Senegal - Institut de statistique de l`Unesco

Report
Atelier régional de renforcement des capacités sur la
révision des politiques des sciences, de la technologie et
de l’innovation (STI) et des Statistiques et indicateurs
en Afrique de l’Ouest
Bamako 10-13 Mai 2010
Rapport du Sénégal
par
Ndeye Arame Boye Faye : Directrice de la Recherche Scientifique
Almamy Konté : Directeur de la Recherche Technologique
Joseph Saturnin Diémé : Chef de la Division Parcs Scientifiques
Ministère de l’Enseignement Supérieur, des Universités,
des Centres Universitaires Régionaux
et de la Recherche Scientifique
Plan
1.
Politique STI
 Gouvernance
 Acteurs
 Financement
 Contraintes et défis
2.
Indicateurs STI
 Contexte
 Méthodologie
 Présentation de quelques résultats
 Recommandations
Politique STI : Gouvernance
1. Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la
Recherche Scientifique (principal organe directeur):
coordination et exécution de la politique en matière de
recherche scientifique. Quatre directions techniques
2. L’Agence Nationale de la Recherche Scientifique
Appliquée : Contribution à l’atteinte des objectifs de
croissance économique à travers la science et la technologie
3. L’Académie Nationale des Sciences et Techniques :
assistance et conseil de l’Etat sénégalais dans le cadre de la
définition et de la mise en œuvre de la politique nationale en
matière de science et technologie.
Politique STI : Gouvernance
 Un Document de Politique Sectorielle est actuellement en
cours d’élaboration pour les besoins du Cadre de
Dépenses Sectorielles à Moyen Terme (CDSMT) : gestion
axée sur les résultats
 Contribution au Document de Politique Economique et
Sociale 2011-2015 (DSRP III)
 Contribution au 11ème Plan National
Politique STI : Acteurs R&D (1)
Secteur Enseignement supérieur :
1. Université Cheikh Anta Diop de Dakar avec 117
laboratoires en 2006
2. Université Gaston Berger de Saint-Louis
3. Université de Thiès
4. Université de Ziguinchor
5. Université de Bambey
6. Ecoles supérieures
7. CHU avec des laboratoires qui ont produit des
résultats scientifiques internationalement reconnus
comme le laboratoire de bactériologie, virologie qui a
contribué à la découverte du VIH2.
Politique STI : Acteurs R&D (2)
Secteur de l’Etat
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA)
Institut de Technologie Alimentaire (ITA)
Institut National de Pédologie (INP)
Centre de Suivi Ecologique (CSE)
Direction de la Protection des Végétaux (DPV)
Centre Expérimental de Recherche et d’Etudes pour
l’Equipement (CEREEQ)
7. Institut National d’Etude et d’Action pour le
Développement de l’Education (INEADE)
Politique STI : Acteurs R&D (3)
Secteur Privé et Institutions Privées Sans But
Lucratif (IPSBL)
1.
2.
3.
4.
5.
Fondation Pasteur
Prometra
Manobi
Ceres Locustox
Sodefitex
Politique STI : Acteurs R&D (4)
Autres
1. Institut de Recherche pour le Développement
2. Centre International de Recherche
Agronomique pour le Développement (CIRAD)
3. Africa Rice
4. Conseil pour le Développement de la
Recherche en Sciences Sociales en Afrique
(CODESRIA)
Politique STI : Acteurs Services S-T
1. Centre National de Documentation Scientifique et
Technique
2. Centres de Recherches et d’Essais
3. Bibliothèques universitaires
4. Musées de l’IFAN
5. Centre National de Cartographie
6. Association Sénégalaise de normalisation
7. Agence Nationale de la Statistique et de la
Démographie
8. Agence Nationale de la Météorologie
9. Système d’Information Scientifique et Technique
Politique STI : Acteurs
Enseignement S-T
1. Universités publiques et privées
2. Ecoles Supérieures:
 Ecole Polytechnique de Thiès
 Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture
 Ecole Nationale de Statistiques et d’Economie
Appliquée
 Etc.
Politique STI : Financement
1. Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la
Recherche Scientifique avec :
• Les subventions aux universités et écoles supérieures
• le Fonds d’Impulsion de la Recherche Scientifique et
Technologique (FIRST) qui est un fonds compétitif (411 millions
FCFA);
• le Fonds de Publication,
• et les Groupes Thématiques Programmés (GTP) (250 millions
CFA)
2. Le Ministère de l’Agriculture avec le Fonds National de
Recherche Agricole et Agro-alimentaire (FNRAA) (plus d’un
milliard de FCFA)
3. La coopération internationale (AIEA, CRDI, IRD, AUF, CIRAD,
etc.)
Politique STI : Financement
Données 2008
SECTEUR
ETAT
SOURCE DE FINANCEMENT
ENSE_SUP
ENTREPRISE
ETRANGER
8 976 586 636
-
ETAT
3 304 058 960
3 248 103 288
IPSBL
319 000 000
5 201 512 878
-
-
177 300 000
12 599 645 596
8 449 616 166
891 810 000
67 320 000
57,1%
38,3%
4,0%
0,3%
ENSE_SUP
ENTREPRISE
714 510 000
67 320 000
IPSBL
AUTRES
-
-
59 300 000
-
-
-
-
12 000 000
59 300 000
12 000 000
0,3%
0,1%
Politique STI : Structures
d’innovation
Pas de système d’innovation en place mais des
structures concernées telles que :
1. L’agence Sénégalaise de l’Innovation Technologique :
appui et financement des inventeurs et innovateurs
2. L’association sénégalaise de normalisation :
promotion de la qualité, élaboration de normes
nationales, mise en place d’un système de certification
3. Le Service de la Propriété Industrielle
4. Agence de Promotion de l’Investissement (APIX)
5. ADIE
6. ARTP
Politique STI : Initiatives
1. Projet de développement d’un Parc Scientifique et
Technologique avec l’assistance technique des
Nations Unies
2. Implantation des incubateurs dans les régions par le
Ministère de l’Industrie, des mines et des PME
3. Incubateur de l’UCAD
4. Domaine d’Initiative et d’Innovation Economique de
l’UGB
5. Cybervillage
6. Projet de l’Incubateur TIC avec la SCA et Infodev
Politique STI : Contraintes




