PRÉSENTATION DU CADRE DE RÉFÉRENCE DE LA

Report
LA TRANSITION ENTRE
L’ÉCOLE ET LA VIE
ACTIVE (TÉVA)
PRÉSENTATION DU CADRE DE
RÉFÉRENCE DE LA MONTÉRÉGIE
janvier et février 2013
LE CADRE DE RÉFÉRENCE EN MONTÉRÉGIE
• Un outil complémentaire à ceux qui existent
déjà;
• Principaux objectifs poursuivis:
▫ Définir ce qu’est la TÉVA;
▫ Expliquer comment cette démarche peut compléter
et intégrer le PI scolaire et le PSI;
▫ Orienter la planification de la TÉVA;
▫ Préciser le mandat des gestionnaires et des
différents partenaires afin de faciliter la cohésion
des services.
AU PROGRAMME…
• Activité – connaissances antérieures;
• Présentation du cadre de référence;
• Présentation des outils;
• Activité d’intégration – Transfert dans la pratique;
• Plénière;
• Évaluation de l’atelier.
Activité coopérative: le graffiti collectif
QU’EST-CE QUE LA TÉVA ?
La transition de l’école à la vie active est une
démarche coordonnée et planifiée d’activités
intégrées au PI et au PSI du jeune, s’il y a lieu, et
qui visent son accompagnement lors du passage de
l’école vers d’autres activités.
(emploi, vie socioprofessionnelle, formation continue,
études postsecondaires, loisirs, transport, logement, etc.).
(p.4)
• La direction d’école a la responsabilité
légale d’assurer la mise en œuvre d’un plan
d’intervention scolaire, où s’inscrit la
démarche TÉVA.
• Elle peut déléguer en tout ou en partie
certaines activités reliées à cette démarche.
• Plus la sortie du réseau scolaire est
éminente, plus le leadership devra être
déplacé vers le ou les partenaires qui
prendront la relève après la scolarisation.
(p.4)
POUR QUI METTRE EN PLACE LA TÉVA?
Les élèves visés par une démarche TÉVA sont tous
ceux qui sont handicapés ou en difficulté
d’adaptation ou d’apprentissage, qui ont un
PI et qui nécessitent une démarche concertée et
planifiée pour assurer un passage réussi à la vie
active.
Ce sont tantôt les élèves:
du PFAE;
des classes spécialisées;
 intégrés au régulier.
(p.5)
POURQUOI METTRE EN PLACE LA TÉVA?
•
Pour favoriser le bien-être des jeunes et pour
contribuer à leur intégration harmonieuse dans la
société;
•
Pour répondre aux besoins des jeunes;
•
Pour soutenir la concertation des réseaux offrant des
services à ces jeunes;
•
Pour explorer, avec l’ensemble des partenaires
concernés, diverses actions à entreprendre pour la
réalisation du projet de vie du jeune;
•
Pour coordonner les interventions dans un souci de
continuum des services.
DOCUMENTS FACILITANT LA
CONCERTATION DES PARTENAIRES
AVEC QUI PLANIFIER LA TÉVA?
Le jeune et ses parents et tout autre
partenaire significatif pouvant être
engagé dans la démarche : (p.11 à 22)
• Les intervenants du milieu scolaire
(Direction d’école, enseignants, psychologues,
psychoéducateurs, CO, TES, accompagnateurs, etc.);
• Les intervenants de la santé et des services sociaux
(CSSS ou des CRDI,CRDITED et CRDP, Centres Jeunesse,
etc.);
AVEC QUI PLANIFIER LA TÉVA?
• Les intervenants du réseau de l’emploi
(Emploi-Québec (SÉMO et SDEM), CLE, Carrefour
jeunesse-emploi, etc.);
• Les intervenants d’organismes communautaires;
• Tout autre partenaire jugé nécessaire.
L’école est invitée à identifier
ses partenaires
COMMENT PLANIFIER LA TÉVA?
• La planification de la transition de l’école vers la
vie active doit se construire en fonction du projet
de vie du jeune ou d’objectifs en regard de sa vie
active.
• Elle se fait dans une démarche intégrée aux
quatre phases du PI et en collaboration avec les
partenaires identifiés pour la réalisation du
parcours du jeune.
(p.8)
LORS DE LA DERNIÈRE ANNÉE…
• Lors de la dernière révision de la démarche TÉVA avant
la fin de la scolarisation,
il est important de cibler un organisme
qui pourra s’impliquer et supporter le jeune
dans l’actualisation de son projet de vie
et faciliter l’accès aux services qui pourraient être
nécessaires à la fin de sa scolarisation et tant que les
bases de son intégration à la vie socioprofessionnelle ne
seront pas établies.
(p.10)
QUAND PLANIFIER LA TÉVA?
L’âge où devrait commencer le processus de planification
de la TEVA varie en fonction des besoins des jeunes et des
programmes suivis.
(p.10)
Les activités de planification de la TÉVA peuvent
s’intensifier en fonction:
-du choix de parcours scolaire (passage du 1e cycle au 2 cycle du
secondaire (PFAE));
- de la sortie prévisible du réseau scolaire - 3 années qui
précèdent la fin de la scolarisation jusqu’à 21 ans;
- au plus tard lors de la 4e année du secondaire pour l’élève
intégré.
LA TÉVA AU QUÉBEC
• Plusieurs expériences visant à faciliter la
transition de l’école à la vie active ont été
recensées dans différentes régions du Québec.
• La variété des expériences montre qu’il n’y a pas
de modèle unique de transition.
