Organisation des ingénieurs de développement à l*INRIA : Les

Report
Le développement à l’INRIA :
activité et organisation des
services SED
N. Turro
16/05/2013
Panorama des ‘forces’ à l’INRIA Grenoble
Le développement est produit par :
– Les chercheurs, thésards, postdocs :
445 personnes, 33 équipes (production variable, difficile à quantifier)
– Les ingénieurs :
•
Ingénieurs sur ressources propres (ingénieurs experts)
•
Ingénieurs sur alloc Jeunes développeurs, spécialistes
•
Ingénieurs permanents INRIA
•
Ingénieurs permanents non INRIA (Amaury, Pierre)
N.Turro
( SED )

57
8
2
16/05/2013
Problématique
• Comment servir ‘équitablement’ les équipes projets ?
• Comment assurer un minimum de ‘qualité de code’ ?
• Comment assurer la pérennité de certains développements ?
• Comment lancer des plateformes ‘nationales’ (expérimentales ou d’aide
au dev) ?
• Comment insuffler une politique de développement scientifique ou de
collaboration transversale ‘top-down’ ?
N.Turro
16/05/2013
Les services SED
• Regroupent tous les ingénieurs de développement Inria
permanents, parfois les ingénieurs non Inria
• Regroupement géographique des bureaux
• Chef de service d’horizons variés
• Regroupés sous la tutelle d’une direction fonctionnelle
nationale (D2T)
N.Turro
16/05/2013
Mission des services SED
Ingénieurs (de recherche) spécialisés dans des domaines divers pour :
• Aider au développement logiciel au sein des équipes-projets
– Participation directe au développement
– Encadrement CDDs conseil
– Diffusion de bonnes pratiques logicielles et outils (forge/ic..)
• Gérer des plateformes expérimentales
– Mise en place initiale (définition, cahier des charges, achat ,
installation)
– Développement (configuration système, drivers, middleware, gestion
des utilisateurs, portails web…)
– Support au dev (documentations, tutoriels…)
– Maintenance et animation
N.Turro
16/05/2013
Organisation du travail
• Actions de développement technologique portées par une EPI
– 2 à 4 ans
– Projet de réalisation bien défini, accord des deux parties (EPI et
ingénieur)
–
40%x2 + 20% ‘transversal’ (à Grenoble)
• Périmètre d’expertise (et géographique) par ingénieur
– Périmètre d’EPIs
– Mutualisation dans ce périmètre
– Pérennisation des logiciels (issus des ressources non permanents)
N.Turro
16/05/2013
Mathijs Douze
Image, réalité virtuelle
Roger Pissard-Gibollet
Robotique, embarqué,
réseau de capteurs
Maurice Bremond
Calcul scientifique,
plateforme de portage
N.Turro
Laurence Boissieux
Infographie, réalité
virtuelle
16/05/2013
Soraya Arias
Robotique, temps réel
Matthieu Imbert
Réseau, clusters, Forge
David Parsons
Bio-info
N.Turro
Eric Ragusi
Licences logicielles,
forge
16/05/2013
Plateformes : Cluster/grilles
Grid5000, ciment : Alladin, P. Neyron, M. Imbert
N.Turro
16/05/2013
Plateforme : Réseau de capteur
Equipex FIT, E. Fleury, Roger Pissard-Gibollet, J.F. Cuniberto + F. Saint Marcel
N.Turro
16/05/2013
Plateforme : Robotique
EPI E-Motion, A. Negre, S. Arias, R. Pissard-Gibollet, J.F. Cuniberto
N.Turro
16/05/2013
Plateforme : Réalité virtuelle, Acquisition 3D
Grimage, Equipex Kinoviz (Edmond Boyer) : Mathijs Douze
N.Turro
16/05/2013
Les activités transversales
• Participation a la gestion d’infrastructures de developpement : Forge,
Intégration continue, plateforme de portage, banque de modèles 3D…
• Séminaires de développement, tutoriaux d’utilisation de plateformes
• Conseils, groupes de travails, interventions ponctuelles sur d’autres
chantiers
• Collaborations externes (IRT..)
• Référent formation
• Réseaux de compétences nationaux
• Suivi des logiciels à licence
• Suivi du travail des IJDs
N.Turro
16/05/2013
Avantages de cette organisation SED
• Plus de couverture des EPIs
• Facilite l’hybridation entre EPIs
• Evolution plus ‘facile’ des ingénieurs
• favorise le partage de connaissance entre ingénieurs, porosité des activité
(mise en place de plateformes lourdes de type ‘Equipex’…)
• Chef de service plutôt que N chefs de projets :
– Plus d’activités ‘transversales’ de développement
– Plus de réactivité sur des demandes ponctuelles, interlocuteur facile à
identifier
– Evaluation ? Evolution de carrière ?
• Plus de visibilité (rapport d’activité du service)
• Masse critique ex : N projets de robotique = 1 halle robotique, avec atelier
N.Turro
16/05/2013
Limites de l’organisation
• Acceptation : plus facile a implémenter avec des nouveaux recrutements
• Moins de ‘confort’ des ingénieurs (changement d’équipes, activités
transversales)
• Possibilité d’éloignement de la vie scientifique
• Efficacité des ingénieurs : 2x40%+20% < 100%, + un chef !
• Le 20% transversal fonctionne mal pour les infrastructures nationales
• Réactivité encore insuffisante
• ‘Hydre à 2 têtes’ nationnal / local
N.Turro
16/05/2013

similar documents