Améliorer le rendement de nos jeunes en grammaire à l

Report
Ginette Bourque
Enseignante ressource
Je me posais ces questions…
 Pourquoi mes élèves ont-ils de la difficulté à respecter
les règles de grammaire?
 Comment puis-je l’enseigner différemment?
 Quels sont les changements proposés dans la
« nouvelle grammaire »?
La grammaire de la phrase en 3D par
Brigitte Dugas
 J’ai découvert, il y a deux ans, un matériel conçu pour
enseigner la grammaire pour rejoindre les différents
types d’intelligences et respecter les styles
d’apprentissage.
 L’année dernière, j’ai utilisé le matériel pendant mes
sessions de rééducation avec mes élèves ayant des
difficultés en écriture.
 Cette année, j’ai exploité le matériel en classe puisque
je fais du c0-enseignement dans les classes de 4e,
plutôt que d’offrir mon service hors-classe.
La grammaire de la phrase en 3D par
Brigitte Dugas
 On enseigne à comprendre la phrase en premier




(plutôt que d’enseigner la nature des mots, par
exemple, les règles, etc…).
Un matériel conçu pour le préscolaire (à l’oral),
jusqu’au troisième cycle du primaire.
On commence à enseigner les groupes fonctions (à
l’oral, ensuite avec une phrase écrite à la fois).
On poursuit avec les classes des mots.
On poursuit avec les accords.
La grammaire de la phrase en 3D par
Brigitte Dugas
 On fait analyser des phrases provenant de différentes





sources.
On fait écrire des phrases par les élèves.
On apprend à l’élève comment vérifier son texte, une
phrase à la fois.
On associe chaque concept abstrait à un objet… à des
icônes, afin d’expliquer de façon non verbale aussi.
On vise rejoindre le plus de types d’intelligences avec ce
matériel: ex: kinesthésique… faire manipuler
-On propose comment commencer par une représentation
concrète avant abstraite.
Un projet d’amélioration d’école
 Ici à l’école Abbey-Landry, on a élaboré un projet
d’école visant à améliorer la grammaire à l’aide des
stratégies proposées par Brigitte Duguas « La
grammaire en 3D »
 On s’est fait un plan pour déterminer quand présenter
et travailler les notions grammaticales afin
d’augmenter le niveau de maîtrise chez nos jeunes.
N.B. J’ai modifié le matériel
proposé dans la Grammaire en 3D
 J’ai utilisé les symboles proposées mais j’ai modifié les





couleurs utilisées car nos classes de 6e à 8e utilisent déjà le
matériel « le correcteur ». On me dit qu’au secondaire ce
matériel est aussi utilisé. On a voulu, à notre école,
uniformiser les couleurs de M à 8. Chez nous:
Groupe sujet= assiette rouge (visage)
Groupe verbal et verbe= assiette bleue (mains)
Groupe complément de phrase = assiette verte
Accord du genre = vert
Accord du nombre= jaune
La nouvelle grammaire
 Les règles n’ont pas changées… mais quelques termes
sont différents.
 Les nouveaux termes servent à faciliter l’apprentissage
de la grammaire, à mieux comprendre.
 On commence par amener les élèves à comprendre les
‘’groupes de mots’’ dans une phrase (groupes
fonctions) et ensuite on les amène à connaître les
‘’sortes de mots’’ (la classe des mots).
 Après on s’occupe des accords. Selon mes recherches,
plusieurs experts recommandent de faire corriger une
phrase à la fois.
La grammaire en maternelle
On ‘’cuisine’’ de phrases (à l’oral) à l’aide
d’images. On ajoute les pictogrammes pour
représenter les parties de la phrase. Les élèves
apprennent à bien construire une phrase à l’oral
et commencent à se familiariser avec certains
pictogrammes. Ex:
La grammaire en première année
On leur enseigne que la phrase doit contenir deux sortes
de groupes de mots pour qu’elle soit bien construite.
 Une phrase contient habituellement un groupe sujet.
 La phrase contient toujours un groupe verbal.
ex: Le petit bébé pleure.
* sauf phrase impérative
La grammaire en deuxième année
 Encore là, on commence avec les groupes fonctions (les
sortes de groupes dans chaque phrase).