• Une multitude d’outils répondant à différents
besoins sont accessibles.
SUGGESTIONS D’OUTILS
•
•
•
•
•
•
Annexe TÉVA au PI;
Trajectoire de transition;
Napperon de planification;
Les trois portes;
Après la scolarisation;
Questionnaires pour cerner le projet de vie:
- Élèves du PFAE;
- Élèves scolarisés jusqu’à 21 ans;
- Élèves intégrés au régulier.
Pour les élèves du PFAE
Pour les élèves du PFAE
Pour les élèves des classes spécialisées
Pour les élèves des classes spécialisées
Pour les élèves intégrés au régulier
Trousse TÉVA Montérégie – Clé USB
• Le cadre de référence;
• Le présent diaporama;
• Les outils présentés aujourd’hui;
• Document de transfert dans la pratique;
• Répertoire des ressources rencontrées tout au long de la
démarche d’écriture du cadre de référence qui viennent
de toutes les régions du Québec.
VISONNEMENT – VIDÉO (SEMO-SDEM)
« Vivre à part entière…un travail pour mieux
m’intégrer. »
Lien pour y accéder par Internet:
http://www.sdemsemo.org/Video/tabid/106/articleType/
ArticleView/articleId/18/Vivre-a-part-entiere-untravail-pour-mieux-mintegrer.aspx
La mise en oeuvre dans mon milieu:
- Vers qui se tourner en premier;
- Pour initier une démarche TÉVA;
- Les rôles de chacun;
- Les facteurs de réussite.
Vers qui se tourner en premier ?
• Le CSSS peut aider la CS et la direction d’école à
identifier les bons partenaires et favoriser la
collaboration en fonction du champ d’expertise
spécifique à chacun, notamment via le
coordonnateur PSI, lorsque celui-ci existe.
• Le réseau Emploi-Québec peut également
devenir une ressource intéressante au niveau du
projet de vie axé sur l’intégration au marché du
travail.
Pour initier une démarche TÉVA…
• Identifier un élève pour lequel une démarche TÉVA est
nécessaire;
• Nommer un coordonnateur de la démarche:
▫ Le plus souvent un enseignant (PFAE et classe spéciale)
▫ Un membre des services complémentaires (un psychologue, un
psychoéducateur, un TES, un CO… (élèves intégrés)
▫ La direction pourra occuper cette fonction lors de situations
inhabituelles ou complexes;
• Identifier les ressources au sein de l’école qui peuvent
contribuer à la mise en place de la démarche;
▫ Choisir les outils qui supportent le mieux la démarche des élèves
ciblés;
▫ Recherche du projet de vie
(suite…)
• Contacter les partenaires potentiels;
▫ Faire appel aux partenaires déjà impliqués auprès de l’élève ciblé;
▫ Contacter directement les partenaires souhaités;
▫ Faire appel à la CS ou au CSSS pour identifier des partenaires
potentiels en cas de doute.
• Rencontrer l’élève, les parents, les intervenants scolaires
et les partenaires ciblés:
▫ Faire consensus sur les besoins prioritaires et le
projet de vie;
▫ Déterminer les étapes d’actualisation du projet de vie;
▫ Consigner l’information.
• Mettre en œuvre et assurer le suivi des moyens retenus.
ET À PLUS LONG TERME…
Rôle de la CS
• Supporter et faciliter la mise en œuvre de la TÉVA dans
ses établissements;
• Assurer, par les mécanismes locaux et la signature
d’ententes, la collaboration des partenaires;
• Rendre disponible des outils facilitant la réalisation de la
démarche:
▫ Établir une trajectoire de transition avec les partenaires de son
territoire (voir modèle - annexe 5);
▫ Produire un répertoire des différents partenaires possibles sur
son territoire (voir répertoire Montérégie - annexe 4).
Rôle de la direction d’école
• Identifier les jeunes ayant besoin d’une démarche de
transition;
• Initier la TÉVA à l’intérieur du PI et assurer un leadership;
• Établir et maintenir les contacts avec les parents et les
partenaires impliqués;
• Amener l’élève à cerner son projet de vie, à l’aide d’outils
et des partenaires;
• Élaborer, réaliser et réviser la démarche TÉVA au PI.
• La direction peut déléguer en tout ou en partie certaines
activités reliées à la démarche.
Rôle du conseiller pédagogique
• Collaborer au déploiement et à la mise en œuvre
du cadre de référence;
• Conseiller la CS;
• Soutenir et accompagner les directions
d’établissements.
(Rencontres et échanges informels, formations, soutenir
les liens avec les partenaires…)
Facteurs qui favorisent
la réussite de la démarche
• L’élève doit être placé au centre du projet;
• Les objectifs doivent être définis en fonction du
projet de vie du jeune et non en fonction des
services que nous pouvons lui offrir. Il peut
donc devenir indispensable d’être prêt à innover;
• Les parents sont des partenaires privilégiés;
Facteurs de réussite…
• L’accès au transport est un facteur important de
réussite;
• La présence d’une ressource CS disponible pour
soutenir les écoles;
• L’implication des différents partenaires.
Il faut garder en tête que la première
expérience est toujours la plus exigeante.
Un premier pas vers la mise en œuvre de la
TÉVA dans mon milieu…
Retour sur l’activité coopérative.
EN CONCLUSION
« L’objectif de toute éducation devrait être
de projeter chacun dans l’aventure d’une
vie à découvrir, à orienter, à construire ».
- Albert Jacquard

similar documents