Livret ppt

Report
Les petits fruits
indigènes
Préparé par Vicky Bérubé
Avec l’aimable contribution
de Gilles Ayotte
Janvier 2013
Photos: Gilles Ayotte, Étienne Paradis et Zhou
Bleuets
Étienne Paradis ©
Photos: Gilles Ayotte ©
Bleuet
Vaccinium myrtilloides, V. uliginosum,
V. angustifolium, V. corymbosum
- arbustes ligneux avec des fleurs en forme de
clochettes blanches ou roses qui débourrent
avant les feuilles.
Bleuet de corymbe: c’est un format
géant: plant haut (2m), grande feuille et
gros fruit!
Il pousse naturellement dans le sud du
Québec.
Ce sont ces immenses bleuets que l’on
achète à l’épicerie l’hiver…
- ce sont les insectes comme les abeilles qui
pollinisent les fleurs. C’est donc grâce à elles
que l’on a de beaux fruits bleus en août!
- ils poussent dans les sols acides et humides
- on les trouvent en abondances dans les
tourbières et se régénère vigoureusement
après un feu.
- la petite couronne au-dessus du fruit est
composée des restes de fleur, précisément
les sépales.
La « grande » différence entre le
bleuet nain et bleuet fausseMyrtille? Le bout des tige du premier
est poilu tout le tour tandis que le
second a des lignes de poils sur la
tige! Sinon, ils goûtent la même
chose et on mange autant l’un que
l’autre!
- le bleuet est riche en antioxydant: comme
les autres petits fruits, il est un super fruit!
Le bleuet des marécages a les
feuilles arondies et non pointues
comme les autres espèces. Il goûte
aussi bon que les autres espèces!
© Étienne Paradis
Photos: Gilles Ayotte ©
Gaylusaccia à fruits bacciformes
© Étienne Paradis
Photos: Gilles Ayotte ©
Gaylusaccia, Gaylusaccia baccata
-petit arbuste ligneux très semblable
aux bleuets
- il pousse surtout dans les tourbières
acides
- il abonde au Nouveau-Brunswick. Au
Québec, il faut avoir l’œil…
- il est presque meilleur que le bleuet
nain!
Les bougeons et feuilles sont couvertes de
petites glandes jaunes contenant de la
résine. Les feuilles de bleuet ont plutôt un
cuticule ou une mince couche semblable à
de la cire. Le rôle de ces structures est de
protéger la feuille contre la sécheresse et
les pathogènes
Il y a toujours 10 noyaux contenant
une graine chacun. Les bleuets n’ont
pas de noyau, seulement des graines.
Photos: Gilles Ayotte ©
Les fruits sont moins
abondants que sur les
bleuets
Les feuilles se colorent de rouge vif à l’automne.
Les tourbières où le gaylussacia abondent sont
spectaculaires à cette période.
© Vicky Bérubé
Airelle vigne-d’Ida
Photo: Gilles Ayotte ©
Airelle vigne-d’Ida,
Vaccinium vitis-idaea
- c’est une plante ligneuse rampante avec des
feuilles coriaces: c’est-à-dire qu’elles ne
tombent pas l’automne!
- comme le bleuet et le gaylusaccia, les fleurs,
roses ou blanches, sont en forme de
clochettes
- les fruits, rouges vifs, sont acidulés et
surets: il en faut en manger deux ou trois
avant de s’habituer au goût! Et après, il est
difficile de s’arrêter…
- on peut les récolter après les premières
gelées: elles seront meilleures!
- on peut l’apprêter comme la canneberge
(sauces, jus, dessert). Les confitures sont
excellentes!
- on peut utiliser les feuilles en tisane pour
régler les troubles intestinaux…
- elle aime les sols drainés acides, tourbeux
ou sablonneux. Elle abonde dans le Nord du
Québec.
- elle pousse aussi en Europe, mais en format
géant!
Photos: Gilles Ayotte ©
Canneberges, Atocas
Tige et fruit de grosse canneberge
Petite canneberge
Tige de petite canneberge
Photos: Gilles Ayotte ©
Les petites canneberges poussent ici
et là…
Canneberge, Atoca,
Vaccinium oxycoccos, V. macrocarpon
- plante ligneuse rampante avec de petites
feuilles coriaces et persistantes.
