Diaporama Atelier concertation Lure 17-11-14

Report
Préparation de la candidature
LEADER 2014-2020 du Pays des
Vosges Comtoises
Atelier de partage du diagnostic
commun et de l’analyse AFOM
17 novembre 2014
0
Ordre du jour
1- Rappel du contexte et de la méthode pour
la candidature LEADER 2014-2020
2- Présentation du diagnostic de territoire
commun au Pays Vosges Saônoises et CC
Haute Savoureuse/Pays sous Vosgien
3- Analyse Atouts-Faiblesses-OpportunitésMenaces (AFOM)
2
1
Rappel du contexte et de la
méthode pour la candidature
LEADER 2014-2020
3
1
1
Rappel du contexte et de la méthode pour la
candidature LEADER 2014-2020
Une candidature commune
Contexte :
- Volonté de porter une candidature commune PVS–PNRBV pour
le prochain programme LEADER 2014-2020
- Deux diagnostics de territoire menés séparément
- Des ateliers organisés sur les deux territoires
- Une mise en commun des analyses et réflexions
Définir une ambition commune autour
d’un thème fédérateur
1
Rappel du contexte et de la méthode pour
la candidature LEADER 2014-2020
Rappel du calendrier des ateliers
Partage du diagnostic
& des enjeux
• 17 nov. 18h30
• Lure (Communauté
de communes)
Stratégie locale de
développement
• 4 déc. 18h30
• Luxeuil-les-Bains
(Mairie)
Plan de
développement
• 17 déc. 18h30
• Lure (Salle du
Sapeur)
Stabiliser des méthodes d’animation et d’organisation
adaptées aux publics visés
5
1
2
Retours sur les ateliers de pré-diagnostic
Atelier de pré-diagnostic du 6 octobre
2014
Objectifs:
 Présentation de la démarche LEADER et de ses principes
 Retours sur les réalisations du programme 2007-2013 mené
par le GAL du Pays des Vosges Saônoises
 Présentation des grands traits de l’appel à projet régional
LEADER 2014-2020
 Identification des enjeux communs aux territoires
Nouveaux
territoires
Public:
 Territoire de la Haute Savoureuse inclus dans le périmètre
 Territoire du Pays Sous Vosgien du futur GAL Vosges
Comtoises
Plus de 30 personnes ont participé
1
2
Retours sur les ateliers de pré-diagnostic
Atelier de pré-diagnostic du 6 octobre
2014
Deux temps d’échanges :
• L’après midi, une réunion avec les élus de
chaque commune intégrée au nouveau territoire
ainsi que les délégués communautaires et les
partenaires
institutionnels
(CG90,
DDT90,
consulaires…)
• En soirée, une réunion avec les élus des
nouveaux territoires, les partenaires institutionnels
élargis (CAF, ONF, CRPF, ADEME, etc.) et les
membres de la société civile organisée
(associations, acteurs socio-professionnels, etc.)
7
1
3
Retours sur les ateliers de pré-diagnostic
Ateliers de pré-diagnostic du 7 octobre
2014
Deux réunions de pré-diagnostic avec
méthode de cartographie participative :
une
• Groupe « collège public »
• Groupe « collège privé »
Plus de 20 personnes ont participé à chaque atelier
8
1
3
Retours sur les ateliers de pré-diagnostic
Ateliers de pré-diagnostic du 7 octobre
2014
Identification des éléments de diagnostic et des enjeux du
territoire à partir de 5 cartes thématiques :
•
•
•
•
•
Tourisme
Environnement
Flux/mobilité
Services
Activités économiques
9
2
Partage du diagnostic commun
10
2
Résultats
Pourquoi la concertation ?
- Partager avec vous les résultats d’une analyse quantitative et
qualitative
- Impliquer les participants dans l’élaboration d’une stratégie
pour le territoire sur un nouveau périmètre
Pourquoi est-ce important ?
