Télécharger

Report
La composition
1ère étape : l’analyse du sujet : vous devez déterminer en
analysant le sujet, les limites géographiques et les questions
soulevées par les termes qui composent le sujet :
L’eau sur Terre, une source d’inégalités.
L’eau :une ressource
indispensable.
Pourquoi ?
-La vie,
- l’occupation d’un
espace,
-Les activités
humaines,
Où ?
La Terre n’est pas
un ensemble où
l’eau est
également
répartie. Le sujet
nécessite de
faire apparaître
ses différences.
Quelles formes prennent les
inégalités ?
-Inégalité de quantité,
-inégalité d’accès, utilisation.
- inégalité de qualité.
Déterminer la problématique
• C’est un élément essentiel pour réussir une
composition car la problématique donne un
axe de rédaction et permet donc de construire
un plan qui réponde au sujet.
• 2 ou 3 questions servent de fil directeur.
• Le sujet implique de lier les notions de besoin
en eau et les inégalités que posent l’accès et
l’utilisation de cette ressource.
La problématique retenue :
• En quoi l’eau est-elle un des
principaux facteurs d’inégalités
géographiques, économiques et
sociales sur Terre ?
Etablir un plan
• Pour réussir une composition, il est
indispensable de définir un cadre de rédaction
appelé PLAN.
• Le plan est constitué de 2 ou 3 parties et doit
s’articuler autour de sous-parties.
• Le plan doit répondre à la problématique
retenue.
• Le plan bien choisi permet d’éviter les horssujets.
Déterminer le plan :
• Le sujet repose sur la notion d’inégalité
d’accès à l’eau mais ces inégalités prennent
différentes formes. Ce sont ces différences qui
permettent de déterminer un plan.
• Il ne faut pas non plus oublier qu’en
géographie, les problèmes sont différents
selon les échelles. L’échelle internationale ne
pose pas les mêmes problèmes que l’échelle
locale.
Le Plan :
Un travail indispensable est de réunir ses idées
au brouillon afin, ensuite, de les regrouper
dans des parties distinctes.
Regroupez vos idées autour de 2 ou 3 grands
thèmes qui seront les 2 ou 3 grandes parties
de votre sujet.
I. Une ressource inégalement répartie :
• Le sujet nécessite de partir de la question de la répartition
des ressources en eau et de montrer qu’à l’échelle planétaire
mais aussi à une échelle locale , l’eau est présente en
quantité très différente.
1. Une eau abondante
2. Une eau rare
3. Une ressource indispensable à l’installation humaine qui
conditionne la présence de l’Homme. Dans cette sous-partie,
il est indispensable de travailler à une échelle nationale ou
régionale pour montrer que la présence de l’eau est un
facteur décisif dans l’implantation humaine :
- exemple le Nil et le peuplement égyptien…
II. Une inégale utilisation de l’eau.
• L’eau est avant tout un moyen de mise en valeur de l’espace.
Son utilisation implique donc des techniques de gestions et
d’exploitation qui à l’échelle internationale modifient est
source d’inégalité.
• Vous pouvez dans cette partie adopter un plan géographique
en distinguant :
1. les Pays Développés du Nord
2. les Pays en Développement du Sud.
On peut partir des trois principaux usages de l’eau pour montrer
l’inégale utilisation de la ressource :
1. Une ressource indispensable à l’agriculture,
2. Une ressource indispensable à l’industrie,
3. Une ressource indispensable à la vie quotidienne.
III. l’eau renforce les inégalités
sociales.
• L’eau est indispensable à l’Homme mais tous les
Hommes n’ont pas accès à la même quantité ou
qualité d’eau :
1. Des risques de pénuries ou de conflits d’usage.
2. Des problèmes de qualité : l’eau, un bien vital mais
une source de maladie.
3. L’eau, une marchandise ou un bien commun ?
La rédaction :
• Une composition compte trois parties
distinctes :
– L’Introduction,
– Le développement,
– La conclusion.
Seules l’introduction et la conclusion doivent être rédigées au
brouillon.
Le développement : Si le plan est bien établi, la rédaction devient
plus facile. Il faut veiller à ce que chaque idée (argument) soit
illustrée par des connaissances et des exemples précis.
L’Introduction :
• C’est un élément essentiel, elle doit respecter
une forme précise :
– L’entrée en matière : Il s’agit des premières phrase dans
lesquelles vous précisez le sens du sujet en vous appuyant
sur l’étude des mots que vous avez réalisée au brouillon.
– La problématique : Elle montre au correcteur que vous
suivrez un fil conducteur.
– L’annonce du plan : Chaque partie doit être clairement
annoncée doit sous forme de questions ou en reprenant
les titres choisis au brouillon et qui ne seront pas réutilisés
de façon explicite dans le développement.
La conclusion :
• C’est un élément essentiel mais difficile car le piège est
de résumer son travail.
• L’idéal est de répondre par une seule phrase à la
problématique :
– Ex : L’eau est à l’échelle planétaire et locale, une source
d’inégalité mais en général, elle ne fait que renforcer d’autres
inégalité déjà présentes, et en particulier celles liées aux
différences de richesse.
• Elargir le sujet par une phrase montrant que le sujet pose
d’autres questions :
– Ex : Les Hommes peuvent-ils espérer que les moyens techniques
réduiront les inégalités liées à l’eau ?
Conseils de mise en forme :
• L’introduction doit être rédigée sous la forme d’un seul
paragraphe. Vous devez cependant, aller à la ligne entre
l’entrée en matière et la problématique puis entre la
problématique et l’annonce du plan.
• Le développement :
– Chaque partie doit être séparée de la précédente par un saut de ligne
et un alinéa.
– Chaque sous-partie entraîne un retour à la ligne.
– Pensez aux phrases de transition.
•
La conclusion :
- Elle doit être courte et placée après un dernier saut de ligne.

similar documents