Traductique?

Report
Technologie et
conditions de pratique
de la traduction
Claude Bédard
Marie-Pierre Hétu
Congrès annuel de l’OTTIAQ,
novembre 2013
Sommaire
• Termes + Notions = Confusion
• La traduction automatique
• Contextes d’utilisation des outils informatiques
• Influence des outils sur le traducteur
• Conclusions
OTTIAQ, novembre 2013
Termes et notions
(1)
Mémoire de traduction
• L’outil, le contenant :
gestionnaire de mémoire de traduction (GMT)
• Le module de base de données, le contenu :
mémoire de traduction
• Dans l’usage courant : les deux sont confondus
OTTIAQ, novembre 2013
Termes et notions
(2)
Sous-traitance assistée par ordinateur (STAO)
• À quoi servent, souvent, les GMT : l’outil du donneur d’ouvrage
plus que celui du traducteur
• Quand le donneur d’ouvrage a le gros bout du bâton
• Le donneur d’ouvrage a-t-il lui-même le choix…?
OTTIAQ, novembre 2013
Termes et notions
Traducteur assisté
par ordinateur (TAO)
Traduction
automatique
(avec ou sans
révision)
Ordinateur assisté
par traducteur (TA)
(3)
Intégrés à
un GMT =
Traduction
assistée par
ordinateur
(TAO)
Ordinateur seul (TA)
Générique :
Traductique?
OTTIAQ, novembre 2013
Termes et notions (4)
Localisation : un concept nébuleux
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Traduction d’interfaces de logiciels
Traduction de sites Web
Traduction de contenus multimédias
La traduction est une étape parmi d’autres
Le traducteur est un petit rouage dans une grosse équipe
Traduction de formats exotiques (rébarbatifs)
Travail géré par une mémoire de traduction
Dossiers multilingues
Interventions technologiques
Travail de gestion important
Particularités culturelles ou régionales
Mot magique des multinationales de la traduction
Claude Bédard, « Vous comprenez? Moi non plus. », Circuit, n° 71, printemps 2001, p. 5-6.
OTTIAQ, novembre 2013
Termes et notions (5)
Prétraduction
Postédition
• Traduction partielle
• Compléter cette traduction
partielle
(par application de terminologie
et de vocabulaire général)
• Traitement préparatoire par
une mémoire de traduction
• Toute opération en aval
d’un outil?
• Traduction automatique (?)
• Révision de la traduction
automatique
…et la « traduction »
dans tout ça?
OTTIAQ, novembre 2013
La traduction automatique (1)
Systèmes linguistiques (exemple : Systran)
• Dictionnaires, grammaires et règles sémantiques
• Manque d’intelligence (syntaxique et sémantique)
• Manque d’idiomatisme
• Saisie manuelle (onéreuse) des connaissances
NOTICE OF COMMENCEMENT
of an Environmental Assessment
AVIS DE COMMENCEMENT
d'une évaluation environnementale
CONSTRUCTION OF 4 HYDROELECTRIC DAMS,
ROMAINE RIVER
CONSTRUCTION DE 4 BARRAGES HYDROÉLECTRIQUES, RIVIÈRE DE LAITUE ROMAINE
April 30, 2004 (Updated October 6, 2004) -- Fisheries
and Oceans Canada and Transport Canada are required
to ensure that a comprehensive study is conducted
pursuant to the Canadian Environmental Assessment
Act commencing on April 23, 2004 in relation to the
project: CONSTRUCTION OF 4 HYDROELECTRIC DAMS,
ROMAINE RIVER.
30 avril 2004 (mis à jour le 6 octobre 2004) -- Le
Canada de pêche et d'océans et le Canada de
transport sont exigés pour s'assurer qu'une étude
complète est entreprise conformément à l'acte
canadien d'évaluation environnementale débutant en
avril 23, 2004 par
rapport au projet: CONSTRUCTION DE 4 BARRAGES
HYDRO-ÉLECTRIQUES, RIVIÈRE DE LAITUE ROMAINE.
