2-_le_biologiste_et_..

Report
DIABETE
RÔLE DU BIOLOGISTE
MÉDICAL
l’article L.6211-1 du code de la
santé publique
 un
examen de biologie médicale est un
acte médical qui:
concourt à la prévention, au dépistage, au
diagnostic ou à l’évaluation du risque de
survenue d’états pathologiques,
à la décision et à la prise en charge
thérapeutiques, à la détermination ou au
suivi de l’état physiologique ou
physiopathologique de l’être humain3.
Quelques Définitions

Diabète de type 1 : Carence absolue en
insuline avec acidocétose ;destruction auto
immune de cellules langerhansiennes
idiopathique pas que chez l’enfant , la moitié
des cas surviennent après la puberté .
Incidence en augmentation constante

Diabète de type 2 : Résistance à l’action de
l’insuline et carence relative en insuline la plus
part du temps avec surpoids (IMC moyen :3132 Kg/m2 . Egalement en augmentation
Autres formes du diabète














Diabète auto-immun latent (de l’adulte) LADA
Diabète de type 2 cétosique (Africain/ herpes )
Diabète fulminant non auto-immun (extrème-Orient)
Déficit génétique de l’insulinosécrétion: MODY 1,2,3,4,5,6
Insulinoresistance monogénique
Diabète pancréatique: Pancréatite, pancréatectomie, Traumatisme,
tumeur , Mucoviscidose, Hémochromatose
Endocrinopathie :Acromégalie , Cushing, Phéochromocytome, Hyper
thyroïdie
Diabète toxique: Corticoïdes, interferon G, acide nicotinique,
thiazidiques…
Infection :rubéole congénitale , Cocksackie B ,Oreillons,
Cytomégalovirus …
Diabète syndromique : Tri 21 ; Klinefelter, Turner, Ataxie de Friedreich ,
Chorée de Huntington,
Dystrophie de Steinert, Prader-Willi
Anticorps anti- recepteurs de l’insuline
Insulinorésistance de type B
Stiff-man syndrome,
QUELQUES CHIFFRES
 En




2009 en France
La prévalence du diabète traité
pharmacologiquement c’est 4,4% de la
population hors DG
Soit 2,9 millions de personnes diabétiques
dont 90 à 95 % de diabète de type 2
Soit un cout direct et indirect de 13 milliards
d’euros (Institut de Veille Sanitaire. Bulletin
épidémiologique hebdomadaire ;425-431 ( 2010))
300.000 personnes non dépistées
Critères de diagnostic (1997)
 Glycémie
supérieure ou égale à 1,26g/l
(7mmol/l) à deux reprise à jeun (10h)
 Sup ou égale à 2g/l(11,1mmol/l) 2 h après
une HGPO de 75g de glucose
 Sup ou égale à 2g/l en présence de
polyuro-polydipsie , perte de poids,
polyphagie , flou visuel…(diabètes care;35
:64-71(2012) )
Critères de diagnostic
(ADA 2009 - OMS-2011)
 HbA1c
supérieure ou égale à 6,5% à deux
reprises (pas de dosage de confirmation
si glycémie supérieure ou égale à 2g/l)
(diabètes care; 32:1327-1334 (2009) )
 Critères HAS : Restent basés sur la
glycémie du fait d’une relative difficulté
de standardisation de la mesure de
l’HbA1c . (mmold’HbA1C/mmol d’Hb
FICC)
Domaine de compétences du
Biologiste médical
C’est l’expertise des demandes d’examens de
biologie médicale et de leurs résultats afin
d’apporter une valeur ajoutée du point de vue
clinico-biologique
 Il est le garant de la fiabilité des résultats:
Exactitude de mesure: étroitesse de l’accord
entre le résultat d’un mesurage et la valeur vraie du
mesurande
Justesse de mesure: étroitesse de l’accord
entre le valeur moyenne obtenue à partir d’une
large série de résultats de mesure et une valeur vraie

