Module 4

Report
Module 4 :
Formation de la famille des conducteurs
Importance du foyer et de la
famille
• La maison est un lieu
particulier où l’on retrouve
des personnes importantes
et l’occasion de passer du
temps précieux avec elles.
• Elle doit être l’assise de la
santé, du bien-être et de la
forme physique du
conducteur.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
2
Formation de la famille : objectifs
d’apprentissage
Quels sont vos objectifs pour cette formation?
• Comprendre la fatigue au volant, la
vigilance, le sommeil et le bien-être du
conducteur.
• Utiliser cette connaissance afin de mieux
soutenir le conducteur dans son besoin
d’avoir un sommeil réparateur et de vivre
dans un climat de bien-être à la maison.
• Considérer le sommeil et le bien-être
comme des facteurs majeurs de la
performance, de la sécurité et du bonheur
non seulement du conducteur, mais aussi
de toute sa famille.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
3
Module 4 : Présentation
Introduction
Notions de base sur la fatigue :
•
•
•
La vigilance, le sommeil, le bien-être et la performance
Les caractéristiques de la fatigue
Les accidents dus à la fatigue
Physiologie du sommeil et de la vigilance :
•
•
•
La définition du sommeil
Les facteurs ayant une influence sur la vigilance
et la fatigue
Les troubles du sommeil
Santé et vigilance :
•
•
•
La santé et le bien-être
Les drogues et les médicaments
L’amélioration du sommeil et de la vigilance
Conclusion
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
4
Leçon 1 : Notions de base sur la fatigue
L’importance du sommeil, de la
vigilance et du bien-être pour la santé
• Le sommeil est une nécessité biologique.
• Le fait de mal dormir peut
occasionner :
–
–
–
–
–
des problèmes cardiaques.
le diabète.
l’obésité.
des problèmes psychologiques.
d’autres problèmes de santé.
6
• Un sommeil réparateur favorise
le bien-être, la performance et le bonheur.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
6
L’importance du sommeil, de la vigilance et du
bien-être pour la sécurité du conducteur
• L’endormissement au volant est l’une
des principales causes d’accidents
mortels des conducteurs professionnels.
• Les problèmes de santé soudains sont
une autre cause majeure de décès des
conducteurs sur la route.
• Un accident grave avec responsabilité
peut mettre fin à la carrière d’un
conducteur.
• Un tel accident peut même occasionner
la faillite d’une entreprise.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
7
Vigilance, bien-être et sommeil
• Définition de la vigilance = état
de veille + attention
• Définition du bien-être =
bonne santé physique,
mentale, émotive et
comportementale
• Un sommeil réparateur est
essentiel à la vigilance et au
bien-être
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
8
Un sommeil réparateur : clé de voûte
de la performance et du bonheur
Bonheur
Vigilance
Bien-être
Sommeil
réparateur
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
9
La maison et la famille
• La maison doit être l’assise de la
santé et du bien-être, et un lieu qui
nous permet de bien nous reposer
afin de pouvoir remplir nos
obligations professionnelles (se
présenter au travail bien reposé).
• La santé et le bien-être du
conducteur vont de pair avec la santé
et le bien-être de la famille.
• Cependant, les exigences en matière
de santé et de bien-être diffèrent
d’une famille à l’autre.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
10
La fatigue entraîne. . .
• Une baisse de la vigilance.
• Une diminution de l’attention à
notre environnement
(réduction du champ de vision).
• Une diminution de la performance.
• Une baisse de motivation.
• De l’irritabilité.
• Une altération du jugement.
• De la somnolence.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
11
Fatigue aiguë versus fatigue
chronique
• La fatigue aiguë (court terme) :
– Elle survient chaque jour.
– Elle est réduite ou éliminée par une nuit de sommeil ou une sieste.
– La caféine et du repos (sans sommeil) réduisent la fatigue légère.
• La fatigue chronique (long terme) :
– Elle affecte un grand nombre de conducteurs et les personnes très
occupées.
– Elle est causée par un manque de sommeil au cours d’une période
plus longue.
