Panorama de la filière avicole bio en Provence Alpes Côte d*Azur

Report
Panorama de la filière légumes
et du marché
Problématiques, enjeux et perspectives
Journée technico-économique Légumes bio du 11/12/2012
Palais des Papes - Avignon
Claire RUBAT DU MERAC – Chargée de commercialisation
Bio de Provence
Plan de la présentation
Les points clés…
• Les bassins de production de légumes (France,
région PACA) et la dynamique
• La filière des légumes bio en France
• Les circuits de vente des légumes bio par régions
• Les achats et la consommation de légumes
• Les maraîchers bio en région PACA et départements
• Problématique actuelle de la filière légumes bio en
PACA : Forces/Faiblesses - Opportunités/Menaces
• Les marges de progrès et les perspectives…
Les bassins de production de légumes
Répartition régionale fin 2011
France
14 177 Ha (12 620 Ha en 2010)
5 660 maraîchers
Surf 2011/10 : +12,3%
 Des légumes frais
majoritaires dans la
plupart des régions
(sauf Bourgogne/MidiPyrénées).
 Surface moyenne
d’une ferme en
maraîchage : 2,5 Ha.
PACA : 1 306 Ha - 4ème
région française
140 Ha en conversion
551 maraîchers (10%)
Surf (2011/2010) : + 4,3%
La production française de légumes
Une dynamique soutenue
La Filière française des légumes bio
De la production à la commercialisation
Les circuits de vente des fruits & légumes
Par régions de production
Les circuits de vente des fruits & légumes
Evolutions par circuits
Les achats de fruits & légumes bio
Evolution en volume et valeur
Quantité achetée pour
100 ménages
La consommation de fruits & légumes bio
Evolution en volumes par bassins
La consommation de fruits & légumes bio
Evolution (2007 à 2012) en volume et valeur
Année 2011 :
3,9 Kg/ménage
8,70 €/ménage
La consommation de fruits & légumes bio
Evolution de quelques légumes
Par rapport au 1er semestre
2011, la baisse de
consommation affecte les
poids lourds de la gamme
(volume & valeur) : tomate,
courgettes ; moins fortement
carotte et salade.
Source : Commission bio INTERFEL
La consommation de fruits & légumes bio
Quelques éléments d’analyse
• Le consommateur français dépense par an et en moyenne 8,4%* de
son budget à l’achat de légumes (conventionnel et bio).
• Au 1er semestre 2012, les ménages plus nombreux ont acheté +
souvent mais en moindre grande quantité à chaque achat.
• Fin 2011, les F&L sont les produits bio les plus fortement
consommés en PACA par 95% des habitants consommant des
produits bio (89% en France).
• Les habitudes alimentaires restent marquées par le modèle
méditerranéen où la consommation quotidienne de légumes verts
est plus fréquente, qu'ailleurs en France.
• Les F&L attirent 3% de nouveaux consommateurs en 2011.
* Source : INSEE – Commission bio INTERFEL – Baromètre annuel Agence Bio.
Les maraîchers bio en PACA
Focus par départements
Hautes Alpes : 88 Ha
2 Ha en conversion 44 maraîchers Surf : - 5,3%
Alpes de Hte Provence :
124 Ha - 11 Ha en
conversion 61 maraîchers
Surf : + 15,7%
Vaucluse : 324 Ha (Bio & conversion)
66 Ha en conversion - 142 maraîchers
Surf 2011/10 : + 8,8%
Bouches du Rhône : 419 Ha
(Bio & conversion) - 29 Ha en
conversion - 160 maraîchers
Surf 2011/10 : - 2,6%
Var : 98 Ha - 22 Ha en
conversion - 68 maraîchers
Surf : + 15,7%
Alpes Maritimes : 71
Ha - 9 Ha en conversion
76 maraîchers - Surf : +
9,8%
Problématique de la filière légumes bio
Forces et Faiblesses selon les débouchés
Débouchés
Atouts
Pour le marché industrie




