Course d*orientation 6ème ZEP

Report
BEAL Aurelie
Compétence niveau 2



Choisir et conduire le déplacement le plus rapide pour
trouver des balises à l’aide d’une carte, en utilisant
essentiellement des lignes et des points remarquables
dans un milieu délimité plus ou moins connu
Gérer les efforts en adoptant des allures de course
optimales en rapport au milieu et au moment du
déplacement
Respecter les règles de sécurité et l’environnement
BEAL Aurelie
BEAL Aurelie
QUELLE ANALYSE DE LA COMPÉTENCE ?
« Choisir »
INTERPRETATION DE LA CA
CONSEQUENCES SUR LA FPS
AVANT l’action
Les élèves doivent avoir
des options différentes
dans l’épreuve
Sur quel degré de complexité je
m’engage en orientation?
P1 P2 P3 P4 P5 P6
PENDANT l’action
Combien je pense pouvoir
récupérer de balises en 6’ ?
BEAL Aurelie
« et conduire le déplacement le plus rapide pour trouver
des balises à l’aide d’une carte »
INTERPRETATION DE LA CA
CONSEQUENCES SUR LA FPS
•Le temps devient un critère de réussite
dans l’épreuve
Epreuve chronométrée
Conséquences pour l’élève
Prendre l’itinéraire le plus rapide
Notion de PRISE DE RISQUE
Prévoir des balises avec
« saut de lignes »
Réduire le temps de lecture de la carte
pendant le trajet
Une zone et un temps identifié
pour créer le projet de déplacement
en AMONT
Courir le plus souvent possible
Motiver l’élève par des échéances
brèves. Découpage en séries
BEAL Aurelie
« en utilisant des lignes et des points remarquables, dans un
milieu délimité plus ou moins connu »
INTERPRETATION DE LA CA
Point remarquable: Point facilement
repérable sur la carte et le terrain
Ex: bloc rocheux, arbre particulier,
dépression…
Ligne remarquable: Ligne facilement
identifiable sur la carte et le terrain
Ex: sentier, clôture
Milieu délimité plus ou moins connu
CONSEQUENCES SUR LA FPS
Mise en place d’une carte de
« NIVEAU 2 » avec de nouveaux
éléments de légendes. (fossés, trous,
arbre remarquable, clôtures, sentiers,
dépressions…)
Limites périphériques établies puis
petites parcelles intermédiaires non
explorées par les élèves
BEAL Aurelie
«
Gérer les efforts en adoptant des allures de courses optimales en
rapport au milieu et au moment du déplacement »
INTERPRETATION DE LA CA
Adopter des allures de course optimales
vis à vis du milieu :
--Caractéristiques du terrain pour se
rendre à la ou les balises
CONSEQUENCES SUR LA FPS
Morceler l’épreuve en plusieurs parties
pour aider l’élève à repérer les
différents milieux et les différents
moments : 3 séries de 6’
vis-à-vis du moment de l’épreuve :
--Au début, au milieu, à la fin
La notion de course optimale met en
tension les rapports durée/intensité de
l’effort
Projet duo: N de b à récupérer en 6’
quelle intensité par rapport à
-- une durée fixe de 6’
-- un milieu changeant
-- un moment de l’épreuve changeant
DuoAurelie
homogène
BEAL
sur le plan énergétique
« Respecter les règles de sécurité et l’environnement »
INTERPRETATION DE LA CA
CONSEQUENCES SUR LA FPS
Retour prévu toutes les 6’
Connaître et appliquer les codes
« sécurité » et « environnement »
Travail en duo
Ordre des balises imposé donc trajet du
duo connu précisément
Pression temporelle forte pour limiter les
dégradations
BEAL Aurelie
BEAL Aurelie
LE CONTEXTE
D’INTERVENTION
LE CONTEXTE D’INTERVENTION: Le Bois de Domart/P
BEAL Aurelie
LE CONTEXTE D’INTERVENTION: Les élèves



Notre établissement scolaire se situe en ZEP rurale. De
nombreuses familles connaissent des difficultés sociales et
économiques importantes. Le milieu culturel est défavorisé et la
santé des élèves est plutôt préoccupante.
Les élèves manquent majoritairement d’ambition et
abandonnent facilement en cas d’obstacle. Les efforts fournis
dans l’apprentissage sont faibles
Les conflits entre les élèves sont fréquents, l’intégration et le
respect des règles semblent difficiles pour notre public
scolaire.
BEAL Aurelie
LE CONTEXTE D’INTERVENTION: le projet EPS

