Rôle de la Bourse Régionale des Valeurs

Report
Rôle de la Bourse Régionale des Valeurs
Mobilières (BRVM) dans le développement
du marché des titres publics de l’UEMOA
Centre Régional d’Assistance Technique du FMI pour
l’Afrique de l’Ouest (AFRITAC de l’Ouest)
Séminaire régional
Dakar, le 1er juillet 2013
Plan
1-
Présentation de la Bourse Régionale des Valeurs
Mobilières (BRVM)
2-
Le rôle de la BRVM dans l’économie de l’UMOA
3-
La vie des titres publics de l’UEMOA à la BRVM
4-
Evolution récente du Marché
5-
Perspectives pour l’année 2013
1- Présentation de la BRVM
1- Présentation de la BRVM
1.1 Historique
La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a démarré ses activités en
septembre 1998. Elle est commune aux huit Etats de l’Union Economique et Monétaire
Ouest Africaine (UEMOA) à savoir : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau,
Mali, Niger, Sénégal et Togo.
Dates clés:
Décembre 1993
: Projet de création du marché commun adopté par le Conseil
des Ministres de l’UEMOA
Janvier 1994
: Création de l’UEMOA
18 Décembre 1996 : Création de la BRVM et du DC/BR
16 Septembre 1998 : Démarrage des activités de la BRVM et du DC/BR (cotation
centralisée avec un cycle de règlement/Livraison T+5)
24 Mars 1999
: Cotation électronique décentralisée
12 Novembre 2001 : Cotation quotidienne
Juillet 2007
: Passage du délai de Règlement/Livraison de T+5 à T+3
1- Présentation de la BRVM
1.2 Organisation (1/2)
Organe de régulation du marché :
Le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des
Marchés Financiers (CREPMF)




Réglementer le Marché Financier de l’UMOA;
Autoriser les opérations financières sur le marché
primaire;
Surveiller le marché secondaire et contrôler les acteurs;
Sanctionner le non-respect des règles du MFR.
Structures centrales
• Bourse Régionale des Valeurs
Mobilières (BRVM);
• Dépositaire Central/
Banque de Règlement (DC/BR)
Intervenants commerciaux
• Sociétés de Gestion et
d’Intermédiation;
• Sociétés de Gestion de Patrimoine;
• Sociétés de Gestion d’OPCVM;
• Teneurs de Compte et Conservateurs;
• Apporteurs d’Affaires;
• Conseils en investissement boursier;
• Démarcheurs.
1- Présentation de la BRVM
1.2 Organisation (2/2)
Système de négociation électronique/ organisation décentralisée
BENIN
SGI
ou
Antennes
Nationales de
Bourse (ANB)
1
5
3
3
Saisie des ordres
par les SGI
COTE D’IVOIRE
Transmission du BOC
et des résultats du
DC/BR
2
BRVM ABIDJAN
4
BRVM
SGI
ou
Antennes
Nationales de
Bourse (ANB)
BURKINA
FASO
Impression des
rapports de
transactions
Cotation et
négociation
GUINEEBISSAU
Préparation du BOC et
des rapports du DC/BR
MALI
TOGO
SENEGAL
NIGER
1- Présentation de la BRVM
1.3 Architecture de la BRVM
Mission de la BRVM




Cotation des valeurs mobilières;
Animation du Marché;
Diffusion de l’information financière;
Promotion du Marché.
Types de Marchés BRVM
La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) comprend deux
marchés :


Marché des Actions;
Marché des Obligations.
1- Présentation de la BRVM
1.4 Les émetteurs de la BRVM
Emetteurs
Marché des
Actions
Nombre Total
Industrie
12 entreprises
Services Publics
4 entreprises
Finances
8 entreprises
Transport
2 entreprises
Agriculture
4 entreprises
Distribution
6 entreprises
Autres Secteurs
1 entreprise
Marché des Obligations
37 sociétés cotées
36 lignes obligataires
2- Le rôle de la BRVM dans l’économie
de l’UMOA
2- Le rôle de la BRVM dans l’économie de l’UMOA
2.1 Les principaux rôle de la Bourse dans l’économie
 Contribue au renforcement de la structure financière de l’entreprise;
 Facilite la détermination des prix;
 Contribue à la visibilité de l’entreprise;
 Contribue au dynamisme des investissements en valeurs mobilières;
 Favorise les échanges des titres émis sur le marché primaire.
2- Le rôle de la BRVM dans l’économie de l’UMOA
2.2 Au titre du renforcement de la structure financière de l’ entreprise
Les besoins de fonds de l’entreprise
Fonds nécessaires pour :
 Investissement de croissance (nouveaux équipements,
agrandissement, remplacement, etc.)
 Augmentation du fonds de roulement,
 Compensation de pertes d'exploitation, etc.
Contribution de la BRVM


