Etude du changement climatique au bassin versant de l`Ouergha

Report
ETUDE D’IMPACT DES CHAMGEMENTS
CLIMATIQUES SUR LES RESSOURCES EN EAU AU
BASSIN VERSANT DE L’OUERGHA (Rif-Maroc)
Présenté par: Siham BOUKRIM
[email protected]
PLAN
• Introduction générale
• Objectif
• Caractérisation de la zone d’étude
• Etude du changement climatique
• Impact des changements climatiques sur les ressources en eau
• Conclusion générale
Introduction générale
La problématique des changements climatiques à l’échelle mondiale et au Maroc en particulier est
devenue un enjeu majeur avec de fortes implications environnementales, sociétales et
économiques.
L’inquiétude générale que suscitent ce fléau, hormis les incertitudes qui persistent concernant leur
ampleur et leur vitesse, provient des événements extrêmes qui les accompagnent, d’une part, et que
leurs impacts risquent de dépasser nos moyens d’adaptation, d’autre part.
Cela implique une adaptation de nos sociétés à leurs conséquences par des politiques d’ajustement
mettant en œuvre des stratégies d’atténuation et surtout d’adaptation dans les secteurs socioéconomiques sensibles au climat : agriculture, ressources hydriques, énergie, santé et tourisme.
Objectif
Mettre en évidence, qualifier et de quantifier les changements climatiques et leurs
impacts sur les ressources en eau dans le bassin versant de l’Ouergha.
Appréhender son comportement vis-à-vis des changements climatiques, c’est déjà
connaitre le devenir d’environ 1/3 des eaux mobilisées du Maroc.
PREMIERE PARTIE
Caractérisation de la zone d’étude
Cadre géographique du bassin versant de l’Ouergha
Géologie
Caractéristiques physiques du bassin versant
Forme:
- Kc≈ 1,6 suivant une direction EW.
- 70% de sa superficie est situé au N.
Orientation:
La disposition du bassin (70% est orientée vers le S).
Réseau hydrographique
 S’écoule du NE vers SW sur 1486,5 Km.
 L’oued Ouergha est l’affluent principal de l’oued Sebou, ses principaux
affluents sont : S’ra, Amzaz, Aoulay et Aoudour.
 L’Ouergha renferme 4 barrages: Asfalou, Bouhouda, Sahla et Wahda.
Le couvert végétal
• Une surface importante du bassin versant de l’Ouergha est
couverte du matorral et des forêts, constitués essentiellement
de chênes.
• Pourtant, la forêt dense (Chêne vert, Chêne-liège, Chêne
tauzin, Chêne zeen et Cèdre) n’existe dans le bassin que sur les
sommets rifains.
Contexte climatique du bassin versant de l’Ouergha
• L’Ouergha est soumis à un climat de type méditerranéen où se succèdent
une saison sèche estivale et une saison pluvieuse hivernale.
• Ce contexte climatique favorable a permis le développement d’un couvert
végétal plus riche et diversifié avec du matorral et des forêts, constitués
essentiellement de chênes.
• L’Ouergha reçoit les pluies amenées par la succession des fronts liés aux
perturbations atlantiques ralenties par les reliefs.
• La moyenne annuelle de température au bassin de l’Ouergha est de 19°C.
DEUXIEME PARTIE
Etude du changement climatique
PARAMETRES CLIMATIQUES
Evolution des températures moyennes mensuelles
de l'air ( à partir de 1983/84)
35
30
Température ( °C )
Tanmoy≈19°C,
Décembre,
Janvier et Février sont les plus
froids (T°< 15°C). Aux mois
estivaux atteint 28°C.
25
20
15
10
5
Mois
Hajria
Ouertzagh
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier
Décembre
Novembre
Septembre
Octobre
0
Mj'aara
La pluviométrie mensuelle interannuelle des stations étudiées
(1982/83-2007/08)
250
225
Pluie mensuelle interannuelle(mm)
La pluviométrie: importante en
Novembre, Décembre et Janvier.
Les hivers sont rigoureux de forte
pluviosité (45%) alors que les étés
sont secs (1%).
