Présentation générale de la matière

Report
FACULTÉ
D’ÉDUCATION
EDU 5670
Dimensions déontologiques et juridiques du
counselling
Semaine 1: Introduction générale
Professeur: André Samson Ph.D.
PLAN DE LA PRÉSENTATION
•
1. Comment définir l’éthique ?
• 1.1 Morale et éthique
• 1.2 L’éthique: une loi ?
• 1.3 Signification actuelle du mot éthique
•
2. Plusieurs sources de la morale
•
•
•
•
•
•
2.1 La religion
2.2 La conscience
2.3 Le sens du devoir
2.4 Le sens du respect
2.5 La justice
2.6 La vertu
Semaine 1: Introduction générale
PLAN DE LA PRÉSENTATION (suite)
•
3. Terminologie de base
•
•
•
•
•
•
3.1 L’éthique générale
3.2 L’éthique personnelle
3.3 L’éthique appliquée
3.4 L’éthique professionnelle
3.5 L’éthique organisationnelle
3.6 Le code de déontologie
Semaine 1: Introduction générale
1. Comment définir l’éthique ?
« l’éthique est l’ensemble des
principes qui régissent le
comportement moral ».
-Le petit Robert
.
Semaine 1: Introduction générale
-
1. Comment définir l’éthique ?
L'éthique est une branche de la
philosophie qui s'intéresse aux
comportements humains et,
plus précisément, à la conduite
des individus en société.
L'éthique fait l'examen de la
justification rationnelle de nos
jugements moraux, elle étudie
ce qui est moralement bien ou
mal, juste ou injuste.”
http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Ethique
Semaine 1: Introduction générale
1. Comment définir l’éthique ?
1.1 Morale et éthique
Morale et éthique ont des sens souvent confondus.
Éthique
Morale
• Philosophie (du grec ethikos, morale, de éthos
mœurs): Doctrine du bonheur des hommes et
des moyens d'accès à cette fin,
• Ensemble particulier de règles de conduite (syn.
morale), Partie théorique de la morale.
• Ensemble des règles d'action et des valeurs qui
fonctionnent comme norme dans une société
• Théorie des fins des actions de l'homme,
Précepte, conclusion pratique que l'on veut tirer
d'une histoire.
le Petit Larousse
Semaine 1: Introduction générale
1. Comment définir l’éthique ?
1.1 Morale et éthique
Les deux termes semblent interchangeables et c’est ce
que l’étymologie confirme :
Ethos, en grec, (comme mos ou mores en latin) signifie
nos mœurs, nos habitudes, nos façons de vivre et d’agir.
Les deux mots, pour les anciens, étaient la traduction l’un
de l’autre; ils ne sauraient donc fonder quelque
distinction que ce soit.
Selon André Comte-Sponville (1991), pour se réclamer d’une
éthique, il faut au moins être médecin, ou avocat; un épicier
se contentera plus banalement d’avoir une morale.
Comte-Sponville, André (1991). Morale ou Éthique. Lettre internationale, No 28
Semaine 1: Introduction générale
1. Comment définir l’éthique
1.1 Morale et éthique
Distinction épistémologique postulée par Paul Ricoeur:
« Faut-il distinguer entre morale et éthique ? A
vrai dire, rien dans l'étymologie ou dans l'histoire
de l'emploi des mots ne l'impose : l'un vient du
grec, l'autre du latin, et les deux renvoient à
l'idée de moeurs (ethos, mores) ; on peut toutefois
discerner une nuance, selon que l'on met l'accent
sur ce qui est estimé bon (éthique)ou sur ce qui
s'impose comme obligatoire(morale) … »
http://pierre.coninx.free.fr/lectures/ethiquemorale.htm
Semaine 1: Introduction générale
1. Comment définir l’éthique
1.1 Morale et éthique
L’éthique est une
discipline philosophique
qui traite de la conduite
humaine et de la décision
morale.
L’éthique et la morale
impliquent les jugements
au sujet de ce qui est bon
ou mauvais, ce qui est
juste ou injuste,
Remley, P. T. (2005). Ethical, Legal and Professional Issues in Counseling. Pearsons, p. 2.
Semaine 1: Introduction générale
1. Comment définir l’éthique
1.1 Morale et éthique
Santé mental et éthique
Reconnu
• Normes de
conduite ou
d’action
Comportement
• Adoptés par des
professionnels
•À l’égard des
clients; ou un
groupe de clients
Acceptable
Semaine 1: Introduction générale
1. Comment définir l’éthique
1.2 L’éthique, une loi?
L’éthique n’est pas un système juridique ou une loi d’application générale:
• La loi est appliquée par un état souverain dans le but de réglementer le
comportement ou une activité.
• Toute loi cherche à être morale et juste, mais ne l'est jamais totalement, puisqu'elle
doit être affinée par des juges.
• La jurisprudence (interprétation de la loi par les juges) évolue en fonction de
situations non prévues par la loi.
• La jurisprudence évolue aussi selon l’évolution de la société.
Semaine 1: Introduction générale
1. Comment définir l’éthique
1.3 Signification actuelle du mot éthique
Actuellement
l'éthique
désigne une
morale
sectorielle
spécialisée à
un domaine.
La première éthique à se constituer fût l'éthique écologique (exigence des jeunes et des
"verts" de respecter la nature).
Puis sont apparues l'éthique biomédicale, l'éthique de la guerre, éthique des affaires.
L'éthique biomédicale a commencé avec l'analyse critique des conflits et des cas de
conscience.
Ceci a provoqué un certain nombre de déclarations et de codes éthiques (Déclaration des
droits de l'homme, code de Nuremberg 1947, code d'octobre 1949 à Londres,
déclaration, Manille 81, conférence européenne de 87...).