– Elle est appelée privation ou manque de sommeil, et accumulation
d’une dette de sommeil.
– Quelques bonnes et longues nuits de sommeil profond sont
nécessaires pour compenser cette privation et rembourser la dette de
sommeil.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
12
Signes et symptômes (1 de 2)
• Somnolence
• Manque de vigilance et
d’attention
• Pensées qui s’égarent
• Mauvais réflexes, réactions
plus lentes
• Altération du jugement
• Manque de motivation
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
13
Signes et symptômes (2 de 2)
•
•
•
•
Manque de motivation
Dépression
Pertes de mémoire
Microsommeils
Peu d’effet sur les tâches
purement physiques!
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
14
Effets d’un manque de sommeil sur
la santé (1 de 2)
• Hypertension
• Augmentation du risque de
maladies cardiaques
• Problèmes gastro-intestinaux
• Augmentation des congés de
maladie
• Consommation accrue de
calories
• Augmentation du poids
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
15
Effets d’un manque de sommeil sur
la santé (2 de 2)
• Risque accru de diabète
• Défenses immunitaires
affaiblies
• Probabilité accrue de fumer et
de consommer de l’alcool
• Perturbations dans les
relations interpersonnelles
• Problèmes psychiatriques
• Diminution de la qualité de vie
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
16
Souffrez-vous d’un manque
chronique de sommeil?
• Vous endormez-vous en cinq
minutes ou moins?
• Faites-vous la sieste un peu
partout, à n’importe quelle
heure?
• L’ennui vous donne-t-il
sommeil?
• Vous endormez-vous devant la
télé ou au cinéma?
• Au volant, vous endormezvous en attendant que le feu
rouge passe au vert?
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
17
Dette de sommeil
• Si la majorité de vos réponses aux questions
précédentes sont affirmatives, vous souffrez
probablement d’un manque de sommeil.
• Autrement dit, vous avez accumulé une dette
de sommeil.
• Tel un prêt bancaire, votre dette de sommeil
doit être remboursée.
• La seule façon de rembourser votre dette est
de  DORMIR suffisamment!
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
18
La récupération en cas de dette de
sommeil
• Elle commence après une bonne nuit de
sommeil.
• Elle exige parfois plusieurs nuits pour être
complète.
• Des solutions existent :
– N’accumulez pas de dette de sommeil.
– Dans la mesure du possible, dormez
suffisamment afin de combler tous vos
besoins en sommeil.
– Ayez plus d’une bonne nuit de sommeil les
fins de semaine.
• Dans une certaine mesure, un excédent
de sommeil peut être « mis en banque ».
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
19
Accidents dus à la fatigue
• Habituellement, les accidents dus à la
fatigue sont des sorties de route d’un
seul véhicule.
• Le conducteur est seul dans son
véhicule.
• Ces accidents se produisent souvent sur
des routes monotones.
• La plupart surviennent tôt le matin,
surtout entre 2 h et 7 h.
• Il s’agit habituellement d’accidents
graves.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
20
Cause principale : le manque de
sommeil
Selon une étude australienne,
les conducteurs de véhicules
lourds ayant dormi moins de
6 heures étaient :
– 3 fois plus susceptibles d’avoir
un accident grave.
– 2,5 fois plus susceptibles de
s’endormir au volant.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
21
Accidents mortels impliquant des
conducteurs de véhicules lourds
Étude du National Transportation Safety Board
(NTSB) portant sur 182 accidents mortels
impliquant un conducteur de véhicule lourd :
– La plupart étaient la conséquence d’une sortie
de route (un seul véhicule).
– Selon les enquêtes, la fatigue était la cause
principale de 31 % de ces accidents.
– La fatigue était la principale cause d’accident.
– Un arrêt cardiaque et d’autres problèmes de
santé soudains étaient aussi des causes
importantes d’accident.
– En 2012, aux États-Unis, plus de
500 conducteurs sont décédés dans des
accidents.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
22
Leçon 2 : Physiologie du sommeil et de
la vigilance
Caractéristiques clés du
sommeil
• Le sommeil est nécessaire à la
performance et au bien-être, mais
nul ne sait précisément comment ni
pourquoi!