200
175
150
125
100
75
50
25
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Ain Aicha
Tabouda
Mj'aàra
Mars
Février
Janvier
Décembre
Bab Ouender
Galaz
Khnichet
Novembre
Octobre
Septembre
0
Jbel Outka
Bab Taza
Polynomial (Bab Ouender)
Humidité relative moyenne
90
80
Humidité relative
 l’humidité moyenne annuelle
enregistrée à
l’Ouergha est de
l’ordre de 71,71% permettant de
le classifier comme une zone
humide ; elle prend son maximum
en hiver.
100
70
60
50
40
30
20
10
0
S
O
N
D
J
F
M
A
M
J
J
A
Mois
Evolution de l'évaporation mensuelle à l'Ouergha
10
Evaporation
 L’évaporation : ses valeurs maximales
du Juin au Septembre, alors qu’il
atteint à Décembre et Janvier les
valeurs les plus faibles.
12
8
6
4
2
0
S
O
N
D
J
F
M
Mois
A
M
J
J
A
INDICES CLIMATIQUES
L’indice d’aridité de Martonne(1942):
I = P/ T+10
I=31
le bassin est sub-humide.
L’indice pluviométrique de Moral (1964):
Im= P / (T2-10T+200)
Im = 1,87
le bassin est humide.
Indice de pluviométrie
Carte des indices de pluviométrie à l’Ouergha
MISE EN EVIDENCE DU CHANGEMENT
Changement thermique
Le bassin de l’Ouergha a connu un réchauffement thermique, confirmé par
la tendance positive de cette évolution estimée en moyenne de 0,15°C/an.
Changement pluviométrique
2600
2400
2200
2000
1800
P (mm)
1600
1400
1200
1000
800
600
400
200
0
Bab Ouender
Pont Sker
Jbel Outka
Khnichet
Linéaire (Jbel Outka)
Mj'aara
Ain Aicha
Tabouda
Linéaire (Rhafsay)
La tendance obsérvée de la pluviométrie du bassin de l’Ouergha (1957/58-2007/08)
2007/08
Rhafsay
Ouertzagh
Galaz
Bab Taza
Linéaire (Bab Ouender)
2005/06
2003/04
2001/02
1999/00
1997/98
1995/96
1993/94
1991/92
1989/90
1987/88
1985/86
1983/84
1981/82
1979/80
1977/78
1975/76
1973/74
1971/72
1969/70
1967/68
1965/66
1963/64
1961/62
1959/60
1957/58
Années
Nombre des jours pluvieux
Evolution du nombre des jours pluvieux à Bab Ounder
110
100
90
y = - 0,5017x + 81,599
80
70
60
50
40
2006
2004
2002
2000
1998
1996
1994
1992
1990
1988
1986
1984
1982
1980
1978
1976
1974
1972
1970
2- Evolution de l’écart à la moyenne des pluies annuelles
Evolution de l'écart à la moyenne des pluies annuelles enregistrées à Ouergha ( 1957/58 - 2007/08)
120
Ghafsay
100
Bab Ouender
80
Mj'aara
60
Ouertzagh
40
Pont Sker
20
Galaz
0
Bab Taza
-20
Ain Aicha
-40
Jbel Outka
-60
Tabouda
-80
8
/0
07
20 06
/
05
20 04
/
03
20 02
/
01
20 00
/
99
19 98
/
97
19 96
/
95
19 94
/
93
19 92
/
91
19 90
/
89
19 88
/
87
19 86
/
85
19 84
/
83
19 82
/
81
19 80
/
79
19 78
/
77
19 76
/
75
19 74
/
73
19 72
/
71
19 70
/
69
19 68
/
67
19 66
/
65
19 64
/
63
19 62
/
61
19 60
/
59
19 58
/
57
19
Années
- 1ére période de forte pluviosité avec dominance des années humides (1957/58 -1981/82);
- 2 éme période de faible pluviosité avec dominance des années sèches à partir de 1982/83.
Quantification du Déficit pluviométrique
La moyenne arithmétique
La lame d’eau tombée
Les isohyètes
Les polygones de Theissen
Déficit pluviométrique
≈
4 mm/an
Sécheresse météorologique :
Dominance des années sèches durant la deuxième période
contrairement à la première.