OTTIAQ, novembre 2013
La traduction automatique (2)
Systèmes statistiques (exemple : Google Traduction)
•
•
•
•
•
Uniquement un corpus (ni dictionnaire, ni grammaire)
Acquisition automatique des connaissances
Meilleure intelligence syntaxique et sémantique (en apparence)
Traductions plus idiomatiques (mais plus incertaines – moins uniformes)
Potentiel d’amélioration (grosseur des corpus, algorithmes, etc.)
NOTICE OF COMMENCEMENT
AVIS DE LANCEMENT
of
an Environmental
Assessment
d'une
évaluation
environnementale
Hydro-Québec
projette
de construire un complexe
de 1500
mégawatts
sur la rivière
Romaine,
dans la région de la Basse Côte-Nord, non
loin de la municipalité de Havre-SaintCONSTRUCTION OF 4 HYDROELECTRIC DAMS,
Construction de 4 barrages hydroélectriques, la rivière
Pierre
à Québec.
Ce complexe comprendra quatreRomaine
centrales et la création de réservoirs
ROMAINE
RIVER
couvrant une superficie totale d'environ 275 km ². Le projet comprendra également la
construction d'une route d'accès d'environ 160 km, qui reliera la route 138 aux ouvrages.
April 30, 2004 (Updated October 6, 2004) -- Fisheries
30 avril 2004 (Mise à jour Octobre 6, 2004) - Pêches et
Pour soumettre un formulaire de demande dûment
remplie ou pour obtenir de plus amples
and Oceans Canada and Transport Canada are required
Océans Canada et Transports Canada doivent veiller à
renseignements
sur le programme,
s'il vous plaît contacter:
to ensure that a comprehensive
study is conducted
ce qu'une étude approfondie soit menée en vertu de
pursuant to the Canadian Environmental Assessment
la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale à
Act commencing
on April 23, 2004 in relation to the
compter du 23 Avril 2004 dans le cadre du projet:
Peter
Bedrossian
project:
CONSTRUCTION
OF 4 HYDROELECTRIC
DAMS,aux participants
CONSTRUCTION de 4 barrages hydroélectriques, la
Gestionnaire,
Programme
d'aide financière
ROMAINE RIVER.
rivière Romaine.
Agence canadienne d'évaluation environnementale
OTTIAQ, novembre 2013
La TA, une aide pour le traducteur?
La partie facile du travail
• Rappel terminologique dans le texte
• Transcription linguistique simple
• Cooccurrences immédiates
La partie difficile du travail
•
•
•
•
Choix d’équivalents difficiles
Difficultés d’agencement syntaxique
Difficultés d’interprétation
Exigences stylistiques
Une certaine part de nuisance
• Gérer le « charabia »
• Gérer l’uniformité du vocabulaire (systèmes statistiques)
OTTIAQ, novembre 2013
Pourquoi pas la PTA (prétraduction)?
• Application de vocabulaire (mots et chaînes de mots)
• Ni plus, ni moins ‒ toujours le même effet
AVIS DE LANCEMENT
of an évaluation environnementale
CONSTRUCTION OF 4 HYDROELECTRIC DAMS, RIVIÈRE ROMAINE
April 30, 2004 (Updated October 6, 2004) -- Pêches et Océans Canada and Transports Canada are required
to ensure that a étude approfondie is conducted pursuant to the Loi canadienne sur l’évaluation
environnementale commencing on April 23, 2004 in relation to the project: CONSTRUCTION OF 4
HYDROELECTRIC DAMS, RIVIÈRE ROMAINE.
OTTIAQ, novembre 2013
Technologie et profession :
…rester critique face au « discours »
« Une chute marquée de la rémunération
des traducteurs… »
Rémunération par mot? Alors :
• Compte tenu de la proportion croissante de mots recyclés?
• Compte tenu d’autres facteurs (recherches sur Internet)?