• Les cellules du cerveau se
développent et des connexions sont
établies pendant le sommeil.
• Sommeil n’égale pas repos.
• Le sommeil est complexe. Le cerveau
ne fait pas que se reposer.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
24
Deux types de sommeil
• Sommeil lent (sans mouvements oculaires
rapides) :
– Il dure presque toute la nuit.
– L’activité cérébrale est réduite, mais variée.
– Il se compose de quatre stades de
profondeur différente qui se répètent.
• Sommeil paradoxal (avec mouvements
oculaires rapides) :
– L’activité cérébrale est vive.
– On constate des mouvements oculaires
rapides.
– La personne rêve.
– Il se produit une perte de tonicité
musculaire (paralysie).
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
25
Phases et étapes du sommeil
Causes d’un sommeil agité
• Une vie mouvementée
• De longues périodes de temps
passées à voyager entre le travail
et la maison
• Le stress au travail ou à la maison,
qui génère parfois des relations
tendues
• Les mauvaises habitudes liées au
sommeil
• Un environnement inadéquat pour
dormir.
• Les effets de l’âge
• Les problèmes de santé
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
27
Facteurs affectant la qualité du
sommeil
• La quantité de sommeil affecte
sa qualité.
• D’autres facteurs affectent la
qualité du sommeil :
–
–
–
–
–
–
Confort du lit.
Obscurité de la pièce.
Période du jour.
Bruit.
Température (frais, c’est mieux).
Tout ce qui risque de vous réveiller.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
28
Quantité de sommeil
• La dernière période principale
de sommeil (par exemple la
nuit dernière)
• Les périodes de sommeil
antérieures (par exemple les
nuits précédentes et même la
fin de semaine précédente)
• Les siestes
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
29
Effets graduels de différentes quantités
de sommeil sur la performance
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
30
Siestes
• Les siestes ont un effet puissant sur la
vigilance!
• Même une courte sieste de 20 minutes
peut grandement améliorer la vigilance et
la performance pendant les heures
subséquentes.
• Étude de la NASA sur les pilotes de ligne :
les siestes prévues ont réduit
l’assoupissement subséquent de 50 % et
les erreurs de 34 %.
• Une mise en garde : une longue sieste
(plus d’une heure) risque de vous garder
éveillé la nuit suivante.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
31
Période du jour
Les rythmes circadiens :
• Ils sont physiologiques :
– Fluctuation de la température du corps.
– Fluctuation des sécrétions hormonales.
• Ils sont contrôlés par le cerveau.
• Ils se manifestent aussi chez presque tous
les animaux.
• Ils résistent aux changements (ex. : changement de
quart de travail).
• Ils sont affectés par la lumière du jour et la noirceur.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
32
Rythme circadien quotidien
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
33
Effets des rythmes circadiens sur
nos vies et notre travail
• Les périodes de performance de pointe se situent :
– le matin après 7 ou 8 h.
– le soir après le souper.
• Les creux circadiens comprennent :
– une baisse importante de la vigilance, un creux
important tôt le matin avant le lever du soleil.
– une baisse moins prononcée au début de l’après-midi
jusque vers 15 h.
• Les perturbations circadiennes sont difficiles à vivre
(comme un changement de quart de travail).
• Dormir le jour est difficile, parce que la lumière du
jour indique à notre horloge interne (aux rythmes
circadiens) que c’est le temps de rester éveillé. Nous
ne sommes pas programmés pour dormir le jour et
demeurer éveillés la nuit!
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
34
Période d’éveil
• Après 16 heures d’éveil  nous
devrions avoir sommeil.
• Une étude en laboratoire a comparé
les effets sur la vigilance de longues
périodes d’éveil à ceux de la
consommation d’alcool (taux
d’alcoolémie) :
16 HEURES
D’ÉVEIL
– Entre 17 et 19 heures d’éveil ≈
alcoolémie de 0,05 mg/100 ml.
