L*expressionnisme allemand

Report
L‘expressionnisme allemand
L'expressionnisme est un mouvement
artistique apparu au début du XXe siècle, en
Europe du Nord, particulièrement en
Allemagne. L'expressionnisme a touché de
multiples domaines artistiques : la peinture,
l'architecture, la littérature, le théâtre,
lecinéma, la musique, la danse.
L'expressionnisme fut condamné par le
régime nazi qui le considérait comme un
« art dégénéré »
« La forme est l’expression extérieure du
contenu intérieur »
(Kandinsky)
• L'expressionnisme rompt aussi avec
l'impressionnisme à travers des forme très
agressives : couleurs violentes, lignes acérées.
• Le Cri du peintre Edvard Munch, ou La
Guerre d'Otto Dix sont des tableaux
représentatifs du genre expressionniste en
peinture.
PRÉCURSEURS
• Les symbolistes :
• Le symbolisme est un mouvement littéraire et
artistique apparu en France et en Belgique vers 1866
• Le mot est proposé par Jean Moréas, à partir de
l'étymologie du mot "symbole" (« jeter ensemble »).
• Pour les symbolistes, le monde ne se limite pas à une
apparence concrète réductible à la connaissance
rationnelle. Il est un mystère à déchiffrer dans les
correspondances entre couleurs, visions, textures.
John Everett Millais (Angleterre) 1829 – 1896, Ophélie (1852)
Gustave Moreau (France, 1826 – 1992) – (L’apparition 1974)
Exemples d’oeuvres symbolistes en France : celles du peintre Odilon Redon
Le Bouddha, 1906 (à gauche), les cyclopes, 1914 (à droite)
Parmi les précurseurs :
. Gustav Klimt, 14 juillet 1862 Baumgarten - 6 février 1918,
Vienne, peintre symboliste autrichien, et l'un des membres les plus en vue du
mouvement Art nouveau de Vienne
Paul Gauguin 7 juin 1848 à Paris —8 mai 1903, à Atuona, Hiva Oa, Îles
Marquises
.
Sont considérés comme expressionnistes :
Edvard Munch (12 décembre 1863 - 23 janvier 1944)1 est un
peintre expressionniste norvégien
Le cri, 1893
Baron James Ensor (Belgique), 13 avril 1860 à Ostende 19 novembre 1949
Marc Chagall (Russie. 1887 - 1985)
Oskar Kokoschka (Autriche1886 1980)
. Kandinsky (peintre russe établi à Munich depuis 1890) figure comme chef
de file du mouvement expressionniste, mouvement qui regroupe des artistes
modernes d’écoles diverses, allant du néo-impressionnisme à l’art nouveau.
Vassily Kandinsky (1866-1944) Série, Le cavalier bleu, 1909
On y trouve une commune croyance en la vie intérieure de
l'artiste, dans la forme comme extériorisation de l'intuition
créatrice du peintre, dans les liens situés au tréfonds de
l'homme
• En 1912, une grande exposition est organisé à Cologne
avec, entre autres, des œuvres de Van Gogh, Munch,
Cézanne, Gauguin, Matisse, Picasso et Kokoshka.
Beaucoup de ces artistes étaient considérés encore à
l’époque comme marginaux.
• Ces expositions sont des moments importants pour la
percée de l'art moderne en Allemagne. La première
guerre mondiale met malheureusement fin aux activités
du groupe – notamment a la création d’un second
Almanach. Certains artistes sont rapidement tués dans
les combats tandis que Kandinsky est forcé de rentrer en
Russie.
Beaucoup de ces artistes trouveront la mort sur le front pendant la première guerre
mondiale (1914 – 1918). Après la guerre, les survivants poursuivent leur œuvre sur la
voie tracée par Max Beckman (1884 – 1950) ou Otto Dix.
Max Beckmann, Die Granate (L'obus), 1915, pointe-sèche sur papier, 38 x 28,8 cm
L’explosion de l’obus fait
éclater la composition, la
perspective, l’espace et les
figures. Les traits esquissant
les corps sont brisés dans un
rythme désordonné, disloqué.
Les lignes se heurtent et
s’arrêtent. Le chaos et la
dévastation sont rendus par le
fractionnement de toute la
composition. Seul l’obus, situé
en haut et à droite de la
gravure, semble stable, tel un
soleil noir donnant la mort.