Pour circuits courts
En production : du potentiel (1300 Ha) - 80% en plein champ.
Conditions climatiques, techniques (abris ; irrigation) favorables à la culture légumière.
Diversité de la gamme produite pour ventes en gros et en direct.
3ème bassin de consommation en France (près de 5 millions d’habitants).
 Demande et offre existent
sur certaines matières 1ères
bio et locales (tomate,
courgette).
 Contractualisation.
Limites
Pour le marché de gros
2 organisations économiques en
bio : Solebio (20 maraîchers – 80
espèces planifiées) ; Méditerrabio
(15 maraîchers exclusifs – 13
mixtes).
Forte demande
sociétale exprimée
(AB, origine).
 Manque d’offre massifiée en volumes et groupée.
 Accès/Manque d’outils dédiés au bio.
 Contractualisation.
 Planification ?
 Exigences produits.
 Adéquation O/D : + forte gamme large (40 à 60
 Débouché jugé non
prioritaire (sauf délestage) ;
niveaux des prix « industrie ».
concentration des volumes en été,
alors que les débouchés 
 Fortes exigences pour le
débouché des cantines.
 Paniers : Besoin de
légumes) tte l’année.
 Quelle demande ?
 Gamme locale en
légumes transformés
encore peu
développée.
Problématique de la filière légumes bio
Opportunités et Menaces selon les débouchés
Pour le marché industrie
Débouchés
Pour le marché de gros
Pour circuits courts
 Dynamique de conversion : 140 Ha.
 Réseaux de distribution : 254 points de vente bio (réseau/indépendants) ; Surf moy : 165 m². Biocoop (28
magasins), La Vie Claire (23), Satoriz (5), Biomonde (20) ; L’Eau vive (1) ; Naturalia (3) ; 12 PVC…
 Débats sur le positionnement des légumes bio à la vente : Magasins spécialisés (Bio Cohérence) vs GMS.
 Lancement d’une nouvelle conserverie agréée en bio (Saint Andiol).
Opportunités
 Nvelles demandes encore
non pourvues pour fournir
en matières 1ère bio, locales,
prédécoupées : Carotte,
poireau,
navet,
aubergine,
potiron, oignon, potimarron, ail
(Enquête Aprobio).
 Variétés dédiées industrie.

Biodiversité des espèces
(variétés anciennes ; dédiées au
bio) pour répondre au besoin de
différenciation de gamme des
magasins spécialisés.
 Large « couverture de vente »
avec le développement des
magasins spécialisés en réseau !

Fort potentiel de
développement
de
l’offre en légumes frais
et transformés (soupes,
conserves, jus).
 Risque tassement conversions à terme (appui technique adapté/à grande échelle, coûts production, difficultés de
ventes…).  Concurrence de l’offre contractualisée en légumes bio d’autres pays (Sicile, Espagne, Maroc…)
Menaces

Volumes groupés et
contractualisés
d’autres
origines (Sicile, Espagne,
Maroc).
 Pas/peu d’offre groupée,
pouvant détourner les grossistes
d’un appro local, sauf sur
légumes phares ou dépannage.
 Positionnement GMS sur le
bio, dont légumes (Cœur de
Nature – Brétigny s/Orge - 1000 m2).

Début
de
« concurrence » entre
maraîchers
sur
les
marchés de plein vent ?
 Risque de saturation
avec l’arrivée de nveaux
maraîchers en bio ?
Problématique de la filière légumes bio
Les marges de progrès / Circuits de vente
Marché de l’industrie
Marché de gros (dont restauration
Circuits courts
collective)
 A partir des surfaces connues (en ha), améliorer la connaissance de l’offre disponible ; la qualifier :
enquêtes producteurs pour évaluer espèces et volumes disponibles ; affiner le conseil auprès des
maraîchers (besoins des opérateurs) ; utiliser outils existants ?
 Mise en place d’outils collectifs de transformation, faciliter l’accès pour proposer des légumes prétranchés (IAA, resto co) et fabriquer des recettes (paniers, marchés…).
 APROBIO en 2013
 Regrouper l’offre de légumes à la  Permettre aux maraîchers de
vente et faciliter l’accès aux acheteurs diversifier leur gamme de
(projet MIN de Châteaurenard).
produits (proposer des
 Outil de mise en relation producteurs produits transformés) dans les
/Plateformes de F&L/cuisiniers (MBIM). paniers, sur marchés…
 Enquêtes aval (expéditeurs/grossistes) : en lien avec la commission
bio d’INTERFEL (France et régions) ; en collaboration avec Sud & Bio.
 Planning de production sous abris pour diversifier l’offre en hiver
(calendrier GRAB) ; diversifier les espèces (offre grossistes et paniers).
Conclusion
Les perspectives
 Se repérer, analyser, comprendre : Des outils conçus par Bio de Provence, à mobiliser !
La Fiche Filière & Débouchés Légumes bio – Edition 2012
Le Mini-Guide Légumes bio – Edition 2012
Les références technico-économiques en cultures maraîchères de plein champ
 Echanger pour agir : La Commission Filière légumes de Bio de Provence : une instance à
ouvrir vers l’aval ?
 Collaborer, travailler en réseau :
Le Club Bio et le projet Aprobio – Aval Bio PACA….
Bio de Provence : Pôle Filières & Marchés
Contact : Claire RUBAT DU MERAC - Chargée de commercialisation (aide sourcing/débouchés).
Tél : 04 90 84 03 34 - Mail : [email protected]
Site Internet : Rubrique Commercialiser en bio : http://www.bio-provence.org/

similar documents