ppt term gouvernance eco cottin

Report
LA GOUVERNANCE
ÉCONOMIQUE MONDIALE
DEPUIS 1944
Échelle mondiale
notion : gouvernance économique
Proposition de Sylvie Cottin, enseignant d’histoire-géographie au lycée Pompidou de Dubaï
S.Cottin, Dubai
INTRODUCTION
Le mot anglais governance a été remis à l’honneur dans les années 1990 par
des économistes et politologues anglo-saxons et par certaines institutions
internationales (ONU, Banque mondiale et FMI, notamment), de nouveau pour
désigner « l’art ou la manière de gouverner », mais avec deux préoccupations
supplémentaires; d’une part, bien marquer la distinction avec le gouvernement
en tant qu’institution; d’autre part, sous un vocable peu usité et donc peu
connoté, promouvoir un nouveau mode de gestion des affaires publiques fondé
sur la participation de la société civile à tous les niveaux.
Olivier PAYE. « La gouvernance : D’une notion polysémique à un concept
politologique », Études internationales, vol. 36, no. 1, 2005, p.1-2.
 le développement de la notion de gouvernance date des années 1970- 1980, milieu
économique néolibéral
 Terme polysémique et encore controversé
 Montre bien les dynamiques à l’œuvre depuis le 2nd XX tant au plan technique que
socio-économique et politique
Dubai
S.Cottin,
Gouvernance
économique => imaginaire étasunien
Entre 1944 et nos jours : développement des institutions économiques internationales,
émergence de nouveaux acteurs => quid des Etats en tant que modèle de gestion
traditionnel? Jusqu’où le modèle néolibéral doit-il s’étendre?
Cf feuille polycopiée pour le contexte antérieur mais déjà vu
PBL : DANS QUELLES MESURES LES TENTATIVES DE GESTION DE LA
MONDIALISATION À L’ŒUVRE DEPUIS LE SYSTÈME DE BRETTON
WOODS MONTRENT-ELLES À LA FOIS L’AFFIRMATION D’UNE
PENSÉE SUPRANATIONALE ET SES LIMITES ?
S.Cottin, Dubai
=> Quelle est la genèse de la gouvernance économique mondiale?
I) DE 1944 À 1976: DE LA COOPERATION À LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE À
TRAVERS LE SYSTÈME DE BRETTON WOODS
A) Reconstruire le monde à travers une vision économique : le système de
Bretton Woods
a. La mise en place d’un système monétaire international basé sur la parité
or/dollar
Retenez les deux économistes car l’un fut
fondamental pour l’échelle nationale, l’autre pour
l’échelle internationale
S.Cottin, Dubai
Allez voir la video de l’INA sur la signature des accords de Bretton Woods 
http://www.ina.fr/video/I11052345
 doc 3 p. 377 manuel sur le fonctionnement du SMI (Système Monétaire International)
: montre bien la primauté du dollar comme monnaie de référence à échelle
internationale
b. La mise en place d’institutions économiques internationales porteuses de
fonctions régaliennes
S.Cottin, Dubai
 Les 3 institutions économiques
internationales à retenir sont donc : le FMI, la
BM et le GATT (accord et institution). L’OIC ne
voit pas le jour.
S.Cottin, Dubai
c. Les Etats-Unis garants de la stabilité économique mondiale
= SME = Système Monétaire International fondé sur le dollar
 Entre 1944 et 1948 la mise en place gouvernance est largement favorisée par les EUA
car elle favorise leur économie. Le but de cette gouvernance est la coprospérité mais en
plus, dans un contexte de GF, une idée politique de lutte contre le communisme =>
doctrine Truman.
B) Des limites : logique bipolaire et contestations du Tiers-Monde
Ainsi le système de Bretton Woods est géographiquement limité et les institutions
internationales ont tendance à être contrebalancées par celles créées dans le cadre de la
logique de blocs. Pour les pays nouvellement indépendants, organisés en Tiers-Monde,
ces institutions deviennent les instruments d’une nouvelle domination des anciennes
puissances.
S.Cottin, Dubai
C) La fin des années 1960, l’effondrement d’un système
Contexte économique, social et politique troublé
 15/08/1971 : fin de la convertibilité du dollar en or
 1976 Accords de la Jamaïque : démonétarisation de l’or et flottement des
monnaies
 Fin système Bretton Woods => d’autres règles doivent se mettre en place initiée
par les pays les plus riches…
 Seulement 6 Etats mais vision globale des choses => « modèle »
 Prise en compte de la mondialisation
 Accent est mis sur les inégalités de développement que la mondialisation doit
résorber par une « coopération internationale »
 Définition de nouvelles règles dans les domaines bouleversés par les 70’s
S.Cottin, Dubai de coopération économique par les Etats, gestion traditionnelle
= proposition
=> Comment gérer les changements structurels dus à l’accélération de la mondialisation ?
II) DU MILIEU DES ANNÉES 1970 AU MILIEU DES ANNÉES 1990 : GÉRER
CRISES, ENDETTEMENTS ET DÉSORDRES : UNE GOUVERNANCE VERS LE
NÉOLIBÉRALISME ET LA DÉRÉGLEMENTATION
A) Un changement structurel de système productif entraîne une
instabilité économique importante
a. Une « crise » économique et une crise de l’endettement
A partir de l’exemple du Mexique et du schéma général, vous devez savoir
expliquer une crise de l’endettement dans les PED. En quoi les institutions
internationales héritées de Bretton Woods sont-elles « coupables » de cette crise
de la dette?
S.Cottin, Dubai
B) L’évolution des institutions internationales jugées inadaptées
a. Le FMI et les PAS
 allez voir le film d’A. Sissako, Bamako. Un extrait :
http://www.youtube.com/watch?v=xIb8lbrdDu4
 allez voir ce documentaire sur le FMI : http://www.youtube.com/watch?v=9S28Wjpd1fg
« Consensus de Washington » 1989 http://www.melchior.fr/Le-Consensus-deWashington.3917.0.html
S.Cottin, Dubai
b. Le développement des G : du G6 au G20
 coopération économique entre les plus riches = « diplomatie de Club » et non
gouvernance mondiale face à la situation de crise.
 l’émergence et la pérennisation de ces G… montrent l’importance des Etats en tant
qu’acteur économico-politique dans les prises de décisions économiques internationales.
Il n’y a pas ici de gouvernance mondiale, mais plutôt de la coopération sur des politiques
toutes néolibérales, c’est le « consensus de Washington ».
Quelle est la différence entre les
deux?
 l’émergence du FEM dans les années 1970 montre la montée en puissance d’autres
acteurs que les Etats et les institutions internationales, notamment les FTN qui
entendent participer à la gouvernance mondiale.
S.Cottin, Dubai
C) La dérégulation des Etats entraîne la prise d’importance d’autres acteurs
(FTN et organisations de coopération régionale)
a. La mise en place de politiques néolibérales annoncent la fin des Etats
comme organe régulateur
doc 2 p. 379 manuel => à connaître
l’économiste J. Rueff, penseur du
néolibéralisme en France et en Europe.
Pourquoi critique-t-il les politiques
keynésiennes?
Pour aller plus loin:
http://matisse.univparis1.fr/doc2/mse241.pdf
http://www.mondediplomatique.fr/1998/03/BOURDIEU/10167
http://cybergeo.revues.org/26071
S.Cottin, Dubai
b. Le développement d’autres acteurs clés de l’économie mondiale
1°) Les organisations de coopération régionale
2°) la constitution de grandes FTN
3°) banques centrales et agences de notation
S.Cottin, Dubai
=> Y-a-t-il un seul modèle politico-économique ? Quelle gouvernance économique mondiale
dans un monde multipolaire ?
III) Depuis 1995 le besoin de régulation à échelle mondiale, des réponses de
plus en plus complexes
A) Le triomphe de la mondialisation libérale ou la fin de l’histoire ?
a. L’hyperpuissance étasunienne et l’OMC
=> Ens doc manuel pp. 382 - 383
b. Des progrès limités cependant
 Surtout sur les questions agricoles
 Cf sommet de Cancun ou échec cycle de Doha
 Guerre de la Banane…
S.Cottin, Dubai
B) Cependant la multiplication des crises tend à remettre en cause le
leadership étasunien
a. La forte instabilité financière entraîne un mouvement pour un nouvel ordre
financier
b. L’affirmation des puissances émergentes et l’essoufflement du modèle étatsunien
https://www.alternativeseconomiques.fr/vers-unnouveau-bretton-woods_fr_art_820_42021.html
S.Cottin, Dubai
C) …Et la multiplication des contestations pour un nouveau type de
gouvernance mondiale
Les années 1990 ont permis aussi de voir un nouveau maillon de la gouvernance
économique mondiale, la société civile (ensemble des acteurs non gouvernementaux qui
agissent et intègrent les débats). Cet acteur intervient de plus en plus sur des questions
nationales mais aussi désormais mondiale.
Joel de Rosnay, la révolte du ProNetariat : vous pouvez télécharger gratuitement le livre sur
le site de J. de Rosnay http://www.carrefour-du-futur.com/livres/la-r%C3%A9volte-dupron%C3%A9tariat/
des mouvements altermondialistes
des ONG
mouvements des Indignés
rôle de l’ONU doit se renouveler
S.Cottin, Dubai
Pour P. Lamy, secrétaire général de l’OMC, la
gouvernance se définit par la mise en place de règles
collectives mais surtout par la répartition horizontale
du pouvoir.
Ce texte montre bien par la métaphore de « l’état
gazeux » la difficile mise en place de cette
gouvernance (économique) mondiale parce qu’elle
manque de légitimité, notamment de liens avec la
société civile.
S.Cottin, Dubai
POURQUOI LE BESOIN D’UNE GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE?
1944 – 1947: Pour
1944 – 1947 : … mais Favoriser le libre-échange et
assurer la paix et la aussi pour répandre une le libéralisme économique
(1945 à nos jours) =>
prospérité, reconstruire vision particulière, celle
le monde rapidement etdes Etats-Unis et contrer favorise la mondialisation et
la régionalisation. Pays
éviter les erreurs des
à partir de 1945 la
années 1920 - 1930 montée du communisme industrialisés et agricoles
concernés, Nords et Suds
Depuis 2008: Vers un
nouveau Bretton Woods?
Une coopération
économique internationale?
Une gestion opaque par les
FTN? Rôle de l’ONU? …
S.Cottin, Dubai
S.Cottin, Dubai
Débat sur la prise en
compte de la société
civile (env, droits du

similar documents