L’opération d’introduction en bourse permet à l’entreprise
de capter des ressources longues à travers l’ouverture de
son capital au public.
La sollicitation de l’épargne publique permet à
l’entreprise d’assurer une diversification de ses sources de
financement.
2- Le rôle de la BRVM dans l’économie de l’UMOA
2.3 Au titre de la détermination des prix
 Par le biais d’une cotation transparente, la société cotée obtient de façon
permanente sa valeur marchande.
 Cela intéresse, en tout premier lieu, les actionnaires initiaux de
l’entreprise qui chercheraient à se désengager en faveur d’un ou plusieurs
nouveaux actionnaires.
 Dans le cadre d’une privatisation, la Bourse est susceptible d’assurer une
meilleure valorisation de l’entreprise pour des cessions au prix du marché.
2- Le rôle de la BRVM dans l’économie de l’UMOA
2.4 Au titre de la visibilité de l’entreprise
 La Bourse Régionale étant commune à la zone UEMOA, la société cotée
bénéficie d’une visibilité dans les huit pays de l’Union et, du prestige
attribué à toute entreprise cotée sur un marché boursier reconnu .
 La visibilité qu’offre la Bourse aux sociétés cotées accroit l’intérêt des
investisseurs pour des financements directs dans ces entreprises.
 En outre, la Bourse a un effet catalyseur pour les Fonds d’investissement
qui privilégient la sortie des entreprises par une offre au marché.
2- Le rôle de la BRVM dans l’économie de l’UMOA
2.5 Au titre du dynamisme des investissements
2008
Secteur
2009
2010
2011
Dividende
Taux de Dividende
Taux de Dividende
Taux de
Dividende
Taux de
moyen
rendement moyen
rendement moyen
rendement
moyen
rendement
(en FCFA)
moyen
(en FCFA)
moyen
(en FCFA)
moyen
(en FCFA)
moyen
Industrie
4423
9,29%
2405
6,52%
2704
7,37%
2333
7,41%
Services publics
4725
8,50%
3839
7,87%
4893
8,70%
2059
4,15%
Finances
2228
7,05%
2909
9,48%
1915
6,09%
1914
6,84%
Transport
2333
7,38%
2652
10,34%
1714
6,76%
2330
9,19%
Agriculture
625
3,55%
860
8,78%
3816
20,75%
4539
15,75%
Distribution
4517
9,34%
4636
10,20%
2956
7,09%
1849
5,10%
0
0,00%
0
0,00%
0
0,00%
0
0,00%
2693
6,44%
2471
7,60%
2571
8,11%
2146
6,92%
Autre
Marché
(en moyenne)
2- Le rôle de la BRVM dans l’économie de l’UMOA
2.6 Au titre des transactions sur les valeurs émises dans le marché
primaire
 La BRVM admet à sa côte les titres de créance émis sur le marché primaire
par Appel Public à l’Epargne (APE).
 Les titres de créance émis par les Etats sont admissibles d’office à la BRVM.
 Les titres émis sur le marché primaire sont par la suite échangés sur le
marché secondaire
liquidité de l’instrument financier.
3- La vie des titres publics de l’UEMOA
à la BRVM
3- La vie des titres publics de l’UEMOA à la BRVM
3.1 Les conditions d’accès au marché Obligataire de la BRVM
 Engagement écrit de l’émetteur de diffuser les informations requises par
la Bourse Régionale, notamment la publication des comptes annuels au
BOC.
 Engagement écrit de l’émetteur de participer à l’organisation du marché,
notamment financièrement.
 Engagement écrit de l'émetteur de se soumettre à la réglementation de la
BRVM.
 Nombre minimal de titres à l'émission = 25 000.
 Valeur nominale minimale de l'émission = 500 millions de FCFA.
3- La vie des titres publics de l’UEMOA à la BRVM
3.2 Les emprunts cotés à la BRVM

