le crime organisé en Amérique latine

Report
Rolando Ochoa
Sénior Analyst-Researcher
ICPC
1.
2.
3.
4.
Objectifs de la présentation.
qu'est-ce que nous savons sur le crime organisé (CO) en
Amérique latine?
Une peut d’histoire sur le CO en l’Amérique Latine: 1960-2006.
Le CO aujourd'hui:
A.
B.
C.
D.
5.
6.
Le marche
Les acteurs
Les réponses
le mythe de la fragilité
quels sont les facteurs qui permettent au crime organisé de
rester dans la région.
Le futur, nouvelles marches, nouvelles acteurs.
A la fin de la session les participants pourront:
 Identifier la situation réel du CO dans l’Amérique Latine
avec une perspective historique, enfroquée sur le trafique
des drogues – l’activité principale du CO.
 Identifier les marches, les acteurs, les réponses et les
résultats envers le CO dans ce région.
 Connaitre le niveau de menace du CO pour l’Etat et la
gouvernance locale.
 Identifier les facteurs structurelles qui permet la présence
du CO .



Perception générale de violence, ingouvernabilité, commerce de
drogue, extorsion, trafic humain, blanchiment d’argent,
corruption
Violence, insécurité
Plusieurs de morts
o 50,000 a Mexique dans le période 2006-2011

Menace pour l’Etat et la gouvernance de la région
o Etat en faillite
o Etats parallèles – des zones contrôlées par le CO avec des mécanismes
de gouvernance alternatives

“War on Drugs”: une guerre trop chère.
o Plan Colombie (2000): US$7.5 milliards
o Plan Merida/Mexico (2007): US$1.5 milliards







Depuis les années 1900 le Mexique été un producteur important
sur tout de Marijuana, mais aussi de l’héroïne, qui été exporte
aux Etats Unis.
Les premières grandes routes de trafique de drogue sont
établies.
Sinaloa devient une des premiers centres de production et
trafique.
Dans les années 1960 les taux de consommation de drogues
aux États-Unis soulèvent, donnant aux producteurs locaux au
Mexique un afflux important d'argent.
Les organisations Colombiennes utilisait les routes mexicaines
pour transporter la cocaïne aux Etats Unis
En 1969 le président Nixon lance « opération intercept ». Une des
premières politiques de protection de la frontière Mexique-US.
1973 DEA est créé.


En 1975 les autorités Mexicaines mise en œuvre la « opération
condor » , qui a effectivement détruit la production locale avec
l’utilisation des forces militaires.
Des organisations Colombiennes rapidement supplante les
Mexicaines. Ils contrôle totalement le marche.
o Deux Cartels: Medellin (Pablo Escobar) et Cali sont formées.
o Les groupes armées - FARCs et Paramilitaires – sont aussi
bénéficiaires de le trafique de drogue.





Le Cartel de Medellin este le plus important.
Pablo Escobar est mort par la police en 1993, sa fortune été
estimée en US$3 milliards.
Le Cartel de Cali devient le plus important, pour temps limitée.
En l'année 2000 le Plan Colombie est lancée.
Houjourd’hui les cartels Mexicaines contrôle le trafique de
drogue.

Production de Cocaine (UNODC 2012)

Production de Marijuana, mesurée par les confiscations
(tonnes) (UNODC 2012)
Pays
2009
2010
Mexique
2,105
2,313
Brésil
---
155
Colombie
209
255
Canada
34
55



Met amphétamines (UNODC 2012)
L’Amérique du nord compris le 50% des confiscations
mondiales: 22 tonnes en 2010.
Le Mexique est le plus grand producteur:
Mexique
Tonnes
confisquées
2009
2010
6
13






La demande:
Au monde: le UNODC estime que 1 en 20 personnes utilisé
des drogues.
1 en 40 les utilise de manière régulier.
Etats Unis: le plus grand consommateur.
Europe, une destination nouvelle, plus de cocaïne est
destine la bas.
La demande locale dans les pays producteurs est
relativement faible, mais la tendance est a la hausse.
o Ca présente des risques importants pour la région.

Les Cartels

L’Etat
o Depuis 2006 le gouvernement fédéral lance un fort programme
militaire.
o L’objectif est la destruction des cartels.
o Succès?
•
•
•
•

Plus de groupes criminels. La guerre a fragmentée les grandes groupes
Plus de victimes mortelles
Pas de changement dans le marche global de drogue
Hausse dans les taux des autres crimes: extorsion, enlèvement, trafique de
êtres humaines
La société civile
o Acteur impotente?
o Protecteur des cartels?
o Victimes collatérales?
Réponse
Caractéristiques
Résultat
War on Drugs
Lancée par le première
fois par l’administration
Reagan. Beaucoup des
itérations.
?
Plan Colombie
US$7.5 milliard, lancée en
2000. Assistance
technique et financière
Colombie.
Réduction de violence (?),
stabilisation de la
production de cocaïne.
Plan Merida
Une “initiative de
coopération Mexico – EU.”
Idéalement: US$1.4
milliards.
Jusqu’ici presque US$600
millions sont utilisées pour
assistance technique et de
“hardware”.

Le débat sur le échec de la guerre vs. les drogues est
toujours plus valide.
o Les résultats de cette politique publique international son
négligeables.


Des acteurs importants demande une nouvelle stratégie.
Le Global Commission on Drug Policy (2011) a fait les
recommandations suivants, entre autres:
o Décriminalisation des certaines utilisateurs de drogues.
o Régulation légale des certaines drogues – décriminalisation
o D'aborder la question comme un problème de santé publique
o Concentrer la répression sur les organisations criminelles avec
stratégies de minimisation de la violence.

Structurelles:
o Pauvreté
o Inequalite
o Institutions mal formées et corruptibles
o The Rule of Law

Géographiques
o Bonne pour la cultivassions de coca et cannabis.
o Proche du plus grande consommateur de drogues

Politiques
o Programmes de déportation des gangs.
o Idéologie





La majorité des Etats Latino-Américaines sont des
“démocraties” avec des états solides et une croissance
économique plus rapide que d'autres pays plus développés.
Avec certains exceptions, le CO ne contrôle pas de territoire.
Le CO, L’Etat et la société habitent un espace dynamique,
avec des équilibres, crises et retro alimentations.
Il est risqué de perçoir le CO et l’Etat comme des ennemis
mortelles. La réalité c’est plus compliquée.
Cette perceptions sont importants parce que ils informent
les décisions de politique publique.


[email protected]

similar documents