Accréditation NF EN ISO 15189
 Etapes
pré analytiques
 Etapes
Analytiques
 Etape
post analytiques
Conditions pré-analytiques:
nature du test : Conditions de prélèvement : respect du
jeûne (10 -12 h), GPP (1H30 après le repas), HGPO réalisée
au repos …
– Interrogatoire du patient: Renseignements cliniques(grossesse
Pathologie, médicaments…)
o Site de prélèvement: Veineux/Capillaire
– Conditions de transport +++ (temps/température // glycolyse:
tubes fluor)
o
Etapes analytiques
<meta HTTP-EQUIV="refresh" content="0;url=http://://Site Web pour cette image
...
quapa.com
Hygiène et sécurité des aliments: définitions et présentations des
•Image taille réelle
Même taillex plus grand), 64KB
•Autres tailles
Type :
JPG
•Recherche par image
•Images similaires
Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.
•450 × 300 (

Matière : réactifs marqués CE IVD, évalués,
validés à chaque nouveau lot, respecter
conditions de conservation ,la date de
péremption.

Main d’oeuvre : qualifications,
organigramme, définition des fonctions,
Formation continue, évaluation régulière des
compétences.(retour de congés maternité…)

Méthodes : Validation ,publications, sociétés
savantes , CQI ,CQE .
 Matériel
: CE IVD, identifié ,localisé,
conforme , contrat de maintenance,
Etalonnages.
 Milieu:
Surfaces adaptées, suffisantes ,
confortables, topographie adaptée ,
accès contrôlé.
Etapes post analytiques

Interprétation personnalisée des résultats avec le
prescripteur: analyse critique des résultats (en tenant
compte des variabilités analytiques, des antériorités et du
contexte clinique);


Cohérence du résultat biologique/ clinique .
Communiquer et Gérer les urgences
IN VITRO: G veineuse (plasma) > G capillaire (sang total) (15%)
Pour le suivi des patients, s’assurer de la corrélation des dosages de glycémie des appareils
de mesure individuels avec les dosages réalisés au laboratoire
(< 10%à15%)
Les Pièges de L’HbA1c
Situations qui surestiment
l’HbA1c
 Hypertriglycéridémie
 Insuffisance
rénale/ hyperurémie
 Déficit en fer ,Vit B12 , folates
 Splénectomie
 Abus opiacés, alcool, acide acétylsalicylique
 Hyper bilirubinémie
 Présence d’Hbf
 Éthnie (africains/ afro américains )
Situations qui sous estiment
l’HbA1c
 Prise
de vit C et E
 Maladie hépatique chronique
 Hémodialyse
 Hémolyse
 Transfusion sanguine
 Splénomégalie
 Antiviraux, interféron, fer, EPO …
 Grossesse
Veiller à la bonne application
des recommandations de
l’HAS
Suivi biologique (patient non compliqué
équilibré):
 HbA1c, suivi systématique, 4 fois par an.
 Glycémie veineuse à jeun (contrôle de
l’auto surveillance glycémique, chez les
patients concernés), 1 fois par an.
 Bilan lipidique (CT, HDL-C TG, calcul du
LDL-C), 1 fois par an.

Micro albuminurie, 1 fois par an.
Créatininémie à jeun, 1 fois par an.
Calcul de la clairance de la créatinine
(formule de Cockroft,MDRD).


TSH, en présence de signes cliniques.
La recherche
 Bêta
trophine (Peng Yi , Harvard): stimule
la prolifération des cellules beta traite le
type 1 ralentit l’évolution du type 2
 Akkermansia
muciphila: bactérie de la
flore intestinale qui fait défaut chez les
obèses et les diabétiques ;Efficace (chez
la souris)
 Entérovirus
Coxsackie B4 (Pr D Hober)
Rôle favorisant dans le diabète de type 1

similar documents