examen de l`épaule ISOLA AMORS.

Report
Examen programmé de
l’épaule
1.
2.
3.
4.
5.
6.
L’inspection
L’omo- thoracique
Le rythme scapulo- huméral
La gléno -humérale
Acromio et sterno- claviculaire
Le rachis
inspection
• Noter la cyphose éventuelle source de conflit
• La position de l’épaule comparative
(subluxation)
• La trophicité des muscles (scapulaire, rupture
du long biceps)
Omo-thoracique
Test d’élévation
• Examiner les
omoplates
• Examiner les muscles:
trapèze et angulaire
• Coudes collés au corps
Le rythme scapulo huméral
La flexion
Le rythme scapulo huméral
L’abduction
L’articulation gléno humérale : la capsule et les
ligaments
Mobilité active
antépulsion
• Vérifier la hauteur des
mains
• Normale 180°
abduction
• Rechercher la rotation
humérale
• Passage difficile:
l’engagement à 90°
rétropulsion
• Mesurer
l’amplitude en
notant la position
de la main par
rapport à la
colonne vertébrale
Mobilité passive
Antépulsion
abduction
rétropulsion
• Noter l’accrochage douloureux et le retard à la
montée
• Rechercher le moindre degré de postériorité du bras
• La limitation des trois mouvements signe la capsulite
Test de rotation externe
• Bras collés au corps
• Rechercher le manque
de rotation du côté
pathologique
Diagnostic des tendinites
1. Palpation du tendon douloureuse
2. Etirement passif du muscle douloureux
3. Contraction isométrique douloureuse
PALPATION DES TENDONS
Palpation du tendon du sus-épineux
(supraspinatus)
La main est mise dans le dos. Le tendon
se palpe à 1 cm environ au-dessous et
en avant d’un bord antérieur de
l’acromion.
Palpation du tendon du sous-épineux
(infraspinatus)
Le bras est mis en flexion, adduction et
rotation externe.
Le tendon se palpe sous l’épine de
l’omoplate vers sa jonction avec
l’acromion
Palpation du tendon du long biceps
(biceps brachii)
Le pouce de l’examinateur se place dans
le sillon delto-pectoral, en dedans de
l’apophyse coracoïde; les petits
mouvements de rotation du bras
amènent la berge externe de la coulisse
bicipitale sous le pouce.
Palpation du tendon du sous-scapulaire
(subscapularis)
Le pouce de l’examinateur se place dans
le sillon delto-pectoral, juste en-dessous
de l’apophyse coracoïde; des petits
mouvements de rotation du bras aident à
le percevoir.
EXAMEN CLINIQUE
Il permet par différents tests de déterminer le type de tendon qui souffre et
l’importance de son atteinte.
Les tests de NEER, HAWKINS, YOCUM lorsqu’ils sont positifs témoignent d’un
CONFLIT ANTERIEUR, d’une atteinte de la BOURSE SOUS ACROMIALE.
Le test de NEER : le médecin examinateur monte le
membre supérieur en élévation antérieure passive
en bloquant de l’autre main le moignon de
l’épaule ;
Le test de HAWKINS : le bras est à 90° d’abduction le coude
fléchi à 90°.Le médecin imprime une rotation interne passive
forcée en abaissant l’avant-bras.
Le test de YOCUM : le patient pose la main sur
l’épaule opposée, coude horizontal. Le médecin
s’oppose à l’élévation du coude.
Le test de JOBE est le test du SUS
EPINEUX(supra épineux) Le patient a les bras
tendus en abduction et 30° d’élévation
antérieure par rapport au plan frontal. Les
pouces sont dirigés vers le bas. Le médecin
s’oppose à l’élévation des membres
supérieurs.
Le Palm up Test est le test du LONG
BICEPS(biceps brachii). Le patient a le
bras en antépulsion à 90°. Le médecin
s’oppose à l’élévation antérieure du bras.
Le test de PATTE qui teste le SOUS
EPINEUX(infra épineux) et le PETIT ROND. Le
patient a le bras en abduction à 90°, coude
fléchi à 90°. Le médecin s’oppose à la rotation
externe de l’épaule.
Le test du SOUS SCAPULAIRE(subscapulaire).
Le patient a le coude au corps, le médecin
s’oppose à la rotation interne de l’avant bras.
Le test de GERBER du subscapulaire. Le
sujet met la main dans le dos et essaie de
maintenir la main décollée du plan du dos.
Test positif s’il ne peut pas tenir la
position.
conclusion
• Tous ses tests permettent d’orienter le
diagnostic:
• De rupture de coiffe
• De capsulite
• De tendinopathie(s)
• les conflits os tendons
Les sites conflictuels

similar documents