Expression ludocreative en EMS

Report
L’Expression
ludocréative
expérimentée en EMS
Quelques notions fondamentales
Raimundo Dinello, fondateur et
initiateur de la méthodologie
30 ans d’études et de recherches en Europe
doctorat en sociologie et en sciences de l’éducation
(université libre de Bruxelles)
actuellement mandaté par le ministère de l’éducation
uruguayenne pour réformer l’enseignement dans son
pays
coordinateur de projets en Amérique latine
Une nouvelle démarche
pédagogique
Pourquoi une méthodologie basée sur l’expression, le jeu et la
créativité? Le modèle d’apprentissage traditionnel didactique
(basé sur la transmission de savoirs prédéterminés,l’ imitation
des modèles) ne correspond plus aux finalités de l’éducation du
21ème siècle. L’expression ludocréative, c’est le pari que nous
pouvons tous apprendre à apprendre créativement tout au long
de notre vie.
La pédagogie a-t-elle un place dans l’animation socioculturelle?
oui, si on considère l’animation socioculturelle comme un
champ d’expériences et d’apprentissages.
Pourquoi un nouveau vocabulaire? une nouvelle démarche
pédagogique nécessite un nouveau vocabulaire car elle se situe
dans un nouveau paradigme.
Méthodologie d’expression
ludocréative
Un nouveau « modèle » d’animation: outils
semblables mais approche différente
Un atelier d’expression
Une aire d’expression dans un
champ pédagogique
Le terme est ancien et définit un
lieu dont la finalité est la
fabrication d’objets ou de produits
artistiques inspirés de modèles
Une aire d’expression est définie par les objets
transformables et expérimentables qui la
composent
L’animateur est généralement un
« spécialiste » qui enseigne et
transmet une technique
Le « moteur » de l’atelier est
principalement l’animateur qui
organise « le travail »
L’activité est le plus souvent
individuelle ou à deux en
interactions avec l’animateur
Une consigne ouverte, collective est, en principe,
le point de départ
La finalité n’est pas l’objet ou l’oeuvre créée mais
le processus d’expérimentation et de création
L’animateur est un non spécialiste qui anime
l’espace par sa présence à chacun et son intention
pédagogique
Le « moteur » du champ pédagogique est
l’interaction sujet-objets-sujets
L’activité se déroule principalement en groupe(s)
L’objet créé est parfois analysé et
interprété par l’animateur dans un
perspective thérapeutique ou
artistique
L’objet créé est présenté au grand groupe dans un
moment de feedback dans lequel chacun peut
s’exprimer, poser des questions
Le champ pédagogique peut comprendre
4(5) aires d’expression, simultanées ou en
alternance
Aire d’expression corporelle (danse, expression
corporelle, jeux de mouvement)
Aire d’expression musicale (instruments, objets sonores)
Aire d’expression plastique (objets de récupérations,
cartons, peinture, argile, etc)
Aire d’expression scénographique ou théâtrale
(déguisements, tissus, accessoires divers)
Aire d’initiation culturelle (histoires, contes, légendes,
danses folkoriques, etc)
L’impulse ludique
Elle est « le premier temps de la valse »
Elle initie le processus méthodologique dans la joie
et le mouvement
Elle permet de nous connaître différemment, de nous
libérer de nos « inhibitions relationnelles »
Elle rassemble les énergies de chacun dans une
perspective commune.
Les interactions
sujet-objetssujets
Piaget a axé ses recherches sur
l’interaction sujet-objet pour
définir le développement de
l’enfant et de l’intelligence.
Les interactions sujet( singulier)objets(pluriel)-sujets (pluriel)
présupposent un grand nombre
d’objets transformables et une
activité en groupe pour susciter
les interactions avec les autres
sujets. C’est le « apprendre à
apprendre créativement » en
groupe.
Merci à Aurélie et Patrick
pour les photos
à Suzanne et son équipe de la Vendée
pour l’initiative et la participation
au projet intergénérationnel

similar documents