GRED, F. Léone

Report
Système d’Information Géographique et Indicateurs de Risques
Naturels dans le bassin Caribéen et les Petites Antilles :
le projet CARIBSAT
La Caraïbe : un bassin à risques naturels majeurs
• Un important foyer de population : 274 millions de personnes en 2010, 367 millions en 2050 pour les
35 Etats retenus (source PNUD, 2011)
• Zone caractérisée par une intense activité de phénomènes naturels potentiellement dommageables :
- Géodynamiques (plaque caraïbe en confrontation tectonique avec les plaques de
Panama, sud-américaine, Andes du Nord, nord-américaine et Cocos)
- Hydro-météorologiques (bassin cyclonique majeur, grande étendue maritime)
- Morpho-dynamiques (reliefs escarpés, fortes précipitations, couverture
d’altérites, littoral important)
• Une forte pression anthropique en particulier sur les littoraux (enjeux humains élevés, dégradation et
surexploitations des écosystèmes et des sols)
Siège de grandes catastrophes d’origine naturelle
• Des catastrophes qui ont fortement éprouvé les sociétés passées, exemple de l’éruption de la
montagne Pelée en 1902 (29 000 morts).
• Des catastrophes plus récentes particulièrement meurtrières avec au moins 409 953 victimes
depuis 1973 (source CRED). Des évènements marquants comme le séisme de Port-au-Prince
(Haïti) en 2010 avec 230 000 morts.
Palais présidentiel, Haïti (2010)
Photo : Julien Eyrard
Un espace renseigné mais sans réelle concertation (données dispersées)
Besoin de renseigner le risque (localiser, expliquer, quantifier, comparer, …)
?
Créer un corpus de données géoréférencées... le SIG CARIBSAT
Le projet CARIBSAT
• Programme INTERREG CARAÏBES
• Une œuvre collective dirigée par l’IRD Martinique avec un partenariat en géographie des
risques de l’UMR GRED (Université Montpellier 3/IRD) pour l’action 1
®
• Une structuration harmonisée (MapInfo ) d’informations géographiques et historiques
géoréférencées et validées
• Un outil permanent en évolution constante et aux applications multiples …
Les territoires renseignées par le SIG CARIBSAT
Une base de données internationale
• Données sur le milieu physique (orographiques (MNT), hypsométriques, bathymétriques,
hydrographiques, climatiques)
• Données sur les enjeux (population, limites territoriales, indicateurs socio-démographiques et
économiques, villes, réseaux, occupation du sol, urbanisation, etc.)
• Données sur les impacts des catastrophes naturelles (humains, économiques)
• Données sur l’activité des phénomènes (inondations, séismes, volcans, tsunamis, submersion
marine, sismicité, etc.)
• Données sur l’extension des aléas naturels (zonage)
Des sources scientifiques internationales variées
• Nations Unies (PNUD,)
• Centre de Recherche en Epidémiologie des Désastres de Louvain (EM-DAT)
• Banque Mondiale
• Publications scientifiques (revues, ouvrages, catalogues, registres, retours d’expérience, modélisations,
etc.)
• VMAP (ex-Digital Chart of the World)
• Programmes de recherche européens et mondiaux (Global Land Cover, GSHAP,)
• Institutions de recherche étrangères (NASA, NOAA, USGS, CRU, Oak Ridge National Laboratory,
Smithsonian Institution, etc.)
