Les domaines de développement - Extranet

Report
Opération Colibri
Symposium local RLS de Jardins-Roussillon
Manon Noiseux, M.Sc. Épidémiologie
Secteur Surveillance de l’état de santé de la population
12 septembre 2014
Objectif de la présentation
Favoriser l’appropriation des données locales de
l’Enquête Québécoise sur le Développement
des Enfants à la Maternelle (EQDEM) par les
intervenants et partenaires concernés
2
Plan de la présentation
1. Opération Colibri – deux volets
2. La population à l’étude
3. Le taux de participation
4. L’outil de mesure
5. Résultats et mises en garde
6. Messages importants
3
Les enfants : une précieuse ressource!
En Montérégie
 100 000 enfants âgés entre 0 et 5 ans
20 % des enfants du Québec
Dans le RLS de Jardins-Roussillon
 15 000 enfants âgés entre 0 et 5 ans
15 % des enfants de la Montérégie
4
Opération Colibri – Deux volets
Volet enquête
EQDEM
Volet
Intervention
 Connaître l’état de développement
des enfants à la maternelle
 Suivre l’évolution de la situation en
reconduisant l’enquête tous les
cinq ans
 Mettre à profit les résultats de
l’enquête
 Mobiliser les acteurs intersectoriels
régionaux et locaux
 Planifier des actions concertées
5
La population à l’étude
 Population visée – enfants fréquentant la maternelle 5 ans à temps plein dans les écoles
francophones et anglophones, publiques et privées
du Québec
 Population exclue – enfants pour lesquels l’outil
n’est pas validé. Il s’agit des enfants scolarisés :
 à domicile
 dans une école spéciale
 ayant un code EHDAA
 dans une école située sur une réserve indienne
6
Excellente participation
 Québec
65 000 enfants
81 %
 Montérégie
14 000 enfants
91 %
2 060 enfants
89 %
 RLS de Jardins-Roussillon
7
L’IMDPE : un outil validé
Instrument de mesure du développement de la petite enfance
Historique
 Développé en 1999 par le Offord Center for child studies
 Expertise québécoise
 Élaboré par des spécialistes en développement de l’enfant,
des enseignants, des éducateurs en service de garde
 Bon prédicteur du rendement scolaire
Questionnaire
 Une centaine de questions
 Rempli par l’enseignant régulier de maternelle
 Collecte entre la mi-février et début mai 2012
8
L’IMDPE : une mesure populationnelle
Instrument de mesure du développement de la petite enfance
Limites
 Certaines informations non connues de l’enseignant
 Basé sur la perception des enseignants
Mise en garde
 Mesure populationnelle : résultats donnés pour des
groupes d’enfants et non diagnostic individuel
9
Les domaines de développement
 Santé physique et bien-être
Motricité
Préparation physique à l’école
 Compétences sociales
Habiletés sociales
Sens des responsabilités
Respect des pairs
 Maturité affective
Comportement prosocial
Contrôle et expression des émotions
Hyperactivité et inattention
 Développement cognitif et langagier
Intérêt et habileté en lecture, écriture et mathématiques
 Habiletés de communication et connaissances générales
Capacité à communiquer et comprendre les autres
Connaissances générales
10
Le concept de vulnérabilité
Qu’est-ce qu’un enfant vulnérable?
 Enfant plus susceptible de manifester des difficultés
liées à l’apprentissage scolaire et l’adaptation
sociale
 Les enfants considérés vulnérables dans votre RLS
sont ceux qui se situent parmi les 10 % des enfants
québécois ayant les plus faibles résultats pour
chacun des domaines
Mises en garde
 Vulnérabilité ≠ échec ou difficulté
 Doit être considéré comme un facteur de risque
11
L’importance des résultats à l’échelle locale
Les résultats à l’échelle locale – par territoire de RLS,
CLSC et communautés locales permettent de :
 Dresser un portrait des enfants vulnérables
 Mieux cibler les zones géographiques avec fortes
proportions ou nombre d’enfants vulnérables
 Soutenir les différents acteurs œuvrant en petite
enfance ou en milieu scolaire dans la planification
d’interventions
12
Portrait des enfants du
RLS de Jardins-Roussillon
76 % ont les habiletés nécessaires pour
entreprendre leur parcours scolaire
24 % sont vulnérables dans au moins
un domaine de développement
530 enfants de maternelle
13
Les domaines de développement
Proportion d'enfants à la maternelle vulnérables selon les domaines de développement et
dans au moins un domaine, RLS de Jardins-Roussillon, CLSC, Montérégie et Québec, 2012
Santé physique Compétences
et bien-être
sociales
RLS de Jardins-Roussillon
CLSC Châteauguay
CLSC Jardin du Québec
CLSC Kateri
Maturité
affective
%
Développement
Habiletés de
cognitif et
communication et
langagier
connaissances
générales
%
%
%
%
8,4
7,8
8,3 (-)
10,5
9,5
8,5
9,7
13,2 (+)
12,0 *
11,6 *
11,6 *
14,5 *
Au moins
un domaine
%
Nombre
23,8
530
13,3
28,9
200
10,8 *
29,6
80
9,4 (-)
7,0 (-)
6,6 (-)
6,7 (-)
8,2
6,8 (-)
19,6 (-)
240
Montérégie
8,7 (-)
8,1 (-)
9,1 (-)
9,7
9,7 (-)
24,1 (-)
3 710
Québec
9,5
9,0
9,7
10,0
10,8
25,6
19 910
Le signe (+) signifie qu’il y a plus d’enfants vulnérables,
en proportion, que dans le reste du Québec.
