Vidyas: Appliquer la CCT100 dans votre entreprise

Report
Appliquer la CCT100 dans votre
entreprise
Un pas à pas….
Au travail !
• Dans une enquête réalisée en 1995 par le Ministère
de l'Emploi et du Travail, 85 % des médecins du
travail déclaraient avoir été confrontés à des cas liés
à l'alcool.
• Et 29,4 % des personnes interrogées avouaient avoir
fait usage de drogues dures ou douces. Toutes les
catégories professionnelles et tous les secteurs
d'activités sont concernés, à des degrés divers, par le
problème de la consommation de substances
psychotropes.
Une politique commune
• Réunion des partenaires sociaux internes :
– le CPPT s’il existe
– Les représentants des travailleurs et de l’employeurs si pas
de CPPT
– La LH
– L’appui du SIPP
– L’appui du SEPP
• C’est une obligation pour l’employeur de mettre en place une
politique, dans les faits comme tous sujets de sécurité, santé et
bien-être au travail une approche consensuelle est plus efficace (et
de toute façon le CPPT peut TOUJOURS donner son avis)
Une politique commune
• Déterminer en quels cas activer la politique :
– En cas de dysfonctionnements par rapport au
travail requis
– En cas de dysfonctionnement relationnel avec les
collègues
Une politique commune
• Déterminer les règles de base:
– Autorisation ou non de présence d’alcool sur le
lieu de travail
– Les règles concernant l’apport par le travailleur
d’alcool ou de drogues sur le lieu de travail
– Que faire si dysfonctionnement (quelles
procédures suivre)
– Que faire si transgression des règles énoncées cidessus (à nouveau sous forme de procédure)
Une politique commune
• Communication claire aux travailleurs
– séances d’informations
– documents écrits
– séances de sensibilisation sur les implications de
l’alcool et des drogues au travail, notamment pour
la LH
– Soutien de la LH qui sera peut-être amenée à
interpeller le travailleur en première ligne
Une politique commune
• Communication claire aux travailleurs
– si choix d’utilisation de tests de dépistage, infos sur les tests
choisis, les conditions de passage
- travailleurs visés,
personnes habilitées à faire passer les tests – ainsi sur les
conséquences possibles d’un test positif
– Possibilité de proposer un audit alcool : DETA
• Avez-vous déjà ressenti le besoin de diminuer votre consommation
d’alcool ?
• Votre entourage vous a-t-il déjà fait des remarques au sujet de votre
consommation ?
• Avez-vous déjà eu l’impression que vous buviez trop ?
• Avez-vous déjà eu besoin d’alcool dès le matin pour vous sentir en
forme ?
AUDIT

Le questionnaire AUDIT (Alcohol Use Disorders Identification Test) est un
autoquestionnaire qui s’intéresse aux 12 derniers mois écoulés et qui concerne
donc les problèmes d’alcool actuels. Il comprend 10 items, cotés de 0 à 4. Un
score 8 chez l’homme et 7 chez la femme est évocateur d’un mésusage
d’alcool. Un score > 12 chez l’homme et > 11 chez la femme est en faveur d’une
dépendance à l’alcool.
AUDIT…
AUDIT…
AUDIT…
Analyses de risques globale
Métiers en rapport libre avec le public
(taxateurs, surveillants, stewards, commerciaux, …)
Situations stressantes
(conflits, désoeuvrements, fatigues, …)
Métiers postés ou pénibles
(nuits, intempéries, violences, …)
Habitudes culturelles
(fêtes, groupes, …)
Autres
(voyages, …)
Le résumé des actions
•
•
•
•
•
Constituer un groupe de pilotage,
analyser la situation,
former la hiérarchie,
mettre en place une procédure,
la faire accepter par les représentants du
personnel,...
– Tout cela demande du temps". Du temps, mais
aussi de l'argent et de la disponibilité.
Rôle de chacun
• L’employeur :
– Dans un premier temps initier la politique
– Dans un second temps, l’inclure dans le contrat de
travail
Rôle de chacun
• Le CPPT :
– Participer à l ’élaboration de la politique
– De même qu’à sa diffusion, notamment par ses
rapports mensuels
– Proposer des pistes de soutien extérieur à
proposer aux travailleurs
Rôle de chacun
• La LH:
– Détection en première ligne des
dysfonctionnements qu’ils soient organisationnels
ou relationnels
Rôle de chacun
• Le conseiller en prévention:
– À l'occasion d’un contact avec le travailleur,
détection et constat des risques : s’il présume
que ceux-ci peuvent provenir de la consommation
d'alcool ou de drogues, informe le travailleur sur
les possibilités d'assistance et sur la possibilité de
s'adresser à son médecin traitant .
Rôle de chacun
• Le médecin du travail :
– C’est lui qui peut faire passer les tests de dépistage
– Il peut également, lors du colloque singulier qu’est
l’examen de surveillance médicale, suspecté une
intoxication alcoolique et proposer des pistes au
travailleur : recours au médecin traitant, recours à des
associations d’aide…
– Il recoupe de cette façon des informations sur la
situation réelle de l’entreprise en terme de sécurité,
santé et bien-être au travail
Rôle de chacun
• Le conseiller en prévention psychosociale :
– Peut regrouper des informations pertinentes sur
les addictions
– Sur les relations entre addictions et stress au
travail, et dégradation des conditions de travail…
Rôle de chacun
• Les organismes extérieurs :
– Organiser la communication globale autour de
l’alcool et des drogues dans l’entreprise
– Organiser les séances d’informations à chacun
dans l’entreprise
– Former notamment à l’entretien difficile, à la
gestion de conflits
– Offrir aide, appui et soutien au travailleur en
exprimant le désir (par ex AA)
Les étapes
• Initiation:
– Détermination de la politique
– Détermination des procédures
– Communication à l’ensemble des acteurs
Les étapes
• Démarrage :
– Premières applications des procédures : tests,
interpellation, proposition d’aide ou de soutien
Les étapes
• Suivi :
– établissement de données collectives
communicables au CPPT
– Évaluation des objectifs recherchés (diminution
des plaintes, diminution des dysfonctionnements
organisationnels et relationnels)
– Éventuellement évaluation de la santé
psychosociale de l’entreprise (ou réévaluation si
celle-ci a déjà été menée)

similar documents