Présentation ppt de l`EN3S

Report
Les activités internationales
de l’EN3S
Françoise MOUGIN
Groupe « informel » du GIP SPSI
21 Février 2012
Plan
Les bases de l’activité internationales de
l’EN3S
Ses activités de coopération
Le (re)positionnement de l’EN3S
Les orientations et projets
EN3S/DRI – CESGOS 2012
Une mission de l’école consacrée par
le code de la sécurité sociale
L’article R123.9 prévoit, entre autres
missions :
… Elle peut mettre en œuvre, dans le cadre des
orientations fixées par son conseil d'administration,
des actions de coopération à caractère international
en matière d'enseignement et de recherche.
EN3S/DRI – CESGOS 2012
L’ouverture internationale de l’EN3S :
2 aspects complémentaires
Ouverture sur les
problématiques
internationales
(ex : cycle
international de la
formation initiale)
La formation des
cadres supérieurs des
organismes français
Contribuer au
développement de la
sécurité sociale
Activités de formation : => Mission de la DRI
Formation initiale
Formation continue
Un exemple : une nouveauté
Aux stagiaires du
CESGOS de
formaliser et
présenter le
système de
protection sociale
de leur pays
Aux élèves FI de
découvrir des
systèmes de
protection sociale
différents
Echanges
et
enrichissements
croisés
Des repères « historiques » :
Les offres de cycles de formation longs
 Années 70 : intégration d’élèves étrangers dans la
scolarité normale a existé pendant quelques
promotions dans les (≈ 30 personnes)
 1984 : création du CIFOCSS et du cursus des
cadres supérieurs partagé entre la Côte d’Ivoire et
la France (≈ 250 personnes)
 1993 : création du CESGOS (≈ 300 personnes)
 2009 : création de la sélection internationale »
récente (6 élèves)
Nos modalités d’intervention
 Des partenariats bilatéraux avec des organismes de
sécurité sociale
 Des partenariats avec des organismes de formation
dédiés à la sécurité sociale
 Des partenariats avec les institutions
internationales (OIT, AISS, CIPRES, CISS…)
 Des formations qualifiantes « multilatérales »
 Un réseau d’intervenants et d’experts,
professionnels des organismes de sécurité sociale
Les pays partenaires de l’EN3S*
Québec
Colombie
Pérou
Mexique
Portugal, Lituanie,
Pologne, Russie,
Azerbaidjan
Algérie, Côte
d’Ivoire, Maroc,
Tunisie , Mali,
Mauritanie, Togo,
Madagascar,
Comores, Burkina,
Burundi, Rwanda
* : au titre des activités de coopération (hors pays européens qui accueillent élèves DIFI)
Chine
Un repositionnement pour l’école
Pour prendre en compte :
 Les évolutions du paysage institutionnel français
 L’initiative pour les socles de protection sociale
 Les évolutions dans le champ de la formation
L’objectif général de l’EN3S
dans le champ de la coopération
Contribuer au renforcement des capacités et au
développement des compétences…
… au service du développement de la
protection sociale.
Un constat fait avec les collègues de
l’OIT et de l’AISS
Les cibles et modalités d’intervention :
Les designers
de politiques
Plaidoyers et
conférences
Les gestionnaires
des institutions
Professionnalisation
Education et
propagande
Les
populations
Des déficits :
• De façon globale, un retrait des organisations internationales des actions
destinées aux francophones
• Un non investissement vers les gestionnaires
• Le caractère évènementiel et ponctuel des actions à vocation de formation,
notamment pour les politiques
Les orientations et projets de l’école
pour ses activités de coopération
 Renforcer l’inscription des formations qualifiantes dans les orientations du
socle
 Ex : la réforme du programme du CESGOS , relance du CIFOCSS, projet pour
une reconnaissance universitaire de ces formations
 Développer les actions en partenariat avec les promoteurs des socles :
 Ex : le partenariat avec le CIF OIT pour l’Académie de la sécurité sociale,
projet SPEDUCEN
 Contribuer au développement des capacités de formation des professionnels
de la protection sociale :
 Ex : partenariat avec des structures de formation Chine, Maroc, Côte
d’Ivoire, dispositif pour le développement de la formation dans les OSS
 Utiliser l’ensemble de nos activités pour contribuer aux réflexions sur les
« modèles » portés
 Ex : les travaux confiés aux stagiaires du CESGOS autour du travail informel
A titre d’illustration : Les thèmes soumis à la
réflexion des stagiaires de la 19ème promo
 L’extension de la protection sociale au secteur informel
 La couverture santé dans la protection sociale, accès aux
soins et santé des populations
 Le rôle de la protection sociale dans la lutte contre la
pauvreté
 Extension de la protection sociale et diversification des
sources de financement
 Rédaction collective d’une note d’une dizaine de pages
 Chaque groupe composé de personnes de pays ou d’organismes
différents
 Une présentation orale
Une redéfinition des stages
 Durée raccourcie pour moins peser sur les
organismes d’accueil (1 mois et demi au lieu de
3 mois)
 Le stage s’inscrit dans une étude :
 Ciblée sur un thème déterminé avec le stagiaire et son
employeur
 Engagée dès la fin du mois de janvier pour préciser la
problématique retenue et les objectifs du stage
 Formalisée par un mémoire professionnel orienté sur
les besoins de l’organisme d’origine qui mettra en
évidence les acquis du stage
Des évolutions nécessaires
 Le système français est en profonde mutation => devient un « exemple » non
plus une cible => enrichir le fond
 Besoin de développer des corpus sur les principales problématiques (ex : résultat des
travaux de notre groupe)
 Ouvrir des espaces d’échanges avec nos partenaires (ex : rencontre de décembre
2011 à l’école)
 L’école doit se positionner comme lieu de construction de réflexions,
démarches, compétences nouvelles avec ses partenaires => faire évoluer la
forme
 sur les démarches et méthodes mises en œuvre (ex : projet formation interne
commun à plusieurs pays)
 sur la mutualisation avec les autres structures investies dans la formation
 Pour des cursus universitaires ouverts à un public plus large
 Le besoin de développer ces nouvelles approches chez nos intervenants =>
investir pour développer de nouvelles expertises et les pérenniser

similar documents