Le signe (-) signifie qu’il y a moins d’enfants vulnérables,
en proportion, que dans le reste du Québec.
14
Les domaines de développement
Répartition des enfants de maternelle vulnérables dans au moins un domaine selon
le nombre de domaines de développement, Montérégie, 2012
15
Les domaines de développement
Mises en garde
 Les domaines de développement ne peuvent être
comparés les uns avec les autres mais, chacun avec sa
référence respective dans un domaine donné
 Garder le cap sur le développement global
 Faible proportion et grand nombre
Message
 Bons et moins bons résultats
16
La défavorisation : un enjeu majeur
Proportion d’enfants à la maternelle vulnérables dans au moins un domaine de
développement selon le niveau local de défavorisation matérielle et sociale,
RLS de Jardins-Roussillon et Montérégie, 2012
17
L’expérience préscolaire

Les services de garde : services de garde subventionnés ou non – CPE,
garderie, service en milieu familial. On ne connait ni la durée ni l’intensité
de la fréquentation du service de garde.

La maternelle 4 ans inclut la fréquentation à demi-temps dans une école
publique et la participation au programme Passe-Partout.
18
La maternelle 4 ans/Passe-Partout
19
Les services de garde : positifs sur toute la ligne
Proportion d’enfants à la maternelle vulnérables dans au moins un domaine
de développement selon la fréquentation d’un service de garde,
RLS de Jardins-Roussillon et Montérégie, 2012
20
L’expérience préscolaire et la défavorisation
Proportion d’enfants à la maternelle vulnérables dans au moins un domaine de
développement selon l’expérience préscolaire et la dimension matérielle
de l'indice de défavorisation, Québec, 2012
21
Les caractéristiques – le sexe
Les filles commencent l’école avec une longueur d’avance
RLS de Jardins-Roussillon
Les garçons
Les filles
30 %
18 %
Montérégie
31 %
18 %
22
Les caractéristiques – l’âge
Quelques mois peuvent faire une différence…
RLS de Jardins-Roussillon
Les plus jeunes (< 6 ans)
Les plus vieux (≥ 6ans)
28 %
20 %
Montérégie
28 %
20 %
23
Les caractéristiques : la langue maternelle
Le français un atout
RLS de Jardins-Roussillon
Français
Anglais
Autres
22 % (390)
30 % (90)
40 % (50)
Montérégie
22 % (2 870)
33 % (460)
38 % (380)
Au Québec plus du tiers des
enfants dont la langue
maternelle est autre que le
français fréquentent une
école dont la langue
d’enseignement
est
le
français.
