Les origines de la violence à l*école ?

Report
Les origines de la violence à l’école
Docteur Mahmoud BOUDARENE
Psychiatre
Docteur en Sciences Biomédicales
E-Mail: [email protected]
Site web: www.docteurboudarene.unblog.fr
1 - Est-ce le psychiatre qui doit en parler ?
2 - Moins le psychiatre que le sociologue
ou le psychopédagogue
Risque de réduire la violence scolaire aux problèmes de santé mentale
de ses auteurs;
de la cantonner dans ses conséquences sur la santé mentale des victimes,
élèves ou enseignants.
Quelle est la réalité de la violence scolaire dans notre pays ?
Est-ce un phénomène nouveau ?
Presse nationale
Du 15 septembre 2012 au 20 mars 2013
3000 cas de violence, depuis le début de l’année
scolaire en cours.
enquête du Conseil des Lycées d’Algérie (CLA)
( El Watan du 05 avril 2013)
Explication ?
« la violence à l’école est la conséquence
d’un processus, d’une politique, d’un
système dont les acteurs assument tous
une part de responsabilité ».
(Conseil des lycées d’Algérie)
Une grève lundi pour dénoncer la violence à l’école
(CLA, 22 février 2013)
1 - la violence dans les établissements scolaires a
atteint un seuil inquiétant.
2 - pour dénoncer l’inaction du ministère de
l’éducation nationale face à la violence à l’école.
1 - Limite la violence scolaire aux agressions des enseignants
2 - Pose le problème de l’impunité des auteurs
3 - Pointe du doigt l’indifférence de la tutelle
- Traduit la peur (légitime) qui s’est emparé de l’enseignant
- Marque sa souffrance
En France, depuis deux décennies
1 - la violence dans les établissements scolaires est devenue
une question de société.
2 - Les actes de violence scolaire sont répertoriés,
- un observatoire les analyse
- plans antiviolence ont été mis en œuvre.
3 - Les sciences sociales s’en sont emparées,
elles s’interrogent sur le phénomène lui-même,
et sur le regard que la société porte sur cette violence.
Vincent Troger (revue sciences humaines N°172, juin 2006)
Le constat
- La violence, dans ou en dehors des institutions scolaires,
est une donnée permanente de l'histoire.
- Un phénomène qui n’est pas nouveau et en relation avec
la violence des jeunes en général.
- Aspect différent selon les époques,
la société s’adapte et réagit en fonction de valeurs (et de la
tolérance) du moment.
Hervé Hamon et Patrick Rotman
Violence de l’élève 1
1 - Violence ordinaire ?
- connue, a toujours existé
- tolérée et canalisée.
- dominer et/ou être dominé (JEU ?)
- élèves agressifs et violents : en difficulté psychologique ?
Cours de récréation : turbulences ou violences qui s’y déroulent
Loi du plus fort
Violence de l’élève 2
2 - « Violence essentielle »
- Insensée - sans explication, sans motif apparent
- ATAVIQUE (génétique ?)/liée à la NATURE de l’école
- comportement de prédation
- phénomène nouveau ?
- déséquilibre psychique - élèves délinquants?
Inquiétante parce qu’en progression ?
Parce que prolonge la violence sociale croissante
Violence de l’enseignant 1
1 - Violence ordinaire?
- identifiée, a toujours existée
- exercice de la discipline à l’école,
- châtiment corporel
- tolérée - quelques fois exagérée
Violence
de l’école/
à l’école
Violence
de l’enseignant
2
2 - Violence arbitraire / Essentielle (?)
- agressivité mal contenue
- enseignant en grave difficulté psychologique
* maladie mentale
* perversité
* perversion
Faut-il en parler ?
- risque de faire exister le phénomène en en parlant ?
- alimenter une manipulation de l'opinion publique en faveur d'une
politique sécuritaire.
- sous estimation
- nécessité d'éviter le piège de « la manipulation démagogique »
et celui de « la négation » ou de « l'ignorance »
- nécessité de distinguer les différents types de violence et les
différents contextes qui la produisent.
Eric Debarbieux
Exemple de la France
Vols, rackets,
affrontements entre bandes rivales
viols des camarades,
agression armée et meurtres - élèves et enseignants
Rares
- « incivilités », insultes et menaces et violences physiques sans arme,
insolence et bagarres.
- « schoolbullying », harcèlement avec brutalités, insultes quotidiennes,
suite continue de « micro-violences »
- Concerne essentiellement les élèves entre eux
Actes les plus répandus
Comprendre ?
Violence à l’école
Epiphénomène ?
Propre à la nature
de l’institution scolaire?
Déterminé
Phénomène secondaire
Ecole en symbiose avec la société ?