– Après 24 heures d’éveil ≈ alcoolémie de
0,1 mg/100 ml.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
35
Facteurs liés à la tâche et à
l’environnement
•
•
•
•
•
Le temps passé à conduire
La circulation routière
Les routes monotones
Les conditions météorologiques
Les agresseurs environnementaux :
– Chaleur
– Bruit
– Vibrations
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
36
Différences individuelles en matière de sensibilité, de tolérance à la fatigue
(Étude canado-américaine sur la vigilance et la fatigue des conducteurs, 1996)
Conducteurs
High-Risk
à risque
Drivers
élevé
14 %
54 %
Tous les
autres
conducteurs
86 %
46 %
Conducteurs
Périodes de somnolence
Drivers
Drowsy Periods
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
37
Pourquoi certains sont-ils plus
sensibles à la fatigue?
• Les différences dans les
comportements liés au sommeil
• Les différences en matière de
santé et de forme physique
• Les médicaments
• Les différences innées
• Les troubles du sommeil
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
38
Qu’est-ce que l’apnée obstructive du
sommeil (AOS)?
• Apnée = arrêt de la respiration pendant
plus de 10 secondes
• AOS = arrêt de la respiration à plusieurs
reprises pendant le sommeil en raison de
la fermeture des voies respiratoires
supérieures
• Taux d’apnées par heure :
– < 5 apnées = normal
– > 5 apnées = AOS
• Gravité de l’AOS (légère, modérée, grave)
selon le taux
• AOS grave = jusqu’à 100 apnées par
heure!
Utilisé avec l’autorisation de ResMed, © 2011
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
39
Perturbation de la respiration avec
l’AOS
Utilisé avec l’autorisation de ResMed, © 2011
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
40
Apnées et réveils répétés pendant un
épisode d’AOS
Utilisé avec l’autorisation de ResMed, © 2011
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
41
Facteurs de risque de l’AOS
• Les facteurs augmentant les risques :
–
–
–
–
–
Être obèse ou avoir un excédent de poids
Être un homme
Être âgé de 40 ans et plus
Avoir des antécédents familiaux d’AOS
Avoir un cou large (> 43 cm pour les
hommes, > 40 cm pour les femmes)
– Avoir un menton renfoncé, une petite mâchoire ou une
surocclusion prononcée (une mâchoire plus grande que
l’autre)
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
42
Signes avant-coureurs de l’AOS
• Les signes avant-coureurs sur le plan des
comportements :
– La somnolence excessive le jour
– Le ronflement
• Les effets physiques et les signes avantcoureurs :
– Une tension artérielle élevée
(hypertension)
– Le diabète
– Une aggravation de l’obésité
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
43
L’AOS et la conduite
• Des études suggèrent que l’AOS
produit un risque d’accident de deux
à sept fois plus élevé.
• L’AOS peut entraîner une
interdiction de conduire en raison
de l’état de santé (bien qu’elle soit
souvent non décelée pendant le
processus de qualification).
• On estime que 28 % des
conducteurs de véhicules lourds et
d’autobus souffrent d’AOS légère à
grave.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
44
Dépistage et traitement de
l’AOS
• Le dépistage consiste en :
– une évaluation du risque.
– un test de sommeil.
• Les traitements peuvent être très efficaces
s’ils sont suivis :
– Le port d’un appareil à pression d’air
positive continue (CPAP) pour dormir.
– Une diminution du poids accompagnée
de modifications des habitudes de vie.
• Le module 8 de ce programme fournit des
informations additionnelles aux
conducteurs.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
45
Insomnie
• L’insomnie est une difficulté à s’endormir ou à rester
endormi.
• L’insomnie est très commune, elle est souvent liée au
stress.
• Elle n’est habituellement pas un problème de santé,
bien qu’elle puisse l’être.
• L’ironie :
– des somnifères sont souvent utilisés pour traiter
l’insomnie, mais…
– l’insomnie peut être liée à un usage excessif de
somnifères.
• De bonnes habitudes d’hygiène du sommeil réduisent
l’insomnie :
– Réduire sa consommation de caféine (quantité et choix
du moment).
