Recommandation d`une stratégie - Association of African Universities

Report
CENTRE D’EXCELLENCE AFRICAIN EN
MATHEMATIQUES, INFORMATIQUE & TIC
(CEA-MITIC)
1
UGB IN A SHORT
•
•
•
•
•
•
10 000 students whose 30 % of girls.
8 Faculties (UFR) and 5 Institutes
Faculty staff : 260.
Administrative staff : 310
18 research groups.
24 countries represented: Mauritanie, Mali, Burkina
Faso, Tchad, USA, Canada, Japan, France, etc.
• Success rate : > 70% at Bachelor level and > 95% at
Master level
• Surface : 240 ha
3
UFR de Sciences Appliquées et de Technologies
• 3 départements : mathématiques appliquées,
Informatique, Physique appliquée
• 45 PER dont 15 HDR (4 professeurs titulaires, 11
maîtres de conférences), 25 maîtres-assistants
titulaires et 4 assistants titulaires et 25 PATS
• 1250 étudiants
• Taux moyen de réussite de 80% en 2012.
• Une offre de formation scientifique
– diversifiée : probabilités, statistiques, analyse numérique,
physique, informatique
– professionnalisante et axée sur les TIC : Génie
informatique, Réseaux, Electronique, Télecom, MIAGE
4
CEA-MITIC : relever des défis du développement régional
• Contribuer à augmenter l’offre en formation de
niveau supérieur (Master, PhD) en Maths, Info et TIC
• Produire
des
technologies
innovantes
par
la
recherche, afin de mieux répondre à la fois à la forte
demande en formation de la population jeune et le
renforcement de la recherche.
5
L’UGB : acteur incontournable sur le plan sousrégional dans le domaine des Maths et de l’info
Ce projet vise à renforcer cet existant afin de permettre
à l’UGB de
•mieux partager ses acquis au niveau national et sousrégional et
•faire face à la forte demande socio-économique aussi
bien sur le plan national, qu’africain.
6
L’UGB : acteur incontournable sur le plan sousrégional dans le domaine des Maths et de l’info
Dans un contexte marqué par un engagement réel de l’Etat
du
Sénégal
de
se
tourner
résolument
vers
le
développement des STEM,
Le CEA MITIC permettra à l’UGB et ses partenaires d’offrir à
l’Afrique des ressources humaines en quantité et de qualité,
et ayant la capacité de développer, adapter ou s’approprier
les technologies innovantes et appropriées pour répondre
aux besoins de développement du continent.
7
Le CEA – MITIC va permettre …
• aux étudiants de disposer d’un cadre de formation adéquat
avec des laboratoires d’informatique, d’électronique et de
télécommunications de haut niveau, afin de former un
nombre plus important d’étudiants qui répondent bien aux
besoins des entreprises;
• aux enseignants chercheurs de mieux valoriser leurs
compétences en matière de formation et de recherche,
• d’insérer les mathématiques et les TIC dans un pole de
recherche/formation avec les institutions partenaires.
8
UN CONTEXTE NATIONAL FAVORABLE
Un contexte local favorable : Ndar Numérique
« Faire de Saint-Louis du Sénégal une région
numérique à l’horizon 2025 »
•Objectif
– Mise en place d’une zone économique compétitive à
l’instar des parcs scientifiques et technologiques, des
technopoles ;
– Création et l’implantation d’entreprises TIC à forte
valeur ajoutée ;
– Développement de plateformes de services ;
– Intégration et appropriation des TIC dans tous les
secteurs d’activités de la région.
10
Une vision pour la région de Saint-Louis :
Incubateur d’entreprises TIC
• Objectifs / Missions
– Sensibiliser la communauté universitaire de la
région nord à l'innovation et à l'entreprenariat
– Favoriser l'émergence et l'encadrement de projets
d'entreprenariat TIC
– Stimuler l'application de la recherche pour
répondre aux besoins du marché
– Développer l'économie numérique dans la région
nord au profit des secteurs clés
11
CEA-MITIC : la recherche, moteur du développement
• La formation au niveau supérieur (Master, Doctorat) et
les activités de recherche qui l’accompagnent jouent
un rôle stratégique dans le développement comme
moteur de la croissance économique.
• Ce sont des facteurs clés pour stimuler la productivité.