Troisième partie
Impact des changements climatiques sur les ressources en eau
Mise en évidence du déficit hydrologique
Evolution du débit moyen annuel entre deux périodes
120
100
80
60
40
20
0
Pont Sker
Rhefsay
Tafrent
1955/56-1976/77
Bab
Ouertzagh
Ouender
Mj’aara
1977/78-1998/99
Les débits jaugés au niveau des stations de l’Ouergha ont été diminué en traçant
des déficits hydrologiques considérables oscillant entre 40,8% et 49,5%.
Mise en évidence de la sècheresse hydrologique
225
Evolution de l'écart à la moyenne des débits enregistrés à Ain Aicha
(1982/83-2006/07)
200
175
150
Em (%)
125
100
75
50
25
0
-25
-50
-75
-100
-125
7
/0
06
20
5
/0
04
20
3
/0
02
20
1
/0
00
20
9
/9
98
19
7
/9
96
19
5
/9
94
19
3
/9
92
19
1
/9
90
19
9
/8
88
19
7
/8
86
19
5
/8
84
19
3
/8
82
19
Bab Ouender
Années
Ain Aicha
Galaz
Tabouda
Mj'aara
Evaluation de la sécherésse hydrologique du bassin
versant de l' Ouergha (1982/83 - 2007/08)
norm ales
4%
hum ides
38%
sèches
58%
Lame d’eau écoulée et déficit d’écoulement de la période sèche
La lame d’eau écoulée :
Ec = Volume annuel écoulé à travers la station / surface du bassin
Déficit d’écoulement :
Déficit d’écoulement = P moy – Ec moy
= 368,27 mm = 15,35 m3 / ans
Le coefficient de ruissellement :
Coef r. = quantité de pluie ruisselée / la quantité de pluie tombée
= 49,43%
Exemple des crues de l’Ouergha
Hydrogramme des crues de la station Ourtzagh
Hydrogramme des crues de la station Ouertzagh
4500
7000
4000
2000
1500
Tem ps
01/01/1995
01/01/1993
01/01/1991
Tem ps
01/01/1989
01/01/1978
01/01/1976
01/01/1974
01/01/1972
01/01/1970
01/01/1968
01/01/1966
0
01/01/1964
0
01/01/1962
500
01/01/1987
1000
1000
01/01/1985
2000
2500
01/01/1983
3000
3000
01/01/1981
4000
3500
01/01/1979
Débits instentanés(m3/s)
5000
01/01/1960
Débits instantanés(m3/S)
6000
•
L’Ouergha est une rivière redoutable par la violence, l’importance et la soudaineté des
crues qui provoquent des inondations catastrophiques à l’aval, dans la plaine du Rharb.
Parallèlement, il se caractérise par la rapidité de la décrue.
•
Le débit de pointe très important et le temps de base très élevé de l’ordre de dizaine de
jours.
Conclusion générale
•
L’étude du changement climatique est indispensable pour la conception, la gestion et le contrôle des
ressources en eau surtout avec l’intensification de leurs pénuries au fil du temps d’une manière
inquiétante.
•
Le bassin versant de l’Ouergha, régularisant presque le 1/3 des ressources hydriques du Maroc occupe
l’essentiel du versant Sud atlantique de l’arc rifain et s’étend sur la majeure partie de la montagne
rifaine.
•
Sa situation géographique favorisent la pénétration de la douceur et de l’humidité et des masses d’air
de l’atlantique lui permis d’être la région la plus pluvieuse au Maroc.
•
L’étude du changement thermique montre un réchauffement de 0,15°C/an;
•
Le changement pluviométrique a décelé une nette régression avec la distinction entre deux périodes
différentes : 1956/57-1982/83 humide et pluvieuse; et 1982/83-2007/08 sèche et moins pluvieuse.
•
La lame d’eau tombée au cours de la période sèche a pour moyenne : 728,27 mm, et donc un déficit
pluviométrique calculé comparativement à la période humide est de 3,74 mm/an.
•
Les fluctuations du niveau d’eau( les crues) provoquent des atteintes économiques et naturelles, à
titre d’exemple l’érosion, l’affaissement et la fissuration des murs des constructions limitrophes .

similar documents