Le dialogue culturel dans nos école pour le développement

Report
Le dialogue interculturel dans
nos écoles pour le
développement harmonieux de
l’enfant.
Souleymane Dabo
Conseil des Écoles Fransaskoises, Sask.
ACELF 2012, 21 septembre
Objectif de l’atelier

1-
Susciter la réflexion sur les problèmes liés à la diversité.

2-
Poser la problématique de « l’autre et moi »

3Asseoir le dialogue interculturel comme facteur de cohésion
sociale

4-
Poser la cohésion sociale comme seul gage d’un développement
harmonieux de l’enfant.
Contenu

1ère partie :
les définitions

2ème partie :
la diversité et ses problèmes

3ème partie :
la diversité, une richesse

4ème partie :
le dialogue interculturel et la réussite de l’enfant
1ère partie : Définitions
Notre intention n’est pas de vous importuner avec des définitions. Nous
voulons simplement, afin de bien nous entendre sur leur contenu,
soumettre à votre attention la compréhension que nous avons des
concepts que nous abordons dans ce travail.
Culture
La culture est un des facteurs qui détermine l’identité et l'altérité: ce que
je suis, ce que je ne suis pas et ce qu'est l'autre. La culture contribue ainsi
à la découverte de l'identité, mais elle donne également une manière de
voir le monde, de penser l'autre, celui qui est différent. La culture permet
à l'individu de se situer par rapport au monde, à la société, mais aussi par
rapport à ses origines et à l'héritage commun du groupe ou des groupes
dont il est issu et qui est transmis aux générations suivantes.
La culture est ce qui permet aux hommes de se situer et de comprendre
le monde; c'est ce qui contribue à ce qu'ils comprennent mieux leur
situation et leur permet d'essayer de la modifier s'ils le souhaitent.
CIAO - FED - COSM-NE
Multiculturalité
La multiculturalité désigne la coexistence, au sein d’un même système
étatique, de plusieurs segments de population qui se différencient par la
pratique d’une langue ou d’une religion autre que celles du groupe
majoritaire.
CIAO - FED - COSM-NE
Multiculturalisme
Le Multiculturalisme est une forme de gestion politique de la
multiculturalité, à savoir la reconnaissance institutionnelle de la nature
multiculturelle de la société en question et l’inscription conséquente de
mesures législatives visant à préserver les droits culturels de chacun des
groupes en présence, et notamment des groupes culturels minoritaires.
CIAO - FED - COSM-NE
Le Canada est l’un des premiers pays à institutionnaliser le
Multiculturalisme …, avec la Charte de 1971, qui érigeait la diversité
culturelle en emblème de l'Etat Fédéral Canadien. Il pose les principes de :
- l’égalité des droits des minorités culturelles et
- la nécessaire intervention de l’Etat pour assurer cette égalité.
Interculturalité
L'interculturalité se définit comme l’ensemble des rapports et échanges entre
cultures, entre civilisations différentes (Petit Robert 2010).
Elle introduit la notion de réciprocité dans les échanges et dans la complexité
dans les relations entre cultures, avec l'idée de sauvegarde de l'identité
culturelle des partenaires en relation. Cette définition élargit le concept du
multiculturalisme, qui n'inclut pas l'idée d'établir des liens et de mettre en relation
des cultures. Elle inclut l'idée qu'il faut plus que définir et protéger chaque culture
isolément car cela ne suffit pas à créer une vraie cohésion sociale.
L'interaction entre cultures, les échanges et la communication sont au cœur de
l'interculturalité.
C'est une approche qui montre que la diversité culturelle ne menace pas le tissu
social, elle l'enrichit. C'est la chance d'une plus grande cohésion sociale.
CIAO - FED - COSM-NE
Intégration
L'intégration est un processus qui doit permettre la coexistence entre la
communauté d’accueil et les nouveaux arrivants, dans un esprit de
tolérance et d'adaptation mutuelle, dans le respect des lois en vigueur
dans le pays d'accueil. Intégrer les étrangers, c'est aussi encourager leur
participation économique, sociale, culturelle voire politique dans certains
contextes. La notion d'intégration est principalement utilisée lorsque l'on
parle de la population étrangère, mais elle peut aussi concerner d'autres
groupes de population comme, les Canadiens français dans les provinces
anglophones de l’ouest.
CIAO - FED - COSM-NE
Co-intégration
Au cours des processus d'intégration, les références identitaires et
culturelles des uns et des autres s'influencent et se redéfinissent, tout en
respectant les racines de chacun. Il y a une responsabilité mutuelle de la
société d'accueil et des nouveaux arrivants face à la construction d'une
société démocratique basée sur la reconnaissance de sa pluralité. C'est
cela la co-intégration.
Elle implique une volonté effective de part et d'autre de s'adapter, avec la
conviction que c’est de la confrontation des différences acceptées que la
société s'enrichira.
CIAO - FED - COSM-NE
2ème partie : La diversité et ses problèmes


