Présentation BILAN ALLERGOLOGIQUE

Report
BILAN ALLERGOLOGIQUE
Jeudi 8 Mars 2012
CLASSIFICATION
• Allergie de type I: Hypersensibilité Immédiate
atopique ou anaphylactique: AC circulants
• Allergie de type II: Ag-Ac + C’ avec réaction
cytotoxique.
• Allergie de type III: Ac précipitine—Histamine
lésions tissulaires.
* Allergie de type IV: lymphocytes;
hypersensibilité retard. Lésions tissulaires
inflammatoires.
ALLERGIE IMMEDIATE
RESPIRATOIRE
ALIMENTAIRE
DERMATOLOGIQUE
PIQURE
D’INSECTES
ALLERGIE RESPIRATOIRE
• L’asthme: * extrinsèque chez l’enfant
•
* intrinsèque chez l’adulte
• Les rhinites saisonnières
• Les rhinites apériodiques
ALLERGÈNES RESPIRATOIRES
POUSSIERES
DE MAISON
ACARIENS
POLLENS
POILS
D’ANIMAUX
MOISISSURES
ALLERGIE ALIMENTAIRE
* Chez l’enfant: - intolérance au lait de vache
- maladie cœliaque
* Chez l’adulte: rare: gastrite.
NB: l’allergie alimentaire évolue avec l’âge, les
troubles digestifs perdent de leur intensité au
profit de tableaux extradigestifs.
ALLERGÈNES ALIMENTAIRES
(TROPHALLERGÈNES)
Lait de vache
Œuf de poule
(Albumine)
Poissons et
crustacées
Céréales
Légumineuses
(Soja et
Arachide)
Agrumes
ALLERGIE EN DERMATOLOGIE
EXZEMA
URTICAIRE
TOXIDERMIE MEDICAMENTEUSE
ALLERGÈNES RESPONSABLES
très nombreux et très variés:
- Les cosmétiques ( parfums, déodorants,
rouges à lèvres, dentifrices…)
- Les Shampoings
- Les bijoux et les colliers
- Les vêtements, chapeaux…
- Les lessives
- Les peintures, les ciments…. etc
CAS PARTICULIER
PIQURES D’INSECTES: l’exemple typique, ce sont
les piqures d’araignées qui provoquent des
rougeurs et des démangeaisons.
DIAGNOSTIC DES ALLERGIES
• Interrogatoire du patient: +++
- antécédents familiaux
- circonstance d’apparition de l’allergie
- allergène responsable des troubles
- environnement …
° Tests In Vivo
° Tests In Vitro
TEST IN VIVO
Intra dermo réaction
Scratch test , scarification
Les tests de provocations
avec l’introduction
d’allergène ( alimentaire)
après privation.
Prick test: standardisé
avec des concentration
connues d’Ag.
PEN KIT, Patch test….
Diagnostic in vitro
• Numération formule sanguine: éosinophilie ?
si supérieur à 400/mm3 (5%).examen facile à
réaliser, peu coûteux mais manque de
spécificité: hyper éosinophilie dans:
parasitoses, stress, prise de certains
médicaments, et surtout chez l’enfant atteint
d’infection virale.
B31
Dosage des IgE Totales
test d’orientation; si IgE T supérieur à 150 U.I./ml
on considère que c’est positif, mais ça n’a qu’une
valeur de présomption.
Inconvénients: IgE T positives dans parasitoses,
syndromes hyper IgE… et inversement IgE T
négatives dans certaines maladies allergiques (
mono allergiques)
Avantage: simple, facile à réaliser, peu coûteux;
intéressant chez les jeunes enfants( inf à 3 ans ).
B40
A SAVOIR
* Le taux des IgE T varie d’un individu à un autre
en fonction de l’âge, de l’ethnie et de différents
facteurs environnementaux.
*chez l’enfant, la concentration des IgE T
augmente progressivement pour atteindre les
valeurs de l’adulte vers l’âge de 8 ans.