77 emprunts cotés à la BRVM depuis 1999…
Millions
Ventilation des emprunts cotés à la BRVM de 1999 à
juin 2013
1,600,000
Emprunt des Etats :
1 265, 178 milliards de
FCFA (65,32%)
1,400,000
1,200,000
Emprunts des entités
publiques et privées :
412, 387 milliards de
FCFA (21,29%)
1,000,000
800,000
600,000
Emprunts des Institutions
régionales :
217, 413 milliards de Emprunts des Institutions
FCFA (11,22%)
internationales
400,000
(AFD et SFI):
42 milliards de FCFA
(2,17%)
200,000
0
0
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
-200,000

… pour un montant total de 1 936,978 milliards de FCFA.
4
4.5
5
3- La vie des titres publics de l’UEMOA à la BRVM
3.3 Les emprunts cotés des Etats à la BRVM
Ventilation des emprunts d’Etats cotés à la BRVM de
1999 à juin 2013
Sénégal:
65, 069 milliards de
FCFA (21%)
Togo:
60 milliards de FCFA
(5%)
Côte d'Ivoire :
854, 509 milliards de
FCFA (67%)
Burkina Faso:
85, 6 milliards de FCFA
(7%)
3- La vie des titres publics de l’UEMOA à la BRVM
3.4 Les avantages pour les Etats
 Meilleure gestion de la dette & en devise locale
 Notoriété et Transparence
 Décaissement unique
 Risques locaux et conjoncturels (Pays) amortis….
 Gestion en compte courant de titres dématérialisés (Dépositaire
Central) sécurise et garantit le règlement des transactions et des
Evènements Sur Valeurs, intérêts, dividendes, remboursements à tous
les souscripteurs …
 Fortes levées de ressources du fait de l’APE (échelle régionale) pour
financer des projets structurant
 Possibilité d’atteindre des investisseurs internationaux
3- La vie des titres publics de l’UEMOA à la BRVM
3.5 Les emprunts obligataires du Sénégal
 1er emprunt obligataire du Sénégal dédié à l’amélioration de la
mobilité urbaine.
 Le tout dernier lancé le 21 juin dernier et dont la période de
souscription sur le marché est encore ouverte…
 Montant de 50 milliards de FCFA (dont 25 milliards dédiés à
l’entretien routier et 18,6 milliards à la gestion des eaux pluviales
et usées).
4 - Evolution récente du Marché
4- Evolution récente du Marché
4.1 Au titre du marché primaire

Plus de 240 opérations autorisées sur le marché primaire depuis 1998
Millions
Ventilation des ressources levées sur le marché
primaire de 1998 au 31/12/2012
2
Emprunt des Etats:
1 512,5 milliards de
FCFA (49,97%)
Emprunt des entités
publiques et privées:
888 milliards de FCFA
(29,34%)
2
1
1
0
0
0.5
1
1.5
2
2.5
3
Offres publiques sur
actions:
618,5 milliards de FCFA
(20,43%)
Placements étrangers:
7,9 milliards de FCFA
(0,26%)
3.5
4
4.5
5
-1

De 1998 au 31 décembre 2012 : 3 026,9 milliards de FCFA ont été levés sur le
marché primaire.
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (1/12)
Indices BRVM 10 et BRVM Composite (1/2)
250
224.85
237.8
+135,38 %
200
211.55
199.45
150
101.03
100
+110,37 %
100.56
50
0
BRVM 10

BRVM Composite
Du 31 décembre 2012 au 18 juin 2013:
 Hausse du BRVM 10: +29,21 % (de 184,04 à 237,8 points)
 Hausse du BRVM Composite: +27 % (de 166,58 à 211,55 points)
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (2/12)
Indices BRVM 10 et BRVM Composite (2/2)
250
224.85
Crise financière
internationale
182.96
200
199.45
211.55
158.49
143.6
150
237.8
Crise politique
ivoirienne
159.1
132.05
100
138.88
50
0
2007
2008
2009
2010
BRVM 10


