La psychodynamique du travail

Report
La psychodynamique du travail
Quelques concepts clés
Christophe Dejours
Titulaire de la chaire de psychanalyse-santé-travail au Cnam
La psychodynamique du travail
Approche interdisciplinaire s'intéressant à
l'organisation du travail en tant que : Source de
plaisir et de souffrance
 L’objet de la PDT c’est l’analyse de la souffrance
psychique résultant de la confrontation des hommes
à l’organisation du travail et des processus
intersubjectifs mobilisés dans les situations de travail
 Comment les travailleurs font pour s’adapter et
supporter les contraintes psychiques du travail ?
 Quels sont les mécanismes défensifs mobilisés et quel
est le coût à terme sur le santé ?

Concepts clés
Thèse de la centralité du travail : Le travail une
dimension anthropologique fondamentale
- Le travail médiatise les relations entre l’individu
et la société
- Le travail mobilise des processus essentiels
dans la construction de l’identité
 Le modèle Tâche/Activité en Ergonomie

Il faut distinguer
Le travail prescrit = la tâche = ce que je dois faire
l’activité = le travail réel = ce que je fais
• Travailler c’est combler l’écart entre le prescrit et le travail
vivant
Concepts clés






Le travail c’est l’activité déployée par les hommes et les
femmes pour faire face à ce qui n’est pas donné par
l’organisation prescrite du travail
« Une armée dans laquelle les hommes ne font qu’obéir aux
ordres est une armée vaincue (Dejours) »
« Travailler c’est tricher » (Dejours) , c’est réinterpréter les
ordres
« Travailler c’est trouvailler » (Dejours) car cela suppose de
la créativité, une mobilisation subjective
Le travail pour l’essentiel n’appartient pas au monde visible.
Tout ce qui est subjectif, affectif ne se voient pas.
Le travail ne peut pas être évalué, car l’expérimentation
scientifique n’accède qu’au monde visible, soit à la partie
matérialisé de la production, le résultat
Concepts clés








Travailler c’est faire l’épreuve du réel du travail
« le réel c’est plus fort que toi » (Baudrillard)
Le réel c’est ce qui résiste à la maîtrise et à la
compréhension scientifique
L’expérience du réel se révèle à travers une
expérience subjective et pathique (vécu
corporellement)
« Travailler c’est échouer » (Dejours)
Travailler c’est souffrir
Travailler c’est endurer la souffrance
Le travail une activité entre plaisir et souffrance
Concepts clés



Devant la souffrance liée au travail, les
individus développent des stratégies
défensives (individuelles et collectives) plus
ou moins conscientes
La santé au travail n’est pas directement
imputable au travail, mais nait de la
rencontre entre un individu et une situation
de travail
En contrepartie de la contribution que le
sujet apporte à l’organisation, il attend une
rétribution qui est fondamentalement de
nature symbolique
Concepts clés
La reconnaissance au travail est le
principal vecteur de la construction
identitaire
 La reconnaissance passe par deux types
de jugement sur le travail accompli : le
jugement d’utilité et le jugement de
beauté

Concept clés
Le travail présente une forte dimension
collective : on travaille pour quelqu’un et
avec les autres
 La coordination du travail collectif relève de
l’organisation formelle du travail
 La coopération relève du travail vivant, elle
suppose des liens de confiance qui ne
peuvent être prescrits.
 La coopération c’est la façon dont,
collectivement, le travailleurs réaménagent,
remanient, réajustent la coordination

Concepts clés
La gestion du décalage entre coordination et
coopération passe par une épreuve
fondamentale au regard de l’évaluation : à
savoir la mise en visibilité.
 Dans un collectif, des accords sur la manière
de faire se construisent.
 Des accords stabilisés = des « d’accords
normatifs ».
 Des « règles de travail » = des accords
normatifs articulés entre eux.(Dejours)

Bibliographie indicative

Travail, usure mentale, par Christophe
Dejours, coll. Essais, Bayard, 2008.
Souffrance en France. La banalisation de
l'injustice sociale, par Christophe Dejours,
coll. Essais, Points, 2009.
Conjurer la violence.Travail, violence et
santé, Christophe Dejours (dir.), Payot,
2011.
Suicide et travail : que faire ?, par
Christophe Dejours et Florence Bègue, coll.
Souffrance et théorie, PUF, 2009.

similar documents