LE DECHOQUAGE - reannecy.org

Report
LE DECHOQUAGE
Formation du personnel
Une activité pluridisciplinaire
Médecin
régulateur
EFS
Médecin SAMU
laboratoire
Chirurgiens
orthopédiques,
viscérales
Bloc opératoire
CCA
Équipe
cardiologie
IDE
SAMU
anesthésiste
Chirurgie
cardiaque
Manipulateur radiologie
Radiologue
Neurochirurgie
pédiatre
Une salle équipée et vérifiée
Équipée: matériels habituels (respirateur, aspiration…)
matériels spécifiques (autotransfusion,
transfusion rapide, ballon d’occlusion…
Chariots + kits
Vérifiée: à chaque prise de poste
à chaque fin de déchoquage
Traçabilité
Quelques définitions
Traumatisé grave:
Une des lésions menace le pronostic vital
ou
Le mécanisme le laisse supposer
Polytraumatisé:
Personne atteinte de 2 lésions traumatiques
ou plus, dont au moins une menace le pronostic
vital
DDAC:
Don d’organes / arrêt cardiaque
Quelques définitions
Trauma leader: Médecin qui dirige, coordonne les
(TL)
actions au cours d’un déchoquage
Toutes les décisions passent /lui
Centralise les informations
Infirmier(e) de déchoquage: IDE du service de
réanimation ayant les compétences
requises
Applique les
directives du TL
= Second Leader !!!
Dirige les soins
et les actes en
accord avec le TL
Quelques définitions
Choc hypovolémique:  de la quantité transporteur d’O2
/ hémorragie, brûlures, déshydratation
Détresse ventilatoire: incapacité à fournir l’ O2 nécessaire à l’organisme
/ hémo, pneumo ou hémopneumothorax, plaie
perforante, obstruction….
Détresse neurologique: perturbation de l’activité cérébrale d’origine
diverse, menaçant le pronostic vital, d’origine
diverse (traumatique, toxique, interne…)
Quelques définitions
Des grades: A, B ou C
Définis par le TRENAU suivant les critères de Vittel
Grands principes
Déchoquage = lutte contre le temps
 De la mortalité, si réanimation dès la 1ère heure qui suit l’accident
 Connaissances des protocoles & des procédures = réduction de la
mortalité de 10 %
Pas d’improvisation
= Golden
Hour
 Respect des procédures en pré & per hospitalier
 Capacité de s’adapter à toutes les situations
Pas d’improvisation dans les situations habituelles MAIS il faut savoir
changer et s’adapter à de nouvelles stratégie suivant l’évolution de la
situation
Grands principes
Traumatisé grave: Des lésions qui ne s’additionnent pas
Elles se multiplient
Sous estimation des lésions
= Le temps perdu
ne se rattrape
jamais !!!
Oubli de lésions = conséquences vitales ou fonctionnelles
 Des solutions thérapeutiques contradictoires
 Capacité de s’adapter à toutes les situations
Grands principes
Une lutte constante contre l’hypothermie:
 objectif ≥ 36°C
 réchauffement dès ≤ 36°C
Risque = troubles majeurs de la coagulation, troubles cardiaques
 ≠ moyens: draps chauds, solutés réchauffés, …
Attention au réchauffement chez les hypothermes sévères => risque de
vasoplégie => buste uniquement !!!
Déroulement
Phase
préparatoire
Information/régulation du réanimateur
Réanimateur informe le binôme de déchoquage: grade, motif, âge,
délai d’arrivée
Procédure d’appel
Concertation du trinôme = stratégie de soins, pluridisciplinaire
Préparation de la salle
Phase préparatoire
Patient stable = grade B
Rôle des intervenants
Trauma Leader = réflexion, contact avec régulation
IDE = Traitement relai si nécessaire
Procédure d’appel
Appareil d’échographie
ASDE = entrée administrative
étiquetage du bilan, des feuilles
préparation pour hémocue
Une place pour chacun, chacun à sa place
A l’arrivée
Respect de la place primordiale
IDE = à la tête
dirige les mobilisations
prends les infos
organise la priorité des soins
= relai du trauma leader
Sert le médecin si besoin
ASDE = hémocue & température
se fait la place si nécessaire
Aide au transfert & relève les constantes
Transport EFS & biologie
CCA = complète les
transmissions, récupère son
matériels et aide au transfert
IDE smur = assure des transmissions
succinctes & concises
Assure le relai du monitorage avec son CCA
Prélève le bilan &/ou pose une 2ème voie
PAS DE BILAN PRE- HOSPITALIER SAUF GROUPES
Libération rapide des équipes pré-hospitalières
équipement
Décision = Trauma Leader
Pas de place à l’interrogation
Champs bi-fémoraux avec rasage
Lavage savon antiseptique avec gant UU = large & rapide
Proposition désilet si hémorragie suspectée
Respect de la répartition des tâches essentiels pour la rapidité
Phase préparatoire
Patient instable = grade A
Trauma leader = appel un médecin en renfort
Renfort d’1 IDE & ASDE de réanimation
Idécho = leader des paramédicaux !!!
