Parcours de soins : quelle place pour le CHU

Report
Parcours de soins : quelle place
pour le CHU?
Monsieur le Professeur Vincent RENARD
Président du Collège national des généralistes enseignants,
Monsieur Yvonnick MORICE
Directeur Général du CHRU de Lille.
Parcours de soins
CHU et Médecine générale
Monsieur le Professeur RENARD
Président du collège national des généralistes enseignants
Réflexions de la médecine
générale universitaire
CHU et parcours de soins
• Réflexion sur le parcours de soins implique une
approche prenant en compte
•
•
•
Le patient au-delà de la maladie
Son recours au système de soins en amont et en aval
La brièveté de son recours au CHU par rapport aux recours
au système de santé et à sa vie
Réflexions de la médecine
générale universitaire
CHU et parcours de soins
• Situation historique
•
•
Immense succès du concept du CHU
Question économique au second plan
• Nouvelle donne avec remise en cause des modèles
• Modèle hospitalo - centré
• Approche curative
Parcours de soins
• Efficience des systèmes de santé fondé sur les soins
primaires (OMS Alma Ata 78, rapport 98) mais
• Soins primaires en France typique du modèle
professionnel non hiérarchisé (Irdes QES 141 04/09)
• CHU Prototype théorique parfait du soin tertiaire, haute
technologie, haute valeur ajoutée, formation, ou
secondaire, recours très spécialisé mais
• Revendique toujours du soin primaire (part de marché,
consultations externes, urgences non régulées)
Comment réfléchir au parcours de soins avec ces
contradictions?
Parcours de soins
• Nécessité de définir les missions de chacun dans un
système de santé organisé : notion de parcours
• Centré autour du patient, en faisant confiance aux
différents acteurs que la faculté et le CHU forment
• Dans un modèle médico-économique viable où l’efficience
ne se raisonne pas en parts de marché
• Dont l’enjeu reste le bénéfice de l’intervention médicale
pour le patient
Conclusion
• Place incontournable du CHU dans le soin tertiaire et la
formation
• Quelques idées pragmatiques pour que le parcours existe
• Formation en ambulatoire
• Incitations fortes à la collaboration active
• Recherche en ingénierie médicale
• Une vision globale au sein d’un système de santé efficient
et respectueux justifiera le maintien et le développement
de la place éminente du CHU
Parcours de soins : quelle place
pour le CHU?
Monsieur Yvonnick MORICE
Directeur Général du CHRU de Lille
6
Problématiques
• CHU = missions de recours et de proximité
- pathologies chroniques
• CHU = maillon important de la « chaine » des professionnels
de santé qui prennent en charge le patient
- soins - enseignement – recherche
• La coordination du parcours de soin du malade se pose
• à l’intérieur même du CHU : hyperspécialisation des équipes,
plateaux médico techniques de pointe
•
Enjeu: préserver une approche globale et coordonnée du patient
Se décloisonner
• en aval et en amont des prises en charges hospitalières
•
7
Enjeu : mieux préparer l’admission du patient et sa sortie mais aussi inscrire le
temps de l’hospitalisation dans un parcours cohérent et coordonné
Problématiques
Éviter que le parcours de soins ne soit un parcours d’obstacles
• Malgré le développement des coopérations inter-hospitalières, les
liens ville-hôpital et les partenariats avec les établissements médicosociaux demeurent à renforcer
• Médecin généraliste = pivot du parcours de soins du patient
•
•
8
les professionnels de l’hôpital doivent se positionner comme contributeurs d’une
prise en charge qui s’organise en amont et en aval de temps d’hospitalisation de
plus en plus courts
difficulté pour les CHU : articulation des liens entre médecins spécialistes
hospitaliers, médecins spécialistes et médecins libéraux
Constat pour le CHU
• Les temps sont plus courts (DMS)
• L’ambulatoire est la voie d’avenir
• Les temps sont aussi plus fréquents (maladies chroniques)
• La médecine devient « personnalisée »
• Le régime de tarification n’est pas adapté à ces évolutions
9
Premiers éléments de réponse
Quelles sont les modalités concrètes d’une contribution des CHU à un
parcours de soins des patients à la fois mieux coordonné, plus personnalisé
et également plus efficient ?
Objectif : meilleure coordination du parcours
Ce qui implique :
- un effort important de tous les acteurs du système de santé
- améliorer le maillage territorial de l’offre de soins
- œuvrer au décloisonnement des secteurs (sanitaire, médico-social)
La question de l’optimisation du parcours de soins se pose de manière aigue pour
les admissions en urgence et non programmées
Organisation de la permanence des soins ambulatoires
10
Premiers éléments de réponse
Structurer des parcours de soins lisibles pour les patients, conciliant
qualité, sécurité, proximité et efficience.
• En interne au CHU : proposer un parcours de soins
pluridisciplinaires plus fluide
•
A titre d’exemple: mise en place d’intervenants pivots
• En externe, construire avec les établissements de santé des projets
médicaux partagés, constituer durablement des équipes médicales
communes
•
Relations du CHU avec une ou plusieurs CHT
• Impliquer davantage la médecine de ville
•
11
le médecin généraliste doit être demain l’interlocuteur référent dans le parcours
de soins du patient
Premiers éléments de réponse
Outils contribuant à l’amélioration du parcours de soins :
• la télémédecine : améliore l’accessibilité de tous à des soins de
qualité, et améliore la coordination entre les professionnels et les
structures de soins, hospitaliers et médico-sociaux :
•
•
•
Expertise
Constitution de filières de prise en charge (ex: AVC)
Téléconsultations favorisant le lien avec le patient à domicile
• le DMP : améliore la coordination, la qualité et la continuité des soins
grâce à la traçabilité de l'information à une meilleure communication
médecin/malade, et à la transmission des informations entre
professionnels de santé
•
12
Le malade est acteur de son parcours de soins
Préconisations
• Instaurer dans chaque CHU un Comité de liaison ville-hôpital
• Développer des moyens de communication et de coordination pour
améliorer l’accessibilité au CHU :
•
•
plateforme téléphonique dédiée aux médecins généralistes
portail internet dédié
• Développer des moyens de communication et de coordination pour
optimiser l’entrée et la sortie du malade
•
intervenant pivot
• Adapter la prise en charge en urgence des patients
•
•
13
Circuit court / circuit long
Post-urgence
Préconisations
• Mettre en place des modèles médico-économiques favorisant les
coopérations inter-hospitalières et contribuer aux réflexions sur une
évolution de la tarification construite autour du parcours
• Evaluer la qualité du parcours du patient en déployant des méthodes
telles que celle qui est expérimentée par l’HAS « méthode du patient
traceur »
14
Préconisations
• Développer des projets de recherche sur la coordination des parcours des
patients
- Indicateurs HAS en 2013 : BPCO
Asthme
Diabète
Hypertension
- Guide pour l’amélioration de la pertinence des soins (DGOS)
8 projets (BPCO, diabète, cancers, urgences…)
- Un financement au parcours de soins centré sur le malade
15
Conclusion
Le parcours de soins :
un challenge pour les professionnels de santé
« la multitude qui ne se réduit pas à l’unité est confusion, et l’unité qui ne
dépend pas de la multitude est tyrannie ».
PASCAL
16

similar documents