Les joueurs de skat (Die Skatspieler), Otto Dix, 1920. Neue

Report
Histoire des arts 3e.
La Première guerre mondiale.
Les joueurs de skat (Die Skatspieler)
Otto Dix, 1920.
Neue Nationalgalerie, Berlin, Allemagne.
Auteur : C. FRAYSSE.
Présentation de l’œuvre.
Les joueurs de skat,
Otto Dix, 1920.
1. Nature. Huile sur toile et collages.
2. Auteur. Otto Dix.
3. Date et contexte historique. 1920, peu de temps après la
Première guerre mondiale.
4. Sujet. Trois hommes mutilés de guerre jouent aux cartes dans un
café.
Nature de l’œuvre
Nature de l’œuvre
Le tableau, conservé
à la nouvelle galerie
nationale de Berlin
(Allemagne), a été
réalisé avec de la
peinture à l’huile et
des collages de
papier.
Auteur de l’œuvre
Auteur de l’œuvre
L’auteur de ce tableau
est le peintre
allemand Otto Dix.
Autoportrait de 1922
Auteur de l’œuvre
L’auteur de ce tableau
est le peintre
allemand Otto Dix.
Autoportrait de 1922
Otto Dix (1891-1969) combat pendant
les quatre années de la Première
guerre mondiale. Il occupe le poste de
mitrailleur sur plusieurs fronts, par
exemple la Somme.
Auteur de l’œuvre
L’auteur de ce tableau
est le peintre
allemand Otto Dix.
Autoportrait de 1922
Otto Dix (1891-1969) combat pendant
les quatre années de la Première
guerre mondiale. Il occupe le poste de
mitrailleur sur plusieurs fronts, par
exemple la Somme.
Autoportrait de 1915
Photographie de mitrailleurs
allemands en 1918.
Contexte historique
de l’œuvre
Contexte historique
de l’œuvre
Otto Dix a réalisé ce
tableau en 1920.
La Première guerre
mondiale s’est
achevée très peu de
temps avant, le 11
novembre 1918.
Contexte historique
de l’œuvre
Otto Dix a réalisé ce
tableau en 1920.
La Première guerre
mondiale s’est
achevée très peu de
temps avant, le 11
novembre 1918.
La violence des
combats de la guerre
a fait des millions de
morts, mais aussi de
nombreux blessés,
désormais invalides.
Sujet de l’œuvre
Sujet de l’œuvre
Le tableau représente
trois anciens
combattants
invalides, très
mutilés.
Ils sont en train de
jouer aux cartes (jeu
du skat), à la table
d’un café.
Sujet de l’œuvre
Le tableau représente
trois anciens
combattants
invalides, très
mutilés.
Ils sont en train de
jouer aux cartes (jeu
du skat), à la table
d’un café.
Otto Dix, très marqué par la violence des
combats, s’est beaucoup consacré à la
représentation des horreurs de la guerre.
Sujet de l’œuvre
Le tableau représente
trois anciens
combattants
invalides, très
mutilés.
Ils sont en train de
jouer aux cartes (jeu
du skat), à la table
d’un café.
Otto Dix, très marqué par la violence des
combats, s’est beaucoup consacré à
représentation des horreurs de la guerre.
Eau forte 58/70,
La guerre, 1924
Sujet de l’œuvre
Le tableau représente
trois anciens
combattants
invalides, très
mutilés.
Ils sont en train de
jouer aux cartes (jeu
du skat), à la table
d’un café.
Otto Dix, très marqué par la violence des
combats, s’est beaucoup consacré à
représentation des horreurs de la guerre.
Eau forte 58/70,
La guerre, 1924
Dans les années 1920, le peintre appartient au courant artistique
allemand appelé la « nouvelle objectivité ». Il s’agit de
représenter la réalité même la plus atroce, sans atténuation, et avec
un certain cynisme, c’est-à-dire une volonté délibérée de choquer.
Description de l’œuvre
Les joueurs de skat,
Otto Dix, 1920.
1. Le décor. Un café en Allemagne.
2. Les personnages. Des hommes très mutilés.
Le décor
Le décor
De nombreux
éléments du décor
montrent que la scène
a lieu dans un café en
Allemagne.
Le décor
Lampadaire
Porte-manteaux
De nombreux
éléments du décor
montrent que la scène
a lieu dans un café en
Allemagne.
Le mobilier (table,
chaises, portemanteaux et
lampadaire) est
caractéristique de
celui des cafés.
Table
Chaise
Chaise
Le décor
De nombreux
éléments du décor
montrent que la scène
a lieu dans un café en
Allemagne.
Le mobilier (table,
chaises, portemanteaux et
lampadaire) est
caractéristique de
celui des cafés.