- il y a deux espèces au Québec: la petite et la
grosse canneberge.
- les deux espèces poussent dans les tourbières,
mais la grosse aime les endroits très mouillés
comme les bords de mares ou de lacs
On dirait que les fleurs
étaient face au vent! Les
pétales poussent vers
l’arrière naturellement…
Les étamines et le style
forment un dard!
Les fleurs des deux
espèces sont identiques.
Colonie de grosse canneberge: ça se ramasse vite mais il faut des bottes impermables!
- la grosse canneberge a les feuilles en forme
d’ovale et la petite, en forme de triangle.
- les fruits sont surets! On les mange surtout
sous forme de dessert, en jus, séché, en sauce.
- les fruits sont une excellente source
d’antioxydants, de vitamines et autres bonnes
molécules censées nous garder en santé!
Photos: Gilles Ayotte ©
Petit thé des bois
© Gilles Ayotte
Thé des bois, Gaultheria hispidula,
G. procumbens
- petit arbuste rampant
- il y a deux espèces:
- une très petite poussant dans les endroits
humides et dont les branches et feuilles
ressemblent à la petite canneberge, mais en
plus touffu et avec des fruits blancs
- une beaucoup plus grosse qui colonise les
forêts de conifères et qui produit des fruits
rouges
- l’odeur aromatisée des fruits et des feuilles
rappelle le thé des bois (les peppermints
roses)
- cette odeur est due au salicylate de
méthyle.
- ce composé est aussi présent dans les
branches de bouleau jaune
Photos: Gilles Ayotte ©
Petit thé des bois
Thé des bois
Camarine
Photo: Gilles Ayotte ©
Camarine, Empetrum nigrum
- arbuste rampant: ses feuilles ressemblent à
des aiguilles d’épinettes.
- elle colonise les rochers et les zones plus
sèches des tourbières. Elle peut former
d’immense tapis.
- elle pousse souvent en compagnie de l’airelle
vigne-d’Ida: emmenez-vous deux contenants!
- les fruits frais sont bons au goût. Les
confitures sont encore mieux!
- les fruits infusés aromatisent agréablement
les boissons chaudes comme les tisanes
Photos: Gilles Ayotte ©
Chicouté
Photo: Zhou ©
Chicouté, Plaquebière
Rubus chamaemorous
- chicouté signifie « feu » en montagnais
- c’est une petite plante à rhizome (tige souterraine)
ligneux et qui possède soit des fleurs mâles ou
femelles, quelques rares fois, des hermaphrodites.
- par contre, ça ne goûte pas la framboise! C’est plutôt
une lointaine saveur d’orange… Il en faut quelquesunes avant de s’habituer au goût!
- les fruits sont riches en vitamine C et en antioxydant
- ils se dégustent en dessert comme une tarte, en
confitures, sirop, sauce, gelée, vinaigre ou alcool.
- une huile est extraite des graines pour fabriquer des
crèmes pour le visage
Fleur femelle
Fleur mâle
On les trouve dans les
tourbières acides partout dans
la zone boréale. Au Québec,
Les fleurs femelles donnent un fruit
les fruits sont abondants
surtout sur la Côte-Nord et le semblable à une framboise inversée jauneorange. Il y a seulement un fruit par plant.
Nunavut.
Fruit immature
Fruit mature
Photos: Gilles Ayotte ©
Aronia noir
© Julie Bussières
Aronia noir, Aronia melanocarpa
- aussi connu sous le nom de gueule noire
- arbuste de 1 à 2 m de hauteur
- les fleurs sont spectaculaires avec leurs
étamines roses sur pétales blancs
- c’est le champion des antioxydants: il en
contient plus que le bleuet et la
canneberge!
- son goût n’est pas sensationnel: il est
astringent c’est-à-dire que la bouche
pâteuse)
© Julie Bussières
- par contre, donnez-lui une chance sous
forme transformée: les gelées, vinaigres,
jus, purée ont très bon goût
- il aime les endroits humides et acides
comme les bordures de tourbières
Il y a une ligne de poils
violets sur la veine centrale
Photos: Gilles Ayotte ©
Amélanchier
Photo: Gilles Ayotte ©
Amélanchier, Saskatoon
Amelanchier spp.