« La productivité supérieure du postéditeur… »
Quel « postéditeur » au juste :
• Compte tenu du recyclage de traductions (GMT)?
• Compte tenu d’un standard de qualité plafonné (TA)?
OTTIAQ, novembre 2013
Influence des outils
sur la relation avec le donneur d’ouvrage
Relation économique et décisionnelle
• Qui est le maître de la traduction?
• L'outil est-il au service du traducteur,
ou est-ce l’inverse?
• Qui profite économiquement des outils?
OTTIAQ, novembre 2013
Contextes d’utilisation des outils
Situation 1 :
Traducteur-entrepreneur
Client : l’utilisateur final
Situation 2 :
Traducteur sous-traitant
→ STAO version douce
Client : un cabinet
Situation 3 :
Traducteur sous-traitant
→ STAO version dure
Client : une «usine à traduire»
•
•
•
•
Maître de ses outils et de son travail
Ne compte que sur ses seules ressources
Seul responsable de la traduction
Maître de la facturation (rabais possible)
• Mémoire de traduction du donneur
d’ouvrage
• Rémunération (souvent) restreinte
• Traduit le document au complet
•
•
•
•
Mémoire de traduction et
terminologie du donneur d’ouvrage
Exigence de productivité, standard
de qualité plafonné (TA intégrée?)
Rémunération encore plus restreinte
Traduit une tranche de dossier
(parmi plusieurs)
OTTIAQ, novembre 2013
Un continuum
de plusieurs facteurs
• Responsabilisation
1
• Motivation professionnelle
• Encadrement (information, révision)
• Confort (régularité, services connexes)
• Rémunération
3
→ Relation de collaboration ou… d’exploitation?
OTTIAQ, novembre 2013
STAO – Pistes de négociation
• « Ne jamais proposer de grille dégressive »
Simple bon sens commercial
• « Demander un tarif de base supérieur »
Nécessité d’acheter l’outil, de se former à son utilisation,
fatigue imposée par l’environnement de l’outil
• « Ne pas accepter que les correspondances à 100 %
ne soient pas payées »
Nécessité de les relire et de les valider
• « Ne pas accepter que les répétitions ne soient pas payées »
Problème des modifications en cours de traduction
Françoise Wirth, « Traducteurs, agences et outils de TAO », Les Cahiers du GEPE, n° 2, 2010
OTTIAQ, novembre 2013
Parcours possibles pour le traducteur
Situation 1
Traducteur-entrepreneur
1
1
1
Situation 2
STAO version douce
2
2
2
?
Situation 3
STAO version dure
3
3
3
OTTIAQ, novembre 2013
Influence des outils
sur la psyché professionnelle du traducteur
Que de chemin parcouru depuis :
• la machine à écrire,
• la feuille blanche,
• le meuble à tiroirs…!
Mais effets pervers possibles :
• Atrophie des facultés de travail?
• Relâchement de l’attitude professionnelle?
OTTIAQ, novembre 2013
L’influence des outils (1)
Consultation terminologique :
→ L’EXTERNALISATION DE LA FONCTION MÉMOIRE
• Rappel automatique de la terminologie ou consultation facile
de termes « déjà connus »
• Perte d’intérêt à mémoriser : allégement mémoriel,
ou… abdication?
OTTIAQ, novembre 2013
L’influence des outils (2)
Mémoire de traduction (celle du traducteur) :
→ LA TENTATION DES SOLUTIONS TOUTES FAITES
• Utilité considérable et indéniable (ne pas réinventer la roue)
– Mais… une autre forme d’externalisation de la mémoire
• Le réflexe de « mendier » une solution toute faite
– En voie de devenir des « consulteurs compulsif s »?
– Atrophie possible de la « traduction qui vient spontanément »?
