4-Le-developpement-du-langage-et

Report
Développement du langage.
Anne Piazza, directrice de l’école primaire de Pereira, EMFE.
Landrin Géraldine, enseignante en GS, Quito.
LES PRINCIPALES ÉTAPES DE L’ÉVOLUTION DU LANGAGE ORAL
Deux périodes essentielles sont repérables dans l’évolution du langage oral :
A. La période prélinguistique : de 0 à 18 mois.
B. La période linguistique : de 18 mois à 5/6 ans.
Leur succession est d’une remarquable régularité ; toutefois, les limites
intermédiaires de ces périodes sont relativement arbitraires.
A. La période prélinguistique : de 0 à 18 mois.
1. L’apprentissage des phonèmes: Des premiers cris au babil
Au cours de la première année, l’enfant apprend à reconnaître les
phonèmes et peut comprendre, vers l’âge d’un an, un petit nombre de
mots.
2. L’apprentissage des mots
“Du babil au langage”, cf. vidéo Evelio Cabrejo Parra
B. La période linguistique : de 18 mois à 3 ans.
1. Le premier lexique :
explosion lexicale
L’enfant passe de 5 à 10 mots à l’âge d’un an à près de
1 500 mots à l’âge de 3 ans.
 Certains enfants de 24 mois ne prononcent qu’une centaine de mots
alors que d’autres en connaissent déjà cinq cents.
B. La construction de la syntaxe
Vers 3 ans
Certains enfants (en retard dans la construction du langage d'un an ou plus)
passent des formes infra syntaxiques telles que le mot phrase (mangé) ou la
phrase à deux mots (mangé dateau) aux phrases élémentaires de l'oral du
français, la forme Pronom + Groupe Verbal :
- il mange un gâteau
Vers 4 ans
Durant l'année des 4 ans, beaucoup d'enfants amorcent nettement la
complexification de leur syntaxe par addition de ces formes élémentaires
entre elles :
- Il met les pieds sur le côté parce que y'a des crocodiles.
- Je veux qu'on joue au cheval.
- Elle traverse l'échelle pour aller sur la montagne
Plus tard ils renforcent ces complexités et en acquièrent de nouvelles :
- "pour que" et "pour »+ infinitif
- quand et gérondif, comme
- Par ailleurs le système temporel de beaucoup d'enfants s'ouvre avec :
•Apparition de l'imparfait, plus-que-parfait et le verbe aller dans
l'imparfait :
- Moi, je traversais le mur d'escalade.
- Juste avant, j'avais touché le foulard bleu.
- Après j'allais attraper le foulard rouge.
•Alternance passé composé, imparfait :
- Je suis allé à la cantine.
- Y'avait louis à côté de moi.
On a mangé des frites.
•Production de conditionnels :
- On s'rait des monstres.
- Toi tu s'rais le gentil.
•Alternance futur proche et futur simple :
- Quand on va aller au terrain de jeux, j'vais faire du vélo.
- Quand on ira au terrain de jeux, j'pourrai faire du vélo.
Vers 5 ans
La complexité concerne des connecteurs plus difficiles à conquérir comme les
questions indirectes et les relatives en "que" et "où " :
- Je vais lui demander ce qu'on va planter.
Au regard de la construction de la syntaxe, les élèves sont loin de progresser au
même rythme. Des écarts considérables les séparent, qui peuvent subsister en
fin d'école maternelle.
Ex (GS) :
Isabela dit : Moi, j'veux dire que quand on va aller chez les correspondants j'vais
pouvoir faire du vélo parce qu'é me dit qu'é va me prêter le sien, ma
correspondante.
Pedro tente d'exprimer le même message : moi i vais faire du vélo, i dire çà.
Cette différence concerne surtout trois des domaines essentiels de la construction
de la syntaxe: les pronoms, les temps et les complexités.
Rôle de l’école maternelle
Enseigner , programmer et organiser ....
Les activités d’échanges qui visent les compétences langagières
pour apprendre à communiquer :
 Compétences de communication (capacité à écouter, à
comprendre, à prendre la parole, à émettre des hypothèses, à
argumenter, justifier, convaincre, faire des déductions, émettre une
opinion …).
 Compétences concernant le langage en situation.
 Compétences concernant le langage d’évocation.
Vidéo Evelio Cabrejo Parra : Rôle de l’école
Les activités d’étude du fonctionnement de la langue qui
permettent de construire des connaissances nécessaires à la
pratique de la langue (les outils de la langue) :
 Savoirs liés aux structures de la langue (syntaxe).
 Savoirs liés au lexique.
 Savoirs liés aux matériaux sonores de la langue (phonation,
discrimination auditive, rythme, intonation et articulation).
Vidéo Agnès Florin : Favoriser le développement du langage.
Vidéo Michel Fayol: Apprendre du vocabulaire pour réduire les
inégalités.
 Vidéo Agnès Florin : Favoriser le développement du langage.
- Situations de dialogues adulte/enfant.
- Situations individualisées dans des petits groupes pour donner des
occasions de parler.
- Groupes conversationnels avec des objectifs clairs (autour du lexique,
langage évocation).
→Le travail en petit groupe de langage, plusieurs fois par semaine est
un lieu d'interactions irremplaçable pour des enfants en difficulté
langagière.
-→Les temps de travail du langage peuvent être courts (10mn).
Pour les enfants les moins expérimentés, le fonctionnement en
petits groupes de langage n'est pas un luxe, c'est une nécessité
pour compenser l'absence de milliers d'interactions positives.
 Vidéo Michel Fayol: Apprendre du vocabulaire pour réduire les inégalités.
Engranger du vocabulaire passif et des structures syntaxiques par le
langage élaboré du maître , les moments collectifs et les textes littéraires
-Travailler la production en petits groupes et utiliser le lexique
(vocabulaire actif)
-
Un mot, avant de venir enrichir le vocabulaire actif (compréhension
et production) doit avoir été rencontré plusieurs fois, dans des
situations différentes.
Vidéo : PS le grand monstre.

similar documents