Idécho = sert le médecin équipeur purge les
voies (gros calibres, désilet…)
prépare ou fait préparer les amines,
sédation selon les protocoles
Fait installer les plaques d radio /manip
Commande la valise d’UV
Irenfort = prépare le TGV, IOT si besoin
Se met à la disposition d’Idécho
Positionnement du matériel adéquat
Pendant
Hémocue, température, surveillance neuro / 15min
Lutte contre l’hypothermie = primordiale
Assurer l’hémostase, quantification des pertes
3 types d’hémorragies non extériorisées
Côte 150 ml
- hémo-péritoine
Vertèbre 250 ml
- hémothorax
Radius/cubitus
250 ml
- hématome
rétro-péritonéal
Tibia/humérus 500 à 1500 ml
Ne pas minimiser
saignements
Fémur les
1000
à 2500 ml (épistaxis, scalp…)
 tamponnement,
sutures grossières
Bassin 1000 à 5000 ml et +
 Pansement compressif
Épanchement pleural sur radio 500 ml
 Ceinture pelvienne
Épanchement péritonéal en écho 250 ml
Connaissance des signes d’hypovolémie (tachycardie,
hypoTA, pâleur…)
Connaissance et maitrise des produits pro-coagulants
(fibrinogène, Kanokad™,Exacyl™, PFC, Plaquettes)
Des objectifs de soins en fonction des traumatismes
mais
Des contradictions possibles si association de ≠ traumatismes
Choc hémorragique =
PAM ≈ 50-55 mmHg
PAS ≈ 80-90
Hémoglobine ≥ 9g/dl
Température ≥ 36°C
IOT non obligatoire tant que saturation satisfaisante
=> mécanismes compensateurs en jeu ( attention préhospitalier)
Règles de remplissage strictes: 1000ml de colloides =
mise en route de vaso-presseur
Hg ≤ 9g/dl = début de transfusion (ratio 1/1) + 1g de
CaCl2/4 CGR, auto Transfusion
Fibrinogène: 3g pour 70 Kg ≈
Evaluation constantes des pertes !!!
Traumatisé crânien grave =
PAM ≥ 90 mmHg
Hémoglobine ≥ 10g/dl
Température ≥ 36°C
Surveillance neuro +++, relevé pupillaire/15 min
début des amines précoces, remplissage
Prévention des ACCSOS
Hématome extra dural
Hématome sous dural
Traumatisé crânien grave + choc hémorragique
= PAM ≈ 70 mmHg
PAS ≥ 120 mmHg
Hémoglobine ≥ 10g/dl
Température ≥ 36°C
= typiquement le cas où les stratégies peuvent être contradictoire
TA trop haute = majoration du saignement, perte de
transporteur d’O2
TA trop  =  PPC => majoration souffrance cérébrale
Alors ?
On fait du mieux qu’on peut =>
Trauma Leader +++
Traumatisme thoracique + détresse ventilatoire
Hémoglobine ≥ 9g/dl
Température ≥ 36°C
Sat 90 %
FR 20/25
pH 7.37/7.46
PCO2 <46mmHg
PO2>74mmHg
Température ≥ 36°C
IOT
Drainage thoracique +/- auto-transfusion
Thoracotomie d’urgence en cas d’ACR
Prévenir et dépister les signes de
détresse !!!
Trash eyes
Ne pas paniquer
Connaitre son rôle
Trash eyes
Trash eyes
Le DDAC
Le DDAC
Population concernée par CRN
(équivalent ECMO)
 Donneurs Décédés après Arrêt Cardiaque (DDAC) en vue d’un
prélèvement d’organes et de tissus
= personne entre 18 et 55 ans uniquement répondant à tous les
critères d’inclusion
Une procédure qui ≠ très peu de l’habituelle
Pas de procédure d’appel
Une gestion du patient simplifiée
Un travail en collaboration avec le CDOT

similar documents