24
Les caractéristiques – le lieu de naissance
Naître à l’extérieur du Canada tout un défi d’adaptation
Lieu de naissance
RLS de Jardins-Roussillon
Canada
Extérieur du Canada
23 % (370)
40 % (50)
Nombre d’années
RLS de Jardins-Roussillon
de résidence au Canada
Moins de 2 ans
2 ans et plus
-**
-**
Montérégie
24 %
35 %
Montérégie
54 %
26 %
25
Les communautés locales
 Les communautés locales sont issues du découpage des
municipalités de la Montérégie, en un certain nombre
d'unités relativement homogènes
 Les communautés ont été regroupées dans le cadre de
l’EQDEM afin de comporter un nombre d’enfants suffisant
(n≥100) pour effectuer les analyses statistiques
 Il y a 113 regroupements de communautés en Montérégie
– entre 2 et 17 par RLS
26
Les communautés locales
Proportion d’enfants à la maternelle vulnérables dans au moins un domaine
de développement, communautés locales du RLS de Jardins-Roussillon, 2012
CLSC Châteauguay
CLSC Kateri
16098
Mercier
16087
Communautés locales nord (Saint-Constant)
16099
Notre-Dame-de-l'Assomption, l'Île, Saint-Joachim,
Vieux Châteauguay, Anna Laberge, Haute-Rivière
(Châteauguay)
Saint-Francis - Maple, Christ-Roi, Châteauguay
Heights, Centennial, Lang, Le Salaberry, Nouveau
centre-ville, Le boisé, Billings (Châteauguay)
Sainte-Martine, Léry, Saint-Isidore, Saint-UrbainPremier
Saint-Jean-Baptiste, Anjou, Gérin-Lajoie, SaintJoseph, Les musiciens, Les scientifiques, Industriel
(Châteauguay)
16088
Communautés locales sud (Saint-Constant)
16090
Delson
16092
Industriel, Les M, J, G-H, F (Candiac)
16093
La briqueterie, Pompidou, Le grand boisé, Rural (La
Prairie)
Territoire de Kahnawake
16094
16096
La Magdeleine, Sud-ouest, Christ-Roi, Le vieux La
Prairie, La citière, Le golf, Sainte-Rose (La Prairie)
Les A, B, C, D-E-T, S (Candiac)
16105
Sainte-Catherine
16112
Saint-Mathieu, Saint-Philippe
16109
16110
16111
16116
CLSC Jardin du Québec
16106
16107
Sainte-Clotilde-de-Châteauguay, Saint-Patrice-deSherrington, Hemmingford, Hemmingford CT, SaintBernard-de-Lacolle, Saint-Cyprien-de-Napierville,
Napierville
Saint-Rémi, Saint-Michel, Saint-Édouard, SaintJacques-le-Mineur
27
Les indicateurs complémentaires
 Le contexte social et économique du milieu dans lequel
vivent les enfants peut expliquer des disparités dans leur
développement
 La juxtaposition des données de l’EQDEM avec certaines
caractéristiques de la population suggère des pistes de
réflexion qui peuvent aider à comprendre les résultats
 Les indicateurs ont été identifiés sur la base de leur lien
avec le développement des enfants et la disponibilité des
données à l’échelle locale
28
Les indicateurs complémentaires
16087
16088
16090
16092
16093
16094
40
93,7
40
78,6
60
90,2
< 30
88,7
< 30
88,5
< 30
94,1
80
97,1
50
98,5
30
95,7
240
87,4
30
95,2
< 30
97,1
< 30
75,3
< 30
71,3
40
78,9
< 30
87,6
8,7
8,1
9,1
9,7
9,7
24,1
8,4
7,8
8,3
10,5
9,4
23,8
9,5
**
**
8,5
**
**
19,4*
9,7
**
13,2 12,9* 19,9*
13,3 15,0* **
28,9 29,3 38,1
10,7* **
**
**
12,0* **
**
**
10,1* **
**
**
11,5* 14,8* **
**
18,2* ** 10,6* **
33,0 22,8* 18,9* 62,7*
12,0*
11,6*
11,6*
14,5*
10,8*
29,6
15,2* **
12,9* **
13,7* **
16,2* 12,8*
13,6* **
35,2 24,0*
5,1
7,1
7,3
82 472
6,3
6,7
6,1
10,8
10,2
32,1
14 545
14,0
4,5
6,4
75 922
7,3
7,4
5,8
13,7
11,6
30,1
6 820
24,4
14,5
7,3
84 071
2,2
4,8
4,8
10,7
9,5
30,1
465
7,9
6,8
6,8
73 076
10,8
10,0
4,7
16,6
10,4
34,1
1 145
21,9
5,8
6,7
70 967
7,5
8,8
6,6
14,8
12,7
31,8
2 295
40,3
7,5
7,2
78 597
5,0
5,8
5,3
8,9
10,2
10,5
190
6,7
9,2
6,3
71 745
10,3
6,4
7,4
16,3
13,0
28,3
2 725
33,3
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
7,8
7,1
73 442
4,4
14,2
11,0
9,5
11,4
19,0
710
7,8
4,8
6,7
73 614
4,5
14,2
16,9
9,7
11,4
17,4
460
13,3
32
2 314
5,0
39
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
52
nd
nd
nd
16112
200
88,6
Communautés
16105
530
88,9
Communautés
16096
16110
