(lesquelles) est (sont) exactes

Report
ENSEIGNEMENTS DIRIGES
EMBRYOLOGIE
PCEM 1
GENERALITES
ED.1: Parmi les propositions suivantes concernant le
développement intra-utérin, laquelle (lesquelles) est (sont)
exactes :
A. Sa première phase, la phase embryonnaire, s’étend jusqu’à la
fin du troisième mois de gestation.
B. La période fœtale se caractérise par la mise en place et la
croissance des différents organes.
C. Il est habituel de déterminer l’âge de la grossesse à partir de
la date des dernières règles.
D. Une grossesse de six semaines d’aménorrhée correspond à huit
semaines de développement embryonnaire.
E. La troisième semaine de développement embryonnaire
correspond à la première semaine d’aménorrhée.
GAMETOGENESE
ED 2: Parmi les propositions suivantes concernant la
spermatogénèse, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. Elle a lieu au sein du tissu interstitiel testiculaire.
B. Elle est continue et débute pendant la vie intra-utérine.
C. Elle s’accompagne de la libération de spermatozoïdes au
niveau de la barrière hémato-testiculaire.
D. Elle a lieu au contact des cellules de Sertoli.
E. Les cellules de Sertoli assurent la sécrétion de la testostérone.
ED 3: Parmi les propositions suivantes concernant les
spermatozoïdes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. Ils sont issus d’un processus de formation d’une durée
approximative de 74 jours.
B. Ils sont issus de la division des spermatides à la fin du cycle de
spermatogénèse.
C. La tête d’un spermatozoïde contient normalement le noyau et
sa chromatine sous forme condensée.
D. Les mitochondries se localisent au niveau de la pièce
intermédiaire du flagelle.
E. Sur une coupe histologique de testicule d’un homme adulte, on
peut trouver des cellules germinales à différents stades de
maturation.
ED4 : Parmi les propositions suivantes concernant la formation
des spermatozoïdes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. La première division méiotique permet le maintien du nombre
de spermatogonies initial.
B. Cette première division est dite équationnelle c'est-à-dire
qu’elle maintient le nombre de chromosomes présent dans la
cellule.
C. Au cours de la deuxième division de méiose, les
spermatozoïdes obtenus sont haploïdes.
D. La prophase de la première division méiotique se caractérise
par la survenue fréquente de crossing-overs.
E. Aucune des propositions n’est exacte.
ED 5:Parmi les propositions suivantes concernant l’ovocyte,
après l’ovulation et avant que la fécondation n’ait lieu,
laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. Il s’agit d’un ovocyte I bloqué en prophase de 1ère division de
méiose.
B. Il s’agit d’un ovocyte I bloqué en prophase de 2ère division de
méiose.
C. Il s’agit d’un ovocyte II bloqué en métaphase de 1ème division
de méiose.
D. Il s’agit d’un ovocyte II bloqué en métaphase de 2ème division
de méiose.
E. Aucune des propositions n’est exacte.
ED 6: Parmi les propositions suivantes concernant la régulation
endocrinienne de la gamétogénèse, laquelle (lesquelles) est
(sont) exactes :
A. La FSH joue un rôle dans la fonction endocrine testiculaire.
B. La testostérone joue un rôle dans la spermatogénèse.
C. Chez la femme, La FSH et la LH sont des hormones
hypothalamiques sécrétées cycliquement
D. Les cellules de la granulosa, qui synthétisent oestrogènes et
progestérone en phase folliculaire sont sous l’influence de la
FSH.
E. Aucune proposition n’est exacte
ED 7: Parmi les propositions suivantes concernant la
maturation folliculaire, laquelle (lesquelles) est (sont) exactes :
A. Le follicule antral se caractérise par sa cavité, développée au
sein des cellules de la granulosa.
B. La multiplication des cellules de la granulosa est limitée en
périphérie par la zone pellucide.
C. La zone pellucide se rompt au cours de l’ovulation, libérant le
cumulus ophorus dans la cavité péritonéale.
D. Le follicule primaire se caractérise par le développement des
thèques internes et externes
E. Dans une coupe histologique d’ovaire d’une femme en âge de
procréer, il peut être retrouvé des follicules primordiaux
ED 8: Parmi les propositions suivantes concernant
l’ovogénèse, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. Elle a lieu au niveau de la zone corticale de l’ovaire.
