File

Report
Techniques d’analyse d’eau
Retour sur le laboratoire
Maintenant que nous avons fait nos
analyses, comment pouvons-nous
interpréter les données obtenues ?
Unité…
• 1 ppm (partie par million) = 1 mg/L
• Acidité, alcalinité, et dureté mesuré en mg/L
de CaCO3 (Pourquoi ?)
Alcalinité vs. acidité
• Titrage d’acidité et d’alcalinité
– Acidité faible/alcalinité élevée = 15,0 à 500,0 mg/L
de CaCO3
– Acidité élevée/alcalinité faible = 500 à 4000 mg/L
de CaCO3
– Indicateurs mesurant une gamme de pH allant de
4,2 à 8,7 (environ)
Acidité ou alcalinité (pH)
• Acidité de l’eau = pH < 7
• Alcalinité de l’eau = pH > 7
• pH normal d’un cours d’eau douce (6,5 à 7,5)
Dureté
• Mesuré en mg/L de CaCO3 (ou ppm de CaCO3)
–
–
–
–
Douce (0 à 60 mg/L de CaCO3)
Moyennement dure (61 à 120 mg/L de CaCO3)
Dure (121 à 180 mg/L de CaCO3)
Très dure (> 181 mg/L de CaCO3)
• Une dureté élevée est signe d’une eau trop acide
ou basique ce qui influence la vie aquatique.
– Impact sur la quantité d’oxygène dissout
– Norme pour l’eau potable 100 mg/L de CaCO3
Total de solide dissous (ppm)
• Mesure la quantité d’ions organique et
inorganique dissouts dans l’eau.
– Eau douce (<1000 ppm TDS)
– Eau saumâtre (un peu salée) (1000 à 10000 ppm
TDS)
– Eau salée (10000 à 30000 ppm TDS)
– Eau saumure (très salée) (>30000 ppm TDS)
• La norme pour une eau douce potable est
d’une concentration <400 ppm TDS.
Conductivité (µS) vs. électrolyte
• La conductivité est directement reliée à la
quantité totale de solides dissouts (TDS).
• Électrolyte = classification qualitative de la
conductivité de l’eau
– Eau douce (Moins de 200 µS)
– Eau minérale (Entre 200 et 1000 µS)
– Eau salée (Plus de 2000 µS)
Conductivité (suite…)
• «De l'eau distillée a une conductivité dans la
gamme de 0,5 à 3 μS. La conductivité des cours
d'eau aux États-Unis va généralement de 50 à
1500 μS. Des études sur les eaux douces
intérieures indiquent que les cours d’eau ayant
une bonne variété d’espèces aquatique ont une
conductivité comprise entre 150 et 500 μS. Une
conductivité en dehors de cette norme peut
indiquer que l'eau ne convient pas pour certaines
espèces de poissons ou de macro-invertébrés. Les
eaux industrielles peuvent aller aussi haut que 10
000 μS.» - EPA (États-Unis)
Température (Celsius)
• Une variation de la température influence
énormément la quantité d’oxygène dissout dans
l’eau.
• Température optimale pour certaines espèces de
poissons :
–
–
–
–
–
Saumons (3 à 14 degrés Celsius)
Truites (11 à 26 degrés Celsius)
Ombres (3 à 20 degrés Celsius)
Dorés (5 à 27 degrés Celsius)
Brochets (5 à 30 degrés Celsius)
• Le seuil de tolérance des espèces aquatiques est
directement relié à leur DBO.
Dioxyde de carbone dissout (ppm)
• Un surplus de dioxyde de carbone dissout
dans l’eau peut augmenter l’acidité du cours
d’eau en se transformant en acide carbonique.
• Pour une eau de qualité, la norme de dioxyde
de carbone dissout dans l’eau ne doit pas
surpasser 20 mg/L de CO2 (ou ppm).
Dioxyde de carbone dissout (ppm) (suite…)
• «Les concentrations de CO2 dissoutes et d'acide carbonique dans
l'eau ont un effet marqué sur les poissons. Dans leur migration, les
poissons ont tendance à répondre à de faible changement dans la
concentration de dioxyde de carbone et d'éviter les concentrations
de 1 à 6 mg/L.
Il est douteux que tous les poissons d'eau douce puissent continuer
à vivre tout au long de l'année dans l'eau avec une teneur moyenne
de CO2 aussi élevée que 12 mg/L. Les concentrations de 20 mg/L et
plus seront rapidement considérées fatales pour les espèces les
plus sensibles. Par exemple, la limite tolérable pour la truite a été
mesurée à 45 mg/L.
Une concentration de dioxyde de carbone supérieur à 20 mg/L peut
être nocif pour les poissons d'eau douce normale, mais lorsque la
teneur en oxygène dissous tombe à 3 à 5 mg/L, les concentrations
de CO2 peuvent être plus importantes et nocives à de faibles
concentrations.» - Sciencefair water
Oxygène dissout (ppm)
• La vie aquatique des espèces animales et
végétales dépend fortement de la concentration
d’oxygène dissout dans l’eau.
• L’oxygène dissout dans l’eau ne peut pas être
inférieur à 5 mg/L (5 ppm d’O2).
• Sur une longue période de temps, la plupart des
espèces ne tolèrent pas un taux d’oxygène
dissout inférieur à 8 ppm. (reproduction)
Turbidité
• La turbidité est directement reliée à la quantité
de particules dissoutes (TDS) et en suspensions
dans l’eau (TSS).
• La norme en terme de profondeur du disque de
Secchi pour un cours d’eau est de 50 à 70 cm.
• Turbidité élevé = faible profondeur = bcp de
matières en suspension (organique et
inorganique)
• La turbidité a un lien direct avec la
photosynthèse.
Références
• http://en.wikipedia.org/wiki/Hard_water
• http://www.agriculturesolutions.com/products/crop-soil-and-watertesting/titration-systems/total-acidity-titration-system-including-ph-andtemperature-detail
• http://en.wikipedia.org/wiki/Total_dissolved_solids
• http://water.epa.gov/type/rsl/monitoring/vms59.cfm
• http://www.troussedeslacs.org/pdf/fiche_conductivite.pdf
• http://pecheevasion.ca/fresh-water-fishspecies/?lang=fr&override=1#section_a
• http://ag.arizona.edu/azaqua/ista/ISTA7/RecircWorkshop/Workshop%2
0PP%20%20&%20Misc%20Papers%20Adobe%202006/2%20Water%20Q
uality/Water%20Quality.pdf
• http://sciencefairwater.com/chemical-water-qualityparameters/dissolved-gases/carbon-dioxide-in-water/
• http://www.env.gov.bc.ca/wat/wq/BCguidelines/do/do-04.htm
• http://www.env.gov.bc.ca/wat/wq/BCguidelines/do/do_over.html

similar documents