Nous retenons cinq éléments constitutifs pour construire nos FPS
1
« L’épaisseur
culturelle »
Faire vivre une
« tranche de
vie singulière à
nos élèves »
2
3
Un seul objet La mise en projet
d’enseignement
de l’élève
« Une EPS
malade de ses
non choix »
L’auto- régulation
sur le cycle
4
5
Le rapport
à l’autre
structurant
Une évaluation
transparente
Travail en duo
et/ou équipe
1 ou 2
indicateurs
simples
• Dossier EPS 64, L’EPS dans les classes difficiles, groupe REZEP Acad de Lyon, coordonnée par JL Ubaldi
• Cahiers du Cèdre/Cedreps no 7 et no 9; AEEPS
BEAL Aurelie
BEAL Aurelie
QUEL UNIQUE OBJET
D’ENSEIGNEMENT ?
LE PAS EN AVANT
« Il existe un nombre limité de progrès décisifs que l’enfant doit faire à un moment
donnée de son cheminement éducatif » JL Martinant 2001


Une nouvelle « tranche de vie », plus complexe
que la précédente, celle du coureur-orienteur. La
compétence de niveau1+ la pression temporelle.
Une FPS centrée sur l’aspect énergétique pour
répondre aux caractéristiques de nos élèves qui
rappelons le sont peu enclin à fournir des efforts et
présentent des états de santé parfois préoccupants.
BEAL Aurelie
BEAL Aurelie
LA FORME DE PRATIQUE
SCOLAIRE
Les déterminants de la FPS
Pratiques usuelles
en EPS en CO:
parcours étoile,
course au score…
Compétence N2
institutionnelle
Caractéristiques
élèves
Pas en avant
« Le COUREUR/ orienteur »
Le Bois de Domart/P
Projet EPS
FPS
BEAL Aurelie
Cinq idées fortes de la FPS





Permettre l’apprentissage du compromis COURIR/ S’ORIENTER
Conserver des atouts pédagogiques de la course au score tout
en limitant les obstacles(voir annexes)
Permettre des choix au sein d’un cadre bien identifié.
Donner un sentiment de liberté et de prise de risque suffisants
pour déclencher et maintenir une motivation dans l’épreuve.
Donner de nombreux repères aux élèves pour agir en sécurité
BEAL Aurelie
Description de la FPS : « RIEN NE SERT DE PARTIR … IL FAUT COURIR À POINT »
But
Poinçonner les 9 balises dans l’ordre imposé sur la fiche de route
Consignes
1- Déterminer AVANT l’épreuve sur quelle difficulté de parcours on s’engage en duo « points balises »
A la fin de chaque séance pour la suivante
Parcours
P1
P2
P3
P4
P5
P6
Valeur
9pts
12pts
15pts
18pts
23pts
27pts
Profil
Balises n1
Balises
n1+n2
Balises n2
Balises
n2+n3
Balises
n2+n3
Balises n3
Le niveau de difficulté des balises est classé selon 3 critères :
---L’aspect remarquable du poste (plus ou moins visible)
---Le nombre de points de décision pour y accéder
---Son éloignement vis-à-vis d’une ligne ou d’un point remarquable

BEAL Aurelie
Description de la FPS…suite
2-Déterminer PENDANT l’épreuve le nombre de balises à récupérer lors de 3 séries de 6’ de course
2’ avant S1/ 4’ avant S2 / 4’ avant S3
Projet de course
1ere Série de 6’
Validation
Prévu /réalisé
…./….
Nous allons chercher ……balise(s) no balises ……,……,….
2ème Série de 6’
Nous allons chercher ……balise(s) no balises ……,……,….
3ème Série de 6’
…./….
Nous allons chercher ……balise(s) no balises ……,……,….
…./….
Bilan de fin d’épreuve
…./….
Nombre d’écart au projet
…….
BEAL Aurelie
Description de la FPS…suite
3-Alterner le rôle coureur/ suiveur à chaque série
4-Eviter les temps d’arrêts en dehors de la « zone de départ/validation »
5-Vérifier les « poinçons réponses » à chaque fin de série en « zone de
validation » et remplir sa fiche projet Nbre de B prévues/Nbre B réalisées


Critères de réussite
Dans la série de 6’
- Poinçonner les balises dans l’ordre imposé
- Se rapprocher d’un écart nul entre le prévu/réalisé
- Terminer les séries avant le temps imposé à savoir 6’

Dans l’épreuve
BEAL Aurelie
-Récupérer le plus de P balises et se rapprocher d’un EC nul entre le P/Réalisé
Description de la FPS…suite

Contenus
Projet stratégique orientation
 -- Tenir compte de ses propres ressources et de celles de son partenaire pour
choisir le niveau des balises (n1, n2, n3) à poinçonner et par conséquent le
profil du parcours à entreprendre