TENDANCES :
CONSTAT :

Sélection

Élimination

Division
Préférence au spécifique plutôt qu’au générique
Diversité et division

goût

loisirs

race

langue

religion
Particularité, différence
DIVISION
Diversité et conflits

Particularité, différence, divergence sources de conflits

L’être humain a une tendance naturelle à insister sur ce qui le particularise, le
distingue de l’autre. Dans sa volonté de se particulariser, il se regroupe avec
ceux qui lui ressemblent, aiment ou font la même chose. Chaque groupe, se
distingue des autres par ce qui caractérise ses membres.

Pour s’affirmer, chaque groupe se pose comme entité distincte et s’oppose
aux autres. Il porte un jugement, souvent un mauvais regard sur les autre, qui
du coup deviennent les ennemis.
L’autre devient l’enfer « l’enfer c’est les autres » J P.
Sartre

« Autrui, c’est celui qui me juge et sous le regard duquel je deviens une
"chose … » J. P. Sartre

En plus, dans un contexte multiculturel, la méconnaissance de l’autre
aidant, l’étranger nous met dans une situation d’inconfort, de malaise,
de peur.

Ce manque de confort, ce malaise, cette angoisse, créent une réaction
d’autodéfense qui souvent met les deux parties en conflit.
3è partie : La diversité, une richesse
Reconnaissance de l’autre

« L’autre, ce moi qui n'est pas moi »

Autrui c'est aussi « le médiateur entre moi et moi-même » J.P. Sartre

L’autrui me donne accès à moi

L’autre, mon alter ego

Chaque personne est un autre de l’autre
« L’autre n’est pas à vide à combler, c’est une
plénitude à découvrir » R. Vachon
Perçu comme un autre soi-même, on reconnaît que comme soi, l’autre
aussi a « quelque chose dans le ventre ». Il s’agit de le découvrir
Vu sous cet angle, l’autre nous enrichit et du même coup enrichit et
renforce le groupe. Car il prend sa place et comme chaque membre du
groupe, il fait sa part dans l’effort commun pour l’édification de la société.
Le moyen le plus sûr pour accéder à la richesse de l’autre, c’est le dialogue
4ème partie : le dialogue interculturel

Qu’est-ce que le dialogue ?

Qu’est-ce que le dialogue interculturel ?
Qu’est-ce que le dialogue ?