On remarque des
journaux écrits en
Allemand.
Les personnages
Les personnages
Les trois personnages
sont très gravement
mutilés.
Cela indique qu’ils
ont été blessés
lorsqu’ils étaient
soldats pendant la
guerre.
Les personnages
Les trois personnages
sont très gravement
mutilés.
Cela indique qu’ils
ont été blessés
lorsqu’ils étaient
soldats pendant la
guerre.
Une mutilation est la
perte d’une partie
du corps qui cause
une atteinte
irréversible à
l’intégrité physique.
Les personnages
Les personnages
Les trois personnages
ont une, voire les
deux jambes
amputées.
Les personnages
Les trois personnages
ont une, voire les
deux jambes
amputées.
Photographie d’anciens soldats
amputés d’une jambe.
Les personnages
Les trois personnages
ont une, voire les
deux jambes
amputées.
Photographie d’anciens soldats
amputés d’une jambe.
Leurs jambes sont ici
remplacées par des
prothèses en bois
qui, sous la table, se
confondent presque
avec les pieds des
chaises.
Les personnages
Les personnages
Les bras ont
également été
amputées.
Les personnages
Les bras ont
également été
amputées.
On observe la
manche vide du
joueur de gauche qui
tient ses cartes avec
le pied.
Les personnages
Les bras ont
également été
amputées.
On observe la
manche vide du
joueur de gauche qui
tient ses cartes avec
le pied.
On remarque
également des
prothèses de mains
en bois.
Une prothèse de main en bois.
Les personnages
Les personnages
Les trois hommes
sont défigurés car
leur visage a subi de
très nombreuses
mutilations.
Les personnages
Les trois hommes
sont défigurés car
leur visage a subi de
très nombreuses
mutilations.
Il manque un œil, une oreille et une
partie de la joue au personnage de
gauche. Il a subi d’importantes
blessures crâniennes. Il a de très
nombreuses cicatrices.
Les personnages
Les trois hommes
sont défigurés car
leur visage a subi de
très nombreuses
mutilations.
Le personnage du
centre a également
perdu une oreille.
Son œil gauche et sa
mâchoire sont
artificiels. Il a des
sutures au crâne.
Les personnages
Les trois hommes
sont défigurés car
leur visage a subi de
très nombreuses
mutilations.
Le personnages
de droite a lui
aussi une
mâchoire
artificielle. Il
lui manque le
nez.
Les personnages
Après la Première
guerre mondiale, les
anciens soldats
gravement blessés au
visage sont
surnommés « les
gueules cassées ».
Les personnages
Après la Première
guerre mondiale, les
anciens soldats
gravement blessés au
visage sont
surnommés « les
gueules cassées ».
Photographie des cinq hommes,
« gueules cassées », ayant assisté
à la signature du traité de
Versailles dans la galerie des
glaces le 28 juin 1919.
Explication de l’œuvre
Les joueurs de skat,
Otto Dix, 1920.
1. La souffrance des corps.
2. La déshumanisation des personnages.
3. Le cynisme de la situation.
La souffrance
des corps
La souffrance
des corps
Le tableau d’Otto Dix
rend bien compte de
la violence des
combats de la
Première guerre
mondiale.
En effet, il montre
l’horreur des
blessures des soldats
et les souffrances
physiques qu’elles
ont causées.
La déshumanisation
des personnages
Les visages très
mutilés et les
torsions des
mouvements des
personnages les
rendent presque
monstrueux.
La déshumanisation
des personnages
Les visages très
mutilés et les
torsions des
mouvements des
personnages les
rendent presque
monstrueux.
Cela contribue à les
déshumaniser, c’està-dire à leur faire
perdre leur caractère
humain, leur dignité
d’homme.
La déshumanisation
des personnages
La déshumanisation
des personnages
La présence des
nombreuses
prothèses contribue
également à la
déshumanisation des
personnages.
En effet, tous ces
objets en bois ou en
métal remplaçant des
parties du corps les
font ressembler à
des pantins.
Le cynisme de la
situation
Le cynisme de la
situation
La situation des
personnages est
dramatique : leur
corps est brisé, leur
vie est gâchée.
Pourtant le peintre les
a représentés en train
de jouer aux cartes.
Ce contraste est
volontaire, il a pour
but de choquer.
Sources de l’étude
Les joueurs de skat
Otto Dix, 1920.
http://www.museedelagrandeguerre.eu/
http://www.ottodix.org/
http://www.historial.org/Musee-collection/Collection/Collections-thematiques/Otto-Dix
http://www.bium.univ-paris5.fr/1418/cadre0.htm

similar documents