B. Elle débute pendant la vie intra-utérine.
C. Le follicule primordial se caractérise par l’absence de cellules
en périphérie.
D. Le follicule antral se caractérise par l’apparition de la
granulosa.
E. Dans le follicule de De Graaft, les cellules de la thèque interne
sont au contact de la zone pellucide.
ED 9: Parmi les propositions suivantes concernant l’ovulation,
laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. Au cours de celle-ci, la zone pellucide de l’ovocyte est rompue.
B. Celle-ci permet la libération du cumulus ophorus constitué de
l’ovocyte au contact des cellules de la corona radiata.
C. Elle s’accompagne d’une reprise de la méiose, jusqu’alors
bloquée en prophase de première division.
D. L’ovocyte II qui en résulte est une cellule haploïde.
E. L’ovulation est marquée par l’expulsion du premier globule
polaire, également haploïde.
TRANSPORT DANS LES VOIES GENITALES
ED 10: Parmi les propositions suivantes concernant le
transport des spermatozoïdes dans les voies génitales
masculines, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. Les spermatozoïdes sont mobiles dès leur libération dans les
tubes séminifères.
B. La capacitation des spermatozoïdes dans l’épididyme
correspond à une perte de leur fonction de fécondance.
C. Le liquide spermatique est constitué essentiellement à partir
des sécrétions de la prostate.
D. Les glandes annexées aux voies spermatiques (vésicules
séminales et prostate) synthétisent de la testostérone.
E. Aucune des propositions n’est exacte.
ED11: Parmi les propositions suivantes concernant le transport des
spermatozoïdes dans les voies génitales féminines, laquelle
(lesquelles) est (sont) exactes :
A. La glaire cervicale assure, par son pH basique, la protection
des spermatozoïdes de l’acidité vaginale.
B. La glaire cervicale assure la décapacitation des
spermatozoïdes.
C. La capacitation est assurée dans la cavité utérine.
D. La survie des spermatozoïdes dans les voies génitales
féminines est de 7 à 10 jours.
E. Aucune proposition n’est exacte
FECONDATION
ED 12: Parmi les propositions suivantes concernant la réaction
acrosomique, laquelle (lesquelles) est (sont) exactes :
A. Elle nécessite la décapacitation préalable des spermatozoïdes
dans les voies génitales féminines.
B. Elle se caractérise par la fusion de la membrane plasmique du
spermatozoïde avec la membrane acrosomique interne
C. Elle s’accompagne de la libération d’enzymes contenues dans
l’acrosome comme l’acrosine et la hyaluronidase.
D. Après la réaction acrosomique, les globules polaires prennent
le nom de pronucléis.
E. Aucune des propositions n’est exacte
ED 13: Parmi les propositions suivantes concernant la
fécondation, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s):
A. Celle-ci ne peut avoir lieu qu’au niveau de l’ampoule tubaire.
B. Les spermatozoïdes doivent dissocier les cellules de la corona
radiata encore présentes autour des l’ovocyte.
C. La traversée de la zone pellucide est assurée par la libération
d’enzymes spécifiques (acrosine et hyaluronidase) stockées au
niveau du flagelle du spermatozoïde.
D. La réaction acrosomique correspond à la fusion de la
membrane plasmique du spermatozoïde avec la zone
pellucide de l’ovocyte.
E. La réaction corticale induite est secondaire à l’élimination du
flagelle du spermatozoïde.
ED 14:Parmi les propositions suivantes concernant la
fécondation, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. La fécondation permet la fin de la deuxième division de la
méiose ovocytaire.
B. La fécondation conduit à l’expulsion du deuxième globule
polaire.
C. La fécondation restitue un nombre diploïde de chromosomes.
D. Au cours de la fécondation deux pronucléis sont observés
E. Dès la fécondation, le sexe chromosomique est déterminé.
1ère SEMAINE DE DEVELOPPEMENT
ED 15: Parmi les propositions suivantes concernant le transit
tubaire du zygote, laquelle (lesquelles) est (sont) exactes :
A. Les cellules ciliées des trompes participent aux sécrétions du
flux péritonéo-tubo-ovarien.
B. La survie du zygote est assurée grâce à des facteurs stockés
dans le cytoplasme de l’ovocyte pendant l’ovogénèse.