Le dialogue, moyen d’accès à l’autre

écoute de l’autre

ouverture à l’autre

Relation avec l’autre
pour le comprendre
« écoute contemplative, pas seulement avec les oreilles mais avec le cœur,
l’âme. Il s’agit de se vider pour se laisser remplir après ». Robert Vachon
Écoute, ouverture, relation avec l’autre …

Comprendre : faire correspondre une idée à quelque chose.
partage de référents
connaissance mutuelle

Le dialogue nous révèle L’un à l’autre
Activité (Mort à Jérusalem)
Le partage de référent
-
C’est très important de savoir un peu sur son contexte d’élaboration si on
veut faire une bonne lecture d’un texte (SG). Cela donne des repères plus
fiables pour une bonne compréhension du texte.
- D’où la nécessité, dans un bon dialogue interculturel, de bien
s’imprégner du référent culturel de l’autre.
- Il ne s’agit pas d’un questionnaire, voire une inquisition pour confirmer
tel ou tel préjugé sur l’autre. Mais d’un échange dans lequel on découvre
l’autre tout en se révélant à lui.
- Il s’agit de se découvrir en même temps qu’on découvre l’autre.
Qu’est-ce que le dialogue interculturel ?

Le dialogue interculturel est un échange de vues, ouvert, respectueux et
basé sur la compréhension mutuelle, entre des individus et des groupes
qui ont des origines et un patrimoine ethnique, culturel, religieux et
linguistique différents. Livre blanc du conseil de l’Europe

C’est un processus qui n’apporte pas de solution simple, toute faite. Il
impulse une dynamique de reconnaissance mutuelle, dans la perspective
d’une société inclusive. Contre la fragmentation sociale et l’exclusion, il
favorise la cohésion sociale et la construction des identités personnelles
et collectives dans un environnement multiculturel. Gabriella Battaini-Dragoni,
SGA CE
Nécessité d’un espace de dialogue

Ouvrir dans les écoles des espaces de dialogue avec la participation :
-
de l’administration
-
du personnel enseignant
-
de la cité étudiante
-
des parents (anciens comme nouveaux)
-
des organismes communautaires
Le CAÉ, un espace de dialogue au CÉF
Objectifs du CAÉ

accueillir et accompagner les nouveaux arrivants dans leur installation.

créer un espace de dialogue interculturel pour asseoir une base solide d’une
cohabitation harmonieuse.

mettre les compétences de tous et de chacun, à l’intérieur comme à
l’extérieur de l’école, au service de la réussite de l’élève.

faire de l’école un cadre où chacun se retrouve et se sent chez lui.
L’élève dans le dialogue interculturel

Sa participation dans les échanges interculturels,

Sa confiance dans les décisions qui tiennent compte de ses valeurs,

La présence des siens dans les prises de décisions
rassurent l’enfant quant à son respect et à son applications des décisions
issues de concertations aussi larges et démocratiques.
Le CAÉ, un espace apaisé, équilibré pour
tous

la communauté d’accueil ne craint plus un envahissement par les
nouveaux arrivants.

les nouveaux arrivants ne craignent pas l’assimilation de leurs enfants,

Les élèves d’accueil plus rassurés, sont plus ouverts à leurs pairs
immigrants,

les élèves immigrants apaisés ont plus de sentiment d’appartenance.
L’ambition du CAÉ est de faire que chacun se sente à sa place pour une
seule cause, la réussite de l’enfant
En phase avec la vision du CÉF
« Citoyennes, citoyens accomplis, fiers Francophones »

Nous voulons voir sortir de nos écoles, sans distinction de race, de
religion ou d’origine, “des citoyennes citoyens, Fiers francophones”
pétris dans une culture qui ne sera plus seulement celle de ceux qui
étaient là, encore moins seulement celle de ceux qui viennent d’arrivér.
Mais ce sera cette culture-là que nous aurons batie ensemble et qui sera
la symbiose des cultures présentes sur nos espaces scolaires fransaskois.
Le dialogue interculturel, une urgence

Le dialogue interculturel est aujourd’hui une question de survie dans nos
communautés francophones de l’Ouest tout au moins.

Qu’on ferme yeux ou qu’on les ouvre, la multiculturalité est là. Elle a déjà
franchi le seuil de nos maisons. Elle est dans nos garde-robes, elle est
dans nos cuisines, elle fait désormais partie de notre quotidien.
Merci
J’ai parlé.

similar documents