Powerpoint - Guertin.info

Report
Louis “dit Le Sabotier” Guertin
~France 2012~
…Un Peu D’Histoire…
 En 1651 la nouvelle colonie de Ville-Marie (Montréal) est
sur le point de disparaitre. La population est réduite a une
cinquantaine d’habitants et les Iroquois attaquent
constamment. C’est ainsi que le gouverneur Paul de
Chomedey sieur de Maisonneuve part pour la France avec
l’intention de revenir avec au moins 100 recrues pour sauver
Ville-Marie et du fait sauver la Nouvelle France.
 Sinon il ne reviendra pas et Ville-Marie sera abandonnée.
 Il engage avec l’aide de Jérôme le Royer de la Dauversière
153 hommes qui signent un contrat d’une durée de 3 ou 5
ans. La plupart de ces colons donc Louis Guertin viennent
de la région de La Flèche, Anjou dans le pays de la Loire.
 De ses 153 hommes 50 ne se présentent pas au départ.
…La Suite…
 A ce voyage s’ajoute 14 femmes dont Marguerite
Bourgeoys qui joindra Jeanne Mance et deviendra la
première enseignante à Ville-Marie.
 Les hommes de La Flèche partirent en petit bateaux sur la
rivière Le Loir pour rejoindre les autres à Saint-Nazaire
(situé à l’ouest d’Anger sur l’Atlantique) et embarquer sur le
navire Saint-Nicolas-de-Nantes.
 Le départ fût le 20 Juin 1653.
 Ils arrivent à Montréal le 16 Novembre 1653 après un
séjour à Québec de 2 mois.
 “Ces cent hommes ont sauvé l’île de Montréal et tout le
Canada aussi” citation du Marquis de Denonville
Gouverneur de Nouvelle France 1685-1689.
…Notre Louis…
 Louis “dit le Sabotier” Guertin est né et baptisé dans




le village de Daumeray près de La Flèche le 28 Juin
1625. Fils de Louis Guertin et Georgine Le Duc.
Au moment de son engagement pour Ville-Marie Louis
vivait à Parcé-sur-Sarthe au nord de La Flèche.
Louis épouse Élisabeth LeCamus le 26 Octobre
1659 à Ville-Marie. Ils ont eu 11 enfants.
Louis est décédé et inhumé à Pointe-aux-Trembles le 8
Décembre 1687.
Louis et Élisabeth sont responsable pour tous les
Guertin en Amérique du Nord (et l’Australie).
Voici donc un aperçu de
mes découvertes dans le
pays de notre ancêtre en
Mai 2012
Pascal
L’Hôtel de Ville de La Flèche dans le Pays
de la Loire. On remarque les drapeaux du
Québec et Canada
Centre Ville de La Flèche
Le Boulevard Montréal est une des
artères principales de La Flèche. On y
trouve aussi un Boulevard Québec et
Canada en banlieue
Buste en l’honneur de
Jérôme Le Royer de la Dauversière situé dans
le parc des Carmes à La Flèche :
Elève au collège des jésuites de La Flèche, Le
Royer de la Dauversière fonda un ordre
d’hospitalières. Il obtint la propriété de l’Ile de
Montréal et confia en 1641 à Chomedey de
Maisonneuve, le soin d’aller défricher l’île et de
fonder Ville Marie
La rue en l’honneur de la
Dauversière à La Flèche
L’Ancien collège des Jésuites à La
Flèche, maintenant une école militaire.
Plusieurs Jésuites venues en
Nouvelle-France furent éduqués ici,
donc Monseigneur MontmorencyLaval premier évêque de la Nouvelle
France.
La rivière Le Loir à La Flèche.
Les Français de La Grande
Recrue de 1653 sont partis d’ici
pour la Nouvelle France donc
Louis “dit Le Sabotier” Guertin
Les engagés sont partis dans des
embarcations comme celles-ci. Ils se
sont rendus a St-Nazaire et de là ils
sont embarqués sur le Saint-Nicolasde-Nantes pour la Nouvelle France
Le monument situé au Port Luneau à
La Flèche en l’honneur des Français
partis pour la Nouvelle France lors de
La Grande Recrue
Daumeray, village natif de Louis
Guertin
Village de Daumeray
Mairie de Daumeray et a droite la salle
du conseil municipal.
Plaque honorant Louis Guertin que la
municipalité de Daumeray a mis dans la
salle du conseil municipal en 1999.
Les registres à la Mairie de
Daumeray, certains date du 16ième
siècle.
L’acte de naissance de Louis Guertin
datant du 28 Juin 1625.
Quel sentiments de tenir un document
si précieux!
L’église St-Martin à Daumeray ou a
été baptisé Louis.
L’intérieur de l’église St-Martin
Le village de Parcé-sur-Sarthe au nord
de La Flèche ou vivait Louis Guertin
au moment de s’engager pour la
Nouvelle France
La Tour St-Pierre dans le centre du
village de Parcé-sur-Sarthe. Elle date
du 12ième siècle.
Le vieux moulin sur la rivière Sarthe à
Parcè-sur-Sarthe.
Fin

similar documents