Troubles urinaires et SEP.M. de SEZE.15-11-2014

Report
Troubles urinaires et Sclérose en Plaques
Comment en parler, comment les traiter?
Dr Marianne de Sèze
Cabinet de Neuro-Urologie, PelviPérinéologie et Urodynamique
Clinique Saint Augustin, Bordeaux
Rencontres Aquisep, Athénée municipal de Bordeaux
Novembre 2014
Troubles urinaires et Sclérose en Plaques
• Troubles urinaires très fréquents dans la population générale, même s’ils sont souvent
peu exprimés
• Et également très fréquents dans la SEP
• Parce que la vessie et son système de fermeture sont contrôlées par une organisation
neurologique très sophistiquée.
• Les signes les plus fréquents sont
• Envie pressante d’uriner
• Difficultés à se retenir
• Blocage de la vessie alors que l’on a très envie d’uriner
Comment ça marche la vessie?
• Les centres de commande neurologique de la vessie sont situés
dans la moelle épinière et le cerveau, ce qui nous permet de la
contrôler.
• Les reins produisent de l’urine et la font couler par les uretères
jusqu’à la vessie qui se remplit progressivement.
• La vessie se distend progressivement pour accepter le volume
d’urine, comme un ballon que l’on gonfle.
Comment ça marche la vessie?
• Lorsqu’elle se remplit, des petits récepteurs
situés dans la paroi de la vessie envoient un
signal au cerveau, pour l’informer du degré de
remplissage
• et le cerveau nous prévient en nous donnant la
sensation d’un besoin d’uriner de plus en plus
intense.
• Nous avons la possibilité de nous retenir
volontairement en diminuant la sensation de
besoin et en contractant un muscle situé sous
la vessie qui resserre l’urètre et sert de robinet.
Comment ça marche la vessie?
• Dès que les conditions le permettent, et que
l’on choisit d’uriner,
• le sphincter robinet s’ouvre,
• la vessie se contracte,
• et les urines peuvent s’écouler en vidant
complètement la vessie.
Quelles gènes urinaires peuvent apparaitre dans la SEP?
Deux principaux groupes
• Les signes dit ‘Irritatifs’ traduisant un emballement de la vessie
• Les signes ‘obstructifs’ traduisant un obstacle pour vider la vessie
Quelles gènes urinaires peuvent apparaitre dans la SEP?
Les signes ‘Irritatifs’= l’HYPERACTIVITE VESICALE
• La vessie réagit trop vite et de manière autonome, sans être contrôlé par l’autorisation du cerveau
• Les besoins d’uriner apparaissent TROP SOUVENT pour de petits volumes: c’est la POLLAKIURIE
• Les besoins d’uriner apparaissent SOUDAINEMENT: c’est l’URGENTURIE ou IMPERIOSITE
• Les besoins sont si soudains et pressants qu’on a pas le temps de trouver des toilettes
et que des PERTES INVOLONTAIRES D’URINE surviennent: c’est l’INCONTINENCE SUR URGENTURIE
• La nécessité de se lever plusieurs fois la NUIT pour uriner: c’est la NYCTURIE
Quelles gènes urinaires peuvent apparaitre dans la SEP?
Les signes ‘obstructifs’
On a du mal à vider la vessie
• La DYSURIE:
• émission des urines est lente, difficile, ralentie
• Nécessité de pousser pour uriner ou d’appuyer sur le ventre pour faciliter la sortie des urines
• Le RETARD A LA MICTION: On a du mal à déclencher la sortie d’urine alors que l’on a envie d’uriner
• La RETENTION PARTIELLE D’URINE: quand on vide incomplètement sa vessie avec RESIDU POST MICTIONNEL
• Sensation de mal vider la vessie
• Miction en plusieurs temps avec nécessité d’y retourner rapidement après avoir uriner
• Pesanteur pelvienne
• Infections urinaires avec urines foncées, qui sentent fort, brulures en urinant
• Fuites uriniaires
• sans besoin, par REGORGEMENT quand la vessie déborde
• sur urgenturie car le résidu irrite la vessie
Quelles gènes urinaires peuvent apparaitre dans la SEP?
Les signes ‘mixtes’
Association de difficultés à se retenir d’uriner
et de difficulté à uriner
C’est la DYSSYNERGIE VESICO-SPHINCTERIENNE:
la vessie et l’urètre n’arrivent plus à se coordonnées et se contractent en même temps
Que faire si on a des problèmes urinaires?
• EN PARLER !!!!!!
• À son neurologue, son médecin de
rééducation, son médecin traitant
• CAR IL EXISTE DES TRAITEMENTS EFFICACES ET
SIMPLES
• Et que l’on sait SUPPRIMER LES PROBLEMES
URINAIRES DANS LA SEP
Que faire si on a des problèmes urinaires?
• CONSULTATION DE NEURO-UROLOGIE
• Le plus souvent auprès d’un médecin de
rééducation
• Analyse des symptomes
• Préciser les mécanismes en cause:
•
faire la part avec une origine gynécologique
(grossesse, chirurgie), urologique (prostate..)