Semaine 1: Introduction générale
2. Plusieurs sources de la morale
Comment guider
le comportement
moral?
Faut-il s’en
remettre à une
autorité
supranaturelle?
Faut-il se fier à
la conscience?
Faut-il se
conformer à une
norme sociale?
Semaine 1: Introduction générale
2. Plusieurs sources de la morale
2.1 La religion
• L’agir moral est calqué sur des injonctions issues d’une
tradition religieuse. Par exemple, ce peut être la Bible ou le
Coran. En d’autres termes la source première est de nature
supranaturelle.
2.2 La conscience
• C’est ma conscience qui m’indique ce qui est bon ou mal.
Mais ma construction du monde s’inscrit dans une tradition
culturelle particulière. Tandis que le fondement demeure
l’humain et son expérience.
Semaine 1: Introduction générale
2. Plusieurs sources de la morale
2.3 Le sens du devoir
• Accomplir le bien ou le rechercher est, avant tout, un devoir. Le
devoir, ce qu’il faut faire, peut se baser sur:
• - la raison (philosophique),
• - le rôle professionnel ou,
• - le rôle social.
2.4 Le sens du respect
• Les relations interpersonnelles devraient être régies par le respect.
Les interdits, les règles ou les injonctions peuvent beaucoup varier
d’une culture à l’autre.
Semaine 1: Introduction générale
2. Plusieurs sources de la morale
2.5 La justice
• Nous sommes tous nés égaux en droit, comme le proclame les
révolutionnaires français. En d’autres termes, il n’y a qu’une
seule règle qui s’applique à tous et à toutes. Mais cette règle
n’est pas nécessairement de nature législative.
2.6 La vertu
• La vertu est propre au caractère de la personne, à son identité.
Une bonne personne, une personne vertueuse accomplira de
bonnes choses. C’est l’essence de la spiritualité ignatienne.
Semaine 1: Introduction générale
3. Therminologie de base
3.1 L’éthique générale
• L’éthique peut être définie comme étant l’étude philosophique du
comportement moral, de la prise de décision morale, ou du bien-être (Brincat
& Wike, 2000, p. 33).
• Elle peut se distinguer de la morale comprise comme l’activité de choisir et
de décider, de juger, de justifier, et de défendre les conduites, pendant que
l’éthique étudie comment doivent se faire les choix moraux.
• L’éthique générale traite des questions morales universelles. Elle élabore les
principes moraux fondés sur des valeurs universelles.
Brincat, C.A. & Wilke, V.S. (2000). Morality and the professional life: Values at work
Prentice Hall.
Semaine 1: Introduction générale
3. Terminologie de base en éthique
3.2 L’éthique personnelle
• L’éthique personnelle reflète les valeurs morales d’un
individu; les fondements personnels de ses décisions
morales.
• C’est la conscience morale, la voix intérieure qui aide
l’individu à choisir entre le bien et le mal, à formuler
un jugement moral fondé sur des principes basés sur
ses croyances et ses valeurs.
Sperry, L. (2006). The ethical and professional practice. Pearson, p.14.
Semaine 1: Introduction générale
3. Terminologie de base en éthique
3.3 L’éthique appliquée
L’éthique
appliquée
touche
aux
différents
domaines
de la vie
éthique professionnelle
éthique organisationnelle
éthique environnementale
éthique sociale
éthique politique
Semaine 1: Introduction générale
3. Terminologie de base en éthique
3.4 L’éthique professionnelle
• L’éthique professionnelle a pour but d’aider les professionnels
à décider ce qu’ils doivent faire quand ils sont confrontés à un
cas ou à une situation qui pose un problème moral.
• L’éthique professionnelle est à la source des codes de
déontologie et ou des normes régissant l’exercice d’une
profession.
• De plus en plus, les organisations professionnelles, comme
l’Association Canadienne de Counselling, élaborent des codes
d’éthique pour leurs membres.
Semaine 1: Introduction générale
3. Terminologie de base en éthique
3.5 L’éthique organisationnelle
• L’éthique organisationnelle reconnaît l’impact des facteurs et des systèmes organisationnels
dans le fonctionnement d’une entreprise ou d’une institution.
• L’éthique organisationnelle met l’accent sur les dynamiques organisationnelles telles que la
mission d’une organisation, ses responsabilités envers ses clients et la communauté, ses
relations avec les institutions et les organisations professionnelles associées, et la manière
d’exercer le leadership pour assumer ses responsabilités.
• L’éthique organisationnelle implique l’utilisation consciente des valeurs dans le processus de
prise de décision dans un système organisationnel (Sperry, L. (2006), p. 13).
Semaine 1: Introduction générale
3. Terminologie de base en éthique
3.6 Le code de déontologie
• Un code de déontologie est ensemble des règles de pratique
professionnelle, qui sont suivies par les membres d’une même
association.
• Un code de déontologie a une valeur légale quand l'état a délégué, à "un
ordre professionnel", le pouvoir de régir un secteur d’activité bien
précis (comme l'Ordre des psychologues ou des conseillers
d’orientation).
• L’application d’un code de déontologie se limite à une association ou à
un ordre déterminé.
Semaine 1: Introduction générale
3. Terminologie de base en éthique
3.6 Le code de déontologie
La fonction primordiale
d’un code de déontologie
est de protéger et de
promouvoir le bien-être du
client. La formulation d’un
code d’éthique pour la
pratique de relation d’aide
sert à établir les normes à
suivre dans la formation et
l’exercice de la profession.
Semaine 1: Introduction générale

similar documents