LES IgE SPECIFIQUES
Deux grands groupes:
A- Les tests d’orientation ou de dépistage
B- Les tests d’identification ou de confirmation
1- LES TESTS D’ORIENTATION OU DE
DEPISTAGE
Ce sont des recherches d’IgE Spécifiques multi
allergéniques contre des allergènes présents
dans un mélange fixé sur un même support, ils
apportent une réponse globale sur la présence
ou non d’IgE spécifiques contre ces allergènes
présents dans le mélange.
La composition de ces mélanges est choisie en
fonction de la prévalence des allergènes.
Dans l’allergie respiratoire
plusieurs tests sont proposés:
- Phadiatop* : le contenu des allergène est
inconnu
- Alatop*: 12 pneumallergènes
- Lilatop*: 11 pneumallergènes
- Allergyscreen*: 20 pneumallergènes
- Stallescreen*: variable
- Stallergène*: 10 pneumallergènes …etc
Performances de ces tests
La sensibilité est de 90% ;la spécificité est de
93%
les limites: - faux négatifs:* tous les allergènes
ne sont pas représentés
* chez les enfants la 1° sensibilisation
est alimentaire
-faux positifs: la sensibilisation n’est pas
forcément responsable de la pathologie.
DANS L’ALLERGIE ALIMENTAIRE
Les tests principaux:
- le Trophatop*: avec un mélange variable
- le FX5*: avec 6 trophallergènes
Les performances de ces tests sont variables et
dépendent de l’âge. Les allergènes animales
sont prédominants chez l’enfant ( lait, œuf..)
alors que chez l’adulte ce sont les végétaux (
agrumes, rosacées, ombellifères…)
B51
2- LES TESTS SEMI QUANTITATFS
• Ce sont des tests avec une batterie connue
d’allergènes de type CLA 30* qui permettent
de tester 30 allergènes à la fois; il en existe 3
types: - CLA 30* respiratoires
- CLA 30* alimentaires
- CLA 30* mixtes ( 19 Pneumallergènes
+ 11 Tropha)
AVANTAGES
• Même si le CLA 30* est critiqué pour son
manque de sensibilité, il a le mérite d’explorer
une batterie quasi complète d’allergènes sur
un même prélèvement avec un coût modéré;
il reste un test intéressant s’il est bien
techniqué et bien interprété et il permet
d’identifier les réactions croisés.
B80
INTERPRÉTATION
CLA Classe
ULs nettes
Concentration d'IgE
4
> 242
Niveau très élevé
3
143-242
Niveau élevé
2
66-142
Niveau modéré
1
27-65
Faible niveau
0/1
12-26
Très faible niveau
0
0-11
Aucune IgE détectée
3- LES TESTS UNITAIRES D’IGE
SPECIFIQUES
• Ils sont plus sensibles que les RAST ( Radio Allergo
Sorbent Test); ils sont demandés par les
allergologues qui ont déjà un diagnostic orienté.
Avantages: ce sont des tests quantitatifs
Inconvénients: ce sont des tests coûteux et la
sécurité sociale ne rembourse pas plus de 5.
L’exemple type de ces tests, ce sont les CAP
SYSTEM* de PHADIA*
B51/test
4- AUTRES TESTS SPECIALISES
• Il existe d’autres tests plus spécifiques mais
réservés au centres d’allergologies et effectués
par des laboratoires spécialisés:
- Le dosage des médiateurs:
* la tryptase ( le seul médiateur
remboursable)
* l’ECP ( éosinophil Cationic Protein)
* le CD23, LEUCOTRIENE E4
AUTRES TESTS SPÉCIFIQUES
• - le Test d’activation des Basophiles
• - les tests de provocation ( à faire en milieu
hospitalier…)
• ELISPOT* : HSR
• IgG/IgG4 pour le suivi des désensibilisations.
• Etc…( Histamine ? ).
A GARDER EN MEMOIRE
• 1- on peut avoir un terrain allergique sans IgE.
• 2- on peut avoir des IgET négatives avec des
RAST positifs.
• 3- on peut avoir des IgET positives avec des
RAST négatifs
• 4- On peut effectuer une recherche d’IgET et
des RAST chez un sujet sous
antihistaminiques.

similar documents