Diapositive 1 - Contraception Proche de Vous

Report
La contraception de rattrapage
Une contraception de rattrapage,
pourquoi?
 L’analyse de la situation des femmes qui ont eu
recours à une IVG montre qu’elles avaient souvent un
moyen de contraception:
 Réputé très fiable: 42% pilule ou stérilet.
 40% contraception par effet barrière (préservatifs)
 Seules 18% pas de contraception
Une contraception de rattrapage:
à quoi ça sert?
 à diminuer très fortement la probabilité de
grossesse, après un rapport mal protégé:
 contraception régulière mal prise,
 protection « barrière » en échec.
 Attention:
 cela ne protège pas à 100%
 Cela ne protège pas les rapports ultérieurs: la
contraception régulière mal prise peut entrainer une
ovulation décalée dans le même cycle
Quelques rappels
 Pour avoir un bébé: il faut un ovule et un spermatozoïde le
même jour dans le corps d’une femme
 La notion de « fenêtre fertile »
-durées de vie : un ovule (12h-24h) un spermatozoïde (3-5
jours)
d’où la classique fenêtre fertile : 10°au 17°jour
 et sa grande variabilité :
une étude 221 femmes 25-35 ans pendant 6 ans : 70% des
femmes sont dans la fenêtre fertile avant ou après
cette période théorique (ovulation décalée).
L’ovulation
 Tous les mois, des hormones fabriquées par l’hypophyse




stimulent un follicule ovarien: la LH, et la FSH
Le follicule ovarien évolue pour devenir un ovule
fécondable.
La FSH, mais surtout un pic de LH déclenchent
l’ovulation 38h après.
Puis, les cellules restantes autour de l’ovule vont sécréter de
la progestérone .
La progestérone naturelle et les progestatifs de synthèse
ont un effet d’inhibition de la sécrétion des
gonadotrophines hypophysaires (FSH, LH).
La pilule: contraception de
rattrapage
 Elles sont toutes les deux un progestatif
 Son mode d’action : agir comme la progestérone
naturelle.
 Avec pour effet : retarder l’ovulation, ou la
perturber
 Diminue la mobilité et le pouvoir fécondant des
spermatozoïdes.
 Si le rapport à risque a lieu le jour de l’ovulation: peu
de chances que cela marche, si pendant le début du pic
de LH: ok. Ella One a un pouvoir progestatif prolongé
Les produits
 Norlevo : Lévonorgestrel 1,5 mg en une prise dans les 3
jours.
 Délivrance autorisée sans ordonnance
L’ordonnance n’est utile qu’au remboursement pour les
femmes majeures.
 Conditions de délivrance particulières pour les
mineures +++ : gratuite et anonyme, sans vérification
de l’âge, en pharmacie, par les infirmières scolaires, les
plannings familiaux.
Les produits
 Ella-one :
 Ulipristal acétate 30 mg. Efficace  5 jours
 Délivrance nécessite une ordonnance, médecin ou
sage-femme.
 Remboursable : 65% par la SS (6 fois plus cher que
Norlevo)
 Non ciblée par le décret délivrance auprès des
mineures.
 Mode d’action : identique.
Au-delà des 5 jours…
 La pose de stérilet en urgence: efficace à 100%
Mais RV en urgence chez un médecin pour la pose.
 Ne pas oublier de la nécessité de protéger les futurs
rapports du même cycle: l’ovulation contrariée va pouvoir
se produire plus tard…
d’où les conseils:
préservatifs pendant 7 jours et contraception
régulière. Nouvelle prise de contraception de
rattrapage dans le même cycle si nouvel incident de
contraception.
 Test de grossesse si absence de règles 15 jours
 après le rapport mal protégé.
De plus…
 Un préservatif rompu ou l’absence de préservatifs exposent aux Infections
sexuellement transmissibles.
 Les femmes sous-estiment leur risque de grossesse +++ (étude):
ne pas refuser la délivrance.
 Les effets secondaires: le Lévonorgestrel est le composant de Cerazette (1
Norlevo= 20 pilules Cerazette)
même en usage répété: rien de bien différent par rapport à l’usage de la
contraception régulière sinon une augmentation des métrorragies (cf étude
Cochrane, 2010, sur le site)
 Efficacité contraceptive de Norlevo en usage post-coïtal exclusif:
Indice de Pearl 5, comme le préservatif, (comparé à 0,5 pour les pilules
régulières)
Indice de Pearl: nombre de grossesses pour 100 femmes pendant un an.
Les idées fausses
 aucun risque tératogène, beaucoup de recul
 aucun risque majoré lors de la prise répétée de
Norlevo, de prise isolée post-coïtal, de prise en
association avec la pilule régulière:
 mêmes risques que la contraception régulière
 aucun rôle abortif de la CR (cf mode d’action).
L’entretien pharmaceutique minimal…
Des questions?

similar documents