TCHAD-LIBYE un exemple de coopération

Report
Coopération commerciale TCHAD - CDEAO
PRESENTATION DU TCHAD A L'ATELIER METHODOLOGIQUE ET
DE LANCEMENT DE L'INITIATIVE
ABIDJAN , le 15 Février 2014
Faite par Monsieur NDEH DESSOU
1
Sommaire
I. Présentation du Tchad
II. Analyse du commerce du bétail et de la viande en Afrique de
l'ouest (pour les pays de la CDEAO et de l'Afrique Centrale)
• Activités et initiatives en cours (Objectifs, résultats, budgets prévisionnels, etc.
• Synergies et Complémentarités (nationales, régionales/sous-régionales)
III. Principaux défis
• Institutionnel
• Structurel et fonctionnel
• Socio-économique (y inclus les aspects genre, création d'emploi)
• Règlementaire/Législatif
IV. Principales recommandations
2
I. Présentation du Tchad
 Superficie : 1 284 000 Km²
 Population : 11,1 millions
d’habitants (recensement général de la
population 2009)
 Capitale : N’Djaména
 Indépendance : 11 août
1960
 Langues officielles : Français
et Arabe
 Monnaie :
Frans CFA
 Président de la République:
Idriss Deby ITNO
Démographie
46,7 % - 15 ans
50,4 %
2,9 %
entre 15 et 64 ans
+ 65 ans
Economie
Croissance du PIB réel: 7,2%
en 2012
Taux d’inflation : 3,1 % en 2013
3
Position géographique
Pays enclavé, à 1700 km du port le plus proche
de Douala au Cameroun
Frontières communes:
LIBYE
SOUDAN
RCA
NIGER
NIGERIA
1 055 km au Nord
1 360 km à l’Est
1 197 km au Sud
1 175 km à l’Ouest
89 km sur le Lac Tchad (Ouest)
4
Carte administrative du Tchad
5
Présentation de l’économie
La stabilité politique et sécuritaire retrouvée a permis un décollage
économique très remarqué
Le Tchad est un pays dont l’économie est dominée au 3/4 par le monde
rural (agriculture, élevage et pêche) :
- Les principales cultures vivrières : le mil, le sorgho, le riz, le sésame
et l’arachide ;
- Les principaux produits d’exportation hors pétrole sont : bétail,
coton, gomme arabique, sésame, l’arachide;
- Les produits de la pêche estimés à 150.000 tonnes dont les 44% sont
destinés à l’exportation (poissons séchés ou fumés vers le Cameroun
et le Nigeria.
6
Suite
Le Tchad est un pays d’élevage par excellence où cette activité
occupe une place essentielle dans l’économie nationale.
Le cheptel est numériquement important puisque les estimations
actuelles de l’effectif se chiffre à plus de 8 millions de bovins,
environ 3 millions de camelins et 10 millions d’ovins et
caprins.
Sur le plan économique, les flux annuels de revenus sont estimés
actuellement à 140 milliards de FCFA (PNDE 2009).
Le capital bétail représente plus de 3.000 Milliards de FCFA dont
51% d’apport des Bovins, 29% pour les Camelins, 10% pour
les Ovins et Caprins, 6% pour les Équins et Asins et 4% pour la
volaille.
7
Suite
L’élevage représente environ 40 % de la valeur de la production
agricole et 18 % du PIB.
Son impact sur la balance commerciale est notable, puisque le bétail
sur pieds représente 30% des exportations du Tchad (plus de 50%
des exportations hors pétrole).
600 000 à 800 000 Bovins sont exportés sur pied chaque année vers
les pays voisins dont le Nigéria est le plus acquéreur.
8
II. ANALYSE DU COMMERCE DU BETAIL ET DE
LA VIANDE
Sur le plan économique, l’impact du secteur sur les
exportations est considérable compte tenu du nombre
de bétails exportés chaque année, plus de six cent mille
(600 000) têtes de Bovins.
Hormis les ovins, les caprins, les camelins, les équins les
asins et les porcins dont les effectifs exportés sont
moindre (11.020 ovins/caprins, 80 camelins, 1056 asins,
10 équins et 100 porcs en 2010 vers le Nigéria (Rapport
statistique 2010 du MDPPA) .
Ces exportations sur pied se font à destination des pays
voisins, principalement le Cameroun et le Nigeria.
9
Suite
Le Tchad reste probablement le premier pays exportateur de bétail
sur pied en Afrique Centrale.
