationnelle
• permettre aux élèves de communiquer des informations à
autrui.
• répondre à la question “Que dire et comment le dire…?”.
36
Démarches
d’enseignement-apprentissage
• La démarche expérimentale
• permettre aux élèves de valider de manière systématique un
phénomène de manière à le décrire, à le comprendre et à
l’expliquer.
• répondre à la question “Comment vérifier si ou que…?”
• La démarche de réalisation
• permettre aux élèves de concevoir et de réaliser un projet.
• La démarche esthétique (ou artistique)
• permettre aux élèves de développer leur expression artistique.
• Elle se différencie des autres démarches par son caractère
inductif et la possibilité de recourir à l’imaginaire.
37
38
39
40
Synthèse
Conclusion
Questions
Échanges
41
synthèse et
conclusion
• Tous les être humains
réfléchissent…
• Consulter également le
dossier spécial sur “La
pratique réflexive, dans le
numéro 4, volume 25
d’automne 2012 de la revue
Vivre le primaire (p. 36-48).
• L’analyse réflexive requiert
le recours à des outils qui
puissent guider et soutenir
la réflexion sur et dans sa
pratique d’enseignement.
• Voir aussi Vivre le primaire
(vol. 23, nº 2), p. 14-17, sur la
démarche d’enseignementapprentissage en univers
social.
• C’est une pratique
intersubjective, interactive:
• individuelle
• collective
42
Références
Bourdieu, P. (1980). Le sens pratique. Paris: Les Éditions de Minuit.
Carr, W. et Kemmis, S. (1986). Becoming critical: Education, knowledge and action research. London:
Falmer Press.
Chaubet, P. (2010). La réflexion, processus déclenché et constructeur: cas d ’enseignants de FLS en
formation ou en exercice et d’aspirants coopérants internationaux. Thèse de doctorat en sciences de
l’éducation, Université de Montréal, Montréal.
Chevrier, J. et Charbonneau, B. (2000). Le savoir-apprendre expérientiel dans le contexte du
modèle de David Kolb. Revue des sciences de l’éducation, XXVI(2), 287 à 323.
Correa Molina, E., Collin, S., Chaubet P. et Gervais, C. (2010). Concept de réflexion : un regard
critique. Éducation et francophonie, XXXVIII(2), 135-154.
Day, C. (2001). Développement professionnel et pratique réflexive: finalités, processus et
partenariats. Carrefours de l'éducation 2(12), 40-54
Dewey, J. (2004). Comment nous pensons (1re éd. 1933). Paris: Les Empêcheurs de penser en rond.
Donnay, J. et Charlier, E. (2006). Apprendre par l’analyse de pratiques: initiation au compagnonnage
réflexif. Namur/Sherbrooke: Presses universitaires de Namur/Éditions du CRP.
Kolb, D. A. (1984). Experiential learning. Experience as the source of learning and development.
Englewoods Cliffs, NJ: Prentice-Hall.
Korthagen, F. A. J., Kessels, J., Koster, B., Lagerwerf, B. et Wubbels, T. (2001). Linking practice and
theory: The pedagogy of realistic teacher education. Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum Associates,
Publishers.
Legault, G. A. (2008). La pratique réflexive et le praticien en éthique. Colloque de l’APEC Québec, juin.
Document disponible à l’adresse <http://www.reoq.ca/wpcontent/themes/theme1070/doc/colloques/ 2008_legault_pratique.pdf>.
43
Lenoir, Y. (1996). Médiation cognitive et médiation didactique. In C. Raisky et M. Caillot (dir.), Le
didactique au-delà des didactiques. Regards croisés sur des concepts fédérateurs (p. 223-251). Bruxelles: De
Boeck Université.
Lenoir, Y. (2009). L’intervention éducative, un construit théorique pour analyser les pratiques d’enseignement. Les nouveaux cahiers de la recherche en éducation, 12(1), 9-29.
Lenoir, Y. (dir.). (2012). La pratique réflexive. Vivre le primaire, 25(4), 36-48.
Paquay, L. et Wagner, M.-C. (1996). Compétences professionnelles privilégiées dans les stages et en vidéoformation. In L. Paquay, M. Altet, É. Charlier et P. Perrenoud (dir.), Former des enseignants professionnels.
Quelles stratégies? Quelles compétences? (p. 153-179). Bruxelles. De Boeck Université.
Perrenoud, P. (1994). La formation des enseignants entre théorie et pratique Paris: L’Harmattan.
Perrenoud, P. (1996). Le travail sur l’habitus dans la formation des enseignants. Analyse des pratiques et
prise de conscience. In L. Paquay, M. Altet, É. Charlier et P. Perrenoud (dir.), Former des enseignants
professionnels. Quelles stratégies? Quelles compétences? (p. 181-207). Bruxelles. De Boeck Université.
Perrenoud, P. (2001a). Développer la pratique réflexive dans le métier d ’enseignant. Paris: ESF Éditeur.
Perrenoud, P. (2001b). De la pratique réflexive au travail sur l’habitus. Recherche et formation, 36, 131-162.
Schön, D. A. (1994). Le praticien réflexif: à la recherché d’un savoir cache dans l’agir professionnel (trad. de
l’américain). Montréal: Les Éditions Logiques (1re éd. 1983)
Senese, J.-C. (2007). Providing the necessary luxuries for teacher reflection. In T. Russel et J. Loughran
(dir.), Enacting a pedagogy of teacher education (p. 45-59). London et New York: Routledge.
Tardif, M., Borges, C., Malo, A. (2012). Le virage réflexif en éducation. Où en sommes-nous 30 ans après Schön?
Bilan critique : perspectives théoriques et recherches empiriques. Bruxelles : De Boeck
Tardif, M. et Lessard, C. (1999). Le travail enseignant au quotidien. Contribution à l’étude du travail dans les
métiers et les professions d’interactions humaines. Québec: Presses de l’Université Laval.
Terwagne, C. (2005). Enjeux d’une démarche collective de pratique réflexive pour le développement de compétences
et de l’identité professionnelle. Forum permanent des pratiques, rencontre internationale, Lyon, du 5-7
avril.
44
© 2013 – Yves Lenoir
45

similar documents