-Prendre en considération le résultat des épreuves antérieures pour s’autoévaluer
Projet tactique de course
 -- Evaluer la distance à parcourir pour déterminer un itinéraire menant à 1,2ou
3 balises en fonction ses ressources de type « orientation » et « course »

-Choisir une allure de course adaptée aux caractéristiques de l’itinéraire
emprunté (milieu) et à aux ressources énergétiques du duo au moment « t »
BEAL Aurelie
Description de la FPS…suite
Variables

Complexification
-Balises semi imposées
-Nombre total de balises à récupérer
-Projet « course » avant l’épreuve

Simplification
-Distance entre les balises annoncée sur la fiche de route
-Pas de « projet stratégique orientation » ou moins de parcours au choix
BEAL Aurelie
Exemple de fiche de route d’un duo
Projet orientationExemple
« 21 pointsd’une
Balises »fiche
Poinçons
deProjet
route
d’un
duo
gestion
de l’effort
Postes
Validation
1ere Série de 6’
Poste 5
définition
…./2pts
Nous allons chercher ……balise(s)
no balises ……,……,….
Poste8
définition
…./3pts
Poste 9
définition
…./2pts
Poste15
définition
…./2pts
Poste 19
définition
…./3pts
Poste 3
définition
…./2pts
Poste 6
Définition
…./3pts
Poste 2
Définition
…./2pts
Poste 21
définition
…./2pts
Types de postes à trouver ---Niv3 ---Niv 2
Validation
Prévu /réalisé
…./….
2ème Série de 6’
Nous allons chercher ……balise(s)
no balises ……,……,….
3ème Série de 6’
…./….
Nous allons chercher ……balise(s)
no balises ……,……,….
…./….
Bilan de fin d’épreuve
…./….
Nombre d’écart
au projet
…….
BEAL Aurelie
BEAL Aurelie
COMMENT ÉVALUER CETTE
COMPÉTENCE?
Protocole d’évaluation

