Introduction - Ville de Vannes

Report
Rencontre du 17.11.2014 - Hôtel de Ville
Mme PENHOUËT (Adjointe au Maire en charge de l’Education)
et les représentants de parents d’élèves des Conseils d’Ecole
Objet :

Remerciement aux représentants de parents d’élèves pour leur
engagement au sein des conseils d’école.

Présentation des missions de la ville de Vannes au niveau des
écoles, du périscolaire et de l’extra scolaire pour accompagner au
mieux les enfants Vannetais.

Temps d’échange
LE RÔLE DES CONSEILS D’ÉCOLE
Lieu de concertation et d’échanges positifs
 « Ce n’est pas un match contre … »
 Porte parole des autres parents, « aller vers » et
pas porte parole de sa seule pensée.
 Lieu légitime reconnu par la mairie, les élus
 Lien avec les enseignants, les élus et les parents
 Source de propositions
 Implication dans les démarches de projets portés
par la ville
 Identification des circuits de communication

CARTE DES ÉCOLES PUBLIQUES VANNETAISES
LES EFFECTIFS
RÉCAPITULATIF DES EFFECTIFS AU 1er OCTOBRE 2014
MATERNELLE
ÉLEMENTAIRE
TOTAL
TOTAL
OCTOBRE 2014
RAPPEL TOTAL
OCTOBRE 2013
VANNES
HORS
VANNES
VANNE
S
HORS
VANNES
VANNE
S
HORS
VANNE
S
PUBLI
C
778
44
1 166
102
1 944
146
2 090
2 237
PRIVÉ
863
255
1 291
454
2 154
709
2 863
2 774
TOTAL
1 641
299
2 457
556
4 098
855
4 953
5 011
LES COMPÉTENCES DE LA VILLE
DE L’ÉCOLE
AUTOUR

La répartition des compétences est définie entre l’éducation nationale et la ville.

L’Education nationale assure la responsabilité de l’enseignement.


La ville assure




des enseignants, les projets pédagogiques, l’aménagement des apprentissages, le contenu des temps scolaires, les
ouvertures et fermetures de classes…
les dérogations du périmètre scolaire ( vannetais et non vannetais)
la responsabilité des structures scolaires

Des locaux lui appartenant : construction, entretien des grosses réparations intérieures et extérieures

Des équipements des salles de classe,

Des équipements : des matériels spécifiques et leur maintenance ( VPI, ordinateurs), photocopieurs.

Entretien des locaux : ménage
La gestion des temps périscolaires et extra scolaires, mission d ‘accompagnement, de socialisation, d’animation.

Recrutement des agents :

de surveillance: temps de garderies, cantine,

De sécurité sortie d’école

d’animation : ATSEM, Animateurs Jeunesse, Directeur de centre,

D’expertise : une diététicienne,

Encadrement : effectif réglementaire
La ville n’intervient pas sur le temps scolaire sauf :


Auprès des maternelles en apportant le temps des ATSEM.
La ville applique les décisions gouvernementales : Temps d’Activités Périscolaire (TAP)
LA VILLE GARANTIT ET FINANCE

Les équipements informatiques :


Les mobiliers scolaires :


0,5 ETP dédié /année
Les crédits de fonctionnement (base 1 école de 4 classes soit +/- 90 élèves (+/- 5000 € / an)








Des écoles, des cantines et du périscolaire,
La gestion des transports et déplacements :


PC, Imprimante, photocopieurs, vidéoprojecteur, VPI
Crédit de bureau de fournitures nécessaires à la direction
Crédit d’allocation des fournitures scolaires (sauf non Vannetais)
Crédits téléphone
Crédit affranchissement
Crédit RASED
Crédit matériel collectif
Crédit arbre de Noel
Des délibérations


Les classes découvertes : 90 € / enfant élémentaire et 45 € / enfant maternelle
Les classes à projets Artistiques et culturels : 1200 € / école
D’AUTRES

Portées par la ville


Accueil unique : inscriptions, paiements, recouvrements
Les affaires culturelles (pendant le temps scolaire et le temps
périscolaire)








Médiathèque
Théâtre Anne-de-Bretagne
Animation du patrimoine
Musées
Le service Sports / Jeunesse / Loisirs

Maison de la Nature / Patinoire : pendant le temps périscolaire
Piscine : pendant le temps scolaire
Escalade / Arts martiaux / Rugby : pendant le temps scolaire
Le service de Développement Social Urbain



PRESTATIONS
PRE (Programme de réussite éducative)
Coup de pouce clé, APEV…
Portées par Vannes Agglo (pendant le temps scolaire)



Spectacles
Activités nautiques, Eveil musical
Activités ponctuelles, Sensibilisation, Tri sélectif
LA VILLE DE VANNES S’ENGAGE

Dans un contexte réglementaire :
L’Etat est prescripteur des TAP,
 La CAF ne co-finance plus les « CEL » de la pause
méridienne, qui restent à charge de la ville.


