Slow Food * un modèle stratégique pour le management

Report
Slow Food – un modèle
stratégique pour le management
Le slow est tendance…
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Cittaslow
Slow art
Slow design
Slow home – réflexion sur l'architecture des foyers
Slow school – rythmes des enfants
Slow money – investissements durables
Slow marketing – rapports humains
Slow folk – musique traditionnelle
Slow football
Slow cinema
Slow health – médecines douces
Diana Bratu
2
SLOW COMME SLOW FOOD…
Carlo Petrini, Président et fondateur de Slow Food
85.000 membres dans 132 pays
Œno-gastronomie
Eco-gastronomie
Néo-gastronomie
Missions de Slow Food
•
•
•
•
Sauvegarde de la biodiversité
Liens entre producteurs et consommateurs
Éducation au goût
Créer des réseaux
AMPLIFICATION DU
DISPOSITIF
+
Événement
Engagement
Terra Madre
Salons
Intensité événementielle
Politique
éditoriale
Manifestes
Information
Internet
Transmission
Revues
adhérents
Ateliers du
Université des Sciences goût
Gastronomiques
Fondation pour la
Biodiversité
Plaquettes de
communication
- -
Etendue temporelle
+
Multiples axes d'action et une pluralité de projets
Mais quelle cohérence ? Quelle stratégie ?
Comment Slow Food arrive-t-il à
structurer la grande diversité de son
champ d'actions afin de mobiliser des
individus appartenant à des cultures
différentes, étant donné qu'il n'y a pas de
stratégie définie, ou tout du moins
déclarée, pour expliquer sa logique
d'action et de communication ?
LA STRATÉGIE DITE ORIENTALE
(FRANÇOIS JULLIEN)
S'appuyer sur le potentiel de situation
"…Tout réel se présente […] comme un procès, régulé et continu,
découlant de la seule interaction des facteurs en jeu (à la fois opposés
et contradictoires : les fameux yin et yang). L'ordre n'y parviendrait
donc pas d'un modèle, sur lequel on peut fixer le regard et qu'on
applique aux choses ; mais il est contenu tout entier dans le cours du
réel, qu'il conduit sur un mode immanent et dont il assure la viabilité
(d'où le terme omniprésent dans la pensée chinoise de la "voie", le
tao). "
François Jullien, Traité de l'efficacité.
Savoir profiter des opportunités du
moment
• L'effect découle "naturellement" d'un
processus engagé.
• Se tenir prêt à réagir pour saisir l'occasion.
Une stratégie discrète réalisée dans la
lenteur
La métaphore de la plante : on ne peut pas la "tirer" pour la faire
pousser plus rapidement (action directe), ni la forcer à croître par
un conditionnement direct. En la libérant de ce qui peut faire
obstacle à son développement, il s'agit de la laisser pousser.
François Jullien
S'appuyer sur le potentiel du réseau
Accumuler du potentiel en tissant une "toile" autour
de l'adversaire, en pénétrant progressivement sur
son territoire et en opérant une transformation
progressive.
Le réseau :
– garantit la reconnaissance de l'entreprise.
– il donne l'occasion à la diversification des activités.
Le manque comme condition créant
l'effet
"Qui prétend d'être grand n'a toujours qu'une fausse grandeur, sa
grandeur justement est prétentieuse, il sera irrémédiablement
mesquin ; au contraire, c'est parce que jusqu'au bout il ne cherche
pas à être grand que le sage est en mesure de faire advenir sa
grandeur, qu'il est véritablement grand."
François Jullien, Traité de l'efficacité
LENTEUR – UN FIGURE D'ÉPOQUE
La lenteur n'est pas la manifestation
du passif
"Slowness is in itself a temporal notion, and in many ways the
opposite of the notion "static". In point of fact, it is actually an
unreflective fastness that always returns you to the same place."
