Scriabine, Le Poème de l`extase

Report
ZOOM SUR UNE ŒUVRE
ALEXANDRE SCRIABINE, POÈME DE L’EXTASE
par Grégoire Tosser
Le samedi 25 septembre 2010
Cité de la musique / Pédagogie et Médiathèque
Zoom sur une œuvre

Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
« Je veux le nouveau, l’inexploré. Je veux créer librement. Je
veux créer consciemment. Je veux être au sommet. Je veux
charmer par ma création, par ma merveilleuse beauté. Je veux
être la lumière la plus éclatante, le plus grand (unique) soleil, je
veux éclairer (l’univers) de ma lumière, je veux tout absorber,
(tout) inclure dans mon individualité. Je veux donner (au
monde) la volupté, je veux posséder (le monde comme une
femme). J’ai besoin du monde. Je suis entièrement les
sentiments que je vis (…). Je ne suis rien, je suis seulement ce
que je veux. Je suis Dieu. L’univers est mon jeu, le jeu des
rayons de mon rêve. »
Scriabine, Carnet de 1904-1905
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
L’EXTASE ?

« L’esprit veut l’être absolu, l’extase. Comment l’extase est-elle
possible ?
L’extase est le plus haut niveau de l’action, l’extase est la cime.
Comment le plus haut degré de l’action est-il possible ?
Les conditions de l’action :
L’ordre des choses existant est protestation et aspiration à un ordre
différent. Mais ceci n’est qu’une seule figure rythmique. Dans la forme
de la pensée l’extase est la plus haute synthèse. Dans la forme du
sentiment l’extase est la plus haute béatitude. Dans la forme de l’espace
l’extase est le plus haut épanouissement et l’anéantissement. En général
l’extase est le sommet, est le dernier instant, qui en tant que phénomène
n’existe qu’en relation avec les autres phénomènes et résume toute
l’histoire de l’humanité. »
Scriabine, Carnet de 1904-1905
Zoom sur une œuvre
PLACE
DU
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
POÈME DE L’EXTASE DANS LA PRODUCTION DE SCRIABINE

Symphonie n° 1 (1899-1900), pour soprano et tenor soli, et chœur

Symphonie n° 2 (1901)

Symphonie n° 3 (1902-1904), sous-titrée « Le divin poème »

Le Poème de l’extase (1904-1907) devait être la Symphonie n° 4

Prométhée ou Le Poème du feu (1909-1910), parfois appelé
Symphonie n° 5
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
LE PROGRAMME LITTÉRAIRE

« Je vous appelle à la vie, ô forces mystérieuses !
Noyées dans les obscures profondeurs
De l’esprit créateur, craintives
Ébauches de vie, à vous j’apporte l’audace. »
Scriabine, Le Poème de l’extase
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
LE PROGRAMME LITTÉRAIRE
Son âme dans l’orgie de l’amour
 La réalisation d’un rêve fantastique
 La gloire de son propre art

Programme du Poème de l’extase selon Altschuler
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
LE POÈME DE L’EXTASE, DÉBUT ET FIN

L’Esprit
Heureux de vivre, déploie ses ailes
Et prend son envol
Jusqu’aux sommets de la négation.
Là-haut, dans la douce lumière de
ses rêves,
Surgit un monde merveilleux
De formes et de sensations qui
l’enchantent.
L’esprit qui joue,
L’esprit qui désire,
L’esprit tout-puissant, créant tout
en rêvant,
S’adonne aux délices de l’amour.
[…]
Il est toute audace.
Ce qui naguère le menaçait
Est éveil maintenant.
Ce qui jadis le terrifiait
Est plaisir maintenant.
Les morsures des panthères et des
hyènes
Ne sont plus que caresses
Et de nouveaux tourments
Et la morsure du serpent
Un baiser brûlant.
C’est alors que
Dans l’univers tout entier
Retentit l’écho de son cri de joie
Je suis !
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
ORCHESTRATION
BOIS
CUIVRES
3
flûtes (et piccolo)
3
hautbois (et cor anglais)
3
clarinettes (et clarinette basse)
3
bassons (et contrebasson)
8
cors
5
trompettes
3
trombones
tuba
PERCUSSIONS
timbales
grosse caisse
cymbales
triangle
petite et grande cloches
tam-tam
célesta
ORGUE (ou harmonium)
2 HARPES
CORDES (dont violon solo)
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
LA PORTÉE MYSTIQUE DE L’ŒUVRE
Symbole de la théosophie
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
LA PORTÉE MYSTIQUE DE L’ŒUVRE
Jean Delville, Prométhée
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
LA PORTÉE MYSTIQUE DE L’ŒUVRE
Le schéma de Scriabine
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
LA PORTÉE MYSTIQUE DE L’ŒUVRE
Autres représentations du cercle
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
NOTES AU SUJET DE LA CRÉATION

« Je doute qu’il soit judicieux d’éliminer le Poème de l’extase.
Certes, c’est une œuvre obscène et très longue. Elle n’est
d’ailleurs pas facile à exécuter. Cependant, souvenez-vous-en :
aussi agaçant que Scriabine puisse être, il est toujours
intéressant ! »
Rimski-Korsakov,
lettre à Artsibouchev, 12 septembre 1907,
à propos de l’opportunité de créer le Poème de l’extase
dès la saison 1907-1908 à Saint-Pétersbourg
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
NOTES AU SUJET DE LA CRÉATION