– Avoir une routine de relaxation.
– Dormir dans une chambre à coucher complètement
obscure.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
46
Autres troubles du sommeil
• Le syndrome des jambes sans repos :
– Ce syndrome affecte approximativement 5 % des adultes.
– Il n’est habituellement pas grave.
– Il cause des picotements ou un autre malaise des jambes, ce qui
entraîne un mouvement excessif.
– La personne n’arrive pas à se détendre pour dormir.
• La narcolepsie :
– Elle induit une tendance irrésistible au sommeil pendant l’éveil.
– Elle dure de quelques secondes à 30 minutes.
– Elle est extrêmement dangereuse, mais rare.
• Plusieurs autres troubles du sommeil existent (tels le
somnambulisme, le trouble du rythme veille-sommeil, etc.).
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
47
Symptômes clés des troubles du
sommeil
• Une somnolence diurne excessive
• Les cas extrêmes dans la capacité à
s’endormir :
– S’endormir presque immédiatement,
presque n’importe où
– Être incapable de dormir pendant une
longue période de temps, même dans
des conditions idéales
• Un ronflement fort, irrégulier,
particulièrement avec halètement
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
48
Leçon 3 : La santé et la vigilance
Santé et bien-être : quels sont leurs
avantages pour vous?
• Comment vous vous sentez et avez
l’air d’aller
• Votre niveau de vigilance et votre
performance lorsque vous
conduisez  SÉCURITÉ
• Votre persistance au travail
• Votre espérance de vie
Certains comportements malsains
sont environ deux fois plus fréquents
chez les conducteurs de véhicules
lourds que dans la population en
général.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
50
Les piliers du bien-être
Bonne
alimentation
Exercice
BIEN-ÊTRE
Relations
agréables
Sommeil
Autres
comportements
favorables
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
51
Régime alimentaire et nutrition
(1 de 2)
• En général, les gens mangent trop, trop de
gras et trop de sel.
• Les plats préférés des conducteurs sont le
bifteck et les hamburgers.
• Les principales causes de décès sont liées à
ce que les gens mangent.
• De nombreux aliments frits et transformés
ne sont pas sains.
• Une alimentation saine comprend :
grains, fruits, légumes, produits laitiers
faibles en gras, viandes maigres, poissons,
noix.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
52
Régime alimentaire et nutrition
(2 de 2)
Des objectifs simples pour des
changements d’habitudes
• Mangez cinq portions de fruits et de
légumes par jour.
• Remplacez le mauvais gras (ex. :
croustilles) par du bon gras (ex. : noix).
• Remplacez les mauvaises calories (ex. :
sucreries, pommes de terre) par de
bonnes calories (ex. : grains entiers).
• Remplacez les boissons sucrées par de
l’eau.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
53
Exercice (1 de 2)
• Recommandations :
– 2,5 heures par semaine d’exercices d’aérobie
(ex. : marche rapide)
– Des exercices de renforcement musculaire deux
fois par semaine (ex. : poids et haltères,
extension des bras)
• Avantages :
– Amélioration de la digestion
– Perte de poids
– Augmentation du tonus musculaire, de la bonne
humeur et de l’estime de soi
– Diminution du stress
– Amélioration du sommeil (si l’exercice est fait
plus de trois heures avant le coucher)
– Réduction des risques de maladie
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
54
Exercice (2 de 2)
• Des stratégies à privilégier :
– Marcher pendant 10 minutes deux
fois ou plus par jour.
– S’entraîner plus vigoureusement les
fins de semaine.
– Tenir un registre de vos exercices.
– Établir des objectifs quotidiens et
hebdomadaires.
– Découvrir ce que l’on aime et le
faire!
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
55
Poids
• Constats au sujet des conducteurs de
véhicules lourds et du contrôle de leur
poids :
• Au moins 50 % d’entre eux sont
obèses.
• 25 % environ ont un excédent
de poids.
• L’indice de masse corporelle (IMC)
mesure votre degré de minceur ou de
corpulence.