 On varie les sortes de groupes sujets présentées aux élèves
et on fait trouver le groupe sujet et le groupe verbal. (ex:
Je, Marco, les petits enfants, les petites voitures…). On
peut encadrer le groupe sujet avec les mots « C’est » ou « ce
sont »….. Et « qui » pour mieux le trouver.
 On ajoute les groupes de mots facultatifs: les compléments
de phrases.
La grammaire en deuxième année
 Les compléments de phrase étaient autrefois nommés
« compléments circonstanciels ».
 Ils ajoutent des détails à la phrase de base et sont
facultatifs (choix).
 Si on les efface, la phrase de base ne perd pas son sens.
 On peut même changer le complément de phrase de
place et la phrase fait quand même du sens.
La grammaire en deuxième année
 Les compléments de phrase que nous voyons en 2e sont
les compléments de phrase de temps et de lieu.
 Ex:
 La semaine dernière, Julie et Marc ont fait un bonhomme de neige.
La grammaire en deuxième année
 Les frères ont bu un bon chocolat chaud dans l’igloo.
 Dans l’igloo, les frères ont bu un bon chocolat chaud.
 Pourquoi y a-t-il une planche à roulettes sur les
compléments de phrase?
La grammaire en deuxième année
 …puisqu’on peut le déplacer!
 Le complément de phrase peut être au
début, au milieu ou à la fin de la phrase.
(N.B. S’il est au début, il est suivi d’une
virgule, s’il est au milieu, il est encadré de
deux virgules).
La grammaire en deuxième année
 En plus des groupes fonctions, on commence à parler en
2e de la classe des mots (les sortes de mots que l’on
retrouve dans les groupes).
 Autrefois, on disait ‘’la nature des mots’’.
 En deuxième, on présente le nom, le déterminant,
l’adjectif et le verbe.
 En 2e, on montre l’accord en genre (masc.
et en nombre
(sing. ou pluriel) des déterminants, noms et adjectifs.
ou fém)
N.B. À tous les niveaux…
 On fait trouver les groupes de mots (groupes
fonctions) en premier.
 Ensuite on fait trouver la classe des mots (les sortes de
mots) dans la phrase. Il n’est pas nécessaire de faire
trouver par les élèves toutes les classes de mots.
 Ensuite on passe aux accords (à la correction) de la
phrase. (Une phrase à la fois).
Deuxième année: la classe des
mots
(table), un sentiment
Sert à désigner une personne
(Alex, frère) , un objet
Le nom (propre et commun)
(amour), une idée (liberté),
un animal (singe), un lieu
(ville, Montréal), un groupe
(foule), un temps (année)
C’est le mot qui introduit le
nom commun. Ex: le, mon,
trois, plusieurs, cette, l’, un,
une, des…
Le déterminant
C’est l’élément de gauche du
groupe nominal.
N.B. Autrefois on disait…
L’adjectif
L’adjectif donne des
précisions au nom… il décrit
le nom.
Ex: rouge, merveilleux,
national, municipal…
Deuxième année: la classe des mots
Le verbe
Le verbe exprime une action, une existence,
un état qui se déroule dans le temps. Il
décrit ce que le groupe sujet fait ou ce que
le groupe sujet est. Il peut exprimer une
action (ex: il lit), un sentiment (ex: j’aime),
un mouvement (ex: l’eau s’écoule), une
demande (ex: Je te supplie de…) une
sensation (ex: Je tremble de peur) ou un
état (il semble satisfait). N.B. en 2e, on fait
trouver les verbes qui décrivent surtout une
action.
On travaillera l’identification du verbe en
2e et on commence à ‘’accorder’’ le verbe en
3e. On peut le trouver à l’aide des mots
« ne » et « pas » qui peuvent encadrer le
verbe.
Deuxième année: les accords
Les deux lentilles
des jumelles
nous rappellent
que l’on doit
« examiner »
surtout deux
choses en
grammaire dans
chaque phrase.
Vérifier l’accord des groupes nominaux :
•en genre (attention surtout à l’adjectif qui devra
porter la marque du féminin « e » s’il décrit un nom
féminin
•et en nombre (les trois sortes de mots doivent porter
la marque du pluriel « s » ou « x » si le nom est au
pluriel.