- L’Europe souhaite que les acteurs locaux participent
activement à ce travail de construction d’une ambition pour
demain, de façon à croiser les regards, les perceptions et les
besoins
- Votre participation est primordiale car vous connaissez votre
territoire pour y vivre, y travailler, y pratiquer des loisirs, etc
11
2
Résultats
Agriculture/sylviculture/alimentation
• Emploi : 1,6% sur la CCHS, 5% sur la CCPSV et 4,1% sur le PVS
• Une agriculture omniprésente, avec des capacités d’innovation et de
relocalisation de l’emploi
• Une lutte nécessaire contre la déprise agricole et pour maintenir l’ouverture
des paysages
• La forêt couvre 49% de la superficie du PVS
• Un secteur forestier trop peu structuré, notamment sur la forêt privée, mais
porteur de développement de filières locales
• Le bois est insuffisamment transformé sur le territoire : perte de valeur
ajoutée
• Une capacité de créer de la plus-value sur les matières premières agricoles
en développant les industries de transformation et les circuits courts
alimentaires
• La présence de nombreux labels (visibilité des produits)
12
2
Résultats
Industrie/artisanat/tertiaire (commerce de proximité)
•
•
•
•
•
•
Emploi industriel : 21,6% sur CCHS, 12,1% sur CCPSV et 23% sur le PVS
Des friches industrielles et commerciales à investir et réhabiliter
Présence d’industries structurantes mais parfois fragiles
Une industrie fragile, dans un contexte de mondialisation
Contraction de l’emploi dans les aires moyennes (Luxeuil et Lure)
Des entreprises de niche mais qui recherchent sur le territoire, une qualité
d’accueil, un réseau de sous-traitants et une main d’œuvre qualifiée
• Artisanat/entreprises : entre 7 et 10% de l’emploi
• Activités artisanales bénéficiant d’un tissu maillé
• Problématiques de transmission/reprise d’activités à venir
• Tertiaire : entre 20 et 40 % de l’emploi
• Maintien des activités de commerces de proximité nécessaire
13
2
Résultats
Services à la population (services publics et associatifs)
• Persistance d’une forte autonomie de fonctionnement, notamment en
termes de services et d’équipements collectifs (bourgs centres)
• Services diversifiés et relativement bien répartis (pôles complémentaires)
• Maintien des services publics de proximité nécessaire
• Avancée en termes d’offre d’accueil périscolaire (grâce à LEADER
notamment) sur le PVS et situation satisfaisante sur les CCHS et CCPSV
• Besoin renforcé de services à destination des personnes âgées (silver
economy)
• Manque d’infrastructures pour les publics jeunes (12-25 ans)
2
Résultats
Tourisme
• Destination thermale de Luxeuil les Bains, patrimoine naturel, artisanat et
savoir-faire, patrimoine bâti et architectural
• Offre diversifiée en termes d’hébergements, de restauration, de sites,
d’activités…mais encore éparse et géographiquement éloignée rendant les
liaisons difficiles
• Besoin de structurer le réseau des acteurs touristiques pour proposer une
offre touristique plus complète et appropriée
• Un patrimoine industriel important
• Position de carrefour favorable à l’accueil touristique à condition de ne plus
être un territoire de « passage », notamment en favorisant une offre
spécifique aux courts séjours, en pleine expansion (city-break)
• Un tourisme d’itinérance (pistes cyclables, chemins de randonnées, etc) en
voie de structuration
15
2
Résultats
Environnement/énergie
• Un patrimoine naturel riche en qualité et en diversité à protéger et valoriser :
zones humides, forêts, rivières… facteur d’attractivité (cadre de vie,
tourisme de pleine nature)
• La sensibilisation encore insuffisante des acteurs et habitants du territoire
• Une facture énergétique en augmentation (chauffage et déplacement)
• Source de pollution principale : transport routier (38% des émissions GES)
• Un Plan Climat Territorial à l’échelle du Pays des Vosges Saônoises
16
2
Résultats
Mobilité/accessibilité du territoire
•
•
•
•
•
•
Dépendance fort aux véhicules individuels
Axes importants : routes nationales, A 36, LGV
Flux migratoires et pendulaires vers l’extérieur plus importants que l’inverse
Modes de transports alternatifs peu développés
Offre de transport en commun parfois menacée sur des lignes spécifiques
Le Transport à la demande : un démarrage sur certains EPCI
17
3
Travail en groupe : analyse
AFOM
18
3
Analyse AFOM
• Par groupes, vous serez amenés à prendre connaissance des atouts,
faiblesses, opportunités, menaces du territoires concernant 6 thèmes
• Chaque groupe passera sur chacun des thèmes pour compléter, amender,
commenter le contenu
• Au fur et à mesure les temps de passage seront réduits
• Merci de respecter l’organisation de ce temps et de rester dans votre groupe
pendant toute le durée de l’exercice
• A la fin, chaque groupe devra identifier au maximum 3 enjeux sur son thème
(nommer un rapporteur)
• Les enjeux seront ensuite restitués à l’ensemble des participants et écrits
sur un tableau
• À la fin de la restitution, tous les participants sont invités à indiquer l’ordre
de priorité des enjeux par thème sur une échelle de 1 à 3 (1 = très important
et 3 = peu important) – une note ne peut être utilisée qu’une seule fois
19
3
La suite ?
• La priorisation des enjeux permettra, en fonction des possibilités offertes par
les cadres réglementaires, de préfigurer une stratégie ciblée pour le
prochain programme LEADER
• La stratégie spécifique ainsi définie cible les objectifs prioritaires sur
lesquels la démarche LEADER est susceptible d’apporter une valeur
ajoutée effective.
20

similar documents