Relation dialectique
Violence
scolaire
Environnement
social (société)
Violence sociale
1 - Déterminants sociaux
2 - Déterminants propres à l’institution scolaire
Facilitation
Répression/contention
Déterminants
Violence scolaire
problèmes individuels de l’élève
- problèmes familiaux,
- difficultés psychologiques,
- conduites addictives…
Problèmes propres à l’institution scolaire
Déterminants propres à l’institution scolaire
Démographie élevée
Démocratisation de l’école
Effectifs importants
Infrastructures débordées
classes surchargées
- écoles vétustes parfois délabrées
- classes non chauffées
- cantine
- hygiène et propreté des espaces (sanitaires…)
Déterminants propres à l’institution scolaire
Encadrement insuffisant en quantité et en qualité
- formation inadaptée
- recrutés parmi ceux qui ont échoués
- désintérêt pour la mission
- agressivité physique et morale
- mépris et humiliation des élèves
- logique de punition
…
Déterminants propres à l’institution scolaire
Choix pédagogiques
Programmes scolaires
- surchargés et inadaptés - basés sur le cumul des informations
- interdisent à l’enfant l’initiative sur l’apprentissage
- empêchent toute expression du libre arbitre
- entravent l’émancipation de l’intelligence
…
Des interrogations ?
L'école n'est-elle pas violente elle aussi ?
« La discipline de la maison (Lycée Louis Le Grand) ne
triomphait que par la force et n'agissait pas sur la
conscience »
(Gustave Dupont-Ferrier , historien 1922)
L'école n'est-elle pas violente elle aussi ?
caractère contraignant et coercitif du fonctionnement des
établissements scolaires.
- silence dans les classes,
- élèves en rangs dans la cour,
- dialogue inexistant avec les adultes de l'établissement,
- toute-puissance des enseignants,
- travail réduit à la restitution passive des connaissances,
- punition corporelle…
« lycée caserne » (mai 68)
« abus symboliques d'autorité », J. Pain
- remarques humiliantes,
- ironie blessante,
- jugements dévalorisants
Arsenal répressif de l’enseignant
Victimes ?
Le plus souvent élèves en difficulté, majoritairement d'origine
sociale modeste.
Pierre Merle (L‘élève humilié)
Certaines violences physiques peuvent aussi être une réponse
à la violence symbolique de l'institution
Pierre Merle (L‘élève humilié)
Violence à l’école
Violence de l’école
Violence
institutionnelle
Rôle de l’origine sociale
- catégories sociales défavorisées : élèves les plus violents ?
- lutte des classes larvée?
- enfants non éduqués dans le respect des adultes et des
institutions
- agression des privilégiés : les bons élèves, qualifiés
« d'intellos » ou de « bouffons »
- agression des enseignants, volontiers assimilés à l’ordre
(Bernard Charlot, pédagogue et chercheur en sciences de l’éducation)
Rôle de l’origine sociale
Adolescents issus des milieux populaires
Culture de l’affrontement physique comme
- mode d’affirmation de la virilité
- preuve de courage
Importe au collège la brutalité potentielle qui
caractérise (?) les couches sociales marginalisées
Rôle de l’origine sociale
1 - La majorité des élèves qui « vivent l'exclusion sociale » ne sont pas
violents à l'école
2 - La violence scolaire est moins fréquente dans les pays pauvres
communautés soudées et solidaires « le lien de proximité produit une régulation
forte »
3 - Dans les établissements où les équipes éducatives sont solidaires
et bienveillantes, la violence des élèves est moins fréquente.
(E Debarbieux)
Rôle de l’origine sociale
Rôle important du climat affectif particulier et du ciment social
qui existent dans les milieux défavorisés
Déterminants sociétaux
1 - Place de l’école dans la hiérarchie des valeurs dans notre pays ?
2 - Quelle valeur est accordée au savoir et à la connaissance ?
3 - Est-ce que l’instruction et le diplôme ouvrent les portes
de l’ascenseur social ?
Déterminants sociétaux
- statut de l’école ? Sa place dans la société ?
- quelle est sa représentation dans l’esprit de l’élève ?
- quelle projection dans l’avenir?
- et plus tard quel statut social offre l’école ?
Déterminants sociétaux
- quelles valeurs véhicule l’école ?
- place du mérite et de l’excellence ? Est-ce des valeurs sûres ?
- quel modèle pour l’enfant et l’adolescent ?
- est-ce que l’enseignant est aujourd’hui un exemple ?
à quoi il sert d’étudier ? Chômage, pré-emploi
trabendo et trafics en tout genre = confort social
Ecole /société en crise morale
Déterminants sociétaux
Crise sociale
Désordre social
Désordre institutionnel
Violence sociale
Violence de l’école
Violence à l’école
Conclusion
« Les années d’adolescence, celles dont dépend,
pour chaque homme, sa santé et son bonheur futurs »,
M. FERAOUN, le fils du pauvre
Si l’école ne transmet pas - à l’adulte en devenir - les valeurs
essentielles,
quel sera le citoyen de demain?
Mail: [email protected]
Web: www.docteurboudarene.unblog.fr

similar documents