Paul Cilliers, On the importance of a certain slowness
La vitesse comme alternative
"It should also be stated up front that there is no argument
against an appropriate fastness. A stew should simmer slowly,
but a good steak should be grilled intensely and briefly. The
argument is against unreflective speed, speed at all cost, or,
more precisely, against speed as a virtue itself: against the
alignement of speed with notions like efficiency, success, quality
and importance."
Paul Cilliers
excitation
+
sagesse de la lenteur
Intensité perceptive
hyperactivité
ralentissement
engourdissement
-
Etendue temporelle
+
Prudence, discernement, attention,
précaution, réflexion, sagesse
"Loin de nous précipiter […], il faut à chaque fois interpréter les
signes qu'il [l'univers] nous adresse, puis rester sur nos gardes
puisqu'il peut avoir voulu nous égarer. La lenteur serait la nécessité
[…] de nous avancer avec une extrême prudence et de ne jamais
nous découvrir."
Pierre Sansot, Du bon usage de la lenteur
Modération, plaisir à respecter les
choses, sans précipiter les processus
"En invitant à ralentir, on est invité à s'intéresser davantage à ce qui
nous entoure, à cueillir les détails et les saveurs du monde. Mais
cela ne doit pas naître d'une opposition entre vitesse et lenteur,
slow contre fast, mais plutôt entre l'attention et la distraction, et la
lenteur, à bien y regarder, a plus de rapport avec la capacité de
distinguer et d'évaluer, et la propension à cultiver le plaisir, le savoir
et la qualité qu'avec la durée."
Carlo Petrini, Bon, propre et juste. Éthique de la gastronomie et
souveraineté alimentaire
Une question de rythmes
"On ne peut pas ériger la lenteur en vertu préférable en soi. Il
convient, sans doute, d'alterner les rythmes et les saisies."
Pierre Sansot
Adopter des rythmes adéquats, des modulations (des
manières d'être et d'interagir avec l'environnement, dans la
durée et avec la perspective du devenir).
François Laplantine
Une stratégie fondée sur expérience
lente de la temporalité
o fonctionne par mouvements continus et discontinus;
o "franchissant tous les obstacles en faisant des enjambées ou,
à l'inverse […] ralentit le pas."
o parfois "peut aussi buter, se tromper, errer, faire un pas en
avant, deux en arrière […] hésite, se tâte, explore en
tâtonnant […]"
o "faire un faux pas, glisser, trébucher, perdre l'équilibre,
chanceler chavirer, vaciller, tomber à la renverse avant de se
redresser".
François Laplantine
SLOW FOOD – STRATÉGIE ÉMERGENTE
Modèle oriental
Le potentiel de
situation
Temporalité lente
Le détour
Opérer
discrètement sur
le terrain
adverse
Stratégie émergente
- Tirer profit des situations et
des contextes
- Adaptation/Ajustement
Modèle émergent de Slow Food
-S'appuyer sur la sensibilité d'époque :
consommation équitable, bio, aliments de terroir
- Investir l'imaginaire alimentaire
- Hommes, situations, moments, contextes
-Développement
par
accumulation du potentiel
-Modulation tensive, par
degrés ou valences, plutôt que
par changement direct ou
causal
-Lancer des activités, leur donner une cohérence, se
déployer progressivement
- Alternance des rythmes : temps long, temps court,
temps rétrospectif, temps de l'attente, temps de
l'anticipation, temps évènementiel, temps réel
- Faire advenir l'effect
- Manipulation, manœuvre, ruse,
en engageant les partenaires
dans l'intelligibilité de la
situation
- Déploiement par réseau, à la manière d'une toile
- Préfigurer la réalité avant qu'elle ne se réalise : les
évènements d'ampleur
-Promouvoir l'expérience directe en tant qu'acte
préparatoire à l'engagement
- Se confondre avec les
tendances actuelles
- Œuvrer avec prudence
- Déjouer les stratégies
adverses
-Une désignation fondée sur la dissonance cognitive
-Entité protéiforme : un homme, une association, une
marque, un mouvement
- Œuvrer sur le terrain du système dominant, pour en
révéler les limites et mieux se différencier
Un produit bon, propre et juste
pour un mangement slow
Le management slow
• Inscrit dans la durée
• La logique de réseau et de partenariats
(potentiel de situation)
• Concentrer les actions sur les moyens avant
les objectifs et s'attaquer aux causes.