- il y a une quinzaine d’espèces au Québec et elles
sont difficiles à différencier.
- grand arbuste (en moyenne de 2 à 3 m de
hauteur) produisant des fruits en grappe se
récoltant en juillet
- les fruits sont connus sous le nom de Saskatoon
ou petites poires en raison de la forme des fruits
- leur culture est bien développée dans les
Prairies
- il pousse dans toutes sortent de conditions
selon l’espèce: l’amélanchier de bartram colonise
les tourbières tandis que l’amélanchier glabre
préfère les sols secs et bords de forêt.
- les fruits sont bons frais, séchés, cuits ou
transformés en multiples produits
- lorsque les fruits sont presque mûrs, ils font de
bonnes gelées: lorsqu’ils sont très mûrs, on les
utilise dans la fabrication du vin
- la cuisson du fruit donne un goût d’amande
Photo: Gilles Ayotte ©
Sureau blanc
Photo: Gilles Ayotte ©
Sureau blanc, Sambuscus canadensis
- arbuste entre 1 et 3 m de hauteur avec de grandes
feuilles composées
- il ne faut pas le confondre avec le sureau rouge dont
les fruits ne sont pas comestibles
Sureau rouge
Sureau blanc
- les fleurs sont
rassemblées en forme de
grappe de raisin
- les fleurs sont
rassemblées en forme de
grosse ombrelle plate
(ou en corymbe pour
être exacte)
- la plante fleurie lorsque
les fruits du sureau rouge
sont prêts
- les fruits sont rouges foncés à noirs et les grappes si
abondantes qu’elles font parfois courbées les tiges
- les fruits sont parmi les meilleurs pour la santé en
raison de leur valeur nutritive et leur contenue en
vitamines et antioxydants
- colonise les bordures de forêt, les milieux humides
et semi-ouverts
- le fruit a un bon potentiel comme colorant ou
transformé en jus
Une inflorescence (regroupement de fleurs)
peut avoir jusqu’à 2000 fleurs en forme d’étoile
Photos: Gilles Ayotte ©
Pimbina
Photos: Gilles Ayotte ©
Les fleurs ne sont pas toutes de
la même taille: celles en
périphérie sont souvent stériles
Pimbina, Viburnum trilobum
- arbuste entre 2 et 4 m de hauteur
- les fruits deviennent rouge vif
- il est préférable d’attendre les premières
gelées avant de cueillir les baies: le froid
rend le fruit plus juteux
- les fruits presque mûrs font d’excellentes
gelées en raison de leur taux élevé en
pectine
- le goût est semblable à la canneberge: on
apprête donc le pimbina de la même façon.
- les fruits ont parfois mauvaise odeur, mais
cette odeur disparaît pendant la cuisson ou
en ajoutant un zeste de citron ou d’orange
- le pimbina colonise les bordures de
tourbières (lagg) et forêts humides
Photos: Gilles Ayotte ©
Cerise, merise
Photo: Gilles Ayotte ©
Cerises
Merise, Cerise, Prunus virginiana,
P. pensylvanica
Merises
- arbrisseau ou arbre atteignant jusqu’à
10 m de hauteur
- les feuilles ont parfois une senteur
d’amande
- les cerises mangées fraîches rendent la
bouche pâteuse chez certains: les fruits
cuits n’ont pas cet effet
- les merises sont acides et surettes
- colonisent les endroits en friches ou
perturbés, surtout dans les endroits
ouverts
Photos: Gilles Ayotte ©
Gadelier
Photo: Gilles Ayotte ©
Fruits de gadellier amer
Gadelle et groseille
Ribes glandulosum, Ribes lacustre, Ribes triste,
Ribes hirtellum
- plantes ligneuses : la tige est lisse pour
le gadellier (sauf pour le gadellier
lacustre) et couverte d’épines pour le
groseillier
- le cassis est une espèce de gadellier
originaire d’Europe
- si on les trouve en nature, c’est qu’ils se
sont échappés des jardins!
Fleurs de gadellier glanduleux
Groseilles
- le gadellier glanduleux sent la
mouffette… mais le fruit est excellent!