Sur un dispositif qu’elle n’a pas choisi : impact
financier





Garantir aujourd’hui la gratuité des TAP
Maintenir un certain nombre d’activités lors de la pause
méridienne
Veiller à maintenir une offre renforcée sur les zones ZUS
: Ménimur et Kercado.
Assurer la gratuité des transports : effort porté par la
ville et Vannes agglo le mercredi midi
Assurer une promotion professionnelle : qualification
UNE ORGANISATION VALIDÉE PAR LA DASEN,
LES CONSEILS D’ÉCOLE, LA MUNICIPALITÉ
UNE JOURNÉE D’ENFANT
Périscolaire
Scolaire
Pause
méridienne
Scolaire
Périscolaire
Scolaire
16h30 à 19h15
Pause
méridienne
Repas
et périscolaire
Un
atelier/semaine
(élémentaires
uniquement)
13h30 à 16h30
Scolaire
11h30 à 13h30
Périscolaire
8h30 à 11h30
7h30 à 8h30
Repas et
périscoliare
Périscolaire
Repas et
périscolaire
TAP
gratuits
16h30 à 19h15
Pause
méridienne
13h30 à 16h30
Scolaire
11h30 à 13h30
Périscolaire
8h30 à 11h30
7h30 à 8h30
UNE JOURNÉE TAP DE L’ENFANT
Périscolaire
Transport
gratuit
encadré
vers les
ALSH
11H30 à 19h15
Garderie
périscolaire
gratuit
11H30 à 12h30
Scolaire
11h30 à 12h15
7h30 à 8h30
Périscolaire
8h30 à 11h30
LA JOURNÉE DU MERCREDI
Périscolaire
L’AIDE AUX LEÇONS







Constat : pas d’équité sur la ville, ne concerne que 160
enfants en moyenne par jour (225 inscrits en 2013/2014)
Coût élevé : 40 000 €
Est une mission qui ne relève pas de la ville
Recadrage sur nos missions
Ce n’est pas à la ville de payer des enseignants pour
faire les leçons.
La ville supplée les parents mais ne les remplace pas
dans ses propres missions.
Proposition alternative : Mettre des locaux disponibles
pour favoriser un temps de concentration de l’élève.
Revoir avec l’IA si les leçons sont à mettre
systématiquement tous les soirs ?
LES TAP : UNE STRATÉGIE DE MISE EN
ŒUVRE






« Avoir une approche globale du temps de l’enfant, prenant en compte la nature des trois temps
qui composent les 24 heures de la journée, à savoir les temps familiaux, les temps scolaires et les
temps périscolaires. »
Un calendrier contraint
Une réactivité des services , une mobilisation intensive
Un système en expérimentation (1ère période de 7 semaines : environ 600 enfants en TAP
maternelles (74%) et 1100 enfants en TAP élémentaires (80%)
Une évaluation des réajustements
Une création de postes et des déploiements de personnel



La création de 2 postes de coordinatrices qui se partagent les écoles, responsables de l’accueil
périscolaire
La création d’un poste référent par école : qualité de directeur de centre, interlocuteur de proximité,
lien avec les parents.
Le renforcement des activités par des professionnels taux d’encadrement









Les ATSEM par une formation et une valorisation de leurs compétences
les animateurs ville jeunesse, sport, culture..(redéploiement temps de mercredi matin)
Les intervenants extérieurs prestataires : 22 pour le 1er trimestre
Le maintien d’une activité pause méridienne par semaine, transformation de l’autre en TAP.
La ré- organisation des ALSH : élémentaire et maternelle sur chaque site, répartition sur la ville
L’organisation des transports vers les ALSH le mercredi
Une répartition de l ‘occupation des locaux de l’école en essayant de donner du sens.
Le renfort du temps ménage
Approche financière




Fonctionnement : +/- 5 000 €
Personnel : +/- 230 000 €
Intervenants extérieurs : +/- 50 000 €
Aides en attente / subventions attendues 100 000 € :


fonds d’amorçage
Subvention CAF
ACTIVITÉS TAP POUR LES MATERNELLES
S’adosser si possible aux projets d’école des
enseignants
 « Trouver un équilibre entre temps d’activité et
temps calmes »
 « Aider les enfants à se repérer dans les lieux et à
identifier les adultes de l’école »
 « Organiser avec un soin particulier la transition
entre le scolaire et le périscolaire »
 « Adapter les activités aux besoins des jeunes
enfants »

ACTIVITÉS TAP POUR LES MATERNELLES
ET ÉLÉMENTAIRES
INTERVENANTS
EXTERIEURS
 Arts plastiques
 Théâtre
 Capoeira
 Animation sportive
 Maison de la nature
 Ludothèque
 Karaté
 Percussions
 Danse
 Ateliers scientifiques
 Eveil musical et corporel
 Golf
 Escrime
 Volley Ball
ANIMATEURS & ATSEM

Activités manuelles

Atelier cuisine

Jeux sportifs, collectifs

Jeux d’intérieurs et
extérieurs

Jardinage

Relaxation

Contes, histoires

Jeux de société

Création de spectacles de
danse - ex : zumba
UN PREMIER RETOUR, DES ATTENTES
Un inconvénient, un démarrage dès le premier jour de
rentrée
 Une volonté de sécuriser l’ enfant ( environnement et lien)
 Poursuivre la valorisation et l’ accompagnement du métier
ATSEM.
 Poursuivre le lien avec le projet d’école pour définir les
orientations
 Poursuivre le réajustement hebdomadaire avec
améliorations sur le premier trimestre

Un atout expertise des « CEL », des ALSH (personnel
qualifié et intervenants extérieurs connus)
 Un taux d’encadrement meilleur que le taux
règlementaire : maternelles 1 pour 9,5 et
élémentaires 1 pour 14,5
 Un lien à améliorer : préciser conjointement le
dispositif et le mode d’utilisation du carnet de liaison

PERSPECTIVES D’AVENIR

Une évaluation des TAP par
les animateurs auprès des enfants
 le retour des conseils d’école
 les intervenants extérieurs


Une poursuite de l’accompagnement et une
amélioration des dispositifs pour donner du sens.



Un bilan Mars avril pour envisager la rentrée prochaine
Une amélioration de la communication avec une
démarche pro active et propositions concrètes.
Un Projet sur le mandat :
Ecrire un Projet Educatif global De Territoire.
 La procédure de mise en place vous sera présentée et vous
serez sollicités entre autres
Merci de votre attention…


similar documents