CLSC Kateri
16109
16107
16099
Taux de participation (%)
Population
à l’étude
16106
16098
Nombre d'enfants vulnérables dans au moins un domaine 2
CLSC Jardin du Québec
CLSC Châteauguay
POPULATION À L'ÉTUDE (EQDEM)
16116 ¹
RLS de Jardins-Roussillon
3 710
90,4
Risque élevé
16111
Montérégie
Risque faible
Communautés
30
96,2
40
82,4
< 30
96,9
7,0
**
**
**
**
9,9*
**
** 14,5*
6,6
**
**
**
**
**
**
**
**
6,7
**
**
**
**
**
**
**
**
8,2
**
**
** 16,7* **
**
**
**
6,8
**
**
**
** 11,3* **
**
**
19,6 22,8* 16,1* 29,4* 21,0* 23,9* 15,2* 16,1* 28,0
**
**
**
**
**
**
PROPORTION (%) D'ENFANTS VULNÉRABLES DANS LES DOMAINES DE DÉVELOPPEMENT (EQDEM)
Santé physique et bien-être
Compétences sociales
Maturité affective
Développement cognitif et langagier
Habiletés de communication et connaissances générales
Domaines de
développement
Au moins un domaine de développement
CARACTÉRISTIQUES SOCIOÉCONOMIQUES DE LA POPULATION (RECENSEMENT ET ENM 3)
Taux d'accroissement (%), 2006-2011
Proportion (%) d'enfants (0 à 5 ans), 2011
Revenu médian ($) des familles avec enfants (0 à 5 ans), 2010
Caractéristiques6,7
78 193
de la population
Proportion (%) d'enfants (0 à 17 ans) vivant sous le seuil de faible revenu (SFR après impôt), 2010
8,2
8,9
Proportion (%) d'enfants (0 à 17 ans) vivant dans un logement nécessitant des réparations majeures, 2011 7,4
Proportion (%) d'enfants (0 à 5 ans) vivant dans une famille monoparentale, 2011
12,1
Proportion (%) d'enfants (0 à 5 ans) vivant dans une famille recomposée, 2011
10,8
Proportion (%) de la population immigrante récente (immigration entre 2001 et 2011), 2011
36,5
Nombre d'immigrants, 2011
121 090
Proportion (%) de la population d'expression anglaise (première langue officielle parlée), 2011
11,2
Proportion (%) de mères avec enfants (0 à 17 ans) n'ayant aucun certificat, diplôme ou grade, 2011
13,1 9,0
7,7
8,1
72 345 93 326
4,3
6,2
14,4 4,6
5,7
5,2
9,9
9,5
11,4 9,3
22,0 35,4
250 7 015
2,3
8,5
-2,1
6,2
73 210
8,7
6,6
2,7
15,2
11,1
26,4
1 100
8,6
13,3
9,0
88 568
5,8
4,8
6,5
6,0
9,0
36,3
455
7,2
1,9
8,4
81 634
11,0
7,9
1,7
9,6
11,2
48,3
445
8,0
18,0
8,1
96 261
3,9
1,7
5,7
12,5
9,0
44,7
850
13,7
32,0
13,7
118 311
1,9
1,1
4,2
3,7
6,5
41,6
745
8,3
-2,0
5,9
82 152
9,2
4,5
6,2
14,2
9,8
31,3
1 200
7,1
30,6
9,6
126 524
5,0
1,2
5,0
3,8
7,5
32,2
1 135
14,8
3,4
6,4
81 257
6,0
7,2
5,8
13,2
11,8
39,3
890
5,6
5,1
8,1
79 103
2,9
6,5
9,7
8,4
10,1
12,8
195
4,5
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
nd
AUTRES CARACTÉRISTIQUES DE LA POPULATION (CENTRE JEUNESSE ET FICHIER DES NAISSANCES)
Taux de signalements traités (pour 1 000 jeunes), avril 2008 à mars 2013
38
Autres
15 658
caractéristiques5,5
Proportion (%) de nouveau-nés de faible poids (inférieur à 2500 g), 2006-2010
Nombre annuel moyen de naissances, 2006-2010
766
5,5
293
5,3
nd
nd
nd
23
1 254
4,7
29
En bref
 Le RLS de Jardins-Roussillon présente une proportion
d’enfants vulnérables dans au moins un domaine de
développement qui ne se distingue pas de celle du Québec
 Une proportion plus élevée d’enfants vulnérables en milieu
défavorisé, mais un nombre plus grand d’enfants dans les
milieux favorisé et moyennement favorisé – une réalité à
considérer!
 Les services préscolaires : un impact positif
 Les garçons, les plus jeunes, les non francophones et les
tout-petits nés à l’extérieur du Canada plus nombreux en
proportion à être vulnérables
30
Messages importants
 Garder le cap sur le développement global
 Plusieurs facteurs influencent le développement de
l’enfant : modèle écologique
 Vos connaissances et celles de vos partenaires sur les
caractéristiques et réalités de vos territoires permettront
de donner un sens à ces données
 EQDEM et rapport de la directrice : des outils utiles pour
vos processus de planification locale
31
www.opérationcolibri.com
32
Période d’échanges
33

similar documents