- plusieurs espèces préfèrent les endroits
humides comme les forêts ou les
tourbières riches
Groseilles
Photos: Gilles Ayotte ©
Fraises des champs
Photo: Gilles Ayotte ©
Fraise des champs, Fragaria virginiana
- c’est la version « sauvage » des grosses fraises cultivées
- elle colonise les champs, pâturage, bord de route, bref
partout où il y a du soleil!
- la plupart des plants de fraises dans une colonie sont des
clones: elle se reproduit très vite par stolons: ce sont des tiges
qui partent du plant mère et qui vont s’implanter un peu plus
loin. Et ainsi de suite…
Stolons (tiges
aériennes
reproductrices)
- le véritable fruit de la fraise est, en réalité, les petites graines
tannantes présentes autour de la partie rouge. Ces fruits
s’appellent des achènes.
- ce que l’on aime de la fraise est le réceptacle (l’imposteur!),
soit une partie de la fleur qui grossit et qui devient sucrée et
juteuse
Le réceptacle:
un faux-fruit
en devenir…
Le vrai fruit de la fraise:
ces petites graines qui
pognent dans les dents…
Miam! Le bon
réceptacle!
Photos: Gilles Ayotte ©
Framboises
Photo: Gilles Ayotte ©
Framboise, Rubus idaeus
- les framboisiers font parties du groupe
des ronces qui inclut également les
mûres, la chicouté et les catherinettes
Réceptacle
- les tiges ligneuses et piquantes
drageonnent chaque année pour former
des buissons
Le fruit rouge se détache
complètement du réceptacle ce
qui le différencie des mûres
- les fleurs contiennent beaucoup de
nectar et les fruits sont sucrés, ce qui est
un repas très populaire chez les abeilles
- les framboisiers colonisent les endroits
en friches ou perturbés, souvent en
compagnie des cerisiers (merises)
- plusieurs variétés existent pour la
culture: essayer les framboises jaunes qui
produisent des fruits tard en saison (et ce
sont les meilleures!!!)
Par cgi.ebay.fr
Photos: Gilles Ayotte ©
Mûres
Photo: Gilles Ayotte ©
Mûre, Rubus allegheniensis
- arbuste ligneux (et très piquant!) qui
produit de grandes tiges dont le bout
s’enracine et produit un nouveau
plant. Les colonies s’étendent
rapidement lorsqu’elles apparaissent.
- le fruit, d’abord rouge, devient noir
en murissant
- c’est un cousin rapproché de la
framboise
- il colonise les champs secs ou en
friches, surtout dans le sud du Québec
Photos: Gilles Ayotte ©
Catherinettes
Photo: Gilles Ayotte ©
Catherinettes, Rubus pubescens
- c’est un croisement de toutes les ronces: le
fruit est rouge comme une framboise, poussant
individuellement comme la chicouté et ne se
détachant pas comme la mûre
- elle pousse près du sol et se propage par
stolons comme les fraises
- les feuilles émergent de la base située dans le
sol chaque printemps
- les fruits sont excellents frais, mais peu
abondants: les confitures exigeraient beaucoup
de zèle
- préfèrent les forêts humides et tourbières
Photos: Gilles Ayotte ©
Rosier sauvage
Photo: Gilles Ayotte ©
Rosier sauvage (Rosa spp.)
- 6 espèces de rosiers dits « indigènes », c’est-à-dire
qui vient d’ici sont présents au Québec
Futur fruit
- quatre espèces poussent dans les endroits
humides.
- les tiges sont ligneuses et piquantes
- le fruit frais ne goûte pas grand-chose: ils sont
transformés en confitures, gelées ou vinaigre. Séché,
il peut être bu en tisane.
Il y a plusieurs graines dures à
l’intérieur du fruit pas trop
agréable sous la dent…
- une infusion de fruit de rosier serait plus riche en
antioxydant que le thé vert ou le vin.
- côté vitamine C et autre contenu phénolique et
caroténoïde, il bat à plate couture les oranges,
bleuets et tomates!
- les pétales donnent une saveur unique aux gelées
Photos: Gilles Ayotte ©

similar documents