• Faire de l’embonpoint augmente les
risques de détérioration de la santé.
• Les solutions sont une bonne
alimentation et l’exercice physique.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
56
Tabagisme
•
•
•
•
•
•
Le tabagisme est la principale cause évitable de maladie, de décès et d’invalidité.
Usage :
– 21 % des Américains fument.
– 46 % des conducteurs de véhicules lourds
fument.
La consommation de produits du tabac peut
causer :
– le cancer du poumon et des maladies
pulmonaires.
– des maladies du cœur.
– plusieurs autres problèmes de santé.
Elle peut aussi nuire à la santé de votre famille.
Il en coûte plus de 1 000 $ par année en frais médicaux pour chaque fumeur.
La stratégie : ARRÊTER de fumer!!! Consultez votre médecin. Appelez la ligne
j’Arrête (1 866 J’ARRÊTE).
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
57
Stress (1 de 2)
Symptômes :
• Maux de tête
• Perturbations du sommeil
• Difficulté à se concentrer
• Mauvaise humeur
• Maux d’estomac
• Mécontentement au travail
• Moral bas
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
58
Stress (2 de 2)
Les stratégies :
• Avoir une attitude optimiste et adopter des comportements sains.
• Maintenir un équilibre entre le travail et la
vie personnelle.
• Avoir des intérêts personnels.
• Entretenir un réseau de soutien.
• Tenter d’améliorer son environnement.
• Prendre la relaxation au sérieux et trouver des
moyens qui fonctionnent pour vous!
–
–
–
–
–
Respiration abdominale.
Courtes marches.
Méditation.
Lecture.
Etc.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
59
Relations personnelles : famille et
amis
• Sondage auprès des conducteurs : le
manque de temps passé en famille était la
préoccupation de santé et de bien-être la
plus importante.
• Les problèmes personnels et familiaux des
conducteurs peuvent parfois entraîner une
conduite non sécuritaire et des accidents.
• La famille et les amis peuvent aider!
– Restez en contact.
– Appréciez-vous mutuellement.
– Faites des choses agréables ensemble.
– Soyez solidaires.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
60
Caféine
• La caféine est le stimulant le plus utilisé.
• On en trouve dans le café, le thé, les
boissons gazeuses, les boissons
énergisantes, certains médicaments.
• Elle est généralement sécuritaire et ne nuit
pas à la santé si elle est utilisée
modérément.
• Elle améliore la vigilance et la performance.
• Selon les individus, ses effets et la
tolérance varient grandement.
• Bien qu’efficace, elle n’est pas un substitut
au sommeil.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
61
La caféine et le sommeil
• Comme tout stimulant, la caféine
rend le sommeil plus difficile.
• Généralement, évitez la caféine de six
à huit heures avant la période
principale de sommeil.
• Ses effets varient, certaines
personnes y sont très sensibles.
• Si vous avez de la difficulté à vous
endormir :
– Réduisez votre consommation de
caféine.
– Prenez votre dernière dose plus tôt
avant le coucher.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
62
L’alcool et le sommeil
• Certaines personnes utilisent
l’alcool pour s’aider à dormir,
l’alcool les rendant habituellement
somnolentes.
• En fait, l’alcool perturbe le sommeil.
• Il occasionne un réveil soudain
quelques heures après qu’on s’est
mis au lit.
• Il aggrave l’AOS.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
63
Somnifères
• Les catégories générales :
– Sans ordonnance, grand public, comme
Tylenol PM, Benadryl.
– Sur ordonnance, comme Ambien, Sonata
et Lunesta.
• Mises en garde :
– Aucun somnifère ne fournit un sommeil
naturel à 100 %.
– La plupart ont des effets secondaires.
– La plupart engendrent une dépendance
(certains avec des symptômes de sevrage).
– Il faut suivre soigneusement les directives
sur la dose prescrite.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
64
D’autres médicaments ont des
effets secondaires de fatigue
• Les effets secondaires communs sont :
– la somnolence.
– une fatigue physique.
– l’insomnie.