.Beckmann, nature morte avec
bougies (1929)
. Beckmann, Still Life with
Three Skulls, 1945
. Beckmann, Autoportrait, 1919
En 1932, quelques mois avant la prise du pouvoir par Hitler (janvier
1933), Beckmann met en chantier son premier triptyque Départ. Le
peintre s’éloigne d’une politique qu’il condamne pour puiser dans le
temps, propre au mythe, des significations, des récits qu’il veut
universels (Picasso, confronté à la tragédie de l’histoire, réagit de
même en 1937 )
Otto Dix (1891 - 1969).
La rue de Prague, 1925
Consulter : http://www.college-madamedesevigne-mauron.acrennes.fr/sites/college-madamedesevigne-mauron.acrennes.fr/IMG/pdf/histoire_des_arts_-_la_rue_de_prague_d_otto_dix.pdf
Otto Dix, les joueurs de skat, 1920
Pour l’analyse, on peut aussi consulter :
file:///C:/Users/2/Documents/histoire%20des%20arts/fiche%20otto%20dix%20joueur
s%20de%20skat.pdf
la grande ville » 1927/1928 :
le contraste entre les « années folles » et la misère laissée par
la guerre
Un site très intéressant à consulter sur toute l’oeuvre d’Otto Dix :
http://www4.ac-nancy-metz.fr/clg-p-devigneulles/file/histoire_des_arts/otto_dix_un_regard_sur_le_siecle.pdf
La guerre d’Otto Dix (1929 – 1932)
•
•
Sous la République de Weimar, Dix conserve en grande partie le style éclaté des
peintures de guerre. Dix est fasciné par le mauvais goût, la laideur, les situations
macabres, grotesques. L'esprit du temps n'est pas étranger à cet envoûtement
pour la sordidité
La société weimarienne ne connaît pour Dix qu'estropiés, éclopés, que des bouts
d'humanité, et tout donne à penser que ce qui est valable pour le physique l'est
aussi pour le mental. Ainsi les cervelets découpés et asservis aux passions les
plus vulgaires et les plus automatiques.
« L’extérieur des choses est important pour moi,
car en exprimant la forme extérieure on saisit
également l’intérieur... »
•
De l’expressionnisme à l’abstraction :
Paul Klee ( 1879 - 1940)
Spirale, 1916
Pastorale, 1927
Kandinsky, jaune-rouge-bleu (1925)
L’expressionnisme dans d’autres
domaines artistiques
• Cinéma :
•
•
•
•
•
Musique classique : Igor Stravinsky
Eric Satie, Francis Poulenc, Maurice Ravel
Danse : les ballets russes. Le sacre du printemps
http://www.youtube.com/watch?v=vNt0mvjoS08
http://www.youtube.com/watch?v=BryIQ9QpXwI
(Nijinsky)
• Littérature, théâtre : Jean Cocteau
Que deviennent les principaux artistes d’avant-garde
après 1933 ?
Parmi tant d’autres …
• . Max Beckmann, déchu de son poste d’enseignant aux Beaux-arts
de francfort en 1933, s’exile à Amsterdam puis au États-Unis à
partie de 1941
• . Paul Klee, congédié de l’académie des Beaux-arts de Düsseldorf,
s’exile en Suisse en 1933,
• . Kandinsky, congédié du Bauhaus de Berlin, s’exile en en France en
1933
• . Otto Dix déchu de son poste d’enseignant aux Beaux-arts de
Dresde, persécuté par la gestapo en tant qu’ »artiste dégénéré ». Il
est envoyé de force comme soldat sur le front de l’est en 1944.
• . Oskar Kokoshka (autrichien) s’exile à Prague, puis en Suisse en
1938
• . Le cinéaste Fritz Lang (d’origine juive) quitte l’Allemagne en 1933
pour Paris et embarque pour New-York en 1934. Sa femme rejoint
le parti nazi.
A partir de 1933 ( montée de Hitler au pouvoir),
l’expresionnisme est considéré comme un art “décadent” ou
dégénéré”
• En 1937, à l’occasion d’une exposition d’art
officiel nazi, une salle est consacrée à l’art
« dégénéré ». Le public y est invité à dénigrer
les œuvres d’artistes inférieurs juifs,
bolcheviks ou « malades mentaux » tels
Picasso , Max Ernst, Kandinsky, Chagall. Parmi
les artistes allemands cloués au pilori figurent
les artiste expressionnistes : Karl Ofer, Ernt
Ludwig Kirchner, Max Beckmann, Paul Klee,
Oskar Kokoshka.

similar documents