• Préciser les risques de complications
• Mettre en place et adapter le traitement
Que faire si on a des problèmes urinaires?
CALENDRIER MICTIONNEL
EXAMENS SIMPLES:
NOM :
Age :
DATE
HEURE
(00 :00)
Ex : 10/03/04
17 :00
MICTION
volume
(à mes urer à l’aide d’ un dos eur
)
• Questions sur les
symptomes
• Examen clinique
• Calendrier mictionnel
• Analyse d’urine
• Echographie post
mictionnelle
• Bilan urodynamique
150 ml
Taille :
Poids :
B esoins pressants (BP)
Fuites (F)
(+,++,+++)
BOISSONS
Qualité
quantité
HEURE
lever
coucher
BP ++
Eau : 1 litre
Café : 2 tasses
Tisane : 1 bol
07 : 00
22 : 00
ADAPTER CERTAINES HABITUDES DE VIE
• Aller uriner toutes les deux à trois heures
• Adapter sa boisson: 1.5 litres par 24 heures
• Régulariser son transit intestinal
• Limiter les excitants
• Se méfier de certains traitements
Comment traiter les troubles urinaires de la SEP?
L’HYPERACTIVITE VESICALE
• Médicaments:
• Anticholinergiques: calment la vessie pour mieux se retenir
• Desmopressine: réduit la sécrétion des urines de la nuit
• Neurostimulation tibiale
• Patchs sur la cheville reliés à un stimulateur indolore qui calme la vessie et l’urètre
• Traitement directs dans la vessie
• Injection de toxine botulique
pour bloquer les contractions de vessie
Comment traiter les troubles urinaires de la SEP?
LA DYSURIE
• Médicaments:
• Alphabloquants: relâchent l’urètre pour vider la vessie
• Neurostimulation tibiale
• Patchs sur la cheville reliés à un stimulateur indolore qui calme l’urètre
• Traitement directs dans l’urètre
• Injection de toxine botulique dans le sphincter strié de l’urètre pour le détendre
• Endoprothèse urétrale chez l’homme: pour laisser le conduit de l’urètre ouvert
Comment traiter les troubles urinaires de la SEP?
LA RETENTION
• Pas de médicaments ni de chirurgie capable de renforcer la vessie
• Apprendre à vider sa vessie autrement: Auto-sondages intermittents
• Apprentisage: à domicile, en consultation, en hôpital de jour
Apprentissage de l’auto-sondage intermittent PROPRE
 Simple toilette périnéale et manuelle à l’eau savonneuse ou
lingettes
pas de désinfectant+++
• Sondes lubrifiées, usage unique
• Introduction de la sonde par le méat
• Poussée progressive jusque dans la vessie
Apprentissage de l’auto-sondage intermittent
Sondage 4 à 6 fois par jour,
Volume < 450 ml
Apports hydriques 1.5 à 2l/j
• Adaptation des types de sondes à chaque persoones
• Gamme large++ de dispositifs, prise en charge intégrale par sécurité sociale
Les autosondages ne sont pas
responsables d'infections
urinaires
Sondage intermittent propre et neurovessie
↓ significative bactériuries, infections urinaires , complications urologiques et génitales
÷2
5
3
SAD
3
÷7.5
5
4
2.95
CIP
Complications infectieuses
35%
30%
25%
20%
15%
10%
5%
0%
2.72
2.5
2
Epididymite
2
Population
générale
1
1.5
SAD
SI
Pyelonéphrite
mictions spontanées
Cath SP
1
0.33
0.5
0
0.41
0.06
0
Anomalies radiologiques
Esclarin de Ruz, J Urol, 2000
40%
30%
28%
22%
39%
30%
28%
20%
10%
Moindre morbi-mortalité
que sonde à demeure, poussée et percussion
9%
8%
17%
0%
reflux
SAD
SIP
Haut
appareil
Mictions spontanées
CATH SP
Ce qu’il ne faut surtout pas faire?
• Ne pas parler à son médecin de ses troubles urinaires
• Croire qu’il n’y a pas de solution de traitements
• Garder des mauvaises habitudes
• Pousser pour uriner
• Réduire ses boissons pour éviter les fuites
• Ne pas aller uriner et n’utiliser que des protections
• Garder une sonde en permanence dans la vessie
UNE CONSULTATION SPECIALISEE SAURA VOUS AIDER!!
Troubles urinaires de la SEP
Conclusion
• Les troubles urinaires sont fréquents dans la SEP mais on sait les soigner et les rendre non gênants
• Ne restez pas seuls avec vos troubles urinaires!!!!
• UNE CONSULTATION SPECIALISEE SAURA VOUS AIDER
• Importance d’une APPROCHE TOUS ENSEMBLE, patients, aidants, médecin neurologue, médecin de
rééducation et médecin traitant
• UNE SOLUTION PERSONNALISÉE EST AUJOURD’HUI POSSIBLE POUR CHACUNE ET CHACUN!
Troubles urinaires de la SEP
Merci au Docteur Cécile Donzé
• You tube
• SEPourvous, épisode 9, les Troubles vésico-sphinctériens
• Réalisation Docteur Cécile Donzé

similar documents