• Concentrer les efforts sur les ressources
humaines (la motivation).
Jeu
• Pour l'évaluation du cours vous avez le choix
entre :
– Un examen final traditionnel
– Une présentation poster sur le sujet "le management
slow".
Votre présentation sera publique, vos
professeurs seront invités. Vous explorez le sujet et
illustrez le poster avec des photos et des cas précis.
Les meilleurs posters seront sélectionnés pour un
concours national. Faites vous plaisir.
• Laquelle des deux évaluations seront choisies, à
votre avis, par la plupart des étudiants ?
La motivation
• En économie : les individus répondent à des incitations
• En psychologie : les récompenses et les punitions sont
contreproductives parce qu'elles subminent la
"motivation intrinsèque".
• Réconciliation des 2 points de vue : les incitations à la
performance offertes par un manager, professeur,
parent peuvent influencer la perception de la tâche par
un salarié, un élève, enfant, et sa perception de ses
propres capacités.
• Les incitations sont des "renforceurs faibles à court
terme et des "renforceurs négatifs" à long terme.
• La motivation extrinsèque (récompenses) rentre
en conflit avec la motivation intrinsèque (le désir
de réaliser le travail pour soi-même).
• Deci (1975) : des étudiants étaient payés ou pas
pour faire un puzzle intéressant : ceux non payés
passaient plus de temps et trouvaient plus
d'intérêt à la tâche.
• Récolte des donations : on récolte moins quand
on est payés.
• La motivation intrinsèque : désir de s’adonner
à une activité pour le seul PLAISIR de la chose.
• La motivation extrinsèque : désir de
s’adonner à une activité en raison de
récompenses externes ou afin d’éviter une
punition
Bien-être au travail et motivation
•
•
•
•
•
•
•
Ergonomie de bureau
Conditions thermiques
Stockage des informations
Qualité de l'air (4 à 5 X plus de pollution)
Facilitation des usages (informatique)
Facteurs culturels
Design : visuel, sonore, olfactif, tactile
Des bureaux dans le respect de la nature (matières,
lumière, régulation de la climatisation)
Chaque étage : identifié par une couleur de fleur
Entrepôt, espace de stockage : chaque métier est
installé par étage
•
•
•
•
•
Les confidences : RH et finances
Cadeauthèque : bibliothèque des cadeaux
Studio : photothèque
Histoire des produits
Le petit marché : références de la concurrence,
benchmarking
Atelier de formation
Développement durable
• Matériaux
• Transport : partenariat avec les transports en
commun et parking limité à 70 places
• Éclairage adapté
• Climatisation
• Journée verte : 1500 salariés du monde
• Volet social : contre exode rural, emplois
(4000 bretons)
Celio : esprit loft industriel
Coca-Cola
Paradigme de la convivialité
Etat d'esprit (naturel, émotion)
Spontanée
Intégrée
Démarche
(construit,
raison)
Inexistante
Volontaire
Prix de la convivialité 2009
Armatis, spécialiste de la gestion
de la Relation Clients
Forme, beauté et plaisir
• Cours de sophrologie
• Ateliers massages
• Cuisine
• Ateliers Relooking
• Body-Balance…
Prix de la convivialité 2009
Areva, Transmission &
Distribution
• Évènements conférences
• Évènements à l'extérieur :
diners de communautés
étrangères
• Événements cafét : galette,
etc
• Événements exceptionnels :
la Family Day
• Réserves : aspect peu
participatif
Prix de la convivialité 2009
Tys'R'Us
Soirée exceptionnelle
• 20ème anniversaire : 38
magasins et 1300
collaborateurs
• Préparation de l'évènement
et les surprises

similar documents