Les accords en
e
2
année
 On dit aux élèves que
= une équipe de hockey. Ils doivent s’accorder en genre
et en nombre, même si d’autres joueurs les séparent
sur la patinoire. Si le nom est au pluriel, ils doivent
tous porter la marque du pluriel à la fin des mots (s ou
x). Si le nom est au singulier, personne doit porter la marque du
pluriel. Si le nom est féminin, il doit parfois prendre un
« e » ex: cousine, mais son adjectif doit toujours
prendre un « e ».
Activité:





Dans la phrase que je vous donne sur cartons, vous devez
1- Identifier le groupe sujet.
2-Identifier le groupe verbal.
3-Identifier le verbe.
3-Identifier le complément de phrase de temps ou de lieu.
 4-Placer la loupe et le bouchon pour vérifier la
ponctuation.
 5-Identifier les noms dans les groupes.
 6-Identifier les déterminants.
 7-Identifier les adjectifs.
Suite-activité…
 Maintenant il faut regarder dans la première lentille
des jumelles… et vérifier les accords des déterminants,
noms et adjectifs en genre et en nombre…
 À tous les matins, Julianne et Éric se brossent les dents sales.
 Et si on substituait « dents » pour « cheveux »?
e
3
année
 Verbes au programme au présent de l’Indicatif:
 Tous les verbes réguliers en « er » comme « chanter
 Verbe avoir
 Verbe être
 Verbe faire
 Verbe aller
3e année: les accords
Les deux lentilles
des jumelles
nous rappellent
que l’on doit
« examiner »
surtout deux
choses en
grammaire dans
chaque phrase.
Vérifier l’accord des groupes nominaux :
•en genre (attention surtout à l’adjectif qui devra
porter la marque du féminin « e » s’il décrit un nom
féminin
•et en nombre (les trois sortes de mots doivent porter
la marque du pluriel « s » ou « x » si le nom est au
pluriel.
+ vérifier l’accord des verbes
au programme avec son
groupe sujet et au temps
voulu.
La grammaire en
e
4
année
 En quatrième, on ajoute les finales des verbes avec je
(s-e-x-ai=é), tu (s-x), il elle (c-a-d-e-t), ils elles (ent ou
ont). On apprend aux élèves que peu importe le verbe,
on peut trouver sa finale si on remplace le groupe sujet
par un pronom et que l’on apprend les finales. (voir
annexe)
 Ex: Je peu__
 Ils peu____
elle peu___
tu peu___
la tortue peu___
les enfants peu____
 On ajoutes aux exemples de phrases le participe passé
sans auxiliaire avec le symbole d’adjectif puisqu’il agit
comme un adjectif et s’accorde avec le nom. (adjectif participe)
 Ex:
Les filles motivées travaillent à leur projet toute la nuit.
En quatrième année
 On ajoute les groupes fonctions suivants:
 Le complément de phrase de but
 Le complément de phrase de manière
 Ex:
 Pour bien réussir, je me pratique à lire.
 Le garçon fabrique sa carte en pensant à sa mère.
 On parle aussi de phrases simples (qui ont seulement
un groupe sujet et un groupe verbal) et de phrases
complexes (qui ont plus d’un groupe sujet et d’un
groupe verbal). On parle des mots de liaison ou des
connecteurs entre les deux comme étant des mots
« ruban gommé » (qui collent deux phrases
ensembles). On parle de l’importance de ne pas écrire
des phrases trop longues.
 Ex:
 J’ai la permission d’aller patiner samedi tandis que
mon frère doit rester à la maison.
 « tandis que » est un « mot ruban gommé » qui colle
deux phrases complètes ensemble.
 ***attention de ne pas écrire une phrase avec plus d’un
mot « ruban gommé » car elle risque d’être trop
longue. Ex: « et »…. « et »… « et »…
Activité-à partir d’une phrase
 1- Trouvez les groupes fonctions
 2-Trouver la classe des mots
 A)-trouver le verbe celui qui a un groupe sujet (on peut dire « ne » et





« pas » avant et après le verbe).
B) trouver les pronoms
C) trouver les déterminants, noms et adjectifs.
3-Accorder les deux « lentilles »
A) le ou les verbes (finales)
B) l’accord en genre et en nombre des déterminants, noms
et adjectifs… attention: l’adjectif prend-t-il un « e »? Ontils besoin d’une marque de pluriel « s » ou « x »?.