2011
2012
31-Jan-13
18-Jun-13
BRVM Composite
De 2007 à 2009: baisse des indices BRVM 10 (-36%) et BRVM Composite (-33%) due
à l’effondrement, en 2007, du marché américain des prêts hypothécaires à risque
(subprimes);
De 2010 à 2011: baisse des indices BRVM 10 (-13%) et BRVM Composite (-12%) due
à la crise ivoirienne.
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (3/12)
Billions
Capitalisation boursière : Marché des Actions
6,000
5,001 5 119,79
5,000
4,031
3,726
4,000
3,000
+402,48 %
2,000
1 018,9
1,000
Franchissement de la barre des
5 000 milliards de FCFA
27 mai 2012
0
Capitalisation boursière du marché des actions
5 388 milliards FCFA
Au
4 juin 2013
Plus haut niveau depuis
la création de la BRVM
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (4/12)
1,200
1 000,65 1 017,44
1,000
800
600
+1 125,83 %
400
Franchissement de la barre des
1 000 milliards de FCFA
18 avril 2013
83
200

Capitalisation boursière totale au 18 juin 2013: 6 137 milliards de FCFA
18-Jun-13
2012
2011
18-Apr-13
Capitalisation boursière du marché des Obligations
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
0
1998
Billions
Capitalisation boursière : Marché des Obligations
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (5/12)
Evolution du volume de titres échangés sur le marché
Obligataire de 1999 à 2012
3000000
2 308 355 titres
2500000
2000000
1500000
+11 751 %
1000000
19 477 titres
500000
0
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
Volume des transactions sur le marché Obligataire
2009
2010
2011
2012
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (6/12)
Millions
Evolution de la valeur des transactions sur le marché
Obligataire de 1999 à 2012
30,000
20,908 milliards
de FCFA
25,000
20,000
15,000
+11 925 %
10,000
5,000
173,8 millions
de FCFA
0
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
Valeur des transactions sur le marché Obligataire
2009
2010
2011
2012
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (7/12)
Billions
Valeurs des transactions
250
231
200
145,9
150
124,57
100
57
50
+1 276,41 %
10,6
0
Valeurs des transactions (en FCFA)

Valeur des transactions du 2 janvier au 18 juin 2013: 126,86 milliards de FCFA

En quatorze (14) années d’activité, la BRVM a servi d’interface à des
transactions d’une valeur totale de plus de 1 000 milliards de FCFA.
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (8/12)
Evolution des indices sectoriels (2 Janvier au 18 juin 2013)
60.00%
52.61%
50.00%
41.56%
40.00%
30.80%
30.00%
18.60%
20.00%
16.08%
7.63%
10.00%
0.00%
-10.00%
-20.00%
BRVMFinances
BRVMTransport
BRVMServices
Publics
BRVMIndustrie
BRVMAutres
Secteurs
BRVMAgriculture
BRVMDistribution
-15.42%
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (9/12)
Evolutions des titres (31 décembre 2012 au 18 juin 2013)
400
UNXC
361 %
350
300
250
200
SVOC
175 %
150
100
ETIT
71,43 %
BOABF
70,45
50
CABC
46,63
Les 5 plus fortes baisses
0
-50
Les 5 plus fortes hausses
CFAO
-13,03
NEIC
-14,2
TTRC
-15
SOGC
-16,92
SPHC
-19,8
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (10/12)
Cinq titres les plus actifs en volume (31 décembre 2012 au 18 juin 2013)
24,797,431
3,358,383
172,778
ETIT
SNTS
PALC
117,939
SPHC
79,111
SGBC
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (11/12)
Cinq titres les plus actifs en valeur (31 décembre 2012 au 18 juin 2013)
55,25 milliards de
FCFA
SNTS
SGBC
SPHC
4,84 milliards de FCFA
4,22 milliards de FCFA
ONTBF
3,347 milliards de
FCFA
PALC
3,346 milliards de
FCFA
4- Evolution récente du Marché
4.2 Au titre de la BRVM (12/12)
Top 20 des capitalisations boursières
Rang
1er
2e
3e
4e
5e
6e
7e
8e
9e
10e
11e
12e
13e
14e
15e
16e
17e
18e
19e
20ième
Sociétés cotées
Capitalisation
boursière* au
31/05/2013
SONATEL SN
1 900 000 000 000
ECOBANK TRANS. INCORP. TG
1 226 216 713 640
SOLIBRA CI
230 451 760 000
SGBCI
217 388 881 125
ONATEL BF
170 000 000 000
SAPH CI
163 571 232 000
PALM CI
158 380 692 420
CIE CI
123 200 000 000
SOGB CI
116 649 936 000
BOLLORE AFRICA LOGISTICS CI
108 870 600 000
SITAB CI
91 570 500 000
BICI CI
71 008 347 535
CFAO CI
70 735 041 000
UNILEVER CI
64 424 000 000
TOTAL CI
63 591 216 000
BANK OF AFRICA BF
61 600 000 000
BANK OF AFRICA BN
60 436 080 000
NESTLE CI
49 112 157 600
SMB CI
42 873 600 000
SODE CI
41 400 000 000
Total
3 839 771 078 930
* Cours de l’action au 31 mai 2013 x Nombre total d’actions.
Top 20 des “Price Earning Ratio”
Rang
1er
2e
3e
4e
5e
6e
7e
8e
9e
10e
11e
12e
13e
14e
15e
16e
17e
18e
19e
20ème
Sociétés cotées
PER*au
31/05/2013
SAFCA CI
4
ECOBANK TRANS. INCORP. TG
6
PALM CI
7
SETAO CI
7
SOGB CI
8
BANK OF AFRICA BN
8
TRACTAFRIC MOTORS CI
8
SAPH CI
8
BANK OF AFRICA BF
8
BANK OF AFRICA NG
8
SICOR CI
8
UNIWAX CI
9
SODE CI
9
BANK OF AFRICA CI
10
TOTAL CI
10
SOLIBRA CI
11
SONATEL SN
11
BERNABE CI
11
SICABLE CI
12
CFAO CI
12
* Cours de l’action / Bénéfice Net par action.
4- Evolution récente du Marché
4.3 Au titre du DC/BR (1/2)
Valorisation des titres en conservation au DC/BR (2 Janvier au 17 juin 2013)
Obligations cotées:
1 017, 446 milliards de
FCFA (16,66%)
Obligations non cotées:
54,50 milliards FCFA
(0,89%)
Actions non cotées:
550 millions de FCFA
(0,01%)
Actions cotées:
5 034, 37 milliards de
FCFA (82,44%)
… total des actifs sous conservation: 6 106 milliards de FCFA; soit une
hausse de 21,70 % par rapport au 31 décembre 2012 (5 017,9 milliards).
4- Evolution récente du Marché
4.3 Au titre du DC/BR (2/2)
Evènements Sur Valeurs (ESV) du 2 Janvier au 17 juin 2013
Remboursement
Obligations non cotées
(6 milliards de FCFA)
Remboursement
Obligations Cotées
(32,21 milliards de FCFA)
Intérêts Obligations non
cotées
(2,16 milliards de FCFA)
17-Jun-13
Intérêts Obligations
cotées
(19,71 milliards de FCFA)
Dividendes
(54,53 milliards de FCFA)
0
10
20
30
40
50
60
70
Billions
…total des ESV du 2 janvier au 17 juin 2013 = 118,675 milliards de FCFA
5 – Perspectives pour l’année 2013
5- Perspectives pour l’année 2013
Au cours de l’année 2013, la BRVM initiera divers projets afin de relancer
ses activités.
 Pour accroitre l’intervention des investisseurs, la Bourse Régionale mènera des
actions prioritaires qui devraient contribuer à améliorer la liquidité, notamment en
encourageant les sociétés cotées à fractionner leurs titres à l’instar de la SONATEL
(Novembre 2012).
 La BRVM contribuera à la hausse du nombre de sociétés cotées et des acteurs du
marché. La privatisation des entreprises publiques par le biais de la Bourse sera
également encouragée.
 Afin d'approfondir le marché, la BRVM s’atèlera à améliorer les règles de cotation,
assurer le passage à la cotation en continu et réviser les indices de marché.
 La Bourse régionale envisage contribuer au financement des PME / PMI à travers
l'ouverture d'un Troisième Compartiment dédié à cette catégorie de sociétés ainsi
qu’aux entreprises à fort potentiel de croissance.
 La BRVM contribuera à la promotion de spécialistes en valeurs et encouragera les
activités de recherche et d'analyse sur les sociétés cotées.
 Enfin, dans sa stratégie d'accroître sa visibilité, la BRVM lancera des campagnes de
communication au niveau local, régional et international.
MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION

similar documents