• Quatre axes majeurs permettent à la recherche de
jouer ce rôle moteur du développent :
• Orienter nos thématiques de recherche vers des
priorités nationales et sous-régionales;
12
CEA-MITIC : la recherche, moteur du développement
• Renforcer les capacités d’innovation des différents acteurs par
la recherche appliquée par l’amélioration de la qualité des RH
dans le domaine des mathématiques, de l’informatique et des
TIC;
• Susciter la culture de l’entreprenariat et l’amélioration de la
culture d’entreprise afin d’inciter les chercheurs et les
étudiants à vulgariser leurs résultats pour le compte
d’entreprises innovantes;
• Valoriser les résultats de la recherche et de l’innovation en
incitant à la « consommation » des résultats de la recherche
et de l’innovation, par la mise en relation des producteurs de
savoirs et de connaissances avec les entrepreneurs capables
de transformer ces intrants en produits de grande
consommation afin de créer de la plus-value pour l’économie.
13
Programmes académiques
Master Mathématiques Appliquées
Analyse Numérique, Probabilités, Statistiques, Algèbre
Master informatique
Ingénierie Informatique, SI, Réseaux
Master MIAGE
Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises
DIETEL
Diplôme d’Ingénieur en Électronique et Télécommunications
Master Réseaux et Télécommunications
Doctorat
Mathématiques Appliquées, Informatique, Physique Appliquée
14
Pour attirer les étudiants au
niveau régional
Mener des missions de
sensibilisation/marketing et vulgarisation
dans la sous-région
Mettre en place un centre d’accueil,
d’information et d’orientation des
étudiants étrangers
Mettre en place des programmes de
bourses d’excellence
Favoriser l’insertion des étudiants à travers
les stages dans l'espace régional
15
Les partenaires académiques nationaux du CEA
•
•
•
•
•
•
•
UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR (UCAD)
UNIVERSITE DE THIES
UNIVERSITE ALIOUNE DIOP DE BAMBEY
UNIVERSITE ASSANE SECK DE ZIGUINCHOR
ECOLE POLYTECHNIQUE DE THIES
AFRICAN INSTITUTE FOR MATHEMATICAL SCIENCES (AIMS)
ECOLE SUPERIEURE MULTINATIONALE DES
TEELCOMMUNICATIONS (ESMT)
• ECOLE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE L’ANALYSE
ECONOMIQUE (ENSAE)
16
Les partenaires académiques sous-régionaux du CEA
• UNIVERSITE DE GAMBIE
• UNIVERSITE DES SCIENCES, TECHNOLOGIES ET DE MEDECINE DE
NOUAKCHOTT (Mauritanie)
• UNIVERSITE DE Sciences, des Techniques et des Technologies de
Bamako (Mali)
• UNIVERSITE POLYTECHNIQUE DE BOBODIOULASSO
• UNIVERSITE DE OUAGADOUGOU (Burkina Faso)
• UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET BOIGNY D’ABIDJAN
• UNIVERSITE DE KARA (Togo)
• UNIVERSITE DE DOBA (Tchad)
• UNIVERSITE DE NIAMEY
17
Les partenaires sectoriels du CEA-MITIC
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
SAED
AFRICA RICE
INSTITUT PASTEUR DE DAKAR
IRD
SONATEL
TECHNOCENTRE ORANGE D’ABIDJAN
GOOGLE SENEGAL
SSII : SEYSOO, CHAKA COMPUTER, IDYAL, CATALYST, PCCI
ADIE
CROISSANCE TIC (CTIC)
AGENCE NATIONALE DE L'AVIATION CIVILE ET DE LA MÉTÉOROLOGIE DU
SÉNÉGAL
• CENTRE DE SUIVI ECOLOGIQUE (CSE)
• CONFEREDATION NATIONALE DES EMPLOYEURS DU SENEGAL (CNES)
• Ministère de la Communication et de l’Economie numérique
18
Les partenaires internationaux du CEA-MITIC
• INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE
ET EN AUTOMATIQUE (INRIA - FRANCE)
• UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS DE TOURS (FRANCE)
• INTERNATIONAL SCIENCE PROGRAM (SUEDE)
• SBC4D
• GEORGIA TECH UNIVERSITY
19
Nombre d’étudiants étrangers inscrits dans le CEA
Unité de mésure
Détails
Baseline
(Nov. 2013)
Valeurs cummulatives cibles
Année 1 Année 2
(Jun. 2015) (Jun,
2016)
Nombre/ %
Nombre
(Définition
total
d'indicateur:
d'étudiants
nombre de
inscrits
nouveaux
Régional
étudiants
étrangers dans les (Total)
nouveaux cours du
CEA)
% Régional
Année 3
(Jun.
