COMMUNICATION ECRITE FLORENCE CAUHÉPÉ

Report
Business communication - Bachelor - Semestre de printemps 2014
La communication orale
FLORENCE CAUHÉPÉ
Cours no 4 du 20 mars 2013
SE PRÉSENTER À L’ORAL,
L’EXPOSÉ ORAL, LE DISCOURS;
FAIRE DU PUBLIC SON ALLIÉ
2
PLAN




-

3
Introduction
I. Se présenter à l’oral
1. L’entretien
2. Répondre aux questions
3. La narration: décrire / raconter
4. «L’elevator pitch»
II. L’exposé oral en dix points
1. Les plans possibles
2. Réussir la présentation de son exposé
3. La présentation orale d’un rapport
4. Attirer l’attention / susciter l’intérêt
III. Le discours
1. Types de plan
2. Faire du public son allié
3. Relancer l’attention
4. Récapitulatif
5. Avez-vous été écouté? Auto-évaluation et conclusion
IV. A préparer et planning des prochains cours
Introduction
L’expression orale est très courante en
situation professionnelle
 Il existe des situations où la communication
orale est beaucoup plus formalisée:
- La présentation de soi / l’entretien individuel
ou «l’elevator pitch»
- Le compte rendu ou l’exposé oral
- Le discours

4
I. Se présenter à l’oral: quatre
étapes incontournables

Etat civil: nom, prénom, âge, date de
naissance, origine, domicile, frères et
sœurs…
 Présenter ses centres d’intérêt
 Faire le point et mettre en avant ses
compétences
 Présenter son projet professionnel
5
1. En entretien individuel ou
d’embauche

Les attentes du recruteur:
-Le domaine professionnel
-Le domaine psychologique
-Le domaine intellectuel
-Le domaine communicationnel
-La connaissance de l’entreprise: dialoguer en
connaissance de cause avec le recruteur
6
La forme et rituels de base

Les salutations
 La présentation
 Les remerciements
 Prendre congé
7
2. Répondre aux questions

Ecouter les questions
 Reconnaître le type de questions
 Rechercher le domaine de la question
 Organiser votre réponse
8
Les questions, formulations
pièges





9
Les questions fermées
La question: «Où en étions-nous?»
La question: «Avez-vous quelque chose à
ajouter / à demander?»
La reformulation tendancieuse
La question contient un présupposé
La présupposition

La présupposition est un acte illocutoire,
Oswald Ducrot, Dire et ne pas dire,1972
 La présupposition est une composante
importante du discours et des stratégies
discursives polémiques ou persuasives
 La présupposition modifie la relation
 Changement de cadre de référence
3. La narration

A. Comment décrire
La description est une sélection d’informations
objectives
 On ordonne la réalité en trois plans:
- 1er plan: le plus important
- Arrière-plan: ce qui est le plus éloigné de l’orateur, le
contexte…
- Second plan: intercalé entre le 1er et l’arrière plan, met
en avant les détails les plus importants

11
B. Comment raconter

Présenter l’histoire:


Relier aux propos tenus
Résumer les faits

L’histoire elle-même:


La situation initiale
L’événement perturbateur
Un problème / manque apparaît
Transformation de la situation
Conséquences /sanctions
Etat final

La chute

Fin de la parenthèse ouverte par la narration




12
4. «L’elevator pitch»
Les éléments d’un pitch concernant un projet
 L’idée
 L’état d’avancement
 Le/s marché/s
 Votre avantage
 Les concurrents
 Votre business model
 L’équipe ou votre profil
 La fin de l’histoire, l’avenir, la stratégie à moyen
terme
 Vos attentes ou votre demande
13
II. L’exposé oral en dix points

1. Quel est le sens de mon sujet?
 2. Quel est mon objectif?
 3. Quel est mon public?
 4. Comment organiser le contenu?
 5. Comment attirer l’attention sur les idées
essentielles?
 6. Comment accrocher l’intérêt du public?
 7. Comment interpeller l’auditoire?
 8. Comment prendre congé?
 9. Comment préparer ses notes?
 10. Et juste avant l’intervention?
14
1.Les plans possibles





15
Plan linéaire
Plan scénario
L’exposé construit autour d’un problème
La méthode associative
Ou plans classiques (voir les plans du
discours)
L’exposé oral bref, plus court
mais pas plus facile