Exemples de jeux de données (renseignées par métadonnées)
Aires urbaines
MNT
Population urbaine
Occupation du sol
Epicentres sismiques
Réseau routier
Un important travail d’harmonisation et de validation :
• Des données source
• Des critères de sélection et d’intégration des données
• Des échelles et de traitement
• Des multiples formats numériques des sources vers un seul format SIG de sortie
• Des fonds de cartes et des limites (administratives, littoral, aléas)
• De la sémiologie (charte graphique)
Validation des données de population
Comparaison entre les données de population de la base LandScan et les aires urbaines
fournies par le CIESIN
Les référentiels pour le trait de côte
Exemple de la Martinique :
Fond de carte : BD ORTHO (IGN)
: BD TOPO (IGN)
: GADM (référentiel utilisé
gfgggggg dans le projet CARIBSAT)
①
①
②
Problématique de la prise en
compte de la mangrove :
②
Des applications pédagogiques :
Le projet d’atlas interactif permanent en ligne CARIBSAT (interface Web à venir…)
Ex. de carte de l’atlas RINAMED : l’activité cyclonique (1851 - 2008)
Ex. de carte de l’atlas CARIBSAT : l’aléa sismique (PGA)
Ex. de carte de l’atlas CARIBSAT : les victimes de catastrophes naturelles depuis 1973
Ex. de carte de l’atlas RINAMED : les témoignages de tsunamis
Des applications opérationnelles : Indicateurs Spatialisés de Risques Naturels
• Pour quantifier et localiser le risque
• Pour combler une lacune à l’échelle caribéenne
• Pour synthétiser et harmoniser des données variées
• Pour restituer simplement des processus complexes
• Pour comprendre et situer les risques
• Pour comparer et dégager des problématiques communes
• Pour cibler les stratégies de prévention
• Pour mesurer l’évolution des risques
Conditions de réalisation des indicateurs :
• Homogénéité spatiale et temporelle des données utilisées (nature, format, date)
• Validation scientifique aval des données utilisées
• Traçabilité de ces données pour réactualiser des indicateurs (identification des sources)
• Définition explicite des indicateurs (reproductibilité)
• Simplicité et intelligibilité des indicateurs pour les décideurs
• Possibilité de représentation cartographique sur différentes unités spatiales (administratives,
naturelles, maillage géométrique)
Expérimentation de différents types d’indicateurs
Indicateurs d’exposition (enjeux), d’activité et de dommages
Le référentiel spatial :
• Territoire physique
•Territoire administratif (ou pays ou Etat)
•Maille (400km²)
•Point
Définir les zonage d’aléas de référence
3 aléas naturels de référence (significatifs) retenus pour l’exposition :
• Sismicité
• Submersion marine
• Volcanisme
Choix des enjeux de référence
3 familles d’enjeux (disponibles) retenus pour quantifier les risques :
•Les villes (de plus de 1000 habitants)
• La population au km²
• Le réseau routier principal et les aéroports
Exemple d’indicateur d’exposition (extrait de l’atlas des indicateurs CARIBSAT)
30 types d’indicateurs construits sur la Caraïbe
Traçabilité et reproductibilité des indicateurs (métadonnées)
Ex. :
Exemple d’indicateur synthétique sur les petites Antilles: citations au top5 de 19 indicat.
Exemple d’indice (composite) de risque global de catastrophe (IRG) – macro
IRG =
[((Fréquence annuelle des
catatastrophes (FAC))/(FAC
Max))×(InvIDH/(InvIDH
Max))×((Densité de population
(DP))/(DP Max)) ]×100
Exemple d’indice composite de risque sismique des villes (plus 10 000 hab.) - IRS
IRS = [((Population ville)/(Population ville Max))×(InvIDH/(InvIDH Max))×((Taux de Croissance Urbaine
Moyenne)/(TCUM Max))×((Peack Ground Acceleration)/(PGA Max)) ]×100
Exemple d’indice composite de risque sismique des villes (plus 10 000 hab.) - IRS
Classement
Ville
IRS
Pays
Classement
Ville
IRS
Pays
Classement
Ville
IRS
Pays
9
San Jose*
3,6919 Costa Rica
17
Santiago de los
Caballeros
1,9788 République Dominicaine
Santo Domingo* 10,1085 République Dominicaine
10
Barranquilla
3,628
18
Soyapango
1,8391 El Salvador
Caracas*
7,1479
Venezuela
11
Valencia
3,4922 Venezuela
19
Kingston*
1,7903 Jamaïque
4
Tegucigalpa*
6,0433
Honduras
12
San Pedro Sula
3,4503 Honduras
20
Bucaramanga
1,5019 Colombie
5
Port au Prince* 4,9841
Haïti
13
Purral
3,0613 Costa Rica
…
…
…
…
6
Managua*
4,9421
Nicaragua
14
San Salvador*
2,9253 El Salvador
256
Baie Mahault
0,178
France (Guadeloupe)
7
Maracaibo
4,6981
Venezuela
15
Cucuta
2,4682 Colombie
…
…
…
…
8
Barquisimeto
3,9467
Venezuela
16
Cartagena
2,257
1384
La Désirade
0,0002 France (Guadeloupe)
1
Medellin
2
3
* Capitale nationale
11,0574 Colombie
Colombie
Colombie
Un outil de recherche et d’expérimentations.
Pour une meilleure connaissance et appropriation
des risques naturels dans la Caraïbe …
Frédéric Leone & Julien Deymier
Université Montpellier III & UMR GRED

similar documents