Et en cinquième année:
 On ajoute le participe passé avec être (qui s’accorde comme
un adjectif ).
 Ex: Elle est fatiguée.
 On dit aux élèves qu’il agit comme adjectif, mais que ce
joueur patine plus loin car le verbe être le sépare du
pronom « Elle » qui remplace un nom. On peut le
nommer adjectif participe.
e
5 -suite
 On présente le complément de phrase de cause (parce
que, car…) mais il faut faire comprendre que la phrase
sera complexe à cause du mot « ruban gommé » au
début de ce groupe. Il y aura donc un autre groupe
sujet et un autre groupe verbal à l’intérieur du
complément de phrase de cause.
e
5:
 Exemple, le complément de phrase de cause.
 J’aime l’hiver parce que j’aime faire de la raquette.
5e
 Et on ajoute les verbes dire, voir, savoir au présent, à
l’imparfait et au futur.
 Mais si l’enfant connaît les finales des verbes…et sait
accorder le verbe avec le groupe sujet…. il saura bien
écrire tous les verbes, surtout s’il sait bien « dire » les
verbes à l’oral au temps voulu, d’où l’importance de la
lecture!
5e
Adverbe
• Peut préciser :
– un adjectif (ex: Elle est très gentille)
– un autre adverbe ; (Il marche
extrêmement lentement)
– un verbe. (Il parle calmement)
• Peut indiquer une relation entre deux
phrases :
ensuite, finalement, etc.
• Peut indiquer le temps ou le lieu et
peut ainsi compléter une phrase et se
retrouver dans un groupe complément
de phrase.
L’adverbe est invariable (= violet) donc
s’écrit toujours de la même façon. Pas
de lentille aux jumelles.
e
6
année
 En 6e, on présente le groupe du complément de phrase
de condition
 (Qui se trouve aussi dans une phrase complexe)…
 Ex: Je vais faire mon travail si tu m’aides à mieux le
comprendre.
6e –complément direct du verbe
 En 6e, on présente le complément « direct » de verbe (autrefois
nommé complément d’objet direct).
 Il complète le groupe verbal. Il est représenté par l’assiette
trouée (N.B. Ce n’est pas un autre groupe fonction. Il fait parti
du groupe verbal).
 Il est lié au verbe sans « petit mot » que l’on
nomme « préposition ». On a besoin du complément direct
dans le groupe verbal. (On ne peut pas l’effacer car si on l’efface
on changerait le sens de la phrase de base).
 À ce niveau, on montre aux élèves à le trouver à l’aide d’une petite
question comme « qui » ou « quoi » après le verbe.
 À ce niveau, on s’attend que les élèves le trouvent plus facilement
lorsqu’il est à droite du verbe. (N.B. Il est parfois à gauche du
verbe lorsqu’il est remplacé par un pronom ex: Je lui ai parlé)
 Ex:
quoi?
 J’ai fait une erreur.
e
6 -les
accords
 On ajoute l’accord des participes passés avec verbes
d’états.
 Elle semble être fatiguée.
 Encore là, on peut parler d’adjectif participe car il agit
comme adjectif.
e
6 -les
accords
 Et l’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir….




Celui-ci est plus difficile. Le plus souvent, on ne
l’accorde pas….
Ex: Elles ont mangé trois pommes.
N.B. Le participe passé n’agit pas comme un adjectif
ici!
Il s’accorde seulement en genre et en nombre avec le
complément direct si celui-ci est placé à la gauche du
verbe (avant).
ex: Les pommes que j’ai mangées étaient délicieuses.
e
7:
classe des mots
Préposition
• Sert à introduire un groupe de
mots.
• Peut indiquer le lieu (dans, sur,
sous, autour de), le temps (avant,
après, pendant) et le but (pour, afin
de).
Ex : de, en, pour, envers, vers, par,
avec, dans, jusqu’au, à travers…
•Est invariable (s’écrit toujours
de la même façon) = violet.
e
7:
classe des mots
• Établit un lien entre des phrases.
(mot ruban gommé)
La conjonction
Ex : mais, ou, et, donc, car, ni, or,
jusqu’à ce que, à ce que, à la
condition que, de manière que,
ainsi que, tandis que, afin que,
comme, si, puisque, lorsque,
quand…
•Est invariable (s’écrit toujours de la
même façon)
•Phrases complexes!
e
7:
groupes fonctions
 Ils vont présenter le complément de phrase de
restriction.
