La BERD et le Nucléaire

Report
Journée Ukraine à UBIFRANCE
26 juin 2014
Quelles opportunités en Ukraine
avec la BERD?
1. La BERD en 6 questions
2. La BERD en Ukraine
3. Le Bureau de l’administrateur pour la France
1. La BERD en 6 questions
• Quand? Institution Financière Internationale fondée en 1991
• Qui ? 65 Etats actionnaires et 2 Institutions internationales : UE et BEI.
Capital statutaire : 30 Milliards EUR.
• Quoi ? Finance la transition vers l’économie de marché. Orientée
secteur privé : 75% des projets secteur privé/25% environ secteur
public.
• Comment ? Prêts (à taux du marché pour les prêts corporate), equity
(15% du portefeuille)/quasi equity (prêts subordonnés, prêts
mezzanine), participation à des émissions obligataires.
• Où? Mandat originel : pays de l’ex URSS et de ses satellites d’Europe
centrale, y compris ex-Yougoslavie. Champ d’opération élargi à
Mongolie, Turquie et Sud et Est de la Méditerranée (SEMED = Egypte,
Jordanie, Maroc, Tunisie)= 35 pays d’opération.
• Combien? Un volume d’activité de 8 à 9 Milliards EUR/ an (2010 : 9
Mrds, 2011 : 9,1 Mrds, 2012 : 8,9 Mrds, 2013 : 8,5 Mrds EUR) ; environ
400 projets/an ; volume annuel de marchés publics : entre 1,2 et 2 Mrds
EUR.
 Des opportunités pour les entreprises française :
Pour financer leurs projets d’investissements en Ukraine
Pour participer à des appels d’offre
2. La BERD en Ukraine
• Premier investisseur étranger en Ukraine
• Seconde exposition pays de la BERD après la Russie
avec un portefeuille de 4,6 Mrds EUR (dette : 4,1 ;
equity : 0,5).
• Part du secteur privé : 60%
• Part du secteur public : 40%.
• Un plan d’action pour soutenir le pays dans son
programme de réforme : cible 5 Mrds EUR sur 5 ans,
relance engagement dans secteur public souverain,
initiative anticorruption pour contribuer à améliorer
le climat des affaires.
Secteur public : appels d’offre en cours ou attendus
• Infrastructures municipales : Approche intégrée dans le secteur
du chauffage urbain (modernisation et réhabilitation, efficacité
énergétique, gouvernance) : 15 projets, 200 M EUR de
financements BERD
• Energie : HydroPower Rehabilitation (Ukrgidroenergo) : coût total
du projet de rénovation de 39 unités sur 8 barrages sur le Dniepr :
615 M EUR, dont 200 M EUR BERD et 200 M EUR BEI.
• Sureté nucléaire : 15 réacteurs concernés, coût total : 1,4 Mrd
EUR, dont 300 M EUR BERD et 300 M EUR Euratome
• Secteur routier : Pan European Corridors : 450 M EUR en 2
tranches :
• Tranche 1 (2010) en cours d’exécution : 250 M EUR
• Tranche 2 (2014) : 200 M EUR
Secteurs publics : un pipeline de projets
en développement
Autres projets probables :
• Modernisation d’infrastructures de transport de
gaz : 115 M EUR en cofinancement possible avec
BEI
• Modernisation d’infrastructures de transport
d’électricité : 65 M EUR en cofinancement
possible avec la BEI
Clients français de la BERD en Ukraine
dans le secteur privé (exemples)
• Secteur financier : UkrSibbank (BNP Paribas) =
prise de participation
• Air Liquide = prêt
• Lafarge = prêt
• Secteur Agroalimentaire :
– Groupe Soufflet
– Groupe Louis Dreyfus (terminal céréalier au port
d’Odessa)
– Agrogeneration
– Danone
– Fromagerie Bel (equity)
Priorités de la BERD en Ukraine
• Energie : diversification des sources d’approvisionnements (y compris
infrastructures de transport d’énergie), énergie renouvelable (éolien,
hydro, biomasse …), efficacité énergétique (services municipaux,
résidentiel, industrie). Dialogue politique avec superviseur, soutien à
réforme du secteur
• Soutien à la restructuration du secteur financier pour qu’il soit à même de
financer l’économie réelle, y compris dialogue politique avec autorité de
régulation
• Soutien renforcé au secteur privé, avec un focus particulier auprès des
PME (mise en place de facilités ciblées de financement avec
l’intermédiation du secteur bancaire)
• Intégration régionale : infrastructures de transport, facilité financière pour
les échanges (Trade finance programme)
• Agribusiness : exploiter le potentiel existant, renforcer la chaine de valeur
du producteur à l’exportateur, adopter les standards européens
• Climat des affaires : initiative anticorruption, soutien aux réformes
3. Le bureau de l’administrateur
pour la France à la BERD
• La France fait partie des pays fondateurs de la BERD.
Sa part dans le capital est de 8,52% et en droit de
vote de 8,61%. Elle dispose d’un siège au conseil
d’administration.
• Le Bureau de l’administrateur pour la France est
composé d’un administrateur (Alain de Cointet), un
administrateur suppléant (Jérôme Baconin :
[email protected] ; tel : +44 (0)20 73386846) et
une assistante (Monique Haar : [email protected]).
Une boîte mail générique est aussi à disposition :
[email protected] .
Ce que le bureau de
l’administrateur français peut
faire pour les entreprises:
Ce que le bureau français ne
peut pas faire :
• Aider à obtenir l’information
et à comprendre le
fonctionnement de la
Banque ;
• Orienter vers les bons
interlocuteurs.
• Organiser des businessvisites/events à la BERD pour
rencontrer les interlocuteurs
sur un secteur donné.
• Assurer une veille des
projets et des marchés
• Interférer avec des
procédures en cours (en
matière d’appels d’offres
par exemple)
Ce que vous pouvez faire : mettre en place une procédure d’alerte
automatique par email depuis le site web www.EBRD.com
(cf slides suivantes)

similar documents