LA PLACE DE L*INFIRMIERE DANS L*UTILISATION DES

Report
LA PLACE DE L’INFIRMIERE
DANS L’UTILISATION DES
TRODS ET AUTRES DEPISTAGES
Brigitte LEDOUX, infirmière Education Thérapeutique
Valérie DENEUVILLE , infirmière CIDDIST
Sofia STEGMANN-PLANCHARD, Cyril CLAVEL, Jérôme RELTIEN, médecins
HOPITAL LOUIS CONSTANT FLEMING, SAINT MARTIN, 97150
Journée infirmière, SFLS, Octobre 2013, Poitiers
Où sommes-nous ?
HISTOIRE DU DEPISTAGE A ST
MARTIN
O Centre dépistage hors les murs
(1990/2003)
O Depuis 2003 : dépistage à l’hôpital
O Une journée par semaine puis 2005 temps
plein
O Du test classique aux TRODs (hopital intra et
extra muros, associations)
Quels dépistages ?
O Jusqu’à 2006; uniquement VIH
O Ensuite autres IST
O CIDDIST donc délivrance des traitements
O Jusqu’en 2009 le médecin rend les résultats
O L’infirmière rend tous les résultats sauf VHB,
VHC
O Consultations médicales sur demande du
patient pour autres pathologies
Pourquoi des TRODs ?
O Dépistage plus tardif dans les DFA qu'en
métropole (VESPA, 2003)
O Renforcement du dépistage en direction des
personnes les plus vulnérables
O Orienter l'activité des CDAG vers les
populations en situation de difficultés
d'accès aux soins [CNS,2006]
O Utilisation aux USA (St Martin proche)
HISTORIQUE DES TRODS A ST MARTIN (1)
O Utilisation des tests de dépistage rapide du
VIH depuis octobre 2007 systématiquement
proposé à chaque usager
O Octobre 2007 à mai 2008 : étude à St
Martin et Fort de France.
O Objectifs : faisabilité et acceptabilité des
tests
HISTORIQUE DES TROD A ST MARTIN (2)
FAISABILITE (100%) et ACCEPTABILITE (89%)
Faisabilité :
- Les tests sont facilement réalisables en
centre de dépistage
- Le personnel doit être formé à la technique
et au counseling
Acceptabilité :
- Perception globale positive par les usagers
malgré quelques réticences
IMPACT DU TDR SUR LE TAUX DE REMISE DES AUTRES RESULTATS
FACTEURS FAVORISANTS L’UTILISATION DES TRODs
A ST MARTIN
O Forte implication médicale et paramédicale
O Equipe soudée
O Prémice de coopération médicale
O Particularités de St Martin (migrants,
multicult, ….) : l’équipe va vers la population
IMPORTANT : présentation du TRODs à
l’usager (quelle représentation ? Association
au glucotest ? Compréhension)
TDR
PREPARATION
TDR
PRELEVEMENT
TDR
REALISATION
13
TDR
INTERPRETATION
Positif
Négatif
Non valide
14
PROCEDURE DE CONTRÔLE EN CAS DE
TDR POSITIF
O Réalisation d’un 2ème TDR (avant 2011)
O Réalisation Elisa + WB
O Réalisation éventuelle d’un bilan initial avec
une PCR VIH et les CD4
O Prise de rendez vous médical immédiat pour
prise en charge (accompagnement de la
personne)
ACTIVITE CIDDIST 2012
O Activités à Hôpital,dispensaires et actions
ponctuelles (journée santé, semaine
dépistage, 1er décembre…
O Dépistages : 904 sérologies, 885 TROD
Hôpital + Dispensaires (3 antennes)
Non rendus: autour de 10 %
O 1er dec 2012 uniquement TROD
Organisation du CIDDIST
• Protocoles
• Formations ++ du personnel à la réalisation
des tests, mais surtout au conseling post
test avec rendu du résultat
• Création de nouveaux supports (attribution
des numéros/rendus résultats/tableaux de
bord….)
• Utilisation ++ de l’outil informatique
(tableau de bord complexe…)
• Adapter les horaires de présence dans les
dispensaires
PERCEPTION NEGATIVE
- Stress
- charge de travail (craintes d’erreurs)
PERCEPTION POSITIVE
- Satisfaction professionnelle: nouvelle technique, faire
évoluer la profession infirmière
- Autonomie et responsabilités
- Prévention : prise en charge globale (avant, pendant,
après)
- Satisfaction de l’usager : rapidité, répond à son
attente
CONCLUSION
O Valorisant mais responsabilités ++
O Modifie les modalités de l’annonce de la
pathologie VIH (annonce faite par l’infirmière
pour un TDR + ou par des associatifs non para
médicaux)
O Législation du 9 nov 2010
- A qui faire les TDR ? comment ? Qui peut en faire
?
- Pose un cadre
------------------------------------------------------------------------------L’avenir ?
- TDR pour VHB, VHC, Syphillis…

similar documents