Malheureusement cette activité échappe en grande partie aux
circuits formels.
L'exportation de la viande fraîche est arrêtée depuis 2002 pour
diverses causes, notamment le coût élevé du transport.
Cependant l'exportation de la viande séchée existe même si elle est
moins importante.
Des milliers de cuirs et peaux sont également exportés vers le
Nigéria chaque année.
10
Activités et initiatives en cours
Pour maximiser l'apport de l'élevage dans les exportations et
mieux valoriser les produits et sous-produits de ce secteur, le
Tchad a initié en 2008 le Projet d'Appui au Développement des
Industries Animales au Tchad (PADIAT).
Le PADIAT est en phase de construire au moins neuf (09)
complexes industriels frigorifiques et abattoirs modernes d’une
part et d’autre part, deux (2) complexes agroalimentaires des
produits laitiers à travers le pays.
Ces abattoirs permettront au Tchad de produire par an environ
200 000 tonnes de viande, de traiter jusqu'au stade wait blue des
milliers de peaux et cuirs et de transformer tous les sousproduits (cornes, sabots, os, sang, bouse).
11
Suite
Le Tchad est en train de mettre en chantier, le Projet d'Appui à la
Compétitivité et aux Chaines de valeur (PACCV).
Ce projet est focalisé sur les filières viande et lait.
L'objectif de développement du projet est de contribuer à
l’amélioration du climat des affaires et la commercialisation
dans la chaîne de valeur de la viande et lait.
Le projet sera financé par la Banque Mondiale à hauteur de cinq
milliards de FCFA soit environ dix millions de dollars US.
12
Synergies et Complémentarités
Dans le cadre du Projet d'Appui à la Compétitivité et aux chaines de Valeur
financé par la Banque Mondiale, plusieurs études sont prévues qui vont dans
le sens du renforcement des capacités du PADIAT. Il s’agit notamment de:
• L’étude détaillée de marketing et exportation de viande: débouchés et
contraintes d’accès;
• Etude sur les contraintes liées à la logistique;
• la réduction du temps pour enregistrer une entreprise à travers le guichet
unique de l’Agence Nationale des Investissements et des Exportations
(ANIE);
• la facilitation des procédures administratives et
• L’allègement des systèmes afin de réduire les coûts de transaction pour les
PME.
Le Centre de Contrôle de Qualité des Denrées Alimentaires (CCOQDA) sera
d’un grand atout pour la normalisation, l’inspection et la certification des
produits issus de ces complexes.
13
III. PRINCIPAUX DEFIS
 Institutionnel
Le commerce du bétail sur pied et des produits de l'élevage est
géré simultanément par les Ministères de l'Elevage, des
Finances et du Budget, du Commerce et de l'industrie rendant le
circuit administratif lourd.
 Structurel et fonctionnel
Il existe au Tchad plusieurs organisations des professionnels de
l'élevage impliquées dans le commerce de bétail sur pied ou
dans les abattages
Mais elles sont confrontées au manque d'infrastructures adéquates,
à l'obsolescence et/ou à la mauvaise application des textes
règlementaires.
14
Suite
 Socioéconomique
L’élevage occupe 40 % de la population active et fait vivre environ 80 % de la
population rurale.
La réalisation des deux projets PADIAT et PACCV permettra aux femmes
transformatrices de la viande et du lait de valoriser d'avantage leurs activités
d’une part et d’autre part d'offrir aux jeunes l'opportunité de gagner des
emplois grâce à la création de nombreux postes d'emplois dans les complexes
industriels en phase de réalisation.
 Règlementaire/législatif
Le commerce du bétail sur pied souffre de la mauvaise application des textes.
Les actes uniformes de l’Organisation pour l’Harmonisation des Droits des
Affaires en Afrique (OHADA) ne sont pas vulgarisés au Tchad, c’est
pourquoi les problèmes internes surgissent.
15
IV. Principales recommandations
 Faciliter les procédures administratives pour l’enregistrement
d’une entreprise à travers le guichet unique.
 Réformer le cadre légal existant et les politiques relatives à
l’octroi des licences d'affaires.
 Etablir une cartographie détaillée des permis techniques
standards, licences, inspections et certificats nécessaires à
l'importation et l'exportation dans la chaîne de valeur de la
viande de même qu’une cartographie pour éliminer les
chevauchements et démarches administratives inutiles dans le
processus d’exportation.
 Promouvoir et simplifier les procédures des échanges
commerciaux entre les Etats
16
JE VOUS REMERCIE
17

similar documents