• En conséquence, de nombreuses ordonnances
précisent le moment où le médicament doit
être pris (au coucher, par exemple).
• Suivez attentivement les directives sur la dose
prescrite.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
65
Les défis des conducteurs (1 de 2)
• Horaire trop chargé pour pouvoir
dormir suffisamment
• Longues heures de travail (en plus de la
navette quotidienne maison-travail)
• Changements fréquents d’horaire
• Cycles travail-repos en conflit avec les
rythmes circadiens
• Temps limité pour les siestes et autres
formes de repos
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
66
Les défis des conducteurs (2 de 2)
• Endroits non familiers ou
inconfortables pour dormir
• Perturbations du sommeil
• Peu d’occasions de faire de
l’exercice
• Difficulté à trouver des aliments
sains sur la route
• Agresseurs environnementaux
(bruit, chaleur, froid, manque de
ventilation)
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
67
Les stratégies générales pour
relever ces défis
• DORMEZ!!
– Sommeil principal :
• Idéalement, sur le total de vos heures de
sommeil par jour (ex. : huit heures), vous
devriez dormir un certain nombre d’heures
en continu (ex. : quatre heures) tous les
jours et au même moment de la journée.
Il faut viser la régularité.
•
•
•
•
•
– Siestes.
Adoptez un style de vie sain.
Ayez un horaire régulier.
Respectez votre rythme circadien.
Soyez prudent quant à votre consommation de caféine.
Communiquez entre vous et soutenez-vous mutuellement.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
68
Bien dormir à la maison
• Reconnaissez le rôle clé de la famille.
• Dormez dans une chambre à
coucher :
– fraîche.
– silencieuse.
– complètement obscure.
• Suivez une routine de préparation au
sommeil :
– Détendez-vous.
– Tamisez les lumières.
• Soyez actif et amusez-vous, mais ne vous
épuisez pas! Prenez le temps de vous
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
détendre.
Copyright © 2012
69
Le sommeil diurne (de jour)
• Difficile pour les adultes :
–
–
–
–
Éveil circadien naturel.
Effets de la lumière qui indique au corps qu’il doit demeurer éveillé.
Bruit, interruptions.
Autres activités concurrentes.
• Pour améliorer le sommeil diurne :
– Se détendre avant d’aller dormir.
– Maintenir la chambre à coucher
complètement sombre.
– Utiliser un masque pour les yeux et des bouchons pour les oreilles.
– Faire du respect du besoin de dormir du conducteur une priorité dans
la famille.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
70
Les moments critiques à la maison
pour les conducteurs
• Juste avant un voyage :
le conducteur a besoin
d’une bonne nuit de
sommeil!
• Juste après un voyage :
le conducteur a besoin
de se détendre, de
relaxer et de dormir.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
71
Conclusion : Bilan et résumé
Révision : Termes et concepts liés à
la fatigue (1 de 2)
• Vigilance et bienêtre
• Fatigue
• Fatigue aiguë versus
chronique
• Microsommeils
• Manque de
sommeil : effets sur
la performance et la
santé
• Dette de sommeil
• Récupération
• Sommeil lent et
sommeil paradoxal
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
Révision : Termes et concepts liés à la
fatigue (2 de 2)
• Rythmes circadiens
• Période d’éveil
• Différences
individuelles en
matière de
sensibilité à la
fatigue
• Troubles du sommeil
• Apnée obstructive
du sommeil
• Insomnie
• Santé et bien-être
• Drogues et
médicaments
• Moments critiques à
la maison
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
La maison et la famille
• Le sommeil est un besoin
biologique.
• Le sommeil et les autres
comportements liés à la
santé affectent la
performance et la qualité
de vie.
• La maison et la famille sont
l’assise du bien-être et de la
sécurité du conducteur.
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
75
Les conducteurs, les familles et les employeurs doivent travailler
ensemble pour améliorer la sécurité du conducteur!
Conducteurs
Employeurs
SÉCURITÉ
Familles
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
76
Examen du module 4
PNAGF | Programme nord-américain de gestion de la fatigue
Copyright © 2012
77

similar documents