C. Au stade huit blastomères, le zygote a parcouru le segment
isthmique de la trompe.
D. Au quatrième jour de développement embryonnaire, le zygote
est dans l’utérus et prend le nom de morula.
E. Aucune proposition n’est exacte
ED 16: Parmi les propositions suivantes concernant le transit
du zygote au cours de la première semaine de développement
embryonnaire, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. Au stade de 4 blastomères, le zygote est au début du segment
isthmique de la trompe.
B. Au stade de morula, les cellules sont indifférenciées.
C. Au 4ème jour, le zygote est dans l’utérus.
D. Le stade blastocyste est déterminé par l’apparition d’une
cavité liquidienne au sein du zygote appelée blastocèle.
E. La zone pellucide est toujours présente au stade morula.
ED 17: Parmi les propositions suivantes concernant
l’implantation, laquelle (lesquelles) est (sont) exactes :
A. Au cours de la fenêtre d’implantation, l’endomètre est en
phase sécrétoire.
B. La phase d’accolement assure une relation instable entre les
cellules endométriales et le syncitiotrophoblaste.
C. La stabilisation de l’accolement est assurée par des
métalloprotéinases.
D. Les cellules endométriales expriment des facteurs de
croissance.
E. La sécrétion d’HCG par le corps jaune permet un maintien
élevé des taux de progestérone et d’estrogènes.
2ème SEMAINE DE DEVELOPPEMENT
ED 18: Parmi les propositions suivantes concernant le disque
embryonnaire au cours de la deuxième semaine de
développement, laquelle (lesquelles) est (sont) exactes :
A. Il se caractérise par la présence de deux feuillets : l’épiblaste
au regard duquel se développe la cavité amniotique et
l’hypoblaste au regard duquel se développe la vésicule
vitelline.
B. La cavité amniotique est bordée par la membrane de Heuser.
C. Le mésoblaste extra-embryonnaire apparaît entre l’épiblaste
et l’hypoblaste.
D. Au sein du mésoblaste extra-embryonnaire se développe le
coelome externe.
E. Aucune proposition n’est exacte.
ED 19: Parmi les propositions suivantes concernant la
formation du coelome externe, laquelle (lesquelles) est (sont)
exacte(s) :
A. Celle-ci est réalisée aux dépends de la cavité amniotique
B. Celle- ci est réalisée aux dépends de l’épiblaste
C. Celle- ci est réalisée aux dépends de l’hypoblaste
D. Celle-ci est réalisée aux dépends de la vésicule vitelline
E. Aucune des propositions n’est exacte
ED 20: Parmi les propositions suivantes concernant la
formation de la cavité amniotique, laquelle (lesquelles) est
(sont) exacte(s) :
A. Elle a lieu au cours de la troisième semaine de développement
embryonnaire
B. Elle se forme en regard de l’épiblaste
C. Elle se forme en regard de l’hypoblaste
D. Elle se forme de manière concomitante au coelome externe
E. Aucune des propositions n’est exacte
ED 21: Parmi les propositions suivantes concernant la fin de la
deuxième semaine de développement embryonnaire, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. La nidation embryonnaire est complète.
B. Le disque embryonnaire est constitué de trois feuillets.
C. Le mésoblaste extra-embryonnaire est en place.
D. Le pédicule de fixation est individualisé par l’apparition du
coelome externe.
E. Aucune des propositions n’est exacte.
3ème SEMAINE DE DEVELOPPEMENT
ED 22: Parmi les propositions suivantes concernant la
troisième semaine de développement, laquelle (lesquelles) est
(sont) exactes :
A. Elle correspond à la révélation de l’aménorrhée maternelle.
B. Elle s’accompagne d’une chute des taux d’HCG plasmatique
responsable de l’apparition des signes fonctionnels de
grossesse.
C. Elle est marquée par l’apparition du troisième
feuillet embryonnaire qui correspond à la neurulation.
D. Elle est marquée par l’apparition de l’allantoïde au pôle
caudal embryonnaire.
E. Le réseau vasculaire allantoidien n’est pas en place à la fin de
cette troisième semaine de développement.
ED 23: Parmi les propositions suivantes concernant l’évolution
de la ligne primitive, laquelle (lesquelles) est (sont) exactes :
A. Elle se met en place au début de la troisième semaine de
développement selon l’axe céphalo-caudal du disque
embryonnaire.