Lieu Bois de Domart/
Temps disponible 1h30 en effectif *2séances
Course en duo avec chrono (homogène au niveau des ressources physiques)
2’ projet
Effort
6’
Course
4’ validation
+projet Effort
6’
Course
4’ validation
+projet effort
6’
Course
Distance du parcours imposée à chaque duo / à sa VMA
A chaque série les rôles de « débusqueur » et de « suiveur » s’inversent
Une fiche de route par duo indiquant :
 ---Le projet AVANT la séance /type de parcours « points balises » choisi
 --- l’ordre des 9 postes à récupérer et leurs définitions
 ---le projet de course du duo régulé pendant l’action (nb AR, allure)
En zone de validation un chronomètre indicateur du temps total de l’épreuve et une
fiche poinçons réponses
BEAL Aurelie
Validation de la compétence niveau2
Points balises
5
9
15
18
21
Profil
+
23
Orienteur
3
2
Nombre
d’écarts
au projet
1
Profil
Coureur
0
Non acquis
En cours d’acquisition
BEAL Aurelie
Acquis
27
Evaluation de la compétence de niveau2
Points balises
5
9
15
18
21
23
27
5
6
7
8
9
5
6
7
9
10
11
6
7
8
11
12
14
1
8
9
11
13
16
18
0
9
11
13
15
18
20
+
3
2
Nombre
d’écarts
au projet
Non acquis
En cours d’acquisition
BEAL Aurelie
Acquis
Notes
Fiche de route Sophie / Manon
Projet orientation « 21 points Balises »
Poinçons
(57cm/1140m vol d’oiseau)
Projet gestion de l’effort
Validation
Prévu /réalisé
Postes
Validation
1ere Série de 6’
Poste 5
…2./2pts
Nous allons chercher …3…balise(s)
no balises 5.. ,2..,.. 2.
Poste 2
…2./2pts
Poste2
…3./3pts
2ème Série de 6’
Poste 4
…3./3pts
Nous allons chercher …2…balise(s)
no balises 2..,.. 4
Poste 6
…2./2pts
Poste 7
…2./2pts
3ème Série de 6’
3/3
Poste 1
…2./2pts
Nous allons chercher …3…balise(s)
no balises …6…,…7…,…1.
Poste1
…0./3pts
Bilan de fin d’épreuve
8/7
Nombre d’écart
au projet
1 écart
Poste 4
Total
Types de postes à trouver ---Niv2 ---Niv 3
3/2
2/ 2
…0./2pts
16 points
BEAL Aurelie
BEAL Aurelie
ANNEXES
Comparaison entre deux pratiques très répandues en EPS
Course en étoile
Course au score
Simple
Sécuritaire
Feed back enseignant
Différenciation possible
Stratégie
Différenciation
Choix nombreux pour l’élève
Autonomie
Esprit initiative
Prise de risque
Ludique
Très bien pour résoudre des problèmes
d’orientation précis, pour s’habituer à courir en
forêt, pour accompagner les élèves débutants
dans l’apprentissage
Et si on allait vers plus de stratégie, de sentiment de
« prise de risque », de choix, d’autonomie, vers un
côté plus ludique même au collège?
Vers un degré de complexité supérieur …
Bonne formule pour évaluer un ensemble de
compétences chez des élèves confirmés
Quels obstacles dans la course au score
traditionnelle pour des élèves de collège ?
Vers une forme de pratique adaptée …
BEAL Aurelie
OBSTACLES A FRANCHIR dans
« la course au score » traditionnelle au collège
1--Une accumulation de groupes d’élèves au même poste
2--Une absence de gestion de l’effort
--Des élèves qui partent très vite et reviennent en marchant à la zone de départ
--Des élèves qui marchent à l’aller, au retour ou à l’aller et au retour
--Des élèves qui partent précipitamment pour une chasse à l’œuf,
sans vraiment « choisir ni conduire un itinéraire »
--Des élèves qui peuvent terminer l’épreuve réellement fatigués sans voir été
efficients
3--Un volume de « course élève » limité
-Avec un milieu circonscrit de surface réduite pour assurer la sécurité
et la stratégie géographique des élèves pour poinçonner les balises
BEAL Aurelie
4--Une prise de risque non adéquate
Des élèves qui prennent beaucoup de risques, qui surestiment leurs capacités
du moment en choisissant uniquement les postes à forts coefficients et qui
reviennent parfois bredouille (avec un poinçon mais le mauvais)
-Des élèves timoré(e)s qui ne prennent aucun risque, qui manquent de
confiance en eux souvent par méconnaissance de leur potentiel
-
5--Au niveau des relation sociales
-Des
élèves placés en duo qui ne se concertent pas, l’un court devant, l’autre suit…
6--Au niveau pédagogique
-Une
connaissance tardive du résultat en fin d’épreuve, sans moyen d’y remédier
-Un enseignant qui ne peut pas réellement avoir d’action sur ses élèves lorsque
ces derniers partent 25’ ou 30’ sans revenir
BEAL Aurelie
-Un souci sécuritaire pour « ces absences prolongées
» dans la nature
REMARQUES sur les choix opérés
L’ordre imposé des postes pour
-agrandir artificiellement l’espace parcouru par les élèves.
-disposer d’un nombre réduit de balises tout en évitant le rassemblement d’élève sur un poste
L’obligation de courir
-s’installe après une découverte suffisante de la carte et du terrain (2 ème cycle),
-s’inscrit dans la logique culturelle de la « course » « d’orientation »
- répond à « conduire le déplacement le plus rapide »
Le double projet de l’élève : AVANT l’épreuve --les « points balises »
PENDANT l’épreuve --le nb de postes à récupérer succ
- conserver une stratégie de course même si ordre de récupération des balises imposé
-favoriser la connaissance de soi chez l’élève, de développer la prise de risque ou de la contrôler
-Imposer un dialogue et un débat au sein du duo
BEAL Aurelie
-Répond à « Gérer les efforts en adoptant des allures de course optimales en rapport au milieu et au moment du
REMARQUES sur les choix opérés (suite)
La limite de 3 postes consécutifs à poinçonner permet à l’élève
- De valider son travail au fur et à mesure
- De gérer objectivement son temps de repos et par le même temps de « gérer l’alternance des efforts »
- Permet d’identifier le « milieu » et le « moment » de la course de façon morcelée dans la séance
La limite de 3 postes consécutifs à poinçonner permet à l’enseignant
-d’aider les élèves pendant l’épreuve
-de poser un cadre sécuritaire (il voit ses élèves régulièrement sur une épreuve de 30’)
BEAL Aurelie
Alternance orientation/ G. effort

Tout comme il est possible d’alterner le travail offensif
puis défensif en sport collectif nous pouvons imaginer
que l’alternance se situe entre orientation et gestion
de l’effort dans cette APSA. Car selon Alain Barbot et
Laurent Grasset 2010, cahiers du
CEDRE/CEDREPS,2010 ,vol9 ; « Le raisonnement
d’ensemble nous conduit donc à considérer
l’emboitement de chacun des niveaux comme un
système de vases communicants, dans la mesure où
dès qu’un élément progresse, il s’agit de renforcer
l’autre et ainsi de suite »
BEAL Aurelie

similar documents