 Ex: Même si je n’ai pas la permission d’y aller, je vais
m’y rendre.
 Bien qu’elle ait son bras dans le plâtre, Karine se rend à
son cours de chant.
 On s’en sert dans des phrases complexes.
 En 7e, on ajoute le futur proche (je vais aller), le passé
composé et le passé simple avec il, elle, ils, elles.
 On voit le mot « tout » comme adverbe.
e
8:
groupes fonctions
 On ajoute le complément de phrase de comparaison .
 Ex:
 Mon chien jappe (et il le fait) plus souvent que ne le
fait celui d’Étienne.
 Il y a des comparaisons pour la similitude (comme,
autant que, tel que, aussi… que) et pour la différence
(plus …que, moins….que).
8e
 On ajoute les verbes arriver, croire, mettre, passer, devoir, parler,
trouver, donner
+ le conditionnel, le subjonctif, l’impératif.
 Ex: Si je gagn____ le million, j’achete___ un voilier.
 Si j’ (verbe aller) ______ chez toi, je (verbe vouloir) _______ que
tu me montres tes photos.
Si
r
N.B. Pratiquez vous à bien vous exprimer à l’oral avec ce temps de
verbe difficile pour les gens du Sud-Est.
À tous les niveaux…
 Si votre enfant fait au moins ceci (voir prochaine
diapositive)… il ne restera presque plus d’erreurs de
grammaire dans ses écrits:
les accords essentiels
Les deux lentilles
des jumelles
nous rappellent
que l’on doit
« examiner »
surtout deux
choses en
grammaire dans
chaque phrase.
Vérifier l’accord des groupes nominaux :
•en genre (attention surtout à l’adjectif qui devra
porter la marque du féminin « e » s’il décrit un nom
féminin
•et en nombre (les trois sortes de mots doivent porter
la marque du pluriel « s » ou « x » si le nom est au
pluriel.
+ vérifier l’accord des verbes
au programme avec son
groupe sujet et au temps
voulu.
À tous les niveaux…
 On fait trouver les groupes de mots (groupes fonctions) en premier.
N.B. Trouver le groupe sujet est essentiel si on veut arriver à corriger le verbe! Et
à partir de la 6e, il est très important de savoir trouver le groupe verbal et les
compléments de verbe (pour corriger les participes passés avec auxiliaire avoir).
 Ensuite on fait trouver la classe des mots (les sortes de mots) dans la
phrase.
N.B. Il est essentiel d’enseigner à nos enfants à reconnaître les verbes, les
déterminants, noms et adjectifs dans les phrases, si on veut qu’ils
puissent les accorder.
 Ensuite on passe aux accords (à la correction) de la phrase. (Une phrase
à la fois).
N.B. L’essentiel = les deux lentilles.
Grammaire traditionnelle
Nouvelle grammaire
Nom
Nom
Verbe
Verbe
Adjectif qualificatif
Adjectif (qualifiant ou classifiant)
Article défini, indéfini ou partitif
Déterminant défini, indéfini ou
partitif
Adjectif démonstratif, possessif,
numéral ou indéfini
Déterminant démonstratif,
possessif, numéral ou quantitatif
Pronom personnel, démonstratif,
possessif, relatif, indéfini ou
interrogatif
Pronom personnel, démonstratif,
possessif, relatif, indéfini ou
interrogatif
Adverbe
Adverbe
Préposition
Préposition
Conjonction
Conjonction
Est-que ça fonctionne?
 Je dirais que oui, mais j’ai hâte de voir les résultats en
grammaire! Les élèves savent maintenant corriger ce
qui est important dans chaque phrase au niveau de la
grammaire. Ils savent différencier les groupes
fonctions de la classe des mots. Ils savent accorder
leurs verbes et accorder les « équipes » de
déterminants, noms, adjectifs en genre et en nombre,
par exemple. La grammaire ne sera jamais « facile »
pour l’ensemble des élèves, mais j’ose croire qu’avec
leurs outils, les élèves pourront mieux se débrouiller.
De plus, même les garçons se réjouissent lorsque je
leur dis que l’on va faire de la grammaire aujourd’hui.

similar documents