2017)
Année 4
(June
2018)
351
400
450
500
550
40
60
90
125
165
10%
15%
20%
25%
30%
Nombre d’étudiants étrangers inscrits dans le CEA
Unité de mésure
Baseline
(Nov. 2013)
Valeurs cummulatives cibles
Année 4
Année 1
Année 2
Année 3
(Jun. 2015)
(Jun, 2016)
(Jun. 2017) (June 2018)
nombre de
publications
internationales
25
30
40
50
60
% Régional
10%
25%
30%
40%
50%
Génération de ressources
Mettre en place une cellule de mobilisation
de ressources
Former les membres du CEA et des
partenaires à la mobilisation de
ressources
Mieux valoriser l’expertise universitaire
et Améliorer et/ou créer des fonctions de
service
Encourager le fundraising par la mise en place
de réseaux d’alumni
22
Organes de Gouvernance
Unité d’exécution
Conseil scientifique
Comité de pilotage
23
MERCI POUR VOTRE AIMABLE ATTENTION
Unité d’exécution
•
•
•
•
•
•
Coordonnateur, Coordonnateur-Adjoint
Comptable / Gestion financière
Responsable suivi évaluation
Responsable de la passation des marchés
Chercheurs principaux
Assistant de projet (à recruter)
Licence et Maîtrise MAIF et MAI
Mathématiques Appliquées, Informatique et Finances
UFR SAT
Maîtrise MIAGE
Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises
Master informatique
Ingénierie Informatique et TIC
DIETEL
Diplôme d’Ingénieur en Électronique et Télécommunications
Master Mathématiques Appliquées
Analyse Numérique, Probabilités statistiques, Stat Appli aux Vivants
LPRT
Licence Professionnelle en Réseaux et Télécommunications
Doctorat
Mathématiques Appliquées, Informatique, Physique Appliquée
26
UFR de Sciences Appliquées et de Technologie
• Recherche appliquée:
– Epidémiologie mathématique : mise au point de modèles
mathématiques afin de simuler l’évolution d’épidémies
telles que l’hépatite B, la bilharziose, le paludisme …
– Modélisation probabiliste et Statistique des extrêmes et
Gestion de risques : Applications à la climatologie et à
l’hydrologie
– Mise en place d'une plateforme web social et sémantique
pour le partage de connaissances des communautés
sénégalaises
– Système d’Information MEdical National pour le Sénégal
(SIMENS) en collaboration avec l’UFR 2S
– Lutte contre les criquets ravageurs en Afrique SubSaharienne utilisant avec les Réseaux de capteurs sans fil27
SAT : mobilisation de ressources
 Financements des équipes de recherche
• dans le cadre du LIRIMA : 15 000 dollars US par an (de la
part de l’INRIA depuis 2009)
• dans le cadre de UMMISCO/IRD : 35 000 dollars US par
an (de la part de l’IRD)
• Apport du SCAC pour des bourses d’études doctorales et
postdoctorales
 Fonction de service (formations payantes):
• Chiffre d’affaires d’annuel de 200 000 dollars US
 Subvention annuelle de l’Etat pour fonctionnement :
140 000 dollars US
28
SAT : mobilisation de ressources
Renforcement du master en AUF
STIC
65 500 dollars
Pr. Amadou S. MAIGA
2012-2013
Mise en place d’une plateforme
web social et sémantique pour
le partage de connaissances des
communautés ouest-africaines
Réseaux de capteurs sans fil et
applications dans la lutte contre
contre les criquets ravageurs
Pr. Moussa LO
2012-2013
AUF
65 500 dollars
Etat du Senegal Pr. Ousmane THIARE
(FIRST)
2013-2014
40 000 dollars
Etude et mise en place d'un Etat du Senegal Pr. Moussa LO
système d'information médical (FIRST)
2012-2013
national pour le Sénégal 20 000 dollars
(SIMENS)
29
PROJET DE CONSTRUCTION
D’UN BATIMENT SUR FONDS
PROPRES
30
Etude technique & financière
 Cabinet d’architectes
 Plans
 bâtiment sur 3 niveaux dont 2 à usage pédagogique et de
bureaux et un pour des appartements
 Devis
DESIGNATION
Total GENERAL (RDC+1er étage+2ème étage)
MONTANT (FCFA)
210 820 820
Coût Total des Etudes, suivi et contrôle (10% Total général)
21 082 082
Divers et Imprévus 5% (Total général + CE)
11 595 145
Coût Total Projet
243 498 047
31

similar documents