Une présentation particulièrement vigoureuse
 Un choix de plan adapté:
1. Exposer, présenter
2. Interpréter, analyser
3. Proposer une action/solution
16
2. Réussir la présentation de
l’exposé

Le lancement
 L’introduction
 Le développement
 La conclusion
17
3. La présentation orale d’un
rapport
Il n’est pas question de reprendre tout le
détail de votre plan
 Il faudra en revanche:
- Justifier le rapport en rappelant qui vous l’a
demandé, pourquoi, quels objectifs
- Résumer brièvement son intérêt et sa
conclusion
- Attirer l’attention sur les parties importantes,
originales ou délicates

18
4. Attirer l’attention / susciter
l’intérêt
Attirer l’attention dans le préambule qui renseigne
sur l’objet du rapport ou de l’exposé
 Inspirer de l’intérêt:
 L’introduction indique la manière dont vous avez
mené votre enquête ou votre étude. Elle précise le
plan, évoque les difficultés rencontrées, en quoi
l’objectif a été atteint, précise les points qui restent à
creuser
 Le conclusion
 L’essentiel est que les participants aient l’impression
de participer à une véritable communication et qu’ils
se sentent pris en compte

19
III. Le discours





20
La structure = choisir un type de plan
Les idées fortes
Les informations clés à «humaniser»
L’introduction
La conclusion
1. Définir un type de plan
Le plan = l’organisation de la pensée








7
Le plan énumératif
Le plan chronologique
Le plan binaire simple pour des interventions
rapides
Le plan par opposition
Le plan journalistique
Le plan SPRI: expliquer pour convaincre
Le plan SOSRA: la psychologie et la réflexion
au service de l’action
Le plan DESC: des sentiments à la solution
2. Faire du public son allié

Connaître son public
 Les qualités de l’orateur
 Construire son discours en fonction de son
but et de son l’auditoire
22
3. Comment relancer l’attention







23
L’anecdote
Le «vous» qui interpelle
Les questions rhétoriques
La citation directe
La pensée personnelle
La pensée attribuée
Le rôle de l’humour
Il faut créer un écart
Rupture par rapport à ce qui est attendu:
 L’usage de figure de style:
- L’exagération ou l’atténuation
- La métaphore
 Le jeu de mots
 Jouer sur les différents sens d’un mot
 Les jeux d’attitude
 Les formules choc
24
4. En résumé, pour toute
intervention orale il faut:
Rassembler ses idées et chercher de l’information
 Connaître son public et définir son intention
 Choisir un type de plan
 Dire l’essentiel dans les 10 premières minutes
 Consolider et humaniser les informations principales
 Ordonner le discours par des connecteurs logiques
et autour de 3 temps forts;
-l’introduction, l’accueil, le pourquoi
-les 2 ou 3 idées essentielles à faire passer
-la conclusion, rappel de son intention, appel à l’action
après avoir résumé les idées fortes, remerciements
 Se préparer mentalement, répéter

25
5. Avez-vous été écouté, autoévaluation
Avez-vous attiré puis retenu l’attention?
 Votre exposé/discours est-il bien construit/ structuré?
 Avez-vous utilisé des visuels?
 Avez-vous suscité et encourager des interventions /
des questions?
 Avez-vous utilisé un langage clair, précis, correct de
style courant/standard
 Avez-vous parlé sur le ton qui convenait?
 Avez-vous maîtrisé vos gestes et votre respiration?
 Pouvait-on bien vous entendre?
 L’installation matérielle était-elle convenable?

26
Conclusion
Le paradoxe de l’oral
-La spontanéité voire l’improvisation supposent
une très bonne préparation

27
IV. A préparer et planning des
prochains cours
A préparer pour le prochain cours, le 27 mars
1. Se présenter (avec fiche écrite de votre plan et mots-clés)
- en deux-trois phrases maximum
- en 3-4 minutes maximum
2. Une interview
- Composer des groupes de deux
- Choisir un thème parmi les articles distribués ou autres thèmes
- A annoncer par email à [email protected]
- Autres informations sur la composition de l’interview la semaine
prochaine



28
En vue des exercices au studio, le 10 avril de 13h15 à 17h
Le 17 avril, le cours a lieu normalement en salle D 130, «L’oral
dans la communication institutionnelle»

similar documents