LA GALE

Report
DEFINITION
 La gale (scabiose) est une affection contagieuse de la
peau, déterminée par la femelle (sarcopte scabiei) d’un
acarien (parasite) spécifique de l’homme. Elle creuse
des sillons dans l ’épiderme (couche cornée) où elle
dépose ses œufs provoquant de vives démangeaisons
nocturnes.
LE PARASITE
EXPLICATION DU SCHEMA
 La femelle pond 2 à 3 œufs par jours.
 Chaque œuf va éclore pour donner naissance à une
larve.
 Les formes infestantes sont les larves et les nymphes
qui vivent à la surface de la peau mais aussi et surtout
les femelles qui n’ont pas encore pénétré dans
l’organisme.
RESERVOIR DE GERMES
 Maladie familiale et très contagieuse.
 Le seul réservoir de germes pour le sarcopte est




l’homme.
C’est un parasite exclusif de l’homme.
Il peut être porté temporairement par le chien, le chat,
le cheval, l’oiseau (gale non-humaine).
Ou il peut être porté par un végétal (arbuste, blé).
Les acariens responsable de gales chez les animaux
n’évoluent pas chez l’homme.
TRANSMISSIONS
 Ce sont généralement les femelles fécondées qui





assurent la transmission de la gale.
Transmission directe: Responsable de la
contamination dans 95% des cas.
Elle se fait par contact d’un sujet à l’autre.
Et par transmission sexuelle: IST.
Pour les soignants, les contacts peau à peau sont
essentiellement induits par les soins de nursing.
Transmission indirect: Se fait par l’intermédiaire de
l’environnement (linge, literie…).
CLINIQUE
 C’est une maladie très prurigineuse.
 L’incubation est silencieuse; de quelques jours pour
une infestation massive à environ 1 mois dans la
plupart des cas.
 Elle serait plus courte de l’ordre de 3 à 4 jours en cas de
ré infestation.
 La phase d’état se caractérise par le prurit et les sillons.
LE PRURIT
 Signe le plus précoce, intense, à recrudescence






crépusculaire et nocturne.
Il est d’abord localisé au niveau des espaces interdigitaux,
face antérieure des poignets, fesses, région inguinale et
aisselles.
Pour le nourrisson à la plante des pieds.
Pas de lésion de gale au niveau du visage, du cuir chevelu et
le cou.
Le prurit est une réaction immunitaire contre les parasites
et ses déjections.
Il est souvent nocturne et devient insomniant.
Les lésions de grattage se surinfectent ou se compliquent
par un eczéma.
Localisations
La voute plantaire
chez le nourrisson
Les mains 1
Les mains 2
Bras
Le dos
Les fesses
La coupable
LES SILLONS
 Correspond au « tunnel » de la ponte de la femelle.
 Ils sont fins, grisâtre, en ligne brisée de quelque
millimètre de long avec parfois à l’extrémité une
blessure perlée : la vésicule perlée.
 Les vésicules perlées sont souvent effondrées par le
grattage.
 Les sillons sont peu visible.
 Il faut savoir que les sillons sont clairs et peu
nombreux surtout si le sujet est propre.
DIAGNOSTIC PARASITOLOGIQUE
 Il est pratiqué par un biologiste après prélèvements au
niveau des sillons et examen au microscope.
LE TRAITEMENT
 Il doit être appliqué de façon simultané aux sujets atteints
et aux sujets contact après avoir mis en place les mesures
d’isolement des patients.
 Le traitement local : ASCABIOL, flacon de 125ml
SPREGAL, flacon pressurisé
ELENOL, tube de 50g
La différence entre ces produits résides dans le principe actif,
la présentation, les modalités d’application.
 Le traitement général : SKOMECTOL, comprimés 200
microgramme/ KG en une prise unique encadrée par un
jeûne de 2h avant et 2h après.
ASCABIOL












Benzoate de benzyle.
Le plus utilisé.
La personne à traiter doit prendre une douche avant le traitement.
Insister sur les ongles courts et brossés.
Appliquer par badigeonnage sur l’ensemble du corps a l’exception du visage.
Insister au niveau de l’ombilic, espaces interdigitaux des mains et des pieds,
face antérieure des poignets, des parties génitales, des différents plis.
A j1 laisser appliquer pendant 24h.
A j2 savonner au savon doux et rincer abondamment.
A J8 nouvelle application, seulement si nécessaire (en fonction de l’état
clinique).
Attention les acaricides sont très irritants.
Traiter l’entourage même si les lésions ne sont pas encore apparues et traiter la
literie.
En cas de surinfection une antibiothérapie pendant 7jours peut être associé à
un traitement antiseptique local.
LA GALE EN MILIEU HOSPITALIER
 Mesures immédiates:
1): Informer le responsable médical, le cadre du service, l’équipe opérationnelle
d’hygiène ainsi que tout le personnel soignant.
2): Instaurer des précautions de type contact tels que le lavage simple des mains
(le SHA est inefficace sur le sarcopte) , le port de gants à usage unique pour tout contact
avec le patient ou les objets contaminés, port d’une blouse à manches longues à usage
unique pour tout contact direct avec le patient.
3): Signalisation et identification de l’isolement contact (étiquette sur porte de la
chambre).
4): Linge souillé dans les sacs d’isolement et si prise en charge par la famille le
linge doit être traité.
5): Entretien du petit matériel (tensiomètre, thermomètre) doit rester dans la
chambre à manipuler avec des gants et décontaminé avec un produit acaricide.
6): Limiter les visites sinon même précautions que les soignants ( lavage des mains
avant et après l’entrée et/ou sortie de la chambre, port obligatoire de la surblouse, pas de
contact direct avec la peau du patient, objets présents dans la chambre ne doivent pas en
sortir)
 La durée de l’isolement est en général fixé à 48h après
application du traitement.
 Pour l’entretien de la chambre et de l’environnement
du patient appliquer la technique habituelle pour
surfaces, sanitaires et sols.
 Réaliser l’entretien de la chambre contaminée de
préférence en dernier.
 A la sortie du patient effectuée un double nettoyage.

similar documents