B. Elle se caractérise à son extrémité céphalique par un
renflement appelé nœud de Heuser.
C. Elle apparaît à la surface épiblastique du disque
embryonnaire.
D. Elle précède l’apparition du mésoblaste extra-embryonnaire.
E. Elle est fermée en avant par la membrane pharyngienne et en
arrière par la membrane cloacale.
ED 24: Parmi les propositions suivantes concernant l’évolution
de la ligne primitive, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. Elle débute à la fin de la troisième semaine de développement
embryonnaire.
B. Elle apparaît à la surface de l’épiblaste.
C. Elle est situé dans un plan strictement médian selon l’axe
céphalo-caudal du disque embryonnaire.
D. Un contingent cellulaire migrant au niveau de la ligne primitive
est à l’origine du mésoblaste intra-embryonnaire.
E. Aucune des propositions n’est exacte.
ED 25: Parmi les propositions suivantes concernant l’évolution
du processus chordal, laquelle (lesquelles) est (sont)
exacte(s) :
A. Son développement se réalise à partir du nœud de Hensen.
B. L’accolement du canal chordal à l’entoblaste est à l’origine de
la formation de la plaque chordale.
C. Le canal neurentérique permet la communication entre la
vésicule vitelline et le mésoblaste intra-embryonnaire.
D. Le canal neurentérique persiste à la quatrième semaine de
développement embryonnaire.
E. Le canal neurentérique est à l’origine de la formation de la
colonne vertébrale.
ED 26: Parmi les propositions suivantes concernant la
neurulation, laquelle (lesquelles) est (sont) exactes :
A. La formation de la plaque neurale s’inscrit en totalité dans la
première moitié de la troisième semaine de développement.
B. La plaque neurale se développe en avant de la ligne primitive.
C. La plaque neurale se développe selon le même axe que le
processus chordal.
D. Le tube neural est issu de la fermeture de la gouttière
chordale.
E. Le tube neural fait communiquer la cavité amniotique avec la
vésicule vitelline pendant la troisième semaine de
développement.
ED 27: Parmi les propositions suivantes concernant la
neurulation, laquelle (lesquelles) est (sont) exactes :
A. Les crêtes neurales forment la partie dorsale du tube neural.
B. Au début de la troisième semaine, le tube neural est ouvert en
avant par le neuropore antérieur.
C. A la fin de la troisième semaine, le tube neural se ferme en
arrière par le neuropore postérieur.
D. Le tube neural est à l’origine des somites.
E. Aucune des propositions n’est exacte.
ED 28: Parmi les propositions suivantes concernant la
neurulation, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. La formation de la gouttière neurale a lieu au cours de la
troisième semaine de développement embryonnaire.
B. La formation du tube neural a lieu au cours de la troisième
semaine de développement embryonnaire.
C. Le tube neural est fermé au niveau de l’extrémité céphalique
de l’embryon par la membrane pharyngienne
D. Le tube neural est à l’origine du développement de la colonne
vertébrale.
E. Le tube neural est à l’origine de développement des structures
cérébrales.
EVOLUTION DES FEUILLETS
ED 29: Parmi les propositions suivantes concernant l’évolution
des différents feuillets, laquelle (lesquelles) est (sont) exactes :
A. Les reins et la vessie dérivent du mésoblaste latéral.
B. L’appareil respiratoire et l’appareil digestif sont issus du
développement du même feuillet : le feuillet entoblastique.
C. L’épiderme dérive du neurectoblaste.
D. L’ectoblaste superficiel conduit à la formation des vésicules
cérébrales.
E. L’allantoïde donnera dans son évolution la vésicule ombilicale.
ED 30 : Parmi les propositions suivantes concernant
l’évolution du mésoblaste intra-embryonnaire, laquelle
(lesquelles) est (sont) exacte(s) :
A. L’apparition des somites est secondaire à la segmentation du
mésoblaste para-axial.
B. Le mésoblaste intermédiaire est à l’origine du cordon
néphrogène.
C. Le mésoblaste intermédiaire est à l’origine de l’appareil
génital.
D. Le coelome interne se développe au sein du mésoblaste
latéral.
E. Aucune des propositions n’est exacte.

similar documents