1 Mo

Report







« Le principe de laïcité en matière religieuse est au fondement du système éducatif
français depuis la fin du XIXe siècle. L'enseignement public est laïque depuis les lois du
28 mars 1882 et du 30 octobre 1886. Elles instaurent l'obligation d'instruction et la laïcité
de des personnels et des programmes. L'importance de la laïcité dans les valeurs
scolaires républicaines a été accentuée par la loi du 9 décembre 1905 instaurant la
laïcité de l'État.
Le respect des croyances des élèves et de leurs parents implique
l'absence d'instruction religieuse dans les programmes
la laïcité du personnel
l'interdiction du prosélytisme
La liberté religieuse a conduit à instituer une journée libre par semaine laissant du temps
pour l'enseignement religieux en dehors de l'école »
Source Ministère de l’Education Nationale.
Ainsi la Laïcité, centre de nos programmes en ECJS notamment, est surtout le cœur
dynamique de l’engagement de tout enseignant.
La Laïcité n’est pas simplement un thème d’étude sur lequel une journée est organisée afin
de mieux le cerner. Elle est bien plus : un principe républicain fondamental que nous devons
faire vivre bien au-delà des quelques heures attribuées à la seule éducation civique.
La Laïcité ou le débat entre le politique et le religieux sur l’enjeu du pouvoir

Politique et religion, cette thématique est au cœur des débats
aujourd’hui comme depuis de nombreux siècles.

Par religion il convient d’entendre la structure qui organise un culte, la
structure qui encadre une pratique rituelle encadrant une population,
une église dans le sens EKKLESIA : ASSEMBLEE DE FIDELES.

Par politique l’organisation de la vie la cité et donc de sa population.

Le point commun entre ces deux concepts : la population, l’homme, le
citoyen.
Le pouvoir exercé sur cette population est bien le cœur de la question :
› qui doit avoir la prééminence : du politique ou du religieux, du
temporel ou du spirituel. Le second est-il supérieur au premier, le
premier doit-il maitriser le second ?
› Ainsi la mise en œuvre de la Laïcité a-t-elle conclu cette lutte de
pouvoir ?
Ainsi nous vous proposons


 tout d’abord, de montrer que ce texte est le fruit d’une évolution lente des
relations des jeux de pouvoir entre le spirituel et le temporel depuis
l’Antiquité
 avant de l’observer tant dans son contenu que dans le contexte historique
de sa rédaction
 enfin d’observer de quelle manière la laïcité garantit-elle le « vivre
ensemble »
A ) le roi prêtre : Egypte, Rome jusqu’en 325
 B) Constantin et le christianisme : un besoin
réciproque
 C) à partir du Vème siècle : distinction
pouvoir temporel et spirituel : le temps des
conflits(Charlemagne et Léon III, Dictatus papae du Pape Grégoire VII en

1075, l’humiliation d’Henri IV à Canossa, l’attentat d’Anagni en 1303, le
Gallicanisme…)

D) De roi Très Chrétien au Concordat
(l’Ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539 est un moment important dans la
laïcisation administrative, L’Edit de Nantes : une volonté de réconcilier, le
Concordat)

A) Le contexte :
 Vatican I, 1870 : dogme de l’infaillibilité pontificale
qui réduit à néant le gallicanisme, Pie IX, réaffirmé par
Vatican II
 Rerum Novarum, Léon XIII, 1891
 la III République, rôle des loges maçonniques
 l’Affaire Dreyfus, 1894-1906
1880
1885
1890
1895
1900
1905
IIIème République
1880
Autorisation du
travail le
dimanche et les
jours de fêtes
catholiques
1884
1888
Juillet 1901
Autorisation
du divorce
Demande
d’abrogation du
concordat
Loi sur les
associations
16 Juin 1881
Gratuité de
l’enseignement
Décembre 1905
28 mars 1882
Obligation scolaire
6-13 ans
Pas d’enseignement
religieux
Séparation de
l’église et de l’État
30 octobre 1886
Laïcisation du
personnel
enseignant
1884
Pas de crucifix
dans les écoles
Mise en perspective de la
Loi de 1905
L’Etat garant de la Liberté
Séparation des
financements
Mais…
C) Une texte
consensuel ?
Respect de l’espace
public
mais…
Association Aristide Brand, site www.aristidebriand.eu
Aristide Briand
1862-1932
Emile Combes
1835-1921
Président du conseil de 1902 à
1905, il mena une politique
anticléricale pendant son
mandat.
Ce n’est qu’après la chute de
son cabinet que la séparation fut
votée
Socialiste indépendant, né à
Nantes, il est élu député de
Saint-Étienne et est reconnu
comme un excellent orateur.
Il est choisi comme rapporteur
de la loi de séparation de l’Église
et de l’État avec l’appui de Jean
Jaurès.
Il réussit sa mission en sachant
convaincre les députés tout en
ménageant l’Église
A) L’enseignement
- Loi Débré, 1959

B) Les édifices cultuels
- La question du financement

L'inauguration de la mosquée a eu
lieu en 2008. Le budget du projet s'est
élevé à 4,7 millions d'euros. 2,2 millions
d'euros proviennent de fonds privés. Une subvention d'un million d'euros a
été accordée par la ville pour l'espace culturel et de loisirs et un emprunt de
1,5 million d'euros a été cogaranti par Créteil et le conseil général du Val-deMarne. La ville a mis le terrain à la disposition de l'Union des associations
musulmanes de Créteil, avec un bail de 99 ans.

-
C) Les débats actuels
Port du voile et signes d’appartenances religieuses
Les limites de la Loi
La Laïcité : « le vivre ensemble »…
En France, désormais, tolérance et laïcité sont liées.
Le mot « laïcité » a revêtu, lui aussi, au début du XXe siècle,
une signification polémique. Né à la fin du XIXe siècle, il a
d'abord exprimé une volonté de combattre la religion en
excluant l'Église catholique de l'exercice de tout pouvoir
politique ou administratif et, en particulier, de l'organisation
de l'enseignement. L'aboutissement de cet affrontement fut
la séparation des Églises et de l'État en 1905.[…]
 Laïcité signifie, certes, que la religion ne doit pas chercher à
contrôler l'État et que le choix d'une religion ou d'une nonreligion est libre, mais aussi que l'État doit permettre aux
religions de poursuivre leurs activités et ne doit pas les
brimer. Elle est le contraire de l'irréligion de l'ex-Union
soviétique et de la Chine communiste.
 La laïcité permet donc la liberté de croyance et le « vivre
ensemble ».
 Elle fait en sorte qu'autrui est accepté dans sa différence.
 Jean Delumeau, Des Religions et des Hommes
 Desclée de Brouwer, 1997


Un chantier inachevé…
mediapart.fr

similar documents