« Hier soir, les nerfs de l’auditoire ont été comme rarement mis
à rude épreuve. Le Poème de l’extase en fut la cause […]. La
plupart du temps, les violons ne poussaient que des murmures et
plaintes d’âmes perdues, tandis que de bizarres mélodies,
ondulantes et imprécises, planaient parmi les instruments à vent.
Un solo de violon se fit occasionnellement entendre, gémissant
de plus en plus avant de disparaître dans un torrent d’harmonies
acides, hurlées par des violons torturés. Tout cela ressemblait à
tout ce qu’on veut, sauf à de l’extase. »
Evening Sun du 11 décembre 1908
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
PLAN GENERAL DE L’OEUVRE
1
Introduction
mesures 1-18
2
Exposition
mesures 19-110
3
Développement I
mesures 111-312
4
Réexposition
mesures 313-404
5
Développement II
mesures 405-522
6
Coda
mesures 553-604
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
L’HARMONIE UNIVERSELLE DES CHIFFRES

« Quant à l’âme du monde, Dieu l’attacha au centre, et de là l’épandit partout
et en enveloppa le monde entier. Il la composa du mélange de l’essence
indivisible et de l’essence divisible qu’il combina en une seule, dans laquelle il
réunit les deux forces qui sont causes des deux sortes de mouvements, le
mouvement du même et le mouvement du divers ; et comme ces deux
essences ne sont pas propres à s’unir entre elles, le mélange ne se fit pas
facilement. Les parties dont ce mélange se compose sont entre elles dans le
même rapport que les nombres harmoniques, et Dieu établit ces rapports en
faveur de la science, afin qu’on n’ignore pas de quoi et par quelle règle l’âme a
été composée. Il ne fit pas l’âme après l’essence corporelle, comme nous
semblerions le dire ici ; car ce qui vaut le plus doit être le premier en puissance
et en ancienneté. Dieu donc fit l’âme la première, en prenant d’abord, dans le
mélange dont il l’a formée, une partie égale à trois cent quatre-vingt-quatre
unités. Ce premier nombre donné, il est facile de construire la progression dont
la raison est deux, et celle dont la raison est trois. Toutes ces quantités
disposées suivant les intervalles musicaux et formant des octaves sont au
nombre de trente-six, et donnent une somme totale de cent quatorze mille six
cent quatre-vingt-quinze ; et les divisions de l’âme sont elles-mêmes au
nombre de cent quatorze mille six cent quatre-vingt-quinze. C’est ainsi que
Dieu a composé l’âme de l’univers. »
Platon, Timée
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
L’HARMONIE UNIVERSELLE DES CHIFFRES
Diagramme de Platon
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
L’HARMONIE UNIVERSELLE DES CHIFFRES

« Écoute, est-ce que l’on a toujours ce Poème de l’extase ? Passe-le, si
tu arrives à le trouver. Passe-le à volume élevé. Sa musique ressemble
à mes pensées – parfois. Elle dit cette envie d’un monde des lointains.
Un divin cafouillis. Toute de feu et d’air. La première fois que je l’ai
entendue, je l’ai passée encore et encore. Incapable de l’éteindre.
C’était comme un bain de glace, de cocaïne et d’arcs-en-ciel. Pendant
des semaines j’errais dans un état second. Quelque chose m’était
arrivé. À présent, cela peut paraître fou, mais c’est la vérité. À chaque
fois qu’une pensée m’assaillait, une petite porte s’ouvrait dans ma
poitrine, et là, dans ce confortable petit nid, se trouvait un oiseau, le
plus doux, le plus gentil des oiseaux qu’on puisse imaginer. « Penses-y
bien ! gazouillait-il. Penses-y bien jusqu’au bout ! » Et, mon Dieu,
c’est ce que je faisais. Et ça ne me coûtait nullement. On aurait dit une
étude jaillie, parfaite, d’un glacier… »
Henry Miller, Nexus
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
LES GRANDS PRINCIPES MUSICAUX DE L’ŒUVRE
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
PETITE PROMENADE DANS L’ŒUVRE
La flûte
Le violon solo
Le piccolo
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
PETITE PROMENADE DANS L’ŒUVRE
La trompette en si bémol
♫
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
L’EXPOSITION
La clarinette solo
♫
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
L’EXPOSITION
Trio de flûtes
♫
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
L’EXPOSITION
Le violon solo
♫
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
L’EXPOSITION
Les cors
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
L’EXPOSITION
La trompette en si bémol
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
L’EXPOSITION
La trompette en si bémol
♫
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
AUTRES PASSAGES
♫
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
AUTRES PASSAGES
Les cors
♫
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
AUTRES PASSAGES
Le trombone
♫
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
AUTRES PASSAGES
♫
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
AUTRES PASSAGES
L’orgue
Zoom sur une œuvre
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser
AUTRES PASSAGES
♫
Zoom sur une œuvre
CONCLUSION
Scriabine, Poème de l’extase par Grégoire Tosser

similar documents