une faiblesse organisationnelle ;
une absence de système national d’innovation ;
une diversité des statuts des personnels de recherche ;
une absence d’activités de recherche développement
dans les entreprises ;
 une faiblesse des équipements de l’ensemble des
institutions nationales ;
 une insuffisance de l’intervention de l’université dans
la R-D, et le transfert de technologie.
Politique STI : Défis
1. Bâtir un Système National de Recherche Scientifique et
d’Innovation Technologique fort et organisé
2. Promouvoir une recherche fondamentale et appliquée
capable de stimuler les secteurs vitaux de l’économie,
comme l’agriculture, l’industrie, l’énergie, la santé, les
technologies de l’information et de la communication, la
pêche, l’élevage, l’environnement, le commerce, les
services, etc. ;
3. Valoriser et la vulgariser les résultats de la recherche
Indicateurs STI : Contexte
 Le Sénégal ne produit pas de façon systématique des
statistiques et indicateurs de R-D. Cependant il existe des
rapports et documents relatifs au Potentiel Scientifique et
Technique (répertoire des chercheurs, annuaire des
centres de recherche et de documentation).
 En rapport avec le bureau Science et Technologie du
NEPAD, une enquête a été lancée en 2009 et les résultats
de cette enquête sont en cours de validation.
Indicateurs STI : Enquête 2009
(ASTII) - Méthodologie
Secteurs retenus
Echantillonnage
Enseignement supérieur
Recensement exhaustif
Institutions privées sans but
lucratif (IPSBL)
Choix raisonné
Entreprises du secteur
moderne
Choix raisonné
Etat
- Recensement exhaustif (centres
et instituts de recherche)
- Choix raisonné (autres structures
publiques)
Quelques résultats (1)
Répartition des chercheurs par genre
9000
7859
8000
7000
6000
5969
5000
Hommes
Femmes
4000
Total PP
3000
1890
2000
1000
0
Hommes
Femmes
Total PP
Quelques résultats (2)
Domaines Scientifiques
Hommes
Femmes
Total
Sciences agricoles
215
35
240
Sciences de l'Ingénierie et technologiques
292
54
345
Sciences exactes et naturelles
1238
223
1460
Sciences humaines
588
185
772
Sciences médicales et sanitaires
1331
626
1955
Sciences sociales
2305
766
3078
TOTAL PP
5970
1889
7859
Quelques résultats (3)
QUALIFICATION
Hommes
Femmes
CITE 97 5A
4269
1571
CITE 97 5B
11
5
CITE 97 6
1689
314
Total PP
5969
1890
Quelques résultats (4)
AGE
65 ans et plus
De 25 à 34 ans
De 35 à 44 ans
De 45 à 54 ans
De 55 à 64 ans
Moins de 25 ans
TOTAL PP
Hommes
18
3528
1105
729
447
141
Femmes
3
1330
248
118
63
127
Total
21
4858
1353
848
511
268
5969
1890
7859
Quelques résultats (5)
DEPOTS ENREGISTRES AU SERVICE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE DE 2000 A 2008
Tableau I
TITRES DE PROTECTIONS 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Brevet d’invention
1
5
1
7
12
7
15
7
2
Modèle d’utilité
2
1
1
1
1
1
Marques
121
94 106
28
71
34
50
62
52
Dessins
et
modèles 18
218 44
13
15
07
28
33
172
industriels
Noms commerciaux
1440 2241 2173 860 4162 2465 2781 4380 5448
Inscriptions au Registre 22
21
2
2
Spécial des Marques (R.S.M)
Source : SPI
Recommandations
1. Mise en place d’un dispositif cohérent et stable pour un bon système
d’informations statistiques sur la R&D et l’innovation  un
observatoire par exemple pour le suivi des indicateurs de la science
et la technologie
2. Amélioration les instruments de collecte (questionnaire de données
individuelles) fonds compétitifs, gestion des doublons, …
3. Organisation de l’enquête (meilleure pise en compte des TIC pour la
création d’un entrepôt de données)
4. Renforcement des capacités en gestion de base de données et
d’outils statistiques
5. Dotation annuelle de fonds par le budget de l’Etat pour la
pérennisation du projet
Merci
Thank you
Dieureudieuf
Someone who never made a mistake
has never tried something new
Albert Einstein

similar documents