Dpt_Science_de_la_Vie

Report
Rapport sur le département :
Sciences de la vie (SdV)
Rapporteurs: Marie-Christine Champomier-Verges (INRA), Philippe Bouloc (U-PSUD),
Alain Gardier (U-PSUD) , Joel Kichenin (CEA)
Mode d’élaboration du rapport:

Discussion avec les 2 animateurs du groupe (02/07/2014).

Lecture des comptes-rendus et présentations des
activités du groupe de travail SdV.

Participation à l’AG "sciences de la vie" (09/09/2014).

Synthèse et échanges par courriels entre rapporteurs.
Groupe de Travail dpt SdV
 Créé en 2012.
 2 animateurs:
• Jacques Bittoun (Président de l’Université Paris-Sud).
• Marianne Lefort (Déléguée Générale INRA pour l'Ile de France).
 40 membres:
• 1 à 2 représentant(s) par établissement.
• Nombreux DU qui assurent une représentativité géographique
(10 sites) et thématique.
• Porteurs des Schools et Labex.
• Un bureau restreint.
 Réunions mensuelles, comptes-rendus des activités, AG annuelles.
Labos membres
 79 Unités de recherche « cœur » :
• 2431 chercheurs, enseignant-chercheurs et ingénieurs statutaires.
• 1677 personnels techniques statutaires (ITA, IATOS, …).
 19 Unités de recherches associées (interface de plusieurs disciplines) :
• 427 chercheurs, enseignant-chercheurs et ingénieurs statutaires.
• 234 personnels techniques statutaires (ITA, IATOS, …).
 INRA, CNRS, Paris-Sud, CEA, INSERM, AgroParis-Tec, UVSQ…
 Diversité des disciplines :
• des aspects structuraux et de mécanistiques moléculaires jusqu’à
l’évolution des organismes et leur intégration dans un écosystème,
biologie végétale, animale, santé animale et humaine, sport,
physiopathologie et traitements médicamenteux …
 SdV sera le plus gros département de l’Université Paris-Saclay.
Projets structurants
 Le dpt SdV a définit son identité dans un processus de restructuration :
• Les engagements pris par l'IDEX Paris-Saclay :
• Bases moléculaires des fonctions cellulaires (BIG).
• Neurosciences : approches multi-échelles (NeuroScalex).
• Sciences des plantes (SPS + IPS2).
• Médicament et innovation thérapeutique (LERMIT).
• Aliments, alimentation, santé (ALIAS).
• Biodiversité, agro-écosystèmes, société, climat (BASC).
• Physique et ingénierie pour la médecine (PIM).
• Biologie des systèmes (IMSV).
• Des éléments fédérateurs incités par l’IDEX :
• Sciences des animaux : animaux pour le futur.
• Sciences et ingénierie du mouvement.
• Bioingénierie et applications (LaSiPs).
• Les Labex, même échouant dans une première évaluation, sont pris en compte pour créer
une dynamique dans la communauté et deviennent des éléments structurants.
Bilan
 Important chantier de restructuration avec regroupement de champs
disciplinaires en association avec des projets immobiliers
(certains réalisés, d’autres en cours d’étude) :
•
•
•
•
•
•
•
Imagerie du cerveau (Neurospin).
Alimentation et santé (Micalis à Jouy en Josas).
INRA AgroParistech Alimentation et agroécologie .
Institut de Biologie de Plantes (regroupement INRA/CNRS/Paris-Sud).
Pôle pharmacie sur le plateau du Moulon (LERMIT).
Biologie intégrative de la cellule (I2BC) à Gif sur Yvette.
Création dans la Vallée de la Bièvre d’un Pôle exceptionnel en science de la
santé/innovation thérapeutique. (PACES Orsay et Kremlin-Bicêtre, Villejuif
(IGR et Paul Brousse), Clamart, Fontenay, Sceaux) avec l’aide de contrats de
développement territoriaux pour les liens avec la clinique (cancer) et les
hôpitaux.
Couverture des différentes communautés ?
 Département très large couvrant l’ensemble de la discipline et donc pas
(peu ?) de thématiques manquantes.
 Volonté des animateurs de ne pas perdre la dynamique des projets non
aboutis, ne « laisser personne sur le côté ».
 Le département est ouvert à l’intégration d’équipes à la frontière de la
discipline (exemple : modélisation, structure moléculaire, analyse de donnée de
masse, chimie).
Mode de travail
 Plan de travail défini:
• Présenté à une AG des DU du département et membres du Sénat (09/09/14).
• Actions sont prévues jusqu’à fin 2015.
• Séminaire du GT en résidentiel en février 2015.
 Travail approfondi d’auto-évaluation (recherche, formation, valorisation / transfert).
• Analyse bibliométrique pour définir un positionnement thématique (champs
de force, positionnement national et international).
 Constitution et analyse d’un SWOT (Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces) dans le
but confirmer, préciser et d’enrichir les axes de développement stratégique du
département pour les dix prochaines années.
• Création de 6 sous-groupes de travail (SGT) dont 2 à l‘interface avec d’autres
départements.
 Gouvernance en attente.
• Séparer gouvernance scientifique et politique :
-> structure avec un conseil des tutelles et un conseil scientifique (?).
• Actuellement pas définie.
Trajectoire 2015-2019
 Concrétiser la politique de recrutement, la mise en place des chaires,
recrutement de chercheurs d’excellence sur des axes stratégiques.
 Réussir les regroupements et restructurations.
 Identifier projets structurants => objectif Top 10 mondial.
 Recrutement de 4 équipes sur des projets porteurs.
 Institut de recherche en neurosciences (2015).
 Institut de biologie intégrative de la cellule (CEA/CNRS/U-Psud) (2017).
 Lancement d’un pôle biologie-pharmacie-chimie (2016-2017).
 Mutualisation des plateformes.
Vision à long terme - Stratégie
 Doit définir une stratégie :
• Elément de définition: analyse d'un SWOT sur 5 à 10 ans par des
SGT.
• Volonté d’organiser une politique stratégique avec une
identification des axes à renforcer ou à abandonner.
 Réflexion interfaces :
• Département: en cours via les sous-groupes de travail MathsSTIC et Chimie.
• Monde industriel: prise en considération lors de la structuration
(Ex. innovation thérapeutique, aliments et santé…).
Conclusion

La biologie « Paris-Saclay » profite de la dynamique autour de la
création de l’université pour entreprendre une vaste restructuration avec des
regroupements autour de pôles thématiques afin d’obtenir une meilleure
lisibilité internationale.

Le département SdV accompagne cette importante mutation. Le
département est un lieu de décloisonnement. Il s’appuie sur des
communautés thématiques plutôt que disciplinaires.

Le département SdV a une bonne lecture des enjeux sociétaux
(agro-alimentaire, médecine, pharmacie,…).
Annexe Schools
 3 Schools aux identités différentes:
• Biodiversité, Agriculture et alimentation, Sociétés, Environnement
(6 mentions)
•Biologie, Médecine, Pharmacie (4 mentions )
•Sciences du sport et du mouvement humain (3 mentions)
Annexe sous-groupes de travail
 SGT 1 Des mécanismes fondamentaux en biologie aux systèmes vivants.
 SGT 2. L’homme : santé, bien-être et environnement.
 SGT 3. Innovation thérapeutique.
 SGT 4. Systèmes alimentaires et non alimentaires sains et durables.
Biodiversité, agro-écologie, services écosystémiques et environnement.
 SGT 5. Mathématiques et informatique. Modélisation des systèmes vivants.
 SGT 6. Chimie et vivant.

similar documents