• Paradoxe : l’impératif d’être « un bon recycleur »
– Capacité de recycler de qui doit l’être (phrases)
– Capacité de respecter les usages du client
• Néanmoins : responsabilisation intacte
– Pleine « souveraineté » sur les traductions recyclées
OTTIAQ, novembre 2013
L’influence des outils (3)
Mémoire de traduction (celle du donneur d’ouvrage) :
→ LE TRADUCTEUR DEVENU SECOND VIOLON (STAO)
• Déresponsabilisation : est-ce vraiment « MON texte »?
– Usages imposés (terminologie, phraséologie)
– Segments recyclés (traduits par d’autres)
Et en cas de traduction recyclée douteuse :
« Qui suis-je pour m’en mêler? »
« Après tout, s’ils s’en contentent… »
« Au prix qu’ils paient, de toute façon… »
• Déresponsabilisation : est-ce vraiment « un TEXTE »?
– Colonnes de cellules, énumération de segments
Un texte, c’est un être « de chair et d’os » : il faut le faire vivre !
– Facteur aggravant : si l’outil est imposé par le client
– Le pire cas : une tranche de dossier…
OTTIAQ, novembre 2013
L’influence des outils (4)
Mémoire de traduction (celle de l’employeur) :
→ LA « MARCHETTE » DU TRADUCTEUR DÉBUTANT
• Entrée beaucoup plus facile dans la profession
• Accélération de l’apprentissage (par imitation) ;
révision et encadrement allégés
• Mais… risque de plafonnement?
D’autant que le traducteur n’aura jamais connu autre chose…
– Dépendance envers les solutions toutes faites
Le « geste de traduire » : seulement faute de mieux?
– Dépendance envers des solutions immédiates
Désintérêt pour les lectures de fond (unilingues)?
– …« n’aura jamais, dans sa carrière, traduit toutes les phrases
d’un même texte »?
OTTIAQ, novembre 2013
L’influence des outils (5)
Traduction automatique (TA) :
→ LE TRADUCTEUR DEVENU RAFISTOLEUR
• Perte évidente du « geste de traduire »
• Activité essentielle : réagir, rafistoler
• Abaissement du standard de qualité
(consigne implicite : éviter l’« acharnement professionnel »)
• Point d’entrée encore plus facile pour le débutant?
(mais cheminement problématique vers l’excellence)
OTTIAQ, novembre 2013
Conclusions
Contexte d’utilisation des outils
• La STAO, une présence de plus en plus lourde
• Conséquence : regain d’intérêt pour le travail salarié?
Influence des outils sur le traducteur
• Les mémoires de traduction, une bénédiction pour le débutant
• Potentiel de déresponsabilisation (STAO)
• Abaissement du standard de qualité (TA)
Un nouveau paradigme : le « recyclage »
• Des traducteurs de plus en plus interchangeables
– Réutilisation de solutions déjà trouvées : l’apparence de compétence
• Traducteurs et systèmes de TA statistiques : même idéal?
– Le recyclage tous azimuts comme principe de travail
OTTIAQ, novembre 2013
Merci…
Des questions ?
OTTIAQ, novembre 2013
Références
•
BÉDARD, Claude (2001). « Vous comprenez ? Moi non plus. », Circuit, no 71, p. 5-6.
•
BÉDARD, Claude (2008). « Quarante ans de progrès technologique : pas de regrets,
ou presque », Circuit, no 100, p. 16.
•
BÉDARD, Claude et Marie-Pierre HÉTU (2004). « La prétraduction automatique, vous
connaissez ? », Circuit, no 84, p. 30.
•
CIERI, Claudia et Garry SZULEWSKI (2009). « The Friends – and Career Paths – You
Never Knew You Had », Circuit, no 102, p. 30-31.
•
L’HOMME, Marie-Claude (2008). Initiation à la traductique, 2e édition, Brossard
(Québec), Linguatech, 317 p.
•
WIRTH, Françoise (2010). « Traducteurs, agences et outils de TAO »,
Les Cahiers du GEPE, n° 2 [en ligne]. http://www.cahiersdugepe.fr/index1682.php
(consultation le 